Notez des films
Mon AlloCiné
    Un monde sans femmes
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Un monde sans femmes" et de son tournage !

    Parce que Guillaume Brac est sans doute l’un des jeunes réalisateurs français dont il faudra suivre la carrière de près

    Mention spéciale à la scène de mime, de loin la plus hilarante du film

    Parce qu’on avait pas eu autant envie d’aller passer des vacances dans le Nord depuis les Ch’tis

    Pour le tandem mère-fille le plus original et séduisant du cinéma français

    Pour l’interprétation touchante de Vincent Macaigne en sympathique loser

    La douceur du 16mm

    A l'époque où le numérique fait rage, subsistent des cinéastes désireux de conserver la lumière si particulière d'une pellicule 16 mm. Guillaume Brac, le réalisateur d'Un monde sans femmes, en fait partie : "Tourner en 16mm peut paraître anachronique à une époque où faire un film avec un 5D devient presque un argument marketing [...] mais je tenais dur comme fer à tourner en pellicule. J’avais le sentiment que le numérique ne restituerait pas la douceur de la lumière, qu’il rendrait tout trop concret, moins mystérieux", explique-t-il.

    Tournage

    Un monde sans femmes a entièrement été tourné à Ault, un petit village situé sur la côte picarde, au mois d'août 2010.

    Des influences de renom

    Pour écrire le scénario d'Un monde sans femmes, le jeune réalisateur Guillaume Brac a confié s'être inspiré des films d'Eric Rohmer, notamment de Rayon vert (1983), et de ceux de Jacques Rozier et Maurice Pialat, dans lesquels se dégage très souvent une mélancolie douce amer appréciée par le cinéaste.

    Un rôle, deux films

    Le réalisateur Guillaume Brac a spécialement écrit le rôle de Sylvain pour son ami comédien Vincent Macaigne, reprenant ici le personnage qu'il tenait dans le dernier court-métrage du cinéaste, Le Naufragé. Ce dernier sera d'ailleurs projeté avant Un monde sans femmes.

    10

    10, comme le nombre de techniciens dont s'est entouré Guillaume Brac pour tourner Un monde sans femmes.

    Une première depuis plus de 30 ans !

    Une projection d'Un monde sans femmes eut lieu à Ault, le village picard ayant servi de cadre spatial au film. Un événement pour cette petite commune qui n'a connu aucune projection cinématographique depuis la fin des années 70, époque de la fermeture du dernier cinéma : "J’ai tenu à ce qu’il y ait une grande projection des deux films, en 35 mm, avec un projecteur itinérant. [...] ça a été une soirée incroyable : il y avait plus de 300 personnes dans la salle des fêtes, avec des vieux, des enfants, des chiens !", se remémore le cinéaste Guillaume Brac.

    Un acteur de "Polisse" !

    En 2006, Guillaume Brac signait son premier court métrage intitulé Le Funambule, emmené alors par un tout jeune Jérémie Elkaïm (La Guerre est déclarée, Polisse).

    Césars

    Le film a été présélectionné aux César 2012 dans la catégorie "court métrage".
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Bronx (2019)
    • Connectés (2020)
    • Les Tuche 4 (2020)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Death Wish (2018)
    • Mon Roi (2015)
    • xXx (2002)
    • Avatar 2 (2021)
    • Knock (2017)
    • La Nuée (2020)
    • Tout Simplement Noir (2020)
    • Ocean's 8 (2018)
    • Drive (2011)
    • Enragé (2020)
    • L'Echange (2008)
    • Gone Girl (2014)
    • En eaux troubles (2018)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Split (2016)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    Back to Top