Mon compte
    Le Conte de la princesse Kaguya
    note moyenne
    4,4
    4026 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Conte de la princesse Kaguya ?

    282 critiques spectateurs

    5
    110 critiques
    4
    105 critiques
    3
    41 critiques
    2
    19 critiques
    1
    4 critiques
    0
    3 critiques
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 décembre 2014
    J'était au début réticent vu le style graphique. J'avais été assez déçu par la famille Yamada du même réalisateur et pour être honnête je ne m'attendais à pas grand chose à ce film.
    Peut-être c'est parce que je deviens vieux et que je suis papa mais ce film m'a touché au plus profond de mon être. Ce film est tout simplement grandiose et est sûrement l'un des plus grand film d'animation de l'histoire.
    keating
    keating

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 582 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2015
    Tant pis si ça ne fait pas très sérieux de commencer une critique ainsi, mais les premiers mots qui me viennent sont juste : "waw comme c'est beau!". Tout simplement. C'est sans doute, au niveau purement visuel, l'un des plus beaux films d'animation jamais vus pour moi. Ce trait simple, crayonné, touche sans cesse au sublime, et semble se réinventer sans cesse. Sur plus de deux heures, je me suis constamment fait surprendre par des nouvelles idées, des nouvelles visions merveilleuses. Et je trouve que ce trait évite le piège de l'esthétisme, car il est sans cesse cohérent avec le fond. C'est une osmose assez incroyable à laquelle parvient Takahata. Un dessin simple, direct, parfois presque inachevé, mais qui atteint directement les émotions.

    C'est très beau, mais le piège n'est quand même pas tout à fait évité : je trouve, et j'en suis le premier attristé, que le fond ne parvient pas à atteindre le même niveau de sublime que la forme. Certes, on a une belle histoire, un mélange intéressant entre traditions profondes du Japon et propos moderne sur la condition de la femme. Mais le propos me semble un peu trop en surface. La partie avec les personnages des prétendants m'a même un tout petit peu ennuyé. Et le décalage ville-nature est peut être très beau, mais reste un peu creux par rapport à ce que pouvait proposer un Murnau, par exemple.

    Un film imparfait sur le fond, sans doute, mais très proche de la perfection sur la forme.
    L_huitre
    L_huitre

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 328 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Quel dommage que ce dessin animé soit trop long : on est passé près du chef d'oeuvre !... Je suis un nouveau converti des dessins animés Japonais depuis "le Vent se lève" de Miyasaki. Comme pour ce précédent film, j'ai été sous le charme. "La Princesse Kabuya" est un concentré d'émotions pures et une ode à la beauté de notre terre, tout cela raconté avec la fraîcheur d'un conte d'enfant. Comment font ces très vieux réalisateurs Japonais pour conserver une telle spontanéité ? Les scènes de l'enfance de cette petite Princesse sont particulièrement réjouissantes. Plus tard dans le récit, les images de cerisiers en fleurs - un grand classique du Japon - sont une féerie telle que cela place le film quasiment au rang des oeuvres d'art. Le spectateur est fasciné par cette immersion totale dans la réalité Japonaise, une mentalité si éloignée de la nôtre, avec une langue ( en VO ) expressive et musicale. Hélas, l'histoire s'éternise un peu et le dernier quart du film perd de sa force. Mais qu'importe ! Heureusement qu'il y a les studios Gibli au Japon pour nous procurer d'aussi jolis moments de poésie et de tendresse...
    Flowcoast
    Flowcoast

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    4,0
    Publiée le 22 août 2017
    Plutôt très fans de ces rares films asiatiques ou disons plutôt de ces films d'animation, Le Conte de La Princesse Kaguya respire la morale où l'argent et le pouvoir ne font pas le bonheur. Un récit malheureux, où Kaguya est envoyé sur Terre et où elle spoiler: repartira bien évidemment.
    Une nouvelle fois, de très belles images, des scènes parfois amusantes, notamment avec les prétendants, mais très souvent on peut acquérir le parallèle avec les films ou les dessins animés racontant les malheurs d'une jeune fille (Cf. Pricesse Sarah ou les Malheurs de Sophie). Puissant d'émotion, attachant au maximum, très bon cru !
    Casimirismylegend
    Casimirismylegend

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 14 février 2020
    Le plus beau dessin-animé jamais vu, pour moi. J'ai été subjugué par la beauté visuelle et la poésie mélancolique qui se dégagent de cette oeuvre. C'est vraiment très fort, très subtil, et très abouti émotionnellement.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 783 abonnés Lire ses 3 671 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2016
    Le Conte de la Princesse Kaguya a beau offrir de savoureux dessins et une histoire sensible et honnête, il y a quelque chose qui bloque. Son format long et son rythme fade donnent à ce manga une anesthésie globale. Tous les quarts d’heures, on se sent tomber dans les bras de Morphée. Le réalisateur nous avait pourtant habitués à des chefs d’œuvres tels que Le Tombeau des Lucioles. L’histoire est néanmoins exceptionnelle et les dialogues concordent brillamment avec les dessins. Mais il y a des films qui on tout pour eux, mais dont on n’accroche pas. Le Conte de la Princesse Kaguya en fait partie.
    D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 240 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,5
    Publiée le 30 juin 2014
    Il n'en croit pas ses yeux, le pauvre coupeur de bambous qui trouve un soir, dans une pousse, une minuscule princesse. L'ayant recueillie et l'ayant montrée à sa femme, voilà que la princesse se change en un bambin affamé. Le couple, pressentant qu'il a affaire à un être promis à de grandes destinées, décide de l'élever. Des signes merveilleux ne tardent pas à survenir: la femme du coupeur de bambous se trouve tout à coup en capacité d'être elle-même la nourrice du bébé; l'enfant grandit à un rythme étonnant; le coupeur de bambous trouve dans une pousse un joli magot... De quoi tourner la tête même de l'homme le plus posé. Surnommée "Pousse de Bambou" par les galopins de ce coin de campagne, la fillette recueillie s'attache tout particulièrement à l'un d'eux et n'envisage rien d'autre que de rester dans ce lieu. Mais les événements ont fait chavirer l'esprit du coupeur de bambous: il décide d'emmener l'enfant à la capitale, de lui faire construire (grâce au trésor trouvé dans une pousse) une demeure luxueuse, de la faire éduquer selon les bonnes manières et de l'introduire dans la haute société. Un sage consulté lui donne alors le titre et le nom de princesse Kaguya.
    Ainsi démarre ce conte aussi célèbre au Japon, paraît-il, que l'est chez nous l'histoire du Petit Chaperon Rouge. La jeune princesse ayant grandi et ayant la réputation d'être la plus belle jeune fille de la capitale, les prétendants bien sûr ne manquent pas. Le coupeur de bambous, son père adoptif, n'en demandait pas tant. Mais comment réagira Kaguya? Acceptera-t-elle de suivre sagement le chemin qu'on lui a tracé? Ne garde-t-elle pas la nostalgie de la vie simple qu'elle menait à la campagne? Et d'où vient-elle en vérité, cette princesse surgie comme par miracle dans une pousse de bambou?
    En adaptant ce conte pour le studio Ghibli, le trop rare Isao Takahata nous offre une oeuvre d'une somptueuse beauté. Le style qu'il adopte ici est aux antipodes de celui de Hayao Miyazaki, l'autre grand réalisateur du mythique studio. Au lieu de la ligne claire et des couleurs vives dont use ce dernier, Takahata opte pour un dessin qui ressemble à une esquisse et à des tons d'aquarelle. Le résultat est fascinant. C'est comme si l'on voyait le film se dessiner sous nos yeux. C'est superbe.
    Passionnant aussi est le "message" dont ce film est porteur. Dénonciation des ridicules de la haute société, des moeurs absurdes de ceux qui sont gonflés de leur orgueil de caste. Mise en garde aux parents pour qui l'éducation consiste à imposer ses rêves d'adulte à ses enfants, quitte à les conduire au désastre et à une irrépressible tristesse. Plus une petite touche de transcendance qui est peut-être le seul point faible de cette oeuvre: on aurait pu se passer, me semble-t-il, de l'arrivée des Sélénites (c'est-à-dire des habitants de la lune) voyageant sur un nuage et conduit par un Bouddha! Hormis cette scène (l'une des dernières du film) à la limite du grotesque, tout le reste est confondant d'intelligence et de beauté. Un grand film d'animation à découvrir sans tarder! 9/10
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 641 critiques

    3,5
    Publiée le 19 août 2017
    « Le Conte de la princesse Kaguya » est une œuvre très adulte et assez sombre malgré ses atours enfantins. En effet, y est évoquée la vie sur terre d'une jeune fille aux origines surnaturelles, trouvée par un modeste paysan dans une pousse de bambou, et élevée par ses soins avec sa femme. La jeune fille grandit avec des enfants de la bambouseraie, tout aussi modestes que ses parents adoptifs, et elle goûte aux joies d'une vie simple et heureuse. Mais le paysan trouve un jour de l'or et de belles étoffes dans la bambouseraie : il en est convaincu, sa fille est en réalité une princesse. Il se doit donc de l'éduquer en conséquence et de lui offrir une place de choix à la capitale, où elle pourra s'épanouir et épouser un riche courtisan. Mais, pour l'héroïne, cela veut dire renoncer à la vie qu'elle mène et qu'elle aime tant, et à ses amis, trop « rustres » pour elle selon son père... D'autant qu'on lui assigne une marâtre en guise d'éducatrice, et qu'elle doit se plier à des usages proprement inhumains (s'épiler les sourcils, ne plus rire, se noircir les dents, rester cloîtrée chez elle, ne pas participer aux fêtes données en son honneur,...). Le conte prend alors une autre tournure, et vient dénoncer l'avidité des hommes, qui recherchent gloire, richesse et ascension sociale sans limite (on n'est d'ailleurs pas très loin du « Bourgeois gentilhomme » de Molière, même si ce dernier est drôle et léger, bien au contraire du présent long métrage). Takahata enrichit avec intelligence le conte d'origine (daté du Xème siècle) pour opposer deux conceptions de l'existence. Ce qui, en filigrane, malgré son côté désabusé, fait du « Conte de la princesse Kaguya » (et là je vais citer un ami) « un hymne à la vie. Mais à la « vraie » vie. Une vie au contact de la nature, de gens authentiques. Une vie simple ». Je ne retrouve pas chez Takahata la même joie et la même humanité (bienveillante) que chez Miyazaki. Mais certains passages de ce film sont excellents, et surtout, le ton est assez subtil et intelligent pour donner à réfléchir, tout en savourant de jolis dessins. Attention donc, ce long métrage n'est pas vraiment pour les enfants, et il vous laissera peut-être un goût doux-amer à la sortie de la séance. Mais il offre un saisissant portrait du Japon médiéval, et plus encore, dénonce avec force et brio des travers humains plus que funestes. D'une manière telle qu'on ne peut que saluer ce qui sera peut-être le dernier film d'Isao Takahata.
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 622 critiques

    3,0
    Publiée le 11 juin 2018
    Plein de belles choses dans Le Conte de la Princesse Kaguya, une histoire poétique et riche en enseignements, mise en valeur par un crayon léger et parfaitement maitrisée. Je suis presque navré de mettre une note moyenne, mais tout en reconnaissant ses grandes qualités et son message auquel il est difficile de ne pas adhérer, le film m'a paru un poil long.
    Tupois Blagueur
    Tupois Blagueur

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 162 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2015
    Je me méfie toujours - peut-être à tort - de ce qui sort des dessins du studio Giblhi. Je ne dis pas que leurs films d'animations sont mauvais, loin de là, seulement je ne suis pas fan de leurs personnages principaux. Ceux-ci font presque toujours (en tout cas dans ceux que j'ai pu voir) preuve d'une niaiserie sans limite ou de caprices qui m'insupportent rapidement. Je dis bien presque car j'ai trouvé dans "Le Conte de la princesse Kaguya" une héroïne plus mature que les autres. Il faut dire aussi que vu ce qu'elle devient le temps passant, elle n'a plus de raisons de faire la fofolle. Sans s'attarder trop longuement sur l'animation imitation aquarelle, qui donne un aspect onirique et esthétique à l'ensemble, Isao Takahata brasse beaucoup de thème avec cette adaptation du "Coupeur de bambou". Il y parle entre autres des joies de l'enfance et de l'insouciance, de la tolérance, des valeurs très codifiées de la société japonaise (serait-ce une allégorie du Japon moderne ?) qui écartent tout bonheur de la vie d'une jeune fille, mais aussi de l'amour parental et l'amour tendre. Amours qui ne seront jamais consommés entièrement, au vu de la fin triste et déchirante. Un petit bijou d'animation qui nous vient - était-il besoin de le préciser ? - du Japon.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 044 critiques

    3,5
    Publiée le 24 novembre 2014
    Il aura fallut attendre quinze ans pour qu'Isao Takahata revienne sur le devant de la scène avec ce nouveau long-métrage d'animation. Adapté d'un conte ancestral nippon, Princesse Kaguya raconte l'histoire d'une étrange jeune fille née dans un bambou, que son destin princier éloigne de la liberté, de la nature et par la même du bonheur. Ce film est original à bien des niveaux, à commencer par son style pictural épuré, rappelant les estampes japonaises aux tons pastel. Un ravissement permanent pour les yeux et un véritable pied de nez à tous les films d'animations contemporains, à l'esthétisme uniformisé jusqu'à l'ennui. Néanmoins, les 2H15 de ce récit universel et profond comportent quelques moments de flottement un poil ennuyeux qui nuisent à l'appréciation globale de l'œuvre.
    Florian C.
    Florian C.

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,5
    Publiée le 28 janvier 2017
    Mêlant drame et fantastique, ce film est selon moi un petit bijou de l'animation, j'ai adoré les traits des dessins, la mise en avant de certains éléments, donnant une grande poésie à l'ensemble.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 21 avril 2015
    Très joli conte qui devrait ravir les petits accrocs au Père Castor et les grands, plutôt amateurs de manga spirituels et panthéistes. Belle méditation, entre autres aspects, sur la dure condition parentale, où l'on se demande souvent si on agit pour le bien de son enfant ou pour le sien propre à travers sa progéniture. Je dois dire tout de même que si les décors épurés et aquarellés m'ont ravi, j'ai été nettement moins convaincu par l'animation et le dessin des personnages, qui confondent un peu simplicité et simplisme.
    Sailor-Vincent
    Sailor-Vincent

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 27 critiques

    4,5
    Publiée le 29 juin 2014
    Magnifique, poétique, un bijou de l'animation. avoir en VO pour plus de plaisir.
    Don Keyser
    Don Keyser

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 640 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2015
    Magnifique ! "Le Conte de la princesse Kaguya" est un long-métrage d'animation qui pourrait paraître simpliste mais qui se révèle formidable. En premier lieu, la réalisation est excelente avec des images rendant hommage au cinema nippon. Par ailleurs, l'histoire est vraiment prenante puisque le scénario permet de captiver petits et grands. Quant aux personnages, chacun apporte son petit truc. Ainsi, le film est non seulement divertissant mais aussi très plaisant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top