Notez des films
Mon AlloCiné
    Bons baisers de Russie
    note moyenne
    3,7
    8006 notes dont 344 critiques
    répartition des 344 critiques par note
    78 critiques
    109 critiques
    79 critiques
    57 critiques
    18 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Bons baisers de Russie ?

    344 critiques spectateurs

    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 887 critiques

    2,0
    Publiée le 5 novembre 2015
    Houla. Cela faisait un moment que je n'avais pas vu une "héroïne" aussi potiche et des clichés raciaux aussi éculés. Le film est de 1962 ceci expliquant peut-être cela mais les "gens du voyage" doivent être heureux en apprenant qu'ils ne savent pas se servir de couverts. C'est en replongeant dans le passé (je vous conseille l'oscarisé "Monde du Silence") que l'on se rend compte que "c'était mieux avant" est une maxime qui ne mérite pas sa popularité (j'en profite forcément pour vous conseiller "Midnight in Paris" sur le thème d'un âge d'or fantasmé). Au-delà du rythme, forcément plus calme par rapport aux blockbusters actuels, c'est surtout la faible densité des événements qui surprend. On annonce en effet dès les 10 premières minutes l'intégralité de la mission que réalisera James et le film ne livrera guère plus. Ce James Bond partage par contre avec les créations de Michael Bay un goût pour les incohérences que je n'imaginais pas. Reste la classe de Sean Connery et le charisme du Spectre.
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 338 critiques

    4,5
    Publiée le 1 novembre 2015
    Sorti en 1963, soit un an après James Bond contre Dr. No, premier volet de la mythique saga cinématographique de l’agent 007, Bons Baisers de Russie connut un grand succès public et critique, confirmant peu à peu la popularité du personnage de James Bond au cinéma. Mais surtout, on retiendra Bons Baisers de Russie comme l’un des épisodes les plus importants de la saga puisqu’il contribua à installer véritablement tous les codes de la saga qui feront le mythe et la popularité de James Bond au cinéma. Et donc forcément, Bons Baisers de Russie est l’un des meilleurs films de la saga, qui n’a quasiment pas pris une ride ! En pleine Guerre Froide, la puissante et mystérieuse organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E. élabore un plan machiavélique afin d’éliminer l’agent secret britannique James Bond, responsable de la mort d’un de ses plus hauts membres, le docteur Julius No. Le MI6 reçoit ainsi un message d’une secrétaire russe du consulat soviétique d’Istanbul, Tatiana Romanova, qui propose de lui apporter une machine de déchiffrement de code top secret appelée Lektor, à condition qu’on l’aide à passer à l’Ouest. Et sur la demande de la jeune femme, les services secrets britanniques mettent leur meilleur élément sur cette affaire, James Bond. Mais bien évidemment, Tatiana Romanova ignore totalement que sa supérieure qui l’a chargée de cette mission, Rosa Klebb, travaille pour le S.P.E.C.T.R.E. et que sa mission vise directement à faire assassiner l’agent 007. Réalisé par Terence Young, qui était déjà derrière la caméra pour James Bond contre Dr. No, cette deuxième mission du plus célèbre agent secret du Septième Art fut donc elle aussi un gros succès avec notamment plus de cinq millions d’entrées en France et près de 78 millions de dollars de recettes dans le monde, dépassant ainsi les recettes du précédent film. Adapté du roman éponyme de Ian Fleming, Bons Baisers de Russie est considéré comme étant l’un des films les plus fidèles de l’œuvre de son auteur légendaire. Après un épisode très exotique et aventureux qui se chargeait d’introduire le personnage de James Bond et quelques codes de la saga, Bons Baisers de Russie entraîne cette fois le spectateur dans le vif du sujet, à savoir dans l’univers du film d’espionnage et surtout du thriller de la Guerre Froide. Mené avec efficacité sans jamais perdre le spectateur en cours de route, ce deuxième opus mettant en scène James Bond est sans doute le plus hitchcockien de tous car s’encrant dans une ambiance fascinante qui rappelle les meilleurs thrillers du maître du suspense se déroulant sous la Guerre Froide. Pour de nombreux critiques et spécialistes de l’univers de James Bond au cinéma, Bons Baisers de Russie est un remake quasi déguisé de La Mort aux Trousses où l’on retrouve quelques éléments clés du chef-d’œuvre d’Alfred Hitchcock : un MacGuffin (ici le Lektor), une poursuite entre un homme et une machine volante et des intrigues à suspense dans les wagons de l’Orient Express qui montrent une grande influence hitchcockienne. Après, Bons Baisers de Russie possède certes une histoire globalement très simple mais grâce à l’efficacité de la mise en scène de Terence Young qui dote la saga de quelques morceaux d’anthologie (l’ouverture du film où nous voyons le héros se faire littéralement tuer ou encore le brutal affrontement entre James Bond et Donald Grant dans l’Orient Express tout simplement mémorable) et aussi grâce, il faut bien l’avouer, à l’excellent scénario de Johanna Harwood et Richard Maibaum, ce deuxième opus de la saga James Bond est une pure réussite du genre du thriller de la Guerre Froide mené sans temps mort, et ce genre de film là, j’adore ! Mais si Bons Baisers de Russie demeure l’un des meilleurs Bond à mes yeux c’est bien parce qu’il contribue à installer, presque totalement, le mythe James Bond au cinéma. En effet, nous retrouvons bien sûr le fameux Gunbarrel sous le son de la mythique musique de Monty Norman, mais surtout Terence Young introduit la première scène pré-générique de la saga où le spectateur voit le héros se faire tuer, avant de découvrir qu’il ne s’agissait que d’un entraînement du S.P.E.C.T.R.E. et que la victime n’est pas James Bond mais un homme déguisé. Il s’agit sans doute l’une des ouvertures les plus cultes de la saga. Ensuite, Bons Baisers de Russie enchaîne les premières fois : première apparition de Blofeld, premier gadget avec la fameuse mallette qui constitue l’un des gadgets les plus cool de la saga, et donc logiquement première apparition du personnage de Q interprété par Desmond Llewelyn, première scène d’action avec un hélicoptère, première apparition de la formule « James Bond will return in … » dans le générique de fin,… bref le mythe Bond s’installe de plus en plus même s’il manque quelques éléments comme la traditionnelle chanson du générique de début. Mais de toute façon, il ne faudra pas attendre bien longtemps avant que les codes ne soient définitivement installés puisque la légende 007 sera véritablement en place dans l’épisode le plus culte de la saga, Goldfinger de Guy Hamilton. Mais revenons maintenant aux éléments fondamentaux de la saga qui ont déjà été intégrés par James Bond contre Dr. No en 1962 et que ce deuxième James Bond conserve. D’abord, le film continue d’explorer les arcanes de l’organisation criminelle du S.P.E.C.T.R.E. en nous présentant de nouveaux membres de l’organisation et surtout le plus important comme le numéro 1 qui n’est autre que Blofeld mais aussi les personnages de Rosa Klebb alias numéro 3 ainsi que Kronsteen alias numéro 5. Durant toute cette première ère James Bond portée par Sean Connery, le S.P.E.C.T.R.E. sera le principal ennemi de 007, de quoi nous offrir de palpitante et fascinante aventures avec son plus grand ennemi ! Ensuite, le film nous offre la traditionnelle James Bond Girl qui est ici campée par la séduisante et sublimissime Daniela Bianchi, tout simplement l’une des plus belles conquêtes que 007 ait charmé durant ses 53 ans d’existence au cinéma. Après, parmi les personnages essentiels à la mythologie Bond, apparaît dans Bons Baisers de Russie le premier homme de main, Donald « Red » Grant, ici incarné par un imposant Robert Shaw, notamment identifiable avec sa montre meurtrière armée d’un fil de fer pour étrangler ses ennemis, et franchement l’acteur qui jouera Quint dans Les Dents de la Mer de Steven Spielberg interprète l’un des meilleurs hommes de main de la saga. Et comment ne pas évoquer celui qui incarne James Bond depuis 1962, un acteur écossais qui était jusque-là inconnu du grand public et qui est passé du statut de petit acteur à immense star du cinéma, j’ai nommé monsieur Sean Connery ! Il n’aura fallu qu’un seul film pour que l’acteur s’approprie le personnage de James Bond et ici avec Bons Baisers de Russie, Sean Connery confirme qu’il est et restera James Bond jusqu’à la fin de sa carrière ! Charismatique à souhait, classe et séduisant jusqu’au bout, drôle quand il faut avec quelques répliques bondiènnes bien senties, macho comme le personnage le veut,… Sean Connery est donc logiquement l’un des meilleurs interprètes du personnage avec Roger Moore et bien sûr Daniel Craig, qui lui est pour le coup LE meilleur interprète de 007 de toute la saga. Bons Baisers de Russie demeurera donc comme l’un des meilleurs opus de l’agent 007 car revêtant la forme d’un efficace thriller de la Guerre Froide et sous une grande influence hitchcockienne (ce qui en fait sa qualité indéniable et le plaisir de la revoir à chaque fois), et restera aussi dans la mémoire de tous les Bondophiles comme un épisode fondateur essentiel à la constitution du mythe de James Bond au cinéma. La légende se met donc magnifiquement en place et s’apprête à tous exploser avec le prochain épisode : Goldfinger.
    Andre P.
    Andre P.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 3 octobre 2015
    Bonjour a tous, Deuxième film de la saga James Bond, et , sans doute celui que l'on parle le moins de l'air Connery. Après un premier opus, même un peu vieux, très bon. J'avais hâte de retrouver notre vicelard Sean dans une nouvelle aventure. J'avoue que cet opus m'a un peu déçu, lent à démarrer et le sujet, d'introduction( une femme qui kiffe James sur une photo m'a fait un peu rire). mais à partir de le scène de la mosquée, tout devient fascinant... La scène du train, de l'avion, merveilleux, du bateau( si on passe le coté 1960). Un Sean Connery sourcil en pointe avec la classe d'un Accro du sexe, que du bonheur lol( c'est en voyant ce film que je me rend compte que Jean Dujardin pour OSS 117 n'a rien inventé, même le coupe qui se recoiffe seule!). Une james bond girl, certes moins dénudée mais beaucoup plus belle et captivante à mon gout. Un mechant"phantom". Et l'apparition de chef du SPECTRE( qui a servit de modèle pour Monsieur Mad dans inspecteur Gadget). Qui font au final, un très bon divertissement
    Bizarroc
    Bizarroc

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 77 critiques

    3,5
    Publiée le 18 août 2015
    "Bons baisers de Russie" est le deuxième épisode de la série des James Bond. Plus ambitieux à tous les niveaux et doté d'un budget plus conséquent, il constitue également un meilleur film, qui continue de présenter les bases de la série. On a alors affaire à un vrai film d'espionnage -au scénario bien pensé, bien ficelé- beaucoup plus dynamique, trouvant la juste mesure entre scènes d'action et scènes d'infiltration. Q apparaît désormais sous le surnom que nous connaissons, et apporte avec lui son lot de gadget. Tous les personnages sont bien écrits, mention spécial au tueur surentrainé qui constitue un vrai méchant particulièrement difficile à abattre, dans une terrible scène dans le train, sous haute tension. Sean Connery est toujours au top, même si cette fois-ci j'ai beaucoup plus de mal avec la James Bond Girl Tatiana Romanova, qui bien que son impact important dans le scénario soit parfaitement justifié, est elle-même en soit particulièrement inutile à notre héros. Dans l'ensemble, c'est un bon film, à voir dans la continuité du premier.
    AV ciné
    AV ciné

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 504 critiques

    3,5
    Publiée le 22 août 2020
    Un 2ème volet emblématique de la mythique saga du plus classe des agents secrets ! L’histoire est convenable et l’univers d’espionnage reste plaisant. Le charismatique Sean Connery est toujours aussi convaincant dans la peau du formidable 007 et la très séduisante Daniela Bianchi est agréable, ils vont bien ensemble ! Pedro Armendariz qui interprète Kerim Bey est sympathique et on découvre de nouveaux personnages membres de la terrible organisation SPECTRE comme l’affreuse Rosa Klebb incarnée par Lotte Lenya et le redoutable Grant joué par Robert Shaw qui sont très satisfaisants. Tous les autres acteurs sont encore corrects et les images restent acceptables. Les décors sont toujours aussi bons et la ville d'Istanbul est satisfaisante. Les costumes sont encore bien et les objets et équipements restent efficaces, les gadgets sont toujours aussi appréciables. L’ambiance est encore plaisante et la bande originale est pas mauvaise. Les scènes d'action sont convaincantes et la surprenante séquence pré-générique est très bien faite. Les rebondissements sont pas mal et on reste assez vite emporté dans la mission. Un 2ème opus donc plutôt réussi avec du charme et une dose d'action assez bien élaborée.
    Anthony Stark
    Anthony Stark

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 122 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2015
    Deuxième mission pour le plus célèbre des agents secrets qui n'est autre que James Bond alias 007. Pour cette mission, le M16 charge James Bond de récupérer une machine de déchiffrement top secret du nom de Lektor, qu'un agent russe doit remettre qui est Tatiana Romanova, à condition que Bond l'aide à fuir vers l'Ouest. Mais cette mission cache un ennemi qui veut s'attaquer directement à 007. Cet opus est encore mieux réussi que son prédécesseur. L'histoire est un peu plus recherchée et nous avons le droit à des scènes d'action plus violentes et plus spectaculaires. Sean Connery est toujours aussi charismatique et nous avons le droit à une nouvelle Bond-Girl comme à chaque opus. Sauf que je trouve cette dernière beaucoup moins sexy que Ursula Andress et son bikini blanc. Nous commençons à avoir des gadgets de plus en plus élaborés comme la valise et ses multiples fonctions élaborée par Q(Desmond Llewelyn) qui fait sa première apparition dans la saga. Bref un très bon James Bond plus intéressant, mieux réalisé et surtout mieux élaboré toujours réalisé par Terence Young.
    Jack Reacher
    Jack Reacher

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 232 critiques

    3,0
    Publiée le 25 mars 2015
    Second de film de l'agent 007, où on retrouve toujours Sean Connery. C'est à partir de ce film que nous avon la célèbre scène post générique. Dans ce film on y voit l'organisation du spectre, et un Sean Connery qui est à l'aise dans le rôle.On quitte la Jamaïque pour la Turquie. Pourtant le film souffre de lenteur et de quelques confusions dans le scénario. Dommage.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 9 mars 2015
    Deuxième volet de la saga mettant en scène le célèbre agent secret James Bond, Bons baisers de Russie est un opus dans la lignée du précédent : un scénario assez basique mais tout de même meilleur que celui du premier, l'apparition du SPECTRE (déjà mentionné dans le premier), de bons méchants (que ce soit Blofeld, Rosa Klebb ou Red Grant) mais pas assez développés (surtout Grant que j'imaginais plus coriace face à Bond) et incompétents (je pense à la scène où spoiler: Grant tient Bond en joue, et plutôt que de le tuer il lui parle pendant vingt minutes... ). La Bond girl n'est là que pour faire joli mais James Bond est toujours aussi excellent, campé par un Sean Connery toujours aussi flegmatique. Un divertissement sympa, sans plus.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 857 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mars 2015
    Quand on parle du Bond de Sean Connery, on pense à trois films. Bon, il en a fait six, mais on pense quand même à trois films en particulier. Ses trois premiers, en fait. Outre "Dr No" dont je vous ai déja parlé, deux noms reviennent très souvent : "Bons baisers de Russie", et bien entendu le mythique "Goldfinger", dont on parlera ensemble une fois prochaine. Aujourd'hui, c'est donc "Bons baisers de Russie", Bond tout simplement culte dont le titre a inspiré nombre d'autres métrages, qu'ils soient d'espionnage ou non. Dont le troisième "Madagascar". Non, je ne plaisante pas. C'est vrai, je ne plaisante pas. Et donc, que penser de cette suite plus ou moins directe, qui ne traite que très peu du film précédent? Elle est franchement meilleure, vraiment beaucoup plus aboutie : les mecs ont compris le potentile de leur film, ont décuplé le budget et nous ont pondu un métrage encore plus impressionnant, nous faisant entrer dans un univers encore plus profond et fascinant, un univers où il existe une "menace fantôme", le "spectre" d'une organisation criminelle qui fera longtemps parler d'elle : je vous ai déja donné le nom, pas la peine de le refaire ! Ce film est donc aussi culte que son illustre prédécesseur, puisqu'il nous permet de découvrir le plus GRAND méchant du personnage ( en tout cas, le plus important dans la vie du héros ) : Blofeld. Et s'il est d'autant plus intéressant, c'est parce qu'il nous présente également notre cher ami Q, que je pensais venir bien plus tard dans la saga, l'une des seules personnes à revenir dans autant de films et durant à peu près 35 ans. Mais l'intérêt de ce second opus, bien entendu, n'est pas que là. Outre un budget plus important, c'est surtout le côté spectaculaire du personnage qui a évolué, et les cascades sont d'autant plus présentes que l'action se veut presque au centre de l'intrigue. Presque, je dis bien presque, parce que l'intrigue a tout de même sa place, une place non négligeable. Pour tout vous dire, elle est de très haut niveau. Normal, c'est inspiré du bouquin éponyme de Ian Fleming, et normal, c'est le second "James Bond". D'aucun aurait pu penser que celui ci serait moins bon : pas avec une saga telle que James Bond, mon ami ! Très bien pensée, très bien écrite, la trame du film est de très bonne facture. Alors, je ne sais pas si elle est fidèle au livre, mais force est de constater qu'elle "fait le job", comme disent les ricains. Les dialogues sont bien entendu tout aussi bons, et demeurent dotés d'un humour "so british, si cool", un peu comem dans "Kingsman", sorte de brillant hommage à ce type de films. Mais le sujet n'est pas à "Kingsman" : revenons en à notre espion préféré ! Est-ce la peine de vous dire que Sean Connery est toujours aussi bon dans le rôle, la perfection ultime d'un espion britannique, aussi élégant que charismatique? Je ne pense pas, ce serait radoter ! Non, on va plutôt parler des autres acteurs, des nouveaux venus quoi ! Plus haut, je vous écrivais deux choses : l'arrivée de "Spectre", et celle du Q que nous connaissons tous, Desmond Llelewyn. L'un apporte le méchant parfait pour le personnage, l'autre lui fournit un allié de poids. Le personnage de Q était bien sûr présent dans le film précédent, mais c'est en la personne de Llelewyn qu'il trouve sa parfaite représentation ( Mon Dieeeuuu la version de 2012... ). Parlons de Spectre, à présent. On ne voit clairement pas le visage de Blofeld, on n'en saisit que la voix, et on n'en aperçoit que la main. Et qu'est-ce que c'est efficace, sérieux ! Comme approche, j'ai trouvé que cela le mystifiait, le plaçait au rang de légende, de mythe, pour reprendre mon expression. On est réellement curieux de savoir qui se cache derrière ce siège, un personnage, à n'en pas douter, carrément iconique. Niveau têtes féminines, c'est également du très bon. J'ai particulièrement apprécié la James Bond Girl, mais j'ai vraiment une préférence, niveau jeu seulement, pour l'espion russe appartenant au "Spectre" : qu'est-ce qu'elle joue bien, sérieux ! C'est impressionnant, comme elle est imposante à l'écran. Pour rester dans les méchants, l'espion russe et blond ( j'ai complètement oublié son nom, désolé ) est parfait pour le rôle : il est crédible, et l'on comprend sans peine qu'il puisse donner du film à retordre notre cher Bond. La mise en scène est quand à elle très efficace, et la bande-sonore, carrément décuplée, est d'autant plus plaisante qu'elle est très présente : elle rend le tout grandiose, et trouve une force qu'elle n'avait pas jusque là. Mais vous comprendrez mieux tout ça une fois que vous l'aurez vu ! Et bien sûr, le générique d'intro est très bon, tout comme la première scène. Spectaculaire et grandiose, un grand Bond !
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 2 662 critiques

    3,5
    Publiée le 29 octobre 2018
    007 se retrouve confronté à la terrible organisation Spectre, et se voit mêlé à une manipulation internationale. Tous les ingrédients d'un bon James Bond sont là, et font de, Bons Baisers de Russie, l'un des meilleurs films de la saga.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 4 151 critiques

    3,0
    Publiée le 22 janvier 2015
    Avec une entrée en scène qui en dit long, ce second 007 laisse apparaître quelques gadgets, des 2 côtés et de vrais méchants : Numro 1, Numéro 3 et Numéro 5. Lesquels ont inspiré la parodie "Austin Powers". On reconnaît bien numéro 3. Le chat de Numéro 1 est culte. J'ai beaucoup aimé les boutons d'appel de Numéro 1 ainsi que la lame empoisonnée glissée dans la chaussure. De très bonnes idées à l'ancienne. L'utilisation de l'hélico n'est pas mauvaise. La James Bond Girl est ravissante !! Enfin, les costumes de James Bond... Toujours aussi élégants ! Tourné dans les années 60, le film a vieilli mais n'a rien perdu de son charme.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 20 janvier 2015
    Un deuxième épisode de la saga plus abouti, comportant davantage d'action et de rebondissements. Les premiers gadgets dans ce James Bond font leur apparition et apportent une touche d'originalité. Cette aventure est davantage rythmée. Un bon James Bond qui a plutôt bien vieilli.
    Steve L.
    Steve L.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2014
    Il faut bien évidemment se replacer dans le contexte et l'époque (1963), cette seconde mission en pleine guerre froide reste un petit bijoux d'exotisme, de finesse d'esprit dans ses dialogues, James Bond est bien installé pour durer. N'oublions jamais toutes les séries TV et tous les films inspirés de Bond ( et pas le contraire !).
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 10 octobre 2014
    On prend les même et on recommence pour l'opus numéro 2 : Terence Young et Sean Connery avec un scénario plus élaboré et complètement différent. A part les habituels personnels du service, le directeur, la secrétaire et le technicien gadget, tous les seconds rôles sont nouveaux, dont Robert Shaw teint en blond pour l'occasion dans le rôle tueur Grant et Pedro Armendariz en honorable correspondant des services secrets britanniques. A nouveau, Terence Young nous gratifie de lieux insolites tel le réservoir souterrain construit par l’empereur Constantin au 4ème siècle à Istanbul ou encore la cathédrale Sainte Sophie. Les couleurs ont été restaurées pour l'occasion, ce qui redonne une belle intensité à l'image. L'attentat au consulat russe est un peu gros mais bon, cela fait partie des invraisemblances indispensables à tout bon film d'action et d'espionnage. Robert Shaw est impressionnant en tueur énigmatique. Le film contient moins d'effets spéciaux et les explosions sont moins spectaculaires que dans la première version mais il tient ses promesses et garde en haleine jusqu'au bout. Un bon spectacle distrayant.
    yoyo60840
    yoyo60840

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,0
    Publiée le 9 octobre 2014
    On continue la série James Bond, le deuxième de la série "Bons baisers de Russie". Film de 1963, pourtant je le trouve plus mou que son prédécesseur avec des scènes qui semblent durer une éternité ( spoiler: en exemple le combat en bateau ). Mais il y a des bonnes choses comme la mise en place "réelle" de l'organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E. qui marquera la saga encore pour plusieurs films. Le tueur soviétique Red Grant joue à merveille le rôle spoiler: et arrive presque à en finir avec 007 . On passe un bon moment et on attend le troisième volet des aventures du meilleur agent secret britannique avec impatience. L'attente ne sera que d'une année pour voir Goldfinger.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top