Mon compte
    Malveillance
    Note moyenne
    3,7
    2417 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Malveillance ?

    399 critiques spectateurs

    5
    27 critiques
    4
    158 critiques
    3
    141 critiques
    2
    43 critiques
    1
    14 critiques
    0
    16 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    SHWARZIE
    SHWARZIE

    32 abonnés 616 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2013
    On suit les péripéties de ce concierge taré qui monte crescendo dans la folie et l'horreur avec l'envie de savoir ce qui va se passer et le film passe à la vitesse de l'éclair jusqu'au dénouement de ouf, très bon scénar, acteurs et réalisation; vous ne verrez plus votre concierge sous le même angle après ce film.
    hamasiblan
    hamasiblan

    24 abonnés 449 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 10 janvier 2012
    Tout d'abord, le film est réalisé de manière sérieuse, et l'idée de départ, un gardien d'immeuble faussement parfait qui fantasme sur une habitante de l'immeuble. Pervers, fou, ignoble spoiler: (il la viole dans son sommeil, c'est suggéré biensur, on ne voit rien)
    .
    Luis Tosar joue bien son rôle. L'absurde de certaines scènes est drôle. On ricane malicieusement, mais on oublie vite le film, et l'on ne comprend pas assez les véritables raisons qui poussent César à faire tout ça.
    zafkiel
    zafkiel

    45 abonnés 889 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 12 juin 2012
    Un film à l'ambiance maussade, on suit un homme seul, qui devient psychopathe par la force des choses, une fin qui ne laisse planer aucun doute et qui rend le film encore plus glauque. J'ai été assez surpris par la qualité et le climax de la réalisation à certains moments, les acteurs sont bons et les doublages en VF sont excellents.
    Hallyne de Cinéglobe
    Hallyne de Cinéglobe

    18 abonnés 376 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 janvier 2012
    La tension psychotique de ce thriller d'angoisse fonctionne plutôt bien. Les rouages de la mise en scène sont simples mais travaillés avec sens et précision. L'histoire est tordue, le personnage principal interprété par Luis Tosar est terriblement détraqué, délivrant un sentiment d'horreur et de pitié assez troublant. Un jeu pervers assez réussi sur la forme et le fond. Le réalisateur de "REC" maîtrise l'horreur à travers un dosage équilibré entre l'implicite et l'explicite, le montrable et le non-montrable. L'angoisse monte en crescendo tout au long du film, malgré le rythme des situations qui pourrait être jugé assez lent. La fin est bien amenée, méritant presque de s'arrêter à la scène du carnet. "Malveillance" sort du lot.
    http://cineglobe.canalblog.com
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 janvier 2012
    Génial du début à la fin... Je suis bien content de ne pas avoir de gardien dans mon immeuble...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 28 décembre 2011
    Sublimissime ce film, beaucoup de suspense, j'adore !!!!!
    RedArrow
    RedArrow

    1 587 abonnés 1 506 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 1 octobre 2016
    Gardien d'immeuble, en voilà un chouette métier auquel on ne pense jamais ! Être logé, rendre des petits services aux habitants avec une gentillesse absolue, disposer des clés de tous les appartements, s'introduire chez les gens pour faire plein de trucs louches...
    Si vous êtes un type avec une case en moins, c'est LA profession parfaite et, ça, César l'a bien compris, surtout qu'il a jeté son dévolu sur la jolie résidente du 5A, Clara...

    Jaume Balagueró pose donc sa caméra embarquée parkinsonienne et épuisante de la saga "REC" en revenant à une forme de mise en scène plus classique qui lui a tant réussi par le passé. Néanmoins, le bonhomme continue sur sa lancée quasiment obsessionnelle de nous faire passer l'envie de signer un bail dans un immeuble en Espagne.
    Cette fois, pas d'infectés démoniaques ("REC") ou d'habitants dingos ("À Louer"), seulement un concierge dont la particularité est de trouver son bonheur dans les malheurs des autres. Bien évidemment, la grande idée de "Malveillance" est de choisir de se concentrer sur le point de vue de cet étrange personnage créant une sorte d'empathie complètement tordue entre lui et le spectateur. Le film développe ainsi un ton très particulier qui ne cesse d'osciller entre la comédie noire et l'horreur au fur et à mesure que les "vilains tours" chez les locataires laissent place aux pires ignominies.
    La remarquable trouvaille de l'exposition en nous faisant déduire un viol d'intimité d'une personne dans tout ce qu'il a de pire pose d'emblée le caractère pervers et les agissements sans limites de César. La suite nous délivrera une partition sans failles où l'esprit calculateur du personnage pour les plans machiavéliques sera mis à mal par des éléments externes (le propriétaire, la petite fille très roublarde, le petit ami,...) et autres imprévus (l'accident sous le matelas, quelle séquence, haha !) gravitant autour de son but ultime, Clara, pour notre plus grand plaisir.

    Car, oui, entre les ténèbres et le rire, "Malveillance" trouve cet espèce de merveilleux équilibre de malaise voyeur en plaçant le regard du spectateur dans celui de son psychopathe presque contre son gré et en le rendant ainsi incapable de décrocher son attention jusqu'aux dernières minutes d'une efficacité redoutable.
    Un très bon cru de l'ami Balagueró à découvrir absolument.
    GodMonsters
    GodMonsters

    1 257 abonnés 2 645 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 19 février 2012
    Ce film m'a assez perturbé ! J'ai eu la chance de pouvoir le voir au cinéma (donc dans les meilleures conditions), et il faut avouer qu'il y a une très bonne ambiance, bien dérangeante et efficace. La réalisation est très soignée, ainsi que le scénario qui exploite bien ses personnages avec leurs faiblesses et leurs points forts... ce mélange fait qu'ils arrivent sans aucune difficulté à nous faire angoisser à plusieurs reprises ! Très intéressent à voir, malgré une fin très décevante (ça c'est très subjectif), je l'ai trouvé trop déroutante. De plus, j'avais l'impression que ce final n'allait nul part, il laisse trop de suspens à mon goût.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    1 075 abonnés 4 116 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 14 juillet 2012
    Le psychopathe du film joué par un très convaincant Luis Tosar justifie en permanence ses actes par le fait qu'il n'a jamais réussi à être heureux. Pour donner un sens à sa vie rien de mieux que de pourrir celle des autres, ainsi on se sent moins seul et le fardeau devient automatiquement plus léger à porter. C'est une explication comme une autre. Jaume Balaguero a cherché ces derniers temps à faire fructifier la reconnaissance acquise grâce à ses premiers longs métrages avec des projets recyclant la mode des films reportages lancée en 1999 par le "Projet Blair Witch" . Il y a gagné une popularité accrue hors d'Espagne mais sans doute pas une crédibilité renforcée de son statut de petit maître de l'épouvante. C'est sans doute pour cette raison qu'il n'oublie pas de s'atteler comme avec "Malveillance" à des films plus en rapport avec le genre traditionnel de l'épouvante. Son héros, concierge d'un immeuble chic d'une grande ville espagnole profite de sa position pour pourrir un peu chaque jour la vie des propriétaires. Il est particulièrement énervé par la jeune Clara pour qui chaque jour semble être un bonheur renouvelé. Son opposé en quelque sorte. Croyez vous qu'il lui demanderait sa recette ? Non il va s'évertuer à faire disparaître ce large sourire. César ne va pas lésiner sur les moyens et avec lui Balaguero sur les invraisemblances. Mais l'atmosphère ouatée de l'immeuble et la méticulosité du tortionnaire vont finir par emporter l'affaire. Du solide travail qui montre qu'avec une économie de moyens et d'effets sanguinolents, Balaguero sait être efficace. A vrai dire on en doutait pas vraiment.
    tixou0
    tixou0

    664 abonnés 1 981 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 5 janvier 2012
    Après les deux premiers [Rec] (dont pour moi seul le 1 est réussi) Jaume Balagueró plante une nouvelle fois sa caméra dans un bel immeuble Art Nouveau barcelonais, où se passe l'essentiel de ce "Malveillance". Pas d'horreur cette fois-ci, juste une atmosphère trouble et une tension autour de "César", gardien d'immeuble changeant souvent d'affectation. En effet, ce quadragénaire, entre psychopathie et sociopathie, ne trouve de (relatif) équilibre émotionnel qu'en faisant insidieusement (car sous des dehors bonasses, voire affables, et une grande disponibilité de surface) le malheur des habitants des immeubles où il sévit - une fois le tour achevé en termes de malignité, il passe à un nouvel univers. Le film le montre dans sa nouvelle position, où il trouve une résistance imprévue en la personne de la charmante Clara, toujours de bonne humeur et heureuse de vivre, en dépit des malveillances répétées et raffinées dont elle est l'objet. Sa stratégie gagne en puissance, et le conduira même au meurtre, après violences et viol sournois, tout cela dans l'impunité totale, il faut le souligner ! Une impression mitigée après visionnage : épilogue mélodramatique d'une force certaine, climat malsain et amoral assez bien rendu, mais beaucoup trop d'invraisemblances pour adhérer au parti, non de l'épouvante, mais du thriller "vécu" ; et des pistes qui permettraient de comprendre le mal-être de César (rapports en particulier avec sa vieille mère hospitalisée), mais dont la simple esquisse nous laisse sur notre faim. Interprétation plutôt convaincante, autour de César/Luis Tosar ("Cellule 211").
    Félix F
    Félix F

    227 abonnés 2 423 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2011
    Le réalisateur de Rec nous montre une fois de plus qu'il maitrise parfaitement la caméra. En créant un film malsain, tenu de bout en bout sans aucune fausse note.
    Outburst
    Outburst

    116 abonnés 517 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 juin 2012
    J'avais fort malheureusement raté ce film en salles (et oui, les grands cinéma c'est bien car tout y passe, mais on privilégie les séances en journée pour les films tout public pfff). Je me rattrape donc grâce à cette sortie DVD/Blu-ray, et pour vous donner un aperçu de ce que j'en pense je vous dirai que je regrette amèrement de ne pas mettre un peu bouger le cul pour aller le voir au ciné (même si je reconnais que j'étais bien posé dans mon lit en le regardant). J'avais pourtant été très emballé par la bande-annonce, et les avis étaient très bons à la sortie du film. Je dis "étaient" mais ils le sont toujours, et ils ont bien raison ! Tout d'abord parce que Malveillance c'est un scénario et une histoire tout simplement géniaux. C'est brillamment écrit, avec une montée en tension de fou et une réalisation certes qui ne réinvente rien, mais qui se veut drôlement efficace quand il s'agit de jouer avec les nerfs du spectateur ! (je pense notamment à la scène ou César tente de s'échapper de l'appartement de Clara alors qu'elle s'y trouve avec son copain, c'est juste grandiose). Et comme quand on fait un bon film comme celui-ci on ne le fait pas à moitié, il faut ajouter à cela un personnage principal excellentissime. Dans le genre personnage exploité dans son intégralité, je dois dire que c'est rare qu'on arrive à un tel niveau. J'étais complètement fou de voir à quel point on s'identifie à lui, à quel point on arrive à le cerner alors qu'il est sans conteste d'une complexité hors norme et qu'au final on ne sait pas grand chose de lui. C'est toujours dérangeant de se retrouver aux côtés du méchant de l'histoire, surtout quand on aime ça. C'est le côté Thriller qui ressort du film, et d'ailleurs il s'agit ici beaucoup plus d'un thriller que d'un film d'horreur ! Ce personnage de César m'aura vraiment beaucoup plu, et j'aime beaucoup la façon dont il évolue tout au long du film. Puis il a aussi pour lui d'être incarné par Luis Tosar, qui est juste magistral dans son rôle. Franchement je me suis pas renseigné s'il en a eu ou pas, mais son interprétation méritait largement quelques petites récompenses ! Son changement de personnalité entre le jour et la nuit est effrayant comme pas possible, et c'est en partie sur lui que repose l'efficacité du film. Et tout fonctionne à merveille, on frissonne et on passe un très bon moment ! J'ai donc pris un grand plaisir devant ce film, qui est tout simplement brillant que ce soit dans son scénario (la fin est juste savoureuse, y'a pas d'autres mots), et grâce au personnage principal et à son interprète qui sont aussi géniaux l'un que l'autre !
    Citrouilleman
    Citrouilleman

    65 abonnés 591 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 6 janvier 2012
    Très bon thriller, avec un scénario redoutablement efficace. La réalisation est très bonne et l'interprétation est remarquable, notamment Luis Tosar qui excelle dans le rôle de César. Un très bon film. A voir.
    kevinsolstice
    kevinsolstice

    54 abonnés 1 931 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 1 février 2013
    bon film, luis tosar a vraiment la tête de l'emploi
    Jennah The Cat
    Jennah The Cat

    46 abonnés 62 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 28 septembre 2015
    Un thriller psychologique, sombre et pervers, où un concierge machiavélique s'amuse à persécuter les locataires de l'immeuble où il travaille, et en particulier une jeune femme a qui il va littéralement pourrir la vie. Malgré ce pitch alléchant et un personnage principal plutôt crédible, le film est vraiment banal et ne décolle jamais vraiment, l'intrigue tourne en rond et le malaise ressenti lors de la découvre des activités douteuses de César s’estompe rapidement pour virer à l'ennui. Les ficelles de l'intrigue elles-même ne sont pas très solides car dans sa volonté de nous mettre en position de voyeur et donc de complice, J.Balagueró en montre et en dit beaucoup trop ce qui nous amène à un final sans surprises puisqu'il est déjà prévisible dès la moitié du métrage. Dommage car la thématique et la sobriété glaciale du film étaient assez accrocheuses.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top