Notez des films
Mon AlloCiné
    Glory to the Filmmaker !
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Glory to the Filmmaker !" et de son tournage !

    Présenté à Venise

    Glory to the Filmmaker ! a été présenté Hors Compétition à la Mostra de Venise en 2007.

    Cubisme cinématographique ?

    Takeshi Kitano raconte pourquoi il s'est lancé dans l'écriture et la réalisation du film : "Il y a un certain temps de cela, j'ai été frustré par le fait que le cinéma n'ait pas connu une évolution radicale et des changements, malgré ses presque 100 ans d'histoire. Nous n'avons pas d'équivalent au cubisme et au Fauvisme, ou aux évolutions radicales dans l'histoire de la peinture. Ce film est ma participation à du " Cubisme cinématographique ", où je joue et mélange différents genres de cinéma en un seul film. Etant à la base un comique de scène, je ne peux m'empêcher de prendre du plaisir à ajouter à ce processus de nombreux éléments de comédie. J'ai voulu explorer ce qui pouvait être monté au cinéma, mais en le faisant avec un certain amusement. J'ai le sentiment que ma quête va se poursuivre encore pour quelques temps."

    Le 2e volet d'une trilogie

    Selon les dires de Kitano, le film est le deuxième volet d'une trilogie qui est autant un travail d'introspection qu'une réflexion sur la création en général. Entamée avec le film Takeshis' elle sera bouclée en 2009 par Achilles to Kame.

    Tchao pantin

    Kitano revient sur le rôle central que tient le pantin dans le film : "C'est un pantin expiatoire ou un "exorcisme". Comme ces effigies en papier que l'on fabrique dans les sanctuaires shinto et que l'on brûle pour détourner les mauvais sorts. Mais, en même temps, il n'est pas très ressemblant, que ce soit pour le visage ou pour l'ensemble. En tout cas, c'est aussi le symbole de ce film. Ne serait-ce pas un bouc émissaire ? A bien regarder, certains diront qu'il me ressemble. D'autres diront le contraire. Moi, je le trouve plutôt bien. Je lui ai fait passer de très mauvais quarts d'heure. Il a été tapé, frappé, étranglé. Chaque fois, que je me trouvais bloqué, dans une impasse, je le faisais jouer à ma place."

    Titre alternatif

    Glory to the Filmmaker ! (Kantoku Banzai en version originale) devait à l'origine s'appelait Opus "19/31" : "On m'a dit qu'on ne comprendrait rien à ce titre, explique Takeshi Kitano. "Voilà Pourquoi c'est devenu Kantoku Banzai. J'aimais ce titre originel parce qu'il était composé de deux chiffres premiers. Mais c'est vrai que ça faisait partir sur les maths. Et puis, ça rappelait le film de çà."Federico Fellini (Huit et demi) et on pouvait s'attendre à un film compliqué sinon sophistiqué. Alors que ce film est loin d'être comme çà."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Drunk (2020)
    • Peninsula (2020)
    • Miss (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Poly (2019)
    • Mon Cousin (2019)
    • Tenet (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Les Trolls 2 - Tournée mondiale (2020)
    • Josep (2020)
    • Petit Vampire (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    • ADN (2020)
    • Michel-Ange (2019)
    Back to Top