Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Magot de Josefa
    note moyenne
    2,7
    19 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    5 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Magot de Josefa ?

    5 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1082 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    2,0
    Publiée le 16 novembre 2016
    Une petite comédie d’Autant-Lara, un métrage franchement assez mineur, qui repose presque entièrement sur l’abattage de Anna Magnani. Cette dernière est déchainée, et honnêtement, elle ne serait pas là Le Magot de Josefa ne présenterait réellement pas beaucoup d’intérêt. Pleine de vivacité et doté d’un personnage truculent, elle monopolise l’écran, écrasant sans difficulté ses comparses, pas mauvais, mais pas gâtés non plus niveau rôle. Bourvil joue juste, mais on ne peut nier que son personnage n’a pas grand relief, et Pierre Brasseur apparait assez peu, et surtout il est doté d’un rôle assez caricatural, qui ne fait pas honneur à son talent et à sa subtilité. Pour tout dire, je crois que c’est surtout l’histoire, plutôt fade, qui ne met pas en valeur Bourvil et Brasseur, ni les autres au demeurant. Le scénario reste très convenu, avec ces historiettes d’arnaques à la petite semaine, assez inoffensives et peu subtiles. Le film est plutôt mollasson, il se traine jusqu’à son final gentillet. Même si Le Magot de Josefa fait rire épisodiquement grâce à l’abattage de Magnani et quelques scènes cocasses, ça ne décolle jamais vraiment, et ça sent le rebattu plus d’une fois. Malgré son talent, Autant-Lara a du mal à donner du punch à son film, et à nous entrainer sur une heure trente dans ces mésaventures rurales. Bref, ça se laisse voir mais avec une certaine apathie. Visuellement le film n’a d’ailleurs rien d’exceptionnel. La mise en scène est correcte mais Autant-Lara reste loin de ses meilleurs films. Le noir et blanc n’est pas très joli pour un film des années 60, et seul l’ambiance, le cadre, le décor, celui d’un petit village français du temps, parvient à susciter un réel attrait, le rendu étant en la matière convaincant. La bande son aussi n’est pas vilaine du tout, et avec Magnani c’est peut-être la seule vraie source d’énergie de cette comédie assez fatiguée. En conclusion, Le Magot de Josefa est une comédie dispensable, à voir éventuellement pour les acteurs, mais on est réellement dans le ventre mou de la filmo de Bourvil, et aussi de celle d’Autant-Lara. 2
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1194 abonnés Lire ses 3 470 critiques

    2,5
    Publiée le 3 août 2016
    Pourfendeur inlassable du poujadisme, Autant-Lara accuse une nette baisse de régime à partir des années 60. Ici, sa satire des moeurs rurales de révèle d'une lourdeur pachydermique. Le plaisir vient du choc des cultures : Bourvil et Pierre Brasseur contre la grande Anna Magnani, ça ne manque pas de piquant.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2012
    Une histoire d’arnaque ratée en milieu paysan pour ce qui n’est certes pas un des meilleurs films de Claude Autant-Lara. Le scénario est insuffisant et les acteurs sous employés. Bourvil a l’air de se demander constamment dans quel registre il doit jouer, Pierre Brasseur a un rôle bien trop léger et trop superficiel pour son immense talent, sans compter Ramon Iglésias, qui n’apparaît que dans le premier quart d’heure. Anna Magnani est pourtant énorme mais elle ne peut sauver le film à elle toute seule. Sur le fond, on a le pire côté d’Autant-Lara, à savoir sa misanthropie gratuite et n’épargnant personne. Il reste du côté positif une reconstitution intéressante de la vie d’un petit village dans les années d’après guerre et de belles images. Cela ne donne qu’un film médiocre à la fin bâclée qui ne restera pas dans les souvenirs.
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 711 critiques

    2,0
    Publiée le 29 novembre 2019
    Si ce n’était l’abattage d’Anna Magnani et la férocité de Claude Autant-Lara, « Le magot de Josepha » tient son label de navet garanti. Le dernier quart d’heure est consternant. La deuxième étoile est pour la tornade italienne uniquement, car même Bourvil est mauvais et Pierre Brasseur réduit à jouer les utilités.
    fabrice d.
    fabrice d.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 754 critiques

    2,5
    Publiée le 2 octobre 2020
    Ce film de Claude Autant-Lara avec Bourvil, un grand acteur français et Anna Magnani une actrice italienne qu'on connait peu en France à mon avis, est une grosse comédie, un vaudeville en quelque sorte, qui se regarde mais sans plus. Il y a peu de lieux, 10 au maximum, ce qui renforce cette impression théâtrale ajoutée au fait qu'avec les dialogues un peu forcés (ou pas) d'A. Magnani, on a vraiment l'impression d'être au théâtre. Le jeu de Bourvil, coquin, et son personnage manipulateur sont un peu plus intéressants. Il faut aussi découvrir Henri Vilorgeux, en fossoyeur alcoolique, qui avec son accent à couper au couteau, en fait un personnage savoureux. Au delà de l'accent disons rural, on a aussi droit à toutes les petites histoires de village mettant en scène le maire, bien sur, mais aussi le curé etc...C'est un peu trop caricatural parfois.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top