Notez des films
Mon AlloCiné
    20th Century Boys - Chapitre 2 : Le dernier espoir
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "20th Century Boys - Chapitre 2 : Le dernier espoir" et de son tournage !

    A l'origine

    20th Century Boys est à l'origine un manga devenu un best seller, vendu à plus de 25 millions d'exemplaires dans douze pays. L'histoire créée par Naoki Urasawa, a toujours eu la réputation d'être inadaptable au cinéma à cause de son scénario qui s'étend sur une cinquantaine d'années et plusieurs pays. Pourtant, en décembre 2006, la production d'une trilogie est annoncé sous la direction du cinéaste Yukihiko Tsutsumi.

    Un blockbuster japonais

    Vu l'ampleur du projet, les producteurs, pour ne pas décevoir les fans du manga original, ont attribué un des plus gros budget jamais accordé avec 45 millions d'euros. Avec son casting de plus de 300 acteurs, des milliers de figurants, et un tournage se déroulant aux quatre coins du monde (New-York, Londres, Paris, Rome, Pékin, Rio de Janeiro...), le premier film a été un sucès immédiat au Japon.

    Une suite tant attendue

    Pour sastisfaire l'impatience des fans, des images du second opus avait déjà été diffusées lors de la sortie du premier film. Ce Chapitre 2 se déroule donc 15 ans après le terrible "Nouvel An Sanglant "de l'an 2000, et l'histoire tourne principalement autour de Kanna, la nièce de Kenji, devenue lycéenne. Du côté de l'équipe technique, on retrouve toujours Takashi Nagasaki et Yusuke Watanabe au scénario. Le créateur du manga, Naoki Urasawa, a rejoint le projet en tant que conseiller afin de faciliter l'adaptation.

    Une nouvelle approche

    Si l'histoire reste fidèle au manga, avec ce deuxième chapitre, le film prend une direction narrative différente. Avec 20th Century Boys, l'objectif était de rester le plus fidèle possible au manga, ce n'est plus vraiment le cas pour cette suite, comme le déclare le producteur et scénariste Takashi Nagasaki : " 20th Century Boys – Chapitre 2 se base sur dix volumes du manga. Pour réaliser l'adaptation cinéma, nous devions modifier l'histoire. Alors que nous écrivions une histoire pour le manga, nous avions de nombreuses idées que nous n'utilisâme pas au final. Le second chapitre de la trilogie exploite ses idées. Du coup, c'est une sorte d'extension du manga. Une autre version de ce qu'aurait pu être 20th Century Boys. (...) Nous avons fait attention à ne pas changer les personnages et leurs considérations morales, même si nous avons modifié l'histoire. Le premier chapitre de la trilogie est conçu afin de refléter le manga avec exactitude. Mais ce volet-ci plonge dans un univers alternatif. J'ai confiance quant au fait qu'il conserve assez bien l'esprit du manga pour le présenter à ceux qui ne l'ont pas lu. Et, normalement, ceux qui l'ont lu ne devraient pas le trouver trop bizarre non plus. "

    La philosophie de la vie selon Noki Urasawa

    Beaucoup de lecteurs ont fait remarquer à Naoki Urasawa que dans son manga les adultes avaient toujours des vies sympas. Ce n'est pas un hasard, car selon lui " il est très important pour un adulte d'être cool et d'inspirer les enfants. C'est l'un des thèmes de 20th Century Boys. Les enfants sont influencés par les choses sympathiques et par les gens à qui ils souhaiteraient ressembler plus tard. Une des raisons qui explique que les enfants perdent leur innocence est la déception qu'ils ressentent lorsque ce qui les a inspirés perd de l'intérêt à leurs yeux. Mais ils peuvent conserver cette inspiration si ce qui l'a fait naître en eux continue à être spécial. "

    Un créateur satisfait

    Naoki Urasawa se dit satisfait du résultat final. En effet, faire une adaptation cinématographique d'une telle oeuvre était un véritable défi. Mais l'auteur du manga original a été impressionné et soulagé de voir à quel point les acteurs ont réussi à rendre les personnages réels crédibles à l'écran lors du premier chapitre. Il félicite également le réalisateur qui " a également fait un excellent travail, parvenant à mettre en place la compléxité du second chapitre aussi brillament qu'il l'avait fait avec le premier. "

    Un bond dans le temps

    Quinze années séparent le premier chapitre du second. Pour rendre cet effet crédible à l'écran, il y a eu un grand travail de décoration mais aussi de maquillage pour vieillir les personnages. C'est ce qu'affirme le comédien Etsushi Toyokawa (Otcho) : " Un maquillage spécial destiné à nous vieillir de quinze ans nous a aidés à rentrer dans nos personnages, même si cela restait épuisant de passer au maquillage deux heures chaque jour. " Même avis pour Takako Tokiwa (Yukiji) : " J'ai été très reconnaissante qu'ils me rendent si jolie dans le premier film (rires). A partir du chapitre 2, Yukiji à la cinquantaine et je dois donc porter un maquillage spécial destiné à me vieillir. Ma jeunesse du premier film n'aura pas fait long feu ! ". Le passage au maquillage a également marqué l'acteur Teruyuki Kagawa (Yoshitsune) : " Concernant l'apparence de mon personnage, qui a changé radicalement après le premier film, j'étais un peu inquiet, mais tout s'est bien passé. Et je dois cela aux maquilleurs m'ont permis d'incarner le Yoshitsune ayant la cinquantaine. Et il ne s'agit pas seulement de leur talent, mais aussi de la façon dont cela s'est déroulé. Ils m'installaient dans un lit portatif qui rendait le calvaire des deux heures de maquillage bien plus aisé à traverser. "
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Zack Snyder's Justice League (2021)
    • Je te veux, moi non plus (2020)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    • Space Jam - Nouvelle ère (2021)
    • Madame Claude (2021)
    • xXx (2002)
    • Wonder Woman (2017)
    • Quai d'Orsay (2012)
    • Raya et le dernier dragon (2021)
    • Seven Sisters (2017)
    • 30 jours max (2019)
    • Aquaman (2018)
    • Mal de Pierres (2016)
    • The Gentlemen (2020)
    • En Liberté ! (2017)
    • The Suicide Squad (2021)
    • Voyez Comme on Danse (2018)
    • Le Labyrinthe (2014)
    Back to Top