Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Parrain
    note moyenne
    4,5
    48137 notes dont 1846 critiques
    répartition des 1846 critiques par note
    1326 critiques
    314 critiques
    63 critiques
    87 critiques
    32 critiques
    24 critiques
    Votre avis sur Le Parrain ?

    1846 critiques spectateurs

    alexandrea P.
    alexandrea P.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 46 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mai 2013
    5/5, rien à ajouter (enfin si je dois écrire pour que ça fasse les 50 commentaires, voilà c'est bon j'y suis, donc je n'ai plus qu'à te souhaiter bon film !).
    simduv
    simduv

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 107 critiques

    2,5
    Publiée le 12 août 2010
    Oui, les acteurs sont bons (même si j'avoue que Brando m'a agacé, il est trop stéréotypé). Oui, les plans,les images sont faits avec grand soin. Oui, certaines scènes (le début et la fin, surtout) sont marquantes. Mais rien à faire, un film où pendant 2h45 il n'est question que de crimes, de complots, de pouvoir et de reglements de compte, ça ne me passionne pas. Je me suis donc ennuyé et au bout d'une heure j'ai un peu perdu le fil de l'histoire.
    Mogoy
    Mogoy

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 132 critiques

    2,0
    Publiée le 8 août 2010
    Le début est interssant. J'ai suivi, pour ma part, fasciné. La début est bien, on découvre un peu la mafia, les personnages... Mais très vite l'histoire tourne au vinaigre, premier rebondissement. Normalement on devrait vibrer à ce moment la, mais ce n'est pas le cas. Et puis, c'est chiant, lassant ennuyeux, on a du mal à suivre, les personnages deviennent confus.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 875 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mars 2014
    Un classique que je découvre enfin et qui ne déçoit pas.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 2 543 critiques

    5,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Une saga familiale qui mérite amplement sa réputation d’œuvre magistrale et de chef d’œuvre.
    Martin B
    Martin B

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 467 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    D'après le best-seller de mario puzo et avec al pacino, james caan et robert duvall dans des rôles qui les ont propulsés vers le gloire. Ce film brillant et virulent a recuelli 10 nominations au oscars et fut lauréat de 3 oscars dont celui du meilleur film en 1972.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 255 abonnés Lire ses 3 099 critiques

    4,5
    Publiée le 1 août 2016
    "Le parrain", premier volet d'une trilogie réalisée par Francis Ford Coppola, est aujourd'hui une oeuvre phare du cinéma; un statut et une reconnaissance amplement mérités. L'intrigue est relativement classique pour le genre - on pense notammnet aux films de mafieux des années 30/40 produits par Warner - mais sa longue durée confère un souffle épique à cette fresque mafieuse et familiale. Bien entendu, cela ne serait aps faire honneur àce long métrage de limiter son intérêt à sa seule durée. "Le parrain" est bien plus que cela. En digne représentant du "Nouvel Hollywood", Coppola brosse, sans concession, un portrait violent de la pègre à coups de scènes "chocs" mémorables ( spoiler: comme la tête de cheval dans le lit ) dont la brutalité n'est plus suggérée comme c'était le cas dans les vieux de gangsters. Cette liberté de ton à indubitablement révolutionné le cinéma hollywoodien et donne une bonne partie de sa saveur à ce long métrage. Cerise (double) sur le gâteau: l'excellente B.O. et un casting cinq étoiles.
    Empereur Palpoutine
    Empereur Palpoutine

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 194 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2017
    "I believe in America. America has made my fortune." A travers le Parrain, Francis Ford Coppola dresse un autre portrait de l'Amérique : Celui de la pègre, et du crime organisé. Le Parrain est souvent cité comme l'un des meilleurs films de tous les temps, et à raison. Adapté du best seller éponyme de Mario Puzzo, le film est très proche de l'histoire originale, à quelques execptions près. Chef d'oeuvre du septième art, ce mastodonte est une oeuvre culte que tout cinéphile qui se respecte se doit d'avoir vu au moins une dans sa vie. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Michael Corleone, héro de guerre, rentre du front. Celui qui se tenait éloigné des affaires de sa famille, se retrouve pris dedans malgré lui. On assiste a son ascension fulgurante au sein de l'un des familles mafieuse les plus puissantes de New York : les Corleones. Il sombre dans le crime et devient au fur et a mesure un criminel impitoyable, tandis que son père, le patriarche de la famille Corleone, vieilli. Les thèmes du Parrain sont magistralement exploités. La famille, bien sûr, l'amour, mais aussi la vengeance, l'honneur et le pouvoir. Côté casting, on y trouve un Marlon Brando au jeu théâtrale parfaitement maitrisé, secondé par Al un pacino au sommet de son art. James Caan et Robert Duvall excellent également dans l'interpretation de leurs personnages. Le Parrain aura influencé plus tard bien des oeuvres, allant de Scarface, jusqu'au très bon American Gangster, ou encore à la série magistrale sur les gang de bikers, Sons of Anarchy. Fabrique à répliques cultes inoubliables, le Parrain dispose de scènes épiques et dantesques, au nombre de figurants incalculable. Sorti en 1972, ce chef d'oeuvre n'a rien perdu de sa superbe. Les costumes et décors sont savamment travaillés, la mise en scène est excellente. Ce film de gangsters est sombre, violent, jouissif. La photographie est l'une des plus belles qu'il m'ait été donné de voir. Cerise sur le gâteau, le tout est accompagné d'une bande son grandiose. Le thème principal, Speak Sofly love, composé par feu Nino Rota, a été repris un nombre de fois incalculable, et reste mondialement connu. Le Parrain aura eu deux suites, toutes aussi sublimes. La trilogie, comporte au total 28 nominations aux oscars.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    4,5
    Publiée le 10 décembre 2011
    "Le Parrain" a beau être une perle sur laquelle tout a été dit, difficile de ne pas être subjugué par ce film qui n'a décidément pas volé son statut de chef-d'œuvre. En adaptant le roman de Mario Puzo, Francis Ford Coppola s'est offert un scénario incroyablement riche en émotion et en classe à l'état pur, devenu depuis un classique du genre. Dès les premières minutes du film et l'apparition du monstre de charisme Don Vitto Corleone (Marlon Brando, dans un numéro d'actor studio phénoménal devenu son rôle référence, qui plus est oscarisé, qui inspire aujourd'hui encore les acteurs du monde entier) avec sa voix de velours et son chat sur les genoux, s'apprêtant à faire une proposition qu'on ne peut pas refuser, le spectateur comprend qu'il est devant une très grande tragédie riche en scènes chocs (la tentative d'assassinat de Don Corleone, la vengeance de Sonny sur son beau-frère, la mort de Sonny, le final sous forme de nouveau départ...). Même les quelques baisses de rythme (à commencer par l'exil de Michael en Sicile) réussissent à passer, ces moments de "répit" permettant d'enrichir les personnages sans pour autant plomber le scénario. Il faut dire que Coppola a su transcender sa mise en scène, épatante de maitrise et de style, par une somptueuse BO (signé Nino Rotta), conférant au "Parrain" un cachet européen inattendu pour une production hollywoodienne. Quant au casting, il atteint des sommets avec, autour du grand Marlon Brando, l'introverti Al Pacino en fils maudit que le destin va contraindre à reprendre les rênes de la famille, l'excellent James Caan en grand frère impulsif, John Cazale en frère faible, Robert Duvall en avocat taiseux, Diane Keaton en petite amie ou encore Talia Shire en petite soeur brimée. Un casting en or magnifié par une intrigue bouleversante et bercée par une musique inoubliable... tout était réuni pour faire de ce "Parrain" une pure merveille. L'Histoire en a fait un des plus grands classiques du 7e art qui sera suivi d'un 2nd opus du même niveau !
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 1 970 critiques

    4,0
    Publiée le 23 novembre 2015
    Difficile de critiquer un métrage considéré par beaucoup comme le plus grand film américain de tous les temps, et d'autant plus lorsque l'on ne le considère pas comme tel. En effet je lui reconnait bien sûr énormément de qualité mais après plusieurs visionnage je n'arrive pas à le qualifier de chef d'oeuvre, la faute notamment à un rythme pas toujours approprié pour un tel projet d'envergure qui rappelons le dure tout de même près de 3 heures. La longueur n'est pas rédhibitoire pour autant au cinéma, il n'y a qu'à voir "Barry Lyndon" ou encore "Il était une fois dans l'Ouest" pour ne citer qu'eux, le problème du Parrain étant plutôt ses longueurs récurrentes. La scène d'entrée dans le bureau de Vito est exceptionnelle, par contre le mariage dans l'ensemble n'est pas spécialement intéressant puisque c'est plus tard que l'on fera véritablement connaissance avec la famille plus en détail, ce n'est qu'un exemple mais à plusieurs moments, on aurait pu écourter les scènes sans pour autant perdre en intensité, cette dernière s'estompe d'ailleurs bien souvent à la faveur de l'ambiance, pesante certes mais très lente. Voilà en partie pourquoi je n'apprécie pas le point de départ de cette saga à sa valeur présumée, pour autant ses qualités sont innombrables de la photographie au scénario en passant par la mise en scène parfois virtuose mais il me manquera toujours ce petit quelque chose qui m'aurait complétement embarqué dans cette fresque incroyable. A côté de ça, on suit avec un intérêt grandissant les frasques et les luttes intestines pour le pouvoir de cette famille hors norme, notamment grâce aux interprétations remarquables d'un casting époustouflant, Marlon Brando en tête avec ce faciès et ce parler culte mais aussi Al Pacino, effacé au début et qui prend une ampleur considérable au fur et à mesure, sa métamorphose est tout bonnement impressionnante. Pas grand chose à ajouter si ce n'est que les films de gangsters ne sont pas à la base ma passion, mais grâce à ce genre de films et notamment grâce à Scorsese, je m'y intéresse de plus en plus et encore plus étonnant, j'en apprécie certains, "Le parrain" en fait indéniablement partie même si je ne le regarderais pas toutes les semaines. Hâte tout de même de découvrir la suite avec le grand De Niro à l'affiche.
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 633 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2014
    Pourquoi un tel engouement pour ce film apparemment mythique et incontournable? C'est vrai qu’après avoir vu les meilleurs du genre comme "les affranchis", j'ai du mal à être indulgent quant à une certaine puérilité voir naïveté de l'oeuvre. L'histoire en elle même reste simple, sans étincelles , sans mordant, presque terne à mon sens , mettant en valeur ce "parrain" sans réel charisme que Coppola veut absolument nous faire croire. L’atmosphère de la famille mafieuse italienne est naturellement bien respectée, les hommes d'un coté, les femmes de l'autre , la famille avant tout mais leurs actions criminelles ne valent pas grands chose et n'impressionne pas vraiment (surtout après "Casino" , "les affranchis" et autres chefs d’œuvres) . Ce parrain mille fois respecté et indestructible (5 balles dans le buffet et toujours debout ?), n'est pas si effrayant que ça, M.Brando n'était peut être pas le meilleur acteur dans ce rôle. Enfin 3h , c'est long , surtout avec les nombreuses scènes qui traine en longueur, (faut bien combler), bla bla , noms qui se croisent, finalement on ne sait plus trop de qui on parle. Je regarderai le Parrain 2 , en espérant être un peu plus surpris que celui ci...
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 044 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2014
    La réussite d’un film tient souvent à peu de chose. En l’occurrence, celle du Parrain vient de l’obstination farouche d’un réalisateur à vouloir imposer son casting. Chose impensable aujourd’hui, les producteurs ne croyaient pas qu’Al Pacino avait le talent suffisant pour incarner le jeune Michael Corleone. Avec le recul, tout le monde sera d’accord pour dire que Coppola a eu une intuition salvatrice en imposant ce jeune acteur car l’intensité du film repose en grande partie sur ses épaules. Sa performance est telle qu’il fait jeu égal avec la légende qui lui sert de partenaire (Marlon Brando mythique!). Pour tout le reste, le cinéaste rend également une copie parfaite: la réalisation est fascinante de maitrise, la bande originale reste dans toutes les mémoires, l’intrigue est haletante et les nombreuses métaphores sur la famille, le poids du secret et le pouvoir font systématiquement mouche. Résultats, les scènes cultes s’enchainent jusqu’à plus soif (la tête de cheval, le sauvetage à l’hôpital, le double meurtre dans le restaurant…). Je n’aime pas cette expression si souvent galvaudée, mais force est d’admettre qu’on est ici en présence d’un des plus grands chefs-d’œuvre du septième art.
    atomewarrior
    atomewarrior

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 251 critiques

    3,0
    Publiée le 30 novembre 2014
    Une belle apologie du crime et la faiblesse de la société, avec des très bons Pacino et Brando. Mais le film s'avère un long en général et répétitif le rendant prévisible.
    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 511 critiques

    5,0
    Publiée le 5 septembre 2016
    Une grande histoire, un casting fabuleux et une musique intemporelle. La longueur du film se justifie par la quantité de choses présentes dans le récit qui est un cas d'école pour la qualité de sa construction.
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 553 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2015
    Une plongée fascinante et immersive dans la pègre italienne, émaillée de nombre de scènes et répliques cultes. Le casting est en or massif jusqu'au moindre second-rôle et la qualité d'écriture extrêmement bien travaillée. Comme le background des différents personnages, minutieusement établis (en particulier Brando et Pacino, tous deux d'un charisme sans égal). Le scénario se laisse suivre d'une façon très fluide et l'on arrive à s'attacher aux personnages parce que ceux-ci sont traités avec un non-manichéisme pertinent. Le milieu est dépeint avec une rare justesse. On est jamais dans la caricature, dans la surenchère, dans le gratuit. Les liens du sang sont décrits avec une dramaturgie exceptionnelle et les rapports de force avec les différentes familles mafieuses d'une façon très crédible; l'ambiance qui en découle devient donc de plus en plus intense et noire. La bande-son, dont il est difficile de ne pas y faire référence, est entrée dans les mémoires collectives, même des non cinéphiles. Et la technique, la reconstitution... Je pourrais encore aligner longtemps toutes les qualités de ce film, mais ce serait trop long. Une perle d'une maîtrise incontestable sur tous les plans.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top