Mon compte
    La Valse des pantins
    note moyenne
    4,0
    2335 notes dont 183 critiques
    répartition des 183 critiques par note
    39 critiques
    94 critiques
    35 critiques
    9 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur La Valse des pantins ?

    183 critiques spectateurs

    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 557 critiques

    4,5
    Publiée le 1 juin 2015
    Une satire visionnaire sur le Monde du show-business qui sonne comme une bienvenue rupture de ton dans la filmographie de Martin Scorsese. Ce dernier s'attelle en effet à la comédie dramatique et le résultat est quelque peu édifiant et diablement juste, passant au crible le fanatisme et l'aliénation à la quête de reconnaissance et de réussite par n'importe quel prix qui peuvent parfois découler du milieu pour en tirer, et plus encore, un réquisitoire grinçant, pathétique, souvent drôle et en même temps souvent effrayant. A la fois auto-portrait d'un cinéaste, plaidoyer sur l'obtention du rêve américain par la persévérance ( spoiler: présenté ici comme très éphémère
    ) et dénonciateur d'un profond malaise à grande échelle le scénario de "La Valse des pantins", choisissant ici la finesse et la sobriété à l'aspect burlesque prononcé, en fait ici rarement trop. Que ce soit dans la mise en scène, dans les situations, dans la réalisation, (même si il y a tout de même quelques procédés bruts de décoffrage pour mettre en exergue la dangerosité de ces personnes) tout est bien calibré et tape dans le mille aisément, pointant du doigt non seulement le fanatisme des petits arrivistes anonymes essayant simplement de se faire une place dans le milieu comme Rupert Pupkin, comme les grands noms du show télévisé comme ici Jerry Langford ; tout en ne se laissant pas simplement aller qu'à la critique facile et péremptoire. Une réussite indéniable, à la fois pessimiste et optimiste, émaillée de nombre de références et de clins d'oeil à la réalité, d'ailleurs annonciatrice d'un futur encore plus exacerbé quand on pense au "Show must go one". Une perle rarissime.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 767 critiques

    5,0
    Publiée le 28 octobre 2015
    Un chef d'oeuvre de la comédie noir pour moi. Loin des gangsters, Scorsese réalise un film unique en son genre en alternant comédie et film noir avec bravoure. Robert De Niro, qui avait à l'époque une grande notoriété, accepte quand même de jouer le nabot du film, c'est ce qui est prodigieux chez cet acteur (excellent dans ce rôle). La mise en scène est superbe, et Jerry Lewis crée la surprise en changeant complètement de registre. Pour ma part, l'un des meilleurs films de Martin Scorsese.
    annatar003
    annatar003

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 852 critiques

    3,5
    Publiée le 7 octobre 2011
    Au même titre que "Taxi Driver", "La Valse des pantins" retrace l'instant décisif qui change toute la vie d'un homme. Étant souvent qualifié par beaucoup comme le plus grand échec commercial de Scorcese, ce long-métrage a pourtant des vertus non négligeables et un attrait tout particulier.
    Le duo du réalisateur de légende avec l'un des plus grands acteurs des années 70&80 a à nouveau frapper l'industrie du cinéma en même temps que le spectateur.
    Mettant en scène un nouveau comique joué par Robert de Niro qui tente de percer grâce au plus grand du genre du nom de Jerry Lewis alias Jerry Langford, "La Valse des pantins" montre parfaitement les difficultés éprouvées par les artistes d'aujourd'hui pour trouver la place qui leur est destinée.
    C'est avec son jeu unique que De Niro nous embarque dans son obsession qui garde tout son suspens jusqu'aux dernières scènes du film. L'idée de génie qui marque ce film, est l'ignorance du talent du personnage de Pupkin par les autres personnages qui ne s'y intéressent pas la moindre seconde d'une part mais surtout par le spectateur pour qui le suspens ne fait qu'amplifier avec le temps qui passe.
    L'apogée arrive par conséquent au moment où tout le monde découvre au même instant, la perle rare que représentait Rupert Pupkin. Drôle de bien des manières à la fois pour son public de sa salle mais aussi pour nous qui connaissons son parcours un peu plus en détails, les dernières séquences sont très appréciables et l'épilogue très surprenant. Au final, un nouveau bon duo Scorcese-De Niro.
    Kubrick's Club
    Kubrick's Club

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 690 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2010
    Bon film, où Martin Scorsese ne nous plonge pas comme d'ordinaire dans l'un de ses univers obsessionnel, mais dans la peau d'un obsédé de la télévision, et en particulier de son idole, puis victime, Jerry Langford. En effet, le véritable sujet du film est la télévision en tant qu'univers obsessionnel, synonyme de célébrité et de gloire bien sur, mais aussi de reconnaissance social. C'est le label "Vu à la TV" que recherche Rupert Pupkin, seul critère qui vaille à ses yeux. L'objet de toutes les actions, mais aussi de tous ses rêves, de celui qui prend pour pseudonyme "The King" n'est pas un monde lointain ni un quelconque fait héroique, mais une apparition sur le sacro-saint petit écran, pour être vu de tous, quel qu'en soit le prix. C'est l'occasion pour Robert De Niro, en truculent Rupert Pupkin, d'explorer sa facette comique, qu'il approfondira avec succès lors de la décennie suivante. Film trop méconnu dans la filmographie de Scorsese, car sans aucun doute pas le plus signifiant de son style, mais l'un des plus aboutis au niveau du scénario et de la réflexion qui en découle. D'autant plus qu'à l'heure de l'Internet, tout le monde cherche approbation, par le truchement des médias, de ses talents réels ou supposés, ce qui fait de "La Valse des Pantins" à la fois un témoin de la grande époque télévisuelle mais aussi un film toujours d'actualité.
    Serpiko77
    Serpiko77

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 325 critiques

    4,5
    Publiée le 18 avril 2021
    Considéré comme une œuvre mineur dans la filmo de Scorsese, c'est pourtant un de ses meilleurs films. D'ailleurs on a du mal à croire qu'il s'agit de Scorsese derrière la caméra tant on ne reconnait pas son style. Il étudie toujours de manière minutieuse la psychologie de son héros mais sans certains artifices de mise en scène, tout est ici ultra sobre et cela donne au film un coté authentique fort appréciable.
    L'interprétation époustouflante (une fois de plus) de De Niro qui campe ce personnage aussi bien dérangeant, attachant et pathétique à la fois est bien sure une des forces du film. C'est une véritable mine d'or psychologique ce film, et toujours très d'actualité.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 268 abonnés Lire ses 1 234 critiques

    3,0
    Publiée le 26 novembre 2016
    "The king of comedy" ou "La valse des pantins" en version française. Pour une fois, le titre français me parait un peu plus adéquat que la version originale. Car avec un titre comme "The king of comedy", on pourrait s’attendre à quelque chose d’hilarant, ou à quelque chose d’ironique. Dans les faits, la mise en place de l’intrigue se fait à une vitesse si lente que le spectateur a l’impression de faire du sur place. A l’inverse, le titre français spoile plus ou moins le film… Alors qu’en est-il ? Bien que je ne sois pas un féru du cinéma de Martin Scorsese, il faut reconnaître que son sujet est bien maîtrisé, porté par un Robert De Niro haut en couleurs en pauvre bougre à qui on n’a de cesse de lui déformer son nom (ça oui, c’est drôle), prouvant qu’il est capable de mettre de côté des rôles plus sombres comme dans "Taxi Driver" ou encore "Voyage au bout de l’enfer". L’autre surprise, à mon sens la plus grande, vient de Jerry Lewis. En effet, il reprend exactement le job qu’il savait si bien faire à la télévision, à savoir faire hurler de rire tout un public. Sauf qu’il va glisser peu à peu vers le très sérieux, voire même la résignation, conformément à ce qu’exige le scénario. En revanche, le 3ème larron principal, qui est en fait une larronne, tombe un peu trop dans la caricature (ou dans un terme moins fort, dans le cliché) en étant interprétée par une Sandra Bernhard qui visiblement voulait donner de la matière destinée à la confrontation des deux personnages principaux. Le plus étonnant est qu’elle y est parfaitement arrivée ! Alors "La valse des pantins" serait une comédie ? Pas vraiment, car on ne peut pas dire qu’on rigole franchement à gorge déployée, hormis durant le sketch retransmis à la télé, dans lequel il y a du bon (du très bon, même), et du moins bon (voire du mauvais, pour ne pas dire tendancieux). Non, en fait c’est simplement une comédie dramatique qui, certes, lorgne vers la comédie, mais penche plus vers le dramatique qu’autre chose. Ceci explique peut-être le flop commercial au niveau du box-office dans un premier temps, puis de sombrer dans les oubliettes dans un second temps. Pourtant, bien que j’aie beaucoup de mal avec le style très bavard du réalisateur, je reconnais que ce film est bon. Car en plongeant dans les obsessions viscérales que peuvent avoir certaines personnes, le cinéaste fend, sans jamais les casser, certaines idées reçues comme le rêve américain. Tout le monde peut réussir ? Oui, mais pas toujours, et… parfois à quel prix ! Cela donne une satire d’un cynisme étonnant, presque dérangeant, particulièrement ciblée en pointant du doigt le pouvoir des médias, en l’occurrence la télévision, sur la célébrité. C’est dit, et c’est bien envoyé. Mais attention : le synopsis présenté par Allociné révèle seulement la seconde partie du film. Si vous l’avez lu avant de visionner ce long métrage, il paraît très probable que vous finissiez par vous impatienter. Aussi, faites l’impasse et découvrez ce film sans rien en savoir, ainsi vous adhérerez davantage à l’évolution de la psychologie des personnages.
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 495 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mai 2011
    En un mot : génial.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 2 131 critiques

    2,5
    Publiée le 10 février 2009
    Ce n'est pas le meilleur film de Scorcese mais ce n'est pas le pire non plus. C'est une belle satire du monde de la télé et de la célébrité le tout interprétée magnifiquement par De Niro. Dommage que Lewis soit en demi-teinte dans ce film.
    SebD31
    SebD31

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 553 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juin 2009
    De Niro en loser obsédé par la réussite et Lewis en showman pas très sympathique, sont impressionnants, dans l'un des meilleurs films de Scorsese. Une comédie originale et corrosive !
    Septième Sens
    Septième Sens

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 762 critiques

    4,0
    Publiée le 1 octobre 2015
    Scorsese est un génie. Toute sa filmographie ne peut que nous faire avancer sur notre compréhension du septième art. Et puisque l'américain d'origine sicilienne n'a cessé de nous prouver qu'il était un touche à tout invétéré, pourquoi ne pas (re)découvrir l'une de ses comédies ? Rupert est un loser qui passe son existence à collectionner des autographes de stars. Vivant dans l'ombre de ces célébrités et dans le plus total anonymat, il souhaite faire carrière dans la comédie. Le seul hic, c'est qu'il ne connaît personne pour percer dans le show-business...

    En regardant The King of Comedy (le titre original est bien plus pertinent, et ambivalent, que la version française), on s'aperçoit que cette œuvre sortie en 1983 n'a pas pris une ride. Même puissance satirique féroce sur le monde de la télévision. Même force artistique dans le montage scorsésien (la monteuse attitrée du cinéaste, Thelma Schoonmaker, était déjà fidèle au poste). Même réussite avec ce mélange savoureux des genres. Car ce film est un pur drame déguisé en une comédie pathétique. Tout, dans le personnage de Rupert, nous énerve. Son flot de paroles prenant l'intégralité la bande sonore. Ses sourires forcés qui nous donneraient envie de les faire disparaître. Ou son insistance hallucinante à obtenir satisfaction. Et pourtant, nous souhaitons qu'il réalise son rêve, mais pourquoi ?

    The King of Comedy marque la cinquième collaboration entre le cinéaste et son acteur fétiche, Robert De Niro. Autant dire que les compères se connaissent diablement bien. Grâce à la finesse et la formidable philanthropie du réalisateur, son personnage apparaît comme un être fragile, décalé et surtout très frustré. Ce n'est que le plan-séquence final, d'une simplicité incroyable, dévoilant l'acteur faire son « numéro », qui nous éclaircira sur ce protagoniste fascinant. Le talent de Scorsese y fait beaucoup. Le charme de De Niro parfait une œuvre devenue culte.
    blacktide
    blacktide

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 795 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2017
    "La valse des pantins" est sans doute l'un des Martin Scorsese les moins connus. Cependant, c'est une comédie dramatique menée tambour bâtant par Robert De Niro dans la peau d'un comique prêt à tout pour passer à la télévision. L'histoire est assez intéressante et on retrouve également Jerry Lewis dans un rôle plus différent qu'avant. De Niro, quant à lui, brille, excelle dans son personnage. Il montre qu'il peut jouer de tout et il le montrera encore plus tard: un jour, il est mafieux, le lendemain, il est un monstre (Frankenstein), puis c'est un boxeur et pour finir il devient comique... Son personnage, Rupert Pupkin, est fou, haut en couleur, déjanté... De plus, "The King Of Comedy" délivre un message percutant sur le Show Business et la célébrité: c'est très très dur d'entrer dans le monde du Show Business et il faut être prêt an tout pour percer. Ici il va devoir kidnapper quelqu'un... Même si quelques moments sont ennuyants, la fin est juste superbe: dernier plan avec De Niro magnifique. Résultat: malgré quelques longueurs, "La Valse des Pantins" est un excellent Scorsese, à compter parmi ses meilleurs (même si tous ses films ou presque sont géniaux)!!!!!!!!!!!
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 30 juillet 2011
    Un film qui rappelle beaucoup Taxi Driver. La folie ridicule et incontrôlable d'un homme près à tout pour accomplir ses désirs. Cette description peut autant s'appliquer à Taxi Driver qu'à la Valse des Pantins. Scorcese sur les conseils de De Niro réalise un nouveau film centré sur l'enfermement psychologique d'un homme seul. Ici, les situations d'embarras arrivent à leur paroxysme, on a du mal à suivre le héros, on a du mal à s'attacher à lui et on est gêné pour lui lorsque son fanatisme le pousse à emmerder tout le monde. Voilà donc un film qui enchaîne les scènes marquantes.
    dionys r.
    dionys r.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 162 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    The King of Comedy est une satire au vitriole sur les media télévisuels.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 2 018 critiques

    4,5
    Publiée le 24 novembre 2012
    Un Scorsese méconnu et sous estimé car loin d'être mineur dans la filmographie du maitre, les thèmes abordés, à savoir les aléas du show business et la recherche de la gloire à tout prix sont toujours tout à fait d'actualité, de ce point de vue l'ami Martin est presque visionnaire car si à l'époque cette histoire de kidnapping pouvait sembler exagérée, ce n'est malheureusement plus vraiment le cas. Concernant le film, il est tout à fait savoureux de voir Jerry Lewis à contre emploi face à un De Niro à la limite de la schizophrénie mais aussi face à l'hystérique Sandra Bernhard qui n'est pas en reste. Sous ses airs de comédie légère, ce film distille tout du long un profond malaise notamment en voyant Pupkin, sûr de lui, se ridiculiser sans cesse en insistant lourdement, les phases fantasme/réalité n'y sont pas étrangère non plus en plus d'être subtilement mises en scène. Un grand film en somme qui n'a vieilli que par quelques aspects, à savoir certains dialogues et des costumes forcément dépassés, pour le reste, c'est très moderne et surtout intelligent dans le propos. A découvrir absolument.
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,0
    Publiée le 29 janvier 2012
    Une comédie dramatique très juste , d'une originalité impeccable et vraiment soutenu par un casting de grand talent . A travers le personnage de Rupert Pumpkin , le scénario essaye de poser un regard cynique sur le monde de la télévision et de la comédie , un milieu que l'on imagine généreux et accueillant mais qui se montre impitoyable et égocentrique , cette vision des médias se place dans une intrigue aussi drôle qu'émouvante , le parcours aussi pitoyable que courageux de cet antihéros rêveur ndide est plaisant et on s'attache très vite malgré son ridicule... Absolument brillant et remarquable , le grand Robert De Niro incarne cet antihéros avec une justesse , une énergie de fan qui rend le personnage aussi réel et vivant qu'un vrai comique , il retrouve ce jeu proche de la folie sociologique de Taxi Driver et effraie le blasé Jerry Lewis ou la dégénéré Sandra Berhnard . Hors de son registre mafieux , Martin Scorsese utilise les décors particuliers et les couleurs des personnages et des lieux pour signer une mise en scène qui enchaine l'inquiétude , la peur de la passion et une dérision indispensable dans une critique des médias .
    Une très bonne comédie dramatique , des acteurs brillants et un parcours attachant et cynique .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top