Mon compte
    Red Road
    note moyenne
    2,9
    255 notes dont 57 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 57 critiques par note
    7 critiques
    20 critiques
    7 critiques
    14 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Red Road ?

    57 critiques spectateurs

    apotheme
    apotheme

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 903 critiques

    3,0
    Publiée le 9 août 2010
    ce film est agréable à voir mais il manque de rebondissements . Le dénouement arrivant sur la fin , j'aurais penser que celui ci aurait été plus interessant .
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 25 octobre 2007
    Prix du Jury 2006 à Cannes pour ce deuil impossible et invincible qu’Andrea Arnold pousse jusqu’à une relation ambiguë, où les intentions peinent à se définir, les pulsions à se contenir, la haine à surgir. Mais au delà de cette liaison, c’est un portrait brutal et sourd de femme brisée que dessine la cinéaste au style si particulier, croisement choc entre veine sociale et épure arty.
    Constant C
    Constant C

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 65 critiques

    2,5
    Publiée le 19 août 2007
    Un film très fort mais malheureusement très lent. C'est un genre de film qu'il faut aimé. J'ai été pris par l'histoire (on a quand même envie de connaitre le dénouement) mais pas autant que je l'espérais. Les acteurs jouent très très bien et il y a une bonne mise en scène.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 19 mars 2007
    Un mur d'écrans de surveillance. L'oeil de Jackie est rivé à ce qui s'y passe et attire son attention. Tension, mouvement de caméra, on suit celui-ci, on traque celle-là. Quotidien de sa fonction, répétitif des situations, comme si nous-mêmes regardions par le trou de la serrure et nous prenions au jeu.
    Et puis, il y a cet homme sur un des écrans, un homme dont le spectateur ne sait rien et qui réveille l'intérêt, voire la peur de Jackie. Qui est-il? Pourquoi ne le lâchera-t-elle plus dès cet instant, jusqu'à le suivre dans son quartier, dans son immeuble, dans son appartement? C'est comme une variante du jeu du chat et de la souris, comme l'impression d'un étau qui se referme, comme une motivation profonde et confuse qui emplit cette femme et ne lui laisse plus de répit, pas plus qu'à nous d'ailleurs.
    Un film qui ne laisse pas indifférent, qui prend à la gorge, interroge sur ce qui est bien, ce qui est déviant, ce qui est admissible, ce qu'on ne peut intégrer, surtout quand la souffrance est là qui échafaude ses pièges. Surprenant dans le rythme qu'il engage, dans la traque que nous suivons et que nous cautionnons d'une certaine manière parce que nous aussi, nous regardons!
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 12 mars 2007
    Climat noir pour un film sur la disparition des âmes humaines et leur desespérance.
    La direction d'acteurs est excellente. Leur jeu toute en retenue et en douleur et une vraie réussite.
    Dominique V.
    Dominique V.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 218 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2007
    C'est un film âpre et sans concession ni fioriture dans un Glasgow que l'on ne doit pas voir sous son meilleur jour, mais qui est passionnant, juste, vrai.
    Les dizaines d'écrans de vidéo surveillance que l'héroïne surveille chaque jour montrent une ville déshumanisée et terrible.
    Vous l'avez compris ce n'est pas une comédie, mais c'est un très beau film, remarquablement joué et qui raconte une histoire "vraie". A voir en VO si possible (accent écossais!). A éviter aux dépressifs cependant.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 4 février 2007
    Ce film est très intéressant, très habile et pour bien des raisons. Tout d'abord, on se rend compte que le scénario ne tient pas à grand chose: une vulgaire histoire de vengeance personnelle. La réalisatrice arrive, avec brio, à créer un suspens, elle révèle petit à petit au spectateur le mystère qui plane sur cette femme obsédée par cet homme qu'elle retrouve par hasard à son travail, sur son écran de vidéosurveillance. Ce qui est aussi intéressant c'est qu'à plusieurs reprises l'actrice agit comme si elle était une caméra, elle se retrouve spectatrice-témoin, en l'occurence dans la scène où elle débarque à la petite fête. Parti pris réaliste, tableau social éprouvant, cadrage imparfait, mise au point oubliée, scènes de sexe crues...Beaucoup d'éléments que l'on pourrait rapprocher du "dogme". En bref, je considère ce film comme une très bonne surprise, j'attends impatiemment le prochain film de cette réalisatrice.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 356 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2007
    Prix du jury à Cannes, c'est une oeuvre forte par son scénario et son traitement. Une réalisatrice à suivre.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 10 janvier 2007
    Toujours mélancolique , toujours presque silencieuse, l'héroïne est très attachante. Et si la rencontre avec Steve se fait longue à attendre ce n'est que pour encaisser le plein d'émotion délivré en quelques minutes. Des interrogations surgissent : Jusqu'où va-t-elle aller? Prend-elle du plaisir avec lui ? Pourquoi fait-elle ça ? Même si le projet machiavèlique est facile à deviner, la tension est forte. Aller voir ce film en toute bonne conviction.
    PS : Je trouve Glascow dégueulasse !
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 7 janvier 2007
    Tres intéressant mais un peu trop convenu dans sa conclusion. Je trouve que la critique de ce système genre "Big brother" n'est pas assez sévère. Les personnages sont bien dessinés.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 21 décembre 2006
    Voici un film intéressant qui me fait penser un peu à un sujet à la Ken Loach traité plus froidement. L'histoire qui se construit autour de la télésurveillance est originale.
    dura-lexx
    dura-lexx

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 205 critiques

    2,5
    Publiée le 20 décembre 2006
    Sur un sujet difficile, ce film est d’abord une sorte d’énigme pour le spectateur. L’héroine est un personnage
    mystérieux et solitaire, qui n’a pas d’amis, ne sort pas, et ne se confie à personne. On découvre donc peu à peu, par
    bribes et par petits indices, l’histoire de cette femme, et celle de cet homme aperçu sur une caméra de surveillance.
    Un soin particulier est apporté à la photo, graphisme et lumières (voyez l’affiche) sont particulièrement mis en valeur,
    dans un environnement qui pourtant s’y prête peu (les sordides banlieues de Glasgow). Kate Dickie est très bien, et on
    retrouve avec plaisir l’excellent Martin Compston, qu’on avait connu dans le « Sweet Sixteen » de Frears. Certaines
    scènes meriteraient l’interdiction du film aux moins de 12, voire 16 ans.
    Youmna C
    Youmna C

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 351 critiques

    2,5
    Publiée le 19 décembre 2006
    Le film installe dès les premières minutes son ambiance. Mais met du temps pour démarrer vraiment. Il traine un peu, jusqu'au moment où il devient
    carrément attratif. A partir de là, il gagne l'attention du spectateur, et l'interpelle par le jeu intense du personnage féminin principal. Un cadre glauque et peu commun se fait sentir, et remue la psychologie d'un cinéma moderne et
    convainquant. Mais pour ça, faut patienter une heure, parce la première moitié du film, est quasiment inexistante.
    thewall
    thewall

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 740 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2006
    Avec un sens de l'épure et de l'économie parfaitement maîtrisé, Andrea Arnold réalise ici une oeuvre à la fois froide et bouleversante sur le deuil et sur les êtres humains perdus dans un univers de plus en plus impersonnel. A partir d'une histoire qui sentait bon le manichéisme, elle nous emporte là où on ne l'attend pas et signe ainsi une oeuvre profondément humaine, d'une beauté séminale. Esthétiquement soigné, l'ensemble est habité par un profond désir de fouiller au plus profond des êtres sans pour autant avoir recours aux dialogues psychologisants. Un film à découvrir pour tous les amateurs de petits films d'auteur, lents et contemplatifs, mais finalement vraiment profonds.
    octavio87
    octavio87

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 200 critiques

    4,0
    Publiée le 17 décembre 2006
    Tres beau premier film , l'ambiance est semblable aux films de Ken Loach ( Sweet Sixteen notamment) , dans un Glasgow assez austere , drame subtilement mis en scene , et riche en emotions , tout s'eclairant à nos yeux de minutes en minutes ; certes quelques longueurs par moment , mais n'oublions pas que c'est une premiere réalisation , saluée par le prix du Jury à Cannes et ce à juste raison..
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top