Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Evaporation de l'homme
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Evaporation de l'homme" et de son tournage !

    Faux documentaire

    L'Évaporation de l'homme est à ranger du côté du faux-documentaire. A l'époque de la sortie du film (1967), ce genre était encore totalement méconnu. Shohei Imamura s'est directement inspiré des techniques du cinéma-vérité en vogue dans les années 60. On soupçonne néanmois le cinéaste japonais d'avoir bricolé son montage. Il aurait croisé des séquences purement fictionnelles avec d'autres plus ou moins authentiques.

    La recherche de la vérité objective

    A travers cette histoire tirée d'un fait divers, Shohei Imamura a tenté d'approfondir la notion de "vérité objective".

    Des notes en guise de scénario

    Le réalisateur Shohei Imamura s'est servi de ses notes comme d'un scénario. Il explique : "Ce qui m'intéressait, ce n'était pas de tourner un film "bien fait", mais, en somme, de jeter directement mes notes sur l'écran. Je m'intéressais depuis longtemps au problème des gens qui disparaissent dans les grandes villes sans laisser de traces (...), et je pensais que le système des notes directes pouvait remplacer un scénario pré-établi."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Tenet (2020)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Mon Cousin (2019)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Drunk (2020)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Blackbird (2020)
    • Peninsula (2020)
    • Josep (2020)
    • Boutchou (2019)
    • La Daronne (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • Poly (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    • Les Trolls 2 - Tournée mondiale (2020)
    Back to Top