Mon compte
    Le Conte de la princesse Kaguya
    note moyenne
    4,4
    4026 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Conte de la princesse Kaguya ?

    282 critiques spectateurs

    5
    110 critiques
    4
    105 critiques
    3
    41 critiques
    2
    19 critiques
    1
    4 critiques
    0
    3 critiques
    Bryan V.
    Bryan V.

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,0
    Publiée le 20 mars 2019
    ➖Avis bref :

    Entre « Le tombeau des lucioles » et « Pompoko » Isao Takahata à déjà si démontré qu’il était déjà fort en animation. Son « Le conte de la Princesse Kaguya » c’est quant à lui une histoire de princesse, plutôt chevaleresque même pas moment. En plus, d’avoir une féerie avec toujours cette petite parcelle d’émotion.. Un long métrage de 2h17 durant lequel j’ai eu dû mal par moment c’est vrai, mais il n’en n’est pas moins de toute beauté. A la fois doux et difficile comme récit pour une princesse forte attachante (tout comme ses parents). L’animation à un vrai travail de réalisation, les récompenses le prouvent sûrement. Puis, il y a plein de coutumes et de traditions.
    Enfin bref, un très beau conte poétique que nous voilà proposé même si un tout petit peu trop long à mon goût.
    The Claw
    The Claw

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 727 critiques

    2,0
    Publiée le 20 mars 2016
    J'avais lu des tas de critiques dithyrambiques sur ce dessin animé. Alors oui, c'est original de faire un dessin animé en style "aquarelle", oui l'histoire dans son ensemble est assez jolie, et les "morales" qui surviennent tout au long du film sont intéressantes. Mais qu'est ce que c'est long, et qu'est ce que ça manque de rythme! Par moments, il ne se passe tellement rien que j'ai dû lutter pour ne pas tomber dans les bras de Morphée. Une déception.
    Lu34s
    Lu34s

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 245 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2014
    Après Le Vent Se Lève du fameux studio Ghibli, dernier dessin animé de Miyazaki, c'est maintenant au tour du Conte De La Princesse Kaguya d'être diffusé en cette période estivale. Encore une fois, c'est un véritable ovni cinématographique, racontant alors l'histoire d'un coupeur de bambous qui découvre la naissance d'une petite princesse tout droit sortie d'une de ces branches, grandissant à la vitesse d'un bambou. Après une enfance rapide, ce paysan trouve également beaucoup d'or et des draps pour faire vivre convenablement cette princesse. Et l'intrigue principal commence lorsque cette famille part vivre en ville comme des nobles. Réputé pour sa beauté, la princesse attire tous les hommes et leur fait faire tout et n'importe quoi, leur obligeant même à mentir, dénonçant l'envie paresseuse des hommes ainsi que leur cupidité, leur idiotie ainsi que les tromperies qu'ils ont accomplis. Par ailleurs, cette princesse, libre de toute chose, apprend à apprivoiser son conditionnement forcé à la ville et au mariage plutôt qu'aux vertes prairies fleurissantes, à cause de son père, aveuglé par tant de prestige et de richesse. Et c'est ce qui fait en quelque sorte la faiblesse du film car il en devient prévisible par le thème qu'il traite, et déjà bien traité avant lui, le rendant alors plus lent alors qu'il possède une durée assez longue. Mais qu'on se rassure, le dessin est fabuleux et nous gratifie de magnifiques couleurs et plans notamment de jolis travelling dans cette bambouseraie au vert éclatant. Il n'est pas non plus exempt de poésie nous rendant tout d'un coup sensible et fragile aux différentes choses de la vie qui peuvent nous entourer d'autant plus que la musique permet de renforcer cet effet. Le Conte De La Princesse Kaguya est, comme son nom l'indique, un magnifique conte rempli de couleurs et de beauté mais possédant quelques failles dans sa trame narrative, échappant de peu au titre de chef d'œuvre. Le retour à la réalité fait quand même assez mal.
    Min S
    Min S

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 426 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mai 2018
    Joli film, poétique avec une belle musique, le compte est intéressant culturellement, mes enfants de 8 et 10 ans ont beaucoup apprécié.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 9 décembre 2017
    L'animation est d'une grande finesse poétique, la culture au pays de l'imagination est magnifique, la sensibilité de l'histoire est inévitable, mes larmes se transforme en rivière d'eau douce, une agréable sensation me submerge, ajouter à de l'onirisme philosophique, un dessin animé fabuleux 5 étoiles.
    Dexter Bauer
    Dexter Bauer

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 206 critiques

    4,5
    Publiée le 31 août 2014
    La fille de l'air Face à certaines œuvres on se retrouve démunis. Cette dernière de Takahata est de celles qui vous transporte du début à la fin, si bien que d'en faire la critique semble difficile et futile. Parce que tout est réussi et la beauté presque trop évidente pour la relater. Tentons tout de même d'éclairer ce soleil et peut-être de filtrer cette luminosité pour éviter l'éblouissement.Graphiquement c'est magnifique, les dessins sont fabuleux. Isao Takahata a le don incroyable de varier les styles. Au gré de l'atmosphère qui oscille, les traits peuvent être raides ou délicats. Selon l'ambiance l'image alterne entre grisaille et couleurs printanières. Esthétiquement c'est remarquable, une performance plastique qui s'accorde aux différentes humeurs de la princesse et aux saisons. L'animation exprime très bien les peurs, les colères, les joies et autres sentiments forts qui traversent les personnages. Une histoire qui déborde d'émotions et donc de vie.Jusqu'au bout du conte on est épris de "pousse de bambous" et son histoire fantasque. Dans les traditions du conte ce récit est plein de poésie et de rêverie. L'introduction est déjà fascinante, cela ressemble à un livre animé. "Le Conte de la princesse Kaguya" commence sur un ton innocent qui éveil notre âme d'enfant. On cours après les pas grandissants d'une future altesse. Pourtant elle grandit au sein d'une famille de paysans et ce cadre bucolique lui va à ravir, l'histoire d'Heidi au fond. La joie de vivre de cette enfant est communicative, autant que son désarroi qui suivra.Son père est exaspérant, lui qui au départ est très touchant. La dévotion qu'il voue à sa « petite princesse » devient une obsession bornée et finit même en ambition très personnelle. Ce comportement consternant est très exagéré mais confronté à l'écoute de sa mère ça accentue le tiraillement de Kaguya. Ce conte n'impose pas de morale simpliste mais pose un regard significatif sur la société japonaise mais aussi la beauté de l'enfance.Cette fable soulève parfaitement toute l'absurdité des castes et les convoitises qu'elle attisent. Les hommes se jettent aux pieds d'une parfaite inconnue. La princesse fait alors preuve d'un grand esprit en les envoyant concrétiser leurs belles paroles. Ils sont ridiculisés comme le papa arriviste. Kaguya voudrait rester la petite "pousse de bambous" qu'elle était.La petite Heidi a aussi un côté Peter Pan. Prisonnière de sa tour d'ivoire elle ne veut que retrouver ses amis, courir dans les champs et redescendre sur ses terres. Ce qu'elle comprend une fois étreinte ce n'est pas qu'elle doit revenir sur la lune, mais qu'elle deviens inéluctablement une adulte. Cette métaphore permet de voir la conclusion sous un angle bien triste. Le sous-propos pragmatique n'estompe jamais l'évasion de ce récit fantastique. Cette légende de la fille du coupeur de bambous répond à toute la rêverie et la beauté d'un conte. Une aventure pleine de charmes à tout les niveaux. Des personnages touchants, une magnifique musique et un esthétique admirable dans le dessin. A son crépuscule, le studio Ghibli vient d'offrir une petite sœur à Chihiro.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 236 critiques

    5,0
    Publiée le 23 avril 2020
    Le Conte de la princesse Naguya (2014), l'un des pus beau film d'animation des studios Ghibli, fut l'oeuvre testament de Tkahata Isao (1935-2018) mettant en image la nature montagnarde aux différentes saisons en utilisant l'aquarelle pour les paysages et le fusain pour les personnages. Il reprend un conte classique du dixième siècle (ou avant) sur une princesse très belle née dans un bambou, élevée par des paysans, refusant les prétendants que la cour de Kyoto lui présente pour retrouver la nature qu'elle adore puis reprise par les forces de sa mystérieuse origine. Ce chef d'oeuvre panthéiste est "d'une confondante beauté" écrivirent à juste titre Les Cahiers du Cinéma souvent plus avares en compliments sur les films grand public.
    Mathieu H.
    Mathieu H.

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 290 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2016
    "Le conte de la princesse Kaguya" est une fable vivante et légère derrière laquelle se cache une myriade d'émotions. L'animation est superbe et soignée redonnant à l'animation japonaise un nouveau souffle, en accord parfait avec ce conte traditionnel. Une pépite !
    Lucas L (LeBigKalu sur SensCritique)
    Lucas L (LeBigKalu sur SensCritique)

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 386 critiques

    4,5
    Publiée le 17 décembre 2017
    Le Conte de la princesse Kaguya est un Ghibli qui a été encensé et adulé par absolument tout le monde, et après ce premier visionnage, je comprends vraiment cet engouement même si je n'ai pas eu cette claque monumentale espérée, le coup de crayon est magnifique, rien a redire, le film à son style et son identité propre et ça c'est très bien, l'histoire est prenante, les personnages intéressants et bien développés, une fin triste et qui fait beaucoup réfléchir, des scènes véritablement marquantes, ( La scène de la fuite ou de la danse sous les fleurs de cerisiers), à noter une excellente VF, comme pour tous les films du studio, très beau, qui fait prendre conscience de beaucoup de choses, on regrette qu'ils y ait peu de films comme celui-ci, la musique est magnifique et apaisante, le film jongle entre les moments doux, drôles, touchants, fantastiques, tristes et mélancoliques certains pensent que le Chef-d'œuvre d'Isao Takahata est Le Tombeau des Lucioles, pour moi il ne fait aucun doute que c'est Le Conte de la princesse Kaguya. Je ne suis peut-être pas bouche béé comme d'autres le sont, mais l'amour, le travail, la poésie et le bon sentiment derrière cette œuvre ne peut que me pousser à vous encourager de voir ce film. 18/20
    Agnes L.
    Agnes L.

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,5
    Publiée le 22 mai 2016
    Les couleurs pastels associées au dessin épuré donnent une impression de légèreté. La première partie avec l'enfance de la princesse est un ravissement. La fin est un peu moins réussie mais l'ensemble forme une magnifique œuvre d'animation.
    Ciné2909
    Ciné2909

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 626 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    Si Hayao Miyazaki n’est plus là pour nous enchanter, les studios Ghibli peuvent encore compter sur le talent d’Isao Takahata. Le réalisateur du Tombeau des lucioles revient avec l’adaptation d’un vieux conte japonais Le conte du coupeur de bambou et transforme son film d’animation en une ode pour la vie. Déjà, graphiquement Le conte de la Princesse Kaguya est un ravissement pour les yeux avec ces dessins épurés. Réalisés au fusain et à l’aquarelle ; on a juste l’impression de voir se succéder devant nos yeux de resplendissants tableaux. Seuls bémols la longueur qui risque de réfréner l’intérêt des plus jeunes et les origines de la princesse qui surviennent de façon un peu brutale pour précipiter un dénouement non moins dépourvu d’émotions. Un classique instantané et forcément un Coup de cœur Ciné2909 !
    bouddha5962
    bouddha5962

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 712 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Très joli conte que savent nous offrir les créateurs japonais. Grand moment et beaucoup d'émotions !
    Dora M.
    Dora M.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 432 critiques

    3,5
    Publiée le 22 mars 2021
    Un jour, un coupeur de bambou découvre une petite fille dans un bambou. Avec sa femme, ils l’élèvent à la campagne mais décident rapidement de partir en ville pour qu’elle grandisse comme une princesse. Elle devient une jeune fille très convoitée.
    Les dessins sont magnifiques, que ce soit pour les personnages, les costumes, les maisons, mais aussi bien entendu la nature (animaux, insectes, arbres, fleurs…). Chaque image est très belle. C’est très poétique, l’histoire est intéressante.
    Néanmoins, j’ai trouvé le film un peu trop long et lent et j’ai été déçue par la dernière partie spoiler: peu claire sur la mission de la princesse qui doit finalement repartir sur la lune laissant derrière elle des gens qui la regrettent alors qu’elle-même n’en a plus aucun souvenir.
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 543 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2014
    Ce nouveau film des studios d'animation Ghibli est, déjà de par sa volupté pittoresque, l'un des plus magnifiques jamais réalisés. Et encore, si ce n'était que du rabâchage insensible d'aquarelles solubles, peu auraient à ce point apprécier l'univers réaliste de l'oeuvre. Sauf que voilà : Isao Takahata délivre un message d'une force évocatrice subtile et rarement aussi bien exploitée et montrée. Car sous le pelage de la réalisation, à la beauté frappante, il y'a ce véritable discours apparent sur la difficulté aux jeunes de se faire comprendre! Ce méandre trouble qui peut mener au suicide est montré avec une telle grâce qu'on ressort de la salle éberlué et profondément sous le choc. Du très grand art, parfois trop timide certes, mais qui souligne le fossé impétueux entre les générations qui se creusait déjà bien avant cela.
    hpjvswzm5
    hpjvswzm5

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 459 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juin 2014
    J'ai bravé la pluie et le vent pour aller voir le dernier film de n'ai pas vu tous ses films,juste Pompoko que j'avais franchement détesté,j'avais eu l'impression d'être pris pour un con tout le long d'un film pour enfant moralisateur,et Mes Voisins les Yamada qui était vraiment ,malgré le mauvais souvenir que j'ai de Pompoko,je pense que c'est un type bien,un bon réalisateur,Le Tombeau des Lucioles ça me paraît plus que pas ce nouvel opus,les critiques étaient bonnes,et je ne me faisais pas trop de soucis pour lui,j'avais confiance en Takahata pour qu'il nous fasse un bon je n'ai pas été déç film raconte un conte que je ne connais pas,j'ai entendu dire qu'il serait abordé dans Okami(mais je n'y ai pas joué),c'est donc avec ce film que je découvre l'histoire et je dois dire qu'elle vraiment sûr,il est possible que Takahata ait pris des libertés par rapport au conte originel,ça n'empêche en rien le film d'être vraiment ré évidemment,le début du film confirme son talent pour créer des univers graphiques se distinguant des productions habituelles de Ghibli.C'est vraiment beau,enchanteur,difficile de ne pas être transporté dans ce monde magique du début du film.C'est assez proche du style épuré de Mes Voisins les Yamada.Ça me fait penser quelque part à Ernest et Célestine qui était une petite merveille à ce niveau(et pas que),on a vraiment un dessin qui donne une sensation de fait main,de peinture trouve ça bien qu'il ait sa propre patte,qu'il s'affranchisse de ses collègues pour créer un univers bien à lui,qu'on ne retrouve pas dans la plupart des films d'animation japonais de ces dernières années.Ça donne lieu à des scènes assez phénoménales,comme cette fameuse séquence où la princesse s'échappe à travers les maisons et la ville,le coup de crayon devient de plus en plus épuré et simple pour donner quelque chose de très fort et a vraiment un style à lui ce monsieur(pour ceux que ça intéresse,le cercle a parlé de cette scène dans la dernière émission,c'est intéressant et ça ne spoile pas le film).Et ce qui est bien,c'est que la mise en scène sert évidemment l'histoire,et c'est véritablement là que se trouve le sel du film : il raconte une histoire belle et sûr,on peut voir dans cette histoire le passage à l'âge adulte d'une jeune fille,les responsabilités qui l'incombent en temps que princesse,la difficulté de devenir il aborde un thème qui me touche vraiment,c'est l'amour de la vie,le carpe diem,et surtout la nostalgie d'un temps révolu et heureux que l'on aurait aimé vivre é je trouve le film très juste là- début du film,on voit cette princesse enfant,et bien qu'elle grandisse à une vitesse plus qu'inhabituelle,on s'attache aux personnages qu'elle côtoie,à ses amis avec qui elle passe tant de bons puis la vie suit son cours,les responsabilités prennent le dessus en grandissant,on quitte la campagne tranquille pour l'agitation de la ville,et on se demande si on retrouvera un jour ce bonheur film parle de ça,avec légèreté et voudrait toujours vivre heureux,mais la vie nous apprendra que ce n'est pas possible...Il y a beaucoup de tendresse et de mélancolie dans le film,je pense à cette fameuse chanson qui revient souvent,qui sonne comme un poème,et qui est vraiment belle,ou cette scène entre la mère et la "fille",l'une essayant de rassurer l' ce que j'ai aimé c'est que le film va tenir cela jusqu'au bout. La fin du film, qui enchaîne de très belles scènes, pouvait à un moment basculer. Et j'ai eu très peur, peur que le film ne tienne pas cette tristesse jusqu'au bout , qu'une fin plus consensuelle ou naïve gâche un peu la beauté du film, mais non. Le réalisateur a eu l'intelligence de s'arrêter quand il le fallait, de ne pas ajouter un retournement superflu, non, jusqu'au dernier plan tout transpire cette mélancolie un peu triste du temps et bonheur passé après lequel on court sans jamais vraiment pouvoir le rattraper. Alors je dirais qu'un certain morceau du film n'est pas forcément le plus charmant et intéressant, mais globalement je me suis laissé porté par la beauté du film et ce personnage très pur de princesse, qui restera une grande enfant. Purée cette scène totalement lyrique qui se finit par une chute, ses longs cheveux au vent... Magnifique. On pourra peut-être ne pas aimer, trouver le film un peu long (bien que ça passe franchement bien), mais pour ma part je ne peux que vous dire que j'ai beaucoup aimé, que le film m'a vraiment ému parce qu'il me parle, et parlera probablement à beaucoup de gens. Décidément, Ghibli nous aura habitué à de la qualité cette année. Maintenant, une question se pose : si les deux fondateurs du studio ne sont plus là pour nous émouvoir, qui va pouvoir reprendre le flambeau quand aucun des outsiders ou presque n'a pu atteindre leur niveau ? En tous cas, voilà un bien joli cadeau pour l'été.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top