Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Evaporation de l'homme
    L'Evaporation de l'homme
    13 mars 2002 / 2h 10min / Drame, Thriller
    Date de reprise 3 août 2011
    De Shôhei Imamura
    Avec Shigeru Tsuyuguchi, Yoshie Hayakawa, Sayo Hayakawa
    Nationalité japonais
    Presse
    4,0 2 critiques
    Spectateurs
    3,1 13 notes dont 3 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    M. Oshima, un agent commercial de trente ans, a disparu. Sa fiancée lance un avis de recherche et part avec une équipe de tournage pour enquêter sur cette disparition. Au fil des recherches se dessine le portrait d'un homme rustre, timide, peu efficace dans son travail, qui aimait boire et séduire. Celui-ci n'a plus donné signe de vie après avoir empoché une somme d'argent qui devait revenir à son entreprise.
    Titre original

    Ningen johatsu

    Distributeur Les Acacias
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 1967
    Date de sortie DVD 15/12/2011
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 03/08/2011
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 22.00 €
    L'Evaporation de l'homme
    L'Evaporation de l'homme (DVD)
    neuf à partir de 22.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    2 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2012
    Le film débute comme une histoire à la Simenon : un homme ordinaire en dérive disparaît et devient une sorte de trou noir révélateur de la société japonaise. La forme est d’abord celle d’un faux reportage qui évolue progressivement vers une totale mise en abîme narrative et représentative, typique du cinéma « Nouvelle vague » à la japonaise. Imamura met souvent sa radicalité dans une représentation très brutale, très ...
    Lire plus
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 758 critiques

    2,5
    Publiée le 29 mai 2016
    Où le cinéma-vérité est habilement démonté par Imamura, que l'on découvre ici jouant son propre rôle. Exercice de style intéressant, ce film finit néanmoins par lasser, étirant sans raison certaines séquences (la mise en accusation de la soeur de la fiancée du disparu). Cette oeuvre mineure annonce cependant un des plus beaux films du cinéaste à venir : le génial "La vengeance est à moi".
    La_Mort_Dans_L_Oeil
    La_Mort_Dans_L_Oeil

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 248 critiques

    5,0
    Publiée le 7 août 2011
    Shohei Imamura part de son étonnement du nombre de disparations dans un pays comme le Japon et prend comme sujet de son étude le cas de l'évanouissement d'un homme de 30 ans. Avec sa caméra et son micro, il part à la rencontre des personnes qui l'ont connu, fréquenté, sa famille, ses collègues, etc. Déjà, le "documentaire" est vicié dès le début avec un naturel tranquille : désynchronisation de l'image et du son, angles de vue, ...
    Lire plus
    3 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Faux documentaire

    L'Évaporation de l'homme est à ranger du côté du faux-documentaire. A l'époque de la sortie du film (1967), ce genre était encore totalement méconnu. Shohei Imamura s'est directement inspiré des techniques du cinéma-vérité en vogue dans les années 60. On soupçonne néanmois le cinéaste japonais d'avoir bricolé son montage. Il aurait croisé des séquences purement fictionnelles avec d'autres plus ou moins authentiques.

    La recherche de la vérité objective

    A travers cette histoire tirée d'un fait divers, Shohei Imamura a tenté d'approfondir la notion de "vérité objective".

    Des notes en guise de scénario

    Le réalisateur Shohei Imamura s'est servi de ses notes comme d'un scénario. Il explique : "Ce qui m'intéressait, ce n'était pas de tourner un film "bien fait", mais, en somme, de jeter directement mes notes sur l'écran. Je m'intéressais depuis longtemps au problème des gens qui disparaissent dans les grandes villes sans laisser de traces (...), et je pensais que le système des notes directes pouvait remplacer un scénario pré-établi... Lire plus

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1967, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1967.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top