Mon compte
    8 mm
    Note moyenne
    2,5
    17 titres de presse
    • Le Point
    • Planetcinema.com
    • L'Express
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Studio Magazine
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Cinopsis.com
    • Ciné Live
    • Le Monde
    • Les Echos
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Planetcinema.com
    • Première
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    17 critiques presse

    Le Point

    par Michel Pascal

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    Planetcinema.com

    par Francis Nief

    8 mm reste (...) un summum en matière de thriller et fait passer tous les films à suspens de ces dernières années pour des bluettes de collégiennes

    La critique complète est disponible sur le site Planetcinema.com

    L'Express

    par Gilles Médioni

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Le Parisien

    par Eric Leguèbe

    Le prétexte, malsain par définition, est filmé sans complaisance mais sans suffisamment de révolte.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Christel Divert

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    Studio Magazine

    par Michel Rebichon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Marc Lalanne

    8 MM dose de façon particulièrement antipathique le grand guignol horrifique et le preche moralisateur, le tourisme sexuel dans les bas-fonds de l'industrie porno clandestine et le plaidoyer hystérique de la justice privée (...)

    Chronic'art.com

    par Antoine Blossier

    Cette fois-ci, c'est la vengeance meurtrière que prône Joel Schumacher (...) avant de nous offrir, dans une dernière séquence navrante, une morale, où plutôt une anti-morale des plus dangereuses idéologiquement parlant.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Cinopsis.com

    par Marina Bergamelli

    Monsieur Schumacher exploite très mal, un sujet "dans le vent", qu'il traite comme un documentaire, sans aucune sensibilité, ni décence.

    La critique complète est disponible sur le site Cinopsis.com

    Ciné Live

    par Philippe Paumier

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Le Monde

    par Samuel Blumenfeld

    Schumacher semble davantage préoccupé par des problèmes d'efficacité, transformant Nicolas Cage en clone du Charles Bronson du Justicier dans la Ville, un vengeur hystérique (...)

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Echos

    par Marie-Elisabeth Rouchy

    On sort de 8MM avec une double nausée due au très mauvais gout du sujet et au sentiment fort désagréable d'avoir assisté à un exercice de manipulation malsain.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Inrockuptibles

    par Olivier Père

    Le nouveau film de Joel Schumacher est une invitation au voyeurisme le plus abject.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Didier Péron

    Schumacher devrait émigrer en Afghanistan, au pays des talibans coupeurs de mains impies et des femmes claquemurées. Et arrêter, il va sans dire, de faire des films.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Planetcinema.com

    par Jean-Luc Brunet

    8 millimètres est un thriller, à la fois efficace et effrayant car le metteur en scène exploite, sans vergogne, le voyeurisme potentiel de ses spectateurs.

    La critique complète est disponible sur le site Planetcinema.com

    Première

    par Gérard Delorme

    Toute la dramaturgie de 8 mm consiste à chauffer le spectateur avec l'idée que les personnages, désignés comme des ordures indiscutables, méritent de souffrir très longtemps avant de mourir de la main du héros.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par François Gorin

    Au fil de la "plongée en enfer" du brave détective, le voyeurisme soft cède la place au mauvais film d'horreur et à une morale très spéciale que Schumacher assénait déjà dans Le Droit de tuer. En gros, celle de la légitime vengeance.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top