Mon compte
    Paranoid Park
    note moyenne
    3,2
    5034 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Paranoid Park ?

    553 critiques spectateurs

    5
    139 critiques
    4
    122 critiques
    3
    42 critiques
    2
    94 critiques
    1
    79 critiques
    0
    77 critiques
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 389 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2007
    Une fois encore et de brillante façon, Gus Van Sant utilise la mise en scène comme métaphore de l'univers mental, autant que comme principe narratif. Ce qui se passe est à peine esquissé, on le devine, on le sent, on le voit quand même de temps en temps (mais quand on le voit on le voit vraiment, cf la scène pivot du film, qui rappelle un peu l'univers de Lynch). Ce qu'on sent, à travers cette mise en scène, c'est une sorte de malaise, voir d'écoeurement, qui s'installe petit à petit dans la psychologie de l'adolescent qui a commis un crime à son corps défendant. Le jeu de l'acteur n'a pas besoin d'être expressif, car les plans, la musique, les mouvements de caméra, les angles choisi, les ralentis, le sont bien suffisemment pour exprimer ce malaise. Ceci est particulièrement vrai pour tout ce qui est de la relation avec sa fiancée, qu'on voit s'éteindre non à travers des paroles, des disputes, mais des plans étranges, des silences, et notamment une étrange scène de "dialogue muet". On est, faut il le rappeler, dans un cinéma quasi expérimental, à l'instar du très beau Gerry. Mais le malin Gus Van Sant tempère ce côté expérimental en traitant de thèmes qui touchent beaucoup les jeunes et donc la grande partie des spectateurs. Un peu polar, toujours du suspens, des relations amoureuses, les us et coutumes des adolescents (ici le skateboard). Voila ce qui s'appelle ménager la chèvre et le chou. Ceux qui aiment les sensations d'une mise en scène brillante et peu orthodoxe, et ceux qui tirent les leurs d'histoires où il est question de crime et des moeurs de la jeunesse d'aujourd'hui.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 817 abonnés Lire ses 16 938 critiques

    1,0
    Publiée le 15 novembre 2021
    L'adolescent et skateur Alex est interrogé par le détective Richard Lu qui enquête sur la mort d'un agent de sécurité dans une gare de triage sectionné par un train qui a apparemment été heurté par une planche de skate. Paranoid Park est un autre film décevant du réalisateur Gus Van Sant. Comme dans Elephant Gus dévoile l'aliénation des jeunes à travers la mort accidentelle d'un agent de sécurité montrant comment le tueur gère sa culpabilité en suivant les conseils de son ami et résout facilement ses problèmes sans montrer de remords il n'y a rien de nouveau. Mais l'histoire est trop courte et convient peut-être mieux à un court métrage. Pour un long métrage il est inutile car il ne va nulle part d'intéressant et cela pendant les 85 minutes...
    Mosse.
    Mosse.

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 445 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juillet 2010
    "Paranoïd Park" est l'adaptation du roman éponyme écrit par Blake Nelson. Il raconte l'histoire d'Alex, jeune skateur, qui tue accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus malfamé de Portland, le Paranoïd Park. Il décide alors de ne rien dire.
    Mais bien sûr enquête et soupçons il y a, le stress monte et Alex se retrouve peu a peu au pied du mur. "Paranoïd Park" est un très bon film, avec une excellente réflexion sur la mentalité des adolescents, sur l'image qu'on donne de soi, sur jusqu'où est capable d'aller un ado pour s'intégrer. Il y a aussi une très bonne réflexion sur la notion de couple à cet âge. Un bon point aussi pour la sublime photographie de Christopher Doyle à qui on doit également celle de "In The Mood For Love", excusez du peu!
    Mais je m'attendais quand même à mieux... J'avais entendu beaucoup de bien, notamment que c'était un film coup de poing, duquel on ne resortait pas indemne. Je ne suis pas vraiment d'accord. Oui les réflexions sont bonnes, mais elle ne laissent pas beaucoup à réfléchir, et à la fin, je n'ai pas ressenti quelque chose de particulier, je n'ai pas eu de mal à sorti du film ou à m'en remettre, parce que moi, les films coup de poing, il me faut du temps pour m'en remettre! Et ça n'a pas été le cas avec "Paranoïd Park", de Gus Van Sant ( 2007 ).
    Mais tout de même un très bon film à voir!
    Trelkovsky
    Trelkovsky

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 264 critiques

    5,0
    Publiée le 30 avril 2011
    Le thème de l'adolescence est cher à Gus Van Sant. On se souvient de son chef d'oeuvre absolu, "Elephant". Ce réalisateur comprend et parvient à faire ressortir constamment l'atmosphère propre à l'adolescence: un monde silencieux, malgré quelques artifices, et, surtout, un profond malaise, explicité dans ce film par l'histoire d'Alex. Ce malaise, Van Sant parvient à nous le faire ressentir, sans toutefois nous en expliquer l'origine; peut être qu'oser tenter l'explication aurait pu être une grave erreur sa par. Quoi qu'il en soit, même si le film prend parfois des directions très abstraites, il arrive à faire réfléchir, a parfaitement le sens de la symbolique, et est profondément intelligent.
    SansCrierArt
    SansCrierArt

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 381 critiques

    4,0
    Publiée le 28 octobre 2007
    Portland, Alex, ado-skateur, tue accidentellement un agent de sécurité dans Paranoid Park, temple du skate. Pendant 1h30, Gus Van Sant invite le spectateur à suivre Alex avec sa peur d’être découvert, son effroi face à l’irréparable mais aussi son embarras face au divorce de ses parents et aux exigences de sa petite amie.
    L’accident meurtrier n’est qu’un prétexte pour réaliser à nouveau le portrait d’un adolescent qui cette fois évolue dans un milieu particulier celui du skate. Gus Van Sant, fasciné par l’univers de Paranoid Park, lieu d’évasion d’Alex, en soigne particulièrement la représentation. Il choisi d’y filmer caméra à l’épaule pour une immersion totale au milieu des skateurs. En plus des ralentis dont il use souvent, il utilise ici le super 8 qui avec son grain différent crée une impression de rêve et d’apesanteur, facilitant ainsi l’identification du spectateur à Alex et à ses rêves de skate extrême.
    Les scènes du quotidien d’Alex sont, elles, de facture plus classique (filmées en 35mm), l’accompagnement sonore y étant particulièrement soigné notamment dans une scène de douche impressionnante d’efficacité dans sa simplicité, le son donnant corps à l’angoisse grandissante qui enserre Alex. Gabriel Nevins qui interprète le rôle d'Alex, présent à chaque scène, est parfait. Sa bouille étrange nous hantera longtemps.
    Pour Paranoid Park, Gus Van Sant utilise les mêmes recettes que pour Eléphant. Le résultat plus brouillon, un peu moins envoutant, impressionne et interpelle malgré tout.
    aberdeen76
    aberdeen76

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 013 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mai 2008
    Encore un supposé chef d'oeuvre qui s'avère en fait fort décevant... Le scénario est fin comme une feuille de papier et s'apparente à un banal fait divers,avec de nombreux plans inutiles de skateurs...faut bien meublé... Le typique film bancal que les critiques portent aux nues (car eux seuls ont compris ce que nous autres spectateurs lambda ne peuvent comprendre...wouarf !!!) Reste une mise en scène réaliste et innovante, une reflexion honnete sur la culpabilité et la perception de la vie en cas d'accident dramatiques, mais cela ne justifie aucunement 4 étoiles... Un film moyen que l'on oubliera peu de temps après l'avoir vu...
    Raphaël P.
    Raphaël P.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 126 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mai 2015
    Gus Van Sant nous offre, le 24 octobre 2007, le dernier volet d'une Tetralogie qui ne sera jamais égalé dans l'Histoire du cinéma. Même si ce Paranoid Park ne fait pas officiellement parti de ce "logos", il s'y intègre parfaitement, en restant dans un esprit extrêmement proche, que ce soit au niveau du traitement des personnages ou encore de la mise en scène. Là où l'on voit que ce film est vraiment le dernier de cette Tetralogie, c'est par rapport aux films suivants. Van Sant change pleinement de registre dès Harvey Milk et retrouve un cinéma bien plus terre à terre, même si il reste tout aussi impressionnant. La différence entre Gerry, Elephant, Last Days et Paranoid Park, c'est bien évidemment le personnage principal. Même si il reste dans un univers très proches des personnages des films précédents, celui-ci est rongé par un sentiment universel et on ne plus humain : la culpabilité. Le réalisateur s'attaque donc à un sujet très sensible et très difficile à traiter. Malgré tout, il s'en sort, une nouvelle fois, à la perfection. Paranoid Park, est, définitivement, un chef-d'oeuvre.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 194 critiques

    3,0
    Publiée le 13 décembre 2011
    Moi qui suis plutôt adepte des réalisations lentes quand ca veut dire quelque chose et que ca sert à l'histoire, ici j'ai plutôt trouvé cela barbant.

    Gus van sant nous sert plusieurs entractes dans le film très esthétique cependant dans ces scènes on y voit que des jeunes en trains de faire du skate tout simplement je n'ai pas compris ce que cela apportait à l'histoire.

    Van sant film longuement son jeune acteur dont le personnage fait preuve d'une incroyable désinvolture face à ce qu'il afait.

    Le film avance lentement jusqu'à révéler ce qui s'est passé.

    Il y a quelques scènes très belles dont celle ou le jeune skateur est sous sa douche, on ne sait pas vraiment ce qu'il éprouve.

    Une scène gore.

    Les musiques sont judicieusement choisies.

    Un film intéressant avec un véritable style.
    Guiciné
    Guiciné

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 102 critiques

    1,0
    Publiée le 27 octobre 2007
    Après un Elephant qui m'avait que très peu convaincu, ce dernier film malgré des dialogues plus riches, une grande inspiration dans la bande son et dans la mise en scène, n'a pas réussi à me convaincre et ma laissé de marbre, il faut dire que le scénario est particulièrement léger et que le jeu des acteurs est dénué de toutes émotions. Décevant.
    BlueSkull
    BlueSkull

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 523 critiques

    1,0
    Publiée le 13 août 2012
    La première fois que j'ai essayé de regarder Paranoid Park, j'ai arrêté au bout de 10 minutes tellement j'avais trouvé le début inintéressant. Et puis je me suis dis qu'un film aussi bien accueilli par la presse ne pouvait pas être si mauvais qu'il en avait l'air. Et bien pourtant, si. C'est même vraiment très mauvais. Non mais franchement, comment peut-on apprécier un film dont les 3/4 des actions sont en slow-motion ? Je crois que j'ai rarement vu un tel abus de ralentis dans un film, il est utilisé dans quasiment toutes les scènes, ce qui est totalement inutile et ce qui rend le film désespérément long et lent. Paranoid Park a beau cependant être très court (1h15 environ), on s'ennuie royalement du début à la fin. On suit un jeune skateur après que celui-ci ait provoqué la mort d'un agent, mais une seule réelle scène se concentre pleinement sur l'incident (qui est d'ailleurs la seule bonne scène du film). Et tout le reste se résume à des plans de marche ou de dialogues totalement dénués d'intérêt. On pourra rajouter à cela une bande-son inadaptée la plupart du temps. Même si les acteurs ne sont pas mauvais, Paranoid Park reste un film à éviter absolument. J'aimerai comprendre comment un tel film peut plaire à ce point à la presse..
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 10 octobre 2010
    Premier "vrai" film de Gus Van Sant que j'ai l'honneur de voir (car "Harvey Milk" est vraiment très conformiste pour être un film d'auteur). Je dois dire que la manière de narrer les quelques jours de la vie de ce jeune garçon est pour le moins déconcertante, mais le résultat final est d'une beauté saisissante. On plonge dans les méandres de ce skate park mystérieux au possible, sublimé par les plans de génie du réalisateur (parmi eux, celui des deux skaters qui slaloment dans un tunnel lumineux est tout bonnement parfait).
    Le film devient très vite plus une épopée métaphysique qu'une enquête, qui est plus son postulat de départ. C'est à se demander même si le Paranoid Park ne serait pas l'icône de l'enfer pour le jeune Alex, car tout semble y converger en mal et en étrangeté. C'est véritablement cette étrange sensation qui fait que "Paranoid Park" est une œuvre complète dans son mysticisme. Et on ne regrette pas ce voyage halluciné dans l'antre du génie de Van Sant.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 1 avril 2009
    pas le meilleur de gus van sant,et un peu trop court. mais bon ça reste sympa quand meme, et original. disons qu'il a deja été plus inspiré. je pense que gus devrait faire davantage de comedies ou comedies dramatiques meme s'il est doué pour les drames purs aussi.(en tous cas moi ça me satisferait plus ^^)
    pandani
    pandani

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 379 critiques

    2,0
    Publiée le 27 novembre 2010
    Je reconnais volontiers la maîtrise technique de GVS dans Paranoid Park : narration intelligente, superbe travail des cadres et de l'image (certains plans sont vraiment extraordinaires), choix musicaux irréprochables ..., mais j'avoue que son regard un peu trop distancié sur le sujet, et la façon dont l'histoire semble, comme le personnage principal, figée dans le temps, m'ont un peu laissé sur ma faim. Un film doit aussi raconter une histoire, ce que ne fait pas vraiment Paranoid Park.
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 567 abonnés Lire ses 1 456 critiques

    3,0
    Publiée le 30 avril 2011
    Bon. Pour ceux qui ont vu Elephant, il y a les mêmes effets dans ce film ; travelling arrière dans un couloir de highschool, multiplication de ralentis, effet de flou, jeu avec la lumière, boucle temporelle, même scène vue plusieurs fois, bande son déstructurée, dialogues filmés en ne montrant qu'un des deux persosnnages, etc... Mais alors que dans Elephant la forme s'accordait parfaitement au fond (le destin, la folie, le temps) ici elle tombe un peu à plat. Peut être parceque le sujet est trop anecdotique. Ou parceque l'acteur est moins charismatique que le groupe d'Elephant. J'ai l'impression que Gus Van Sant a perdu la grace : certaines scènes sont franchement gnan-gnan : la lettre dans le feu, l'arrivée des skaters au ralenti à la convocation du policier, façon 7 mercenaires, certaines musiques.... Cela étant dit, il y a de beaux moments, et on voit bien qu'il y a du talent là dedans, c'est dommage. D'autres critiques sur Christoblog : http://chris666.blogs.allocine.fr/
    Addyct-26
    Addyct-26

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 723 critiques

    1,0
    Publiée le 26 avril 2009
    Je suis assez déçu du résultat final de Paranoid Park de Gus Van Sant.
    Car mise à part la réalisation qui est plûtot bonne, voir très bonne, je n'ai ressentit que du vent avec ce film. Beaucoup de bruit pour rien du tout.
    Le scénario est très léger, il ne raconte rien de très intéréssant, l'intrigue n'avance guere pendant les 1h20 de film. Je me suis beaucoup ennuyé pendant le visionnage de ce long métrage. J'attendais vraiment qu'il se passe quelque chose, et si possible d'intéréssant. Malheureusement quand cela arrive, ça ne dure que quelques petites minutes.
    J'ai finis de regarder le film avec cette impression qu'au bout d'1h20, d'avoir rien vu.
    Le film n'est en rien marquant, on le regarde et on l'oublie directement.
    Si seulement j'aurais su à quoi m'attendre .. j'aurais pas perdu mon temps à regarder ce film entièrement. Une bien belle déception.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top