Mon AlloCiné
    Derborence
    note moyenne
    2,8
    8 notes dont 3 critiques
    répartition des 3 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Derborence ?

    3 critiques spectateurs

    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 588 critiques

    1,0
    Publiée le 1 septembre 2010
    C'est confus et c'est décousu. Je n'ai pas compris le message mais je me suis ennuyé.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 30 mars 2009
    Un film que je n'avais pas vu à sa sortie en 1985 et que j'ai découvert ce soir au Cine-Club Universitaire de Genève. Bien qu'avec les faiblesses habituelles du cinéma fait en Suisse, ce film est un film très intéressant tant au niveau du propos (Ramuz est par là dont je dirai au risuq de choquer qu'il est la face sombre de Pagnol) que du travail des comédiens, particulièrement d'Isabel Otero qui interprète justement et avec luminosité le rôle de cette femme magnifique paysanne cetes mais aussi archétypale, avec ses luieurs, son espérance et les promesses exprimées de l'enfant à venir, mais aussi des craintes et des angoisses. Magnifique et belle de surcrôit. Rien que pour elle, à voir. Et même si c'est beraucoup moins important, quel plaisir de voir André Steiger, le grand metteur en scène suisse dans un rôle aussi inquiétant que prosaïque ; un contre empli en quelque sorte.Et les paysages, quelles toiles de maître...
    poupicinéphile
    poupicinéphile

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mai 2018
    Adaptation d'un roman de Charles Ferdinand Ramuz, romancier helvétique du courant dit régionaliste, sorte de Marcel Pagnol pour la Suisse Romande. Le film narre le quotidien d'un village suisse au XVIIIe siècle, communauté avec un certain nombre de bergers, évoluant dans une vallée dangereuse, soumise à des chutes de pierre mortelles. Un drame arrive, bouleverse le destin des habitants, plus particulièrement celui d'une jeune femme, récemment mariée et enceinte, dont le mari est porté disparu suite à l'éboulement. Le film, entièrement en post-synchronisation (un problème pour un film sur des grands espaces montagneux), présente une reconstitution de l'époque plus ou moins fidèle, de très beaux plans (procession de deuil, paysages suisses pierreux et vraiment lunaires), effets sonores parfois saisissants (échos, chant sarde) mais le récit reste décousu. Il s'attarde sur la question de la recherche de la paternité sans que cela apporte un grand intérêt dramatique, les passages plus oniriques semblant parfois manquer d'atmosphère (flashbacks sur un passé idéalisé, impression de cauchemar par la menace et le grondement des montagnes, spoiler: questionnement sur la nature du mari survivant et l'existence de fantômes
    ). Cela n'est pas assez exploité pour créer un mystère. A force de ne pas choisir, le film se perd et il y manque le tragique, la fatalité, la cruauté de la nature qui aurait élevé la puissance de certaines images. Bien dommage
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top