Notez des films
Mon AlloCiné
    Romaine par moins 30
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Romaine par moins 30" et de son tournage !

    Label Romaine

    Le personnage de Romaine existait avant ce film. Agnes Obadia l'avait créé alors qu'elle était étudiante en cinéma. Il apparaît pour la première fois dans le court métrage Romaine, un jour ou ca va pas. On le retrouve dans trois autres courts métrages (Romaine et les garçons, Romaine et les filles, Romaine et Romaine) qui assemblés pour former le premier long métrage de la cinéaste, intitulé... Romaine, sorti en salles en janvier 1997. Romaine est alors interprétée par la réalisatrice elle-même.

    Des vacances, "Romaine" ?

    Sandrine Kiberlain parle de ce qui l'a séduite dans le projet... et des difficultés rencontrées lors de sa concrétisation : "J'ai accepté tout de suite ce rôle sans mesurer son intensité. J'ai dit " oui " à une histoire, à un humour, à la fantaisie et à l'exotisme aussi. J'aimais l'idée de tourner dans le froid et au bout du monde. Quand ça n'a plus été une idée mais la réalité, ça s'est un peu compliqué. Car beaucoup de scènes de Romaine par moins 30 ont été tournées non seulement sous une tempête de neige mais la nuit ! Or, par moins trente, même bouger les lèvres est difficile. Parler devient une épreuve. En même temps, c'est rigolo, c'est tellement inhabituel que l'exploit physique se situe dans une activité aussi banale."

    Romaine d'hier...

    Agnes Obadia revient sur les premiers pas de Romaine à l'écran, et sur son choix de jouer le rôle principal à l'époque de son premeir court métrage : (...) comme j'étais très effrayée par les acteurs, et qu'un premier tournage me semblait assez terrifiant, j'ai décidé de le réaliser et de l'interpréter. Je m'entendais bien avec ce que racontait le film : la journée d'une étudiante en cinéma qui accumulait des petits désastres qui transforment une journée en calvaire. Le personnage était drôle et tendre. J'avais très envie d'imaginer un personnage burlesque. Ce premier court-métrage a été primé à Clermont. Comme quoi, une fille qui a la poisse peut porter chance (...) En fait, Romaine, qui a tellement de mal à trouver du travail et qui passe son temps à faire des stages " bidons ", m'a donné l'assurance et l'envie de continuer à tourner."

    ... et d'aujourd'hui

    Agnes Obadia évoque l'évolution du personnage et le choix de le proposer à une autre actrice : "L'immense plaisir, ça a été de confier le rôle à Sandrine Kiberlain. J'avais très envie de voir ce qu'elle allait en faire, de lui prêter cette peau. J'adore Sandrine depuis longtemps, son humour n'est pas d'apparat, elle est élégante sans chercher à l'être, elle a la grâce tout en jouant la maladresse (...) Romaine, c'est une fille miroir dans lequel on peut se regarder et se reconnaître. Elle est émouvante et ridicule en même temps et, en s'identifiant à elle, on arrive à se moquer de soi-même (...) "Elle a mûri, mais elle garde toujours les mêmes bases : une silhouette hors du temps mais aussi une fille d'aujourd'hui qui fonce, qui tombe et qui se relève. J'ai toujours envie de la passer dans une machine à laver et de voir comment elle en sort. Pas pour la laver, mais pour la rendre encore plus chiffonnée et la secouer."

    Tempête et coup de foudre

    C'est en faisant la promotion au Québec du premier Romaine que la réalisatrice est tombée amoureuse de la Belle Province. "je devais y rester une semaine et je suis partie au bout d'un mois. C'était pendant une grosse tempête de verglas", se souvient-elle.

    Romaine vue par Sandrine

    La comédienne, qui n'a pas souhaité voir les courts métrages mettant en scène Romaine, brosse le portrait de son personnage :"Le film montre l'itinéraire d'une femme qui au début du film, subit, n'ose pas prendre de décision, se connaît mal et avance vers elle-même au fur et à mesure qu'elle provoque des dégâts. C'est une fille directe et bafouilleuse à la fois, qui se met les pieds dans le tapis, mais qui ne renonce à rien. Il ne faut pas oublier qu'elle finit par l'atteindre, son petit hameau perdu de Kanasuta ! (...) Il se trouve que sans le savoir, Agnes avait écrit des scènes qui résonnaient intimement avec ce que j'avais pu vivre. Il m'est aussi arrivé que l'on choisisse pour moi et pas pour des petites choses ! De même, quand mon personnage se plaint des surprises qui n'en sont pas car elles sont quotidiennes et ne lui laissent aucune marge de manoeuvre, j'ai été bouleversée, car ces paroles, j'aurais pu les dire."

    Pas froid... aux yeux

    Pendant une grande partie du film, il neige... "On avait prévu de la fausse neige car depuis un certain temps, il ne neigeait plus à cette période", raconte la réalisatrice. "Economie considérable à ce poste : on n'en a pas eu besoin ! Chaque fois qu'il était écrit sur le scénario : " Il neige. " Il neigeait ! J'ai été très chanceuse, comme m'a dit le producteur québécois (...) Tourner par moins quinze demande plus de temps et exige une infrastructure plus lourde qu'en temps normal. Lorsque l'on passe de l'extérieur à l'intérieur, on met quarante-cinq minutes à réchauffer la caméra et à " désembrumer" toutes les lentilles. C'est plus fatigant aussi. Pour toute l'équipe." Ce climat n'a pas effrayé Sandrine Kiberlain : "Elle était encore plus dingue que moi, "confie Agnes Obadia, car pour cette scène, où il faisait -30, elle tenait à être sans sa doudoune, ce qui était d'ailleurs prévu dans le scénario. Tout le monde m'a dit que j'allais perdre ma comédienne. Nous avons dû beaucoup insister pour qu'elle accepte de mettre sa parka par-dessus sa robe. On n'a fait qu'une prise."

    Made in Canada

    Toute l'équipe technique du film est québécoise. Idem côté casting, à l'exception de Sandrine Kiberlain, Pascal Elbé et Elina Löwensohn (actrice-fétiche de Hal Hartley, qui incarne l'hôtesse de l'air anxieuse). Les spectateurs français reconnaîtront, dans le rôle d'Etienne, Pierre-Luc Brillant, qui incarnait Raymond, grand-frère de Marc-André Grondin dans C.R.A.Z.Y..
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Soul (2020)
    • Minuit dans l'univers (2020)
    • Tenet (2020)
    • Avatar 2 (2022)
    • Songbird (2021)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance (2017)
    • Mourir peut attendre (2021)
    • Pieces of a Woman (2021)
    • Le goût des autres (2000)
    • xXx (2002)
    • After - Chapitre 2 (2020)
    • Ready Player One (2018)
    • L'Empereur de Paris (2018)
    • Robin des Bois (2018)
    • Sans identité (2011)
    • Orgueil et préjugés (2005)
    • Énorme (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • La Daronne (2020)
    Back to Top