Mon compte
    Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées
    note moyenne
    4,0
    32727 notes dont 1369 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 1369 critiques par note
    192 critiques
    385 critiques
    421 critiques
    240 critiques
    84 critiques
    47 critiques
    Votre avis sur Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées ?

    1369 critiques spectateurs

    kal-el 02
    kal-el 02

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 843 critiques

    4,5
    Publiée le 20 décembre 2014
    1 an après la Désolation de Smaug, voici la dernière partie des aventures de Bilbon et de ses amis nains : la Bataille des Cinq Armées. Et comme son nom l'indique, cette troisième partie est très épique avec des batailles et des affrontements qui durent sur plus d'une heure de film. La réalisation de Peter Jackson est toujours aussi maîtrisée, les acteurs toujours aussi bons et que dire du souffle épique que dégage le film : vraiment impressionnant. certains effets spéciaux sont vraiment enorme et par contre je trouve dommage que Bilbon soit autant mis en retrait sur ce film. Cependant, j'ai vraiment apprécié la Bataille des Cinq Armées, on passe un bon moment devant le film et il fait parfaitement le lien avec la trilogie du Seigneur des anneaux. La premiere partie avec smaug est enorme . Pour moi, le contrat est rempli pour Peter Jackson, il nous aura offert six films en Terre du Milieu des plus divertissants et de grandes qualités. 13 ans de bons et loyaux services qui méritent d'être amplement salués. Bravo à Peter Jackson et aller voir la Bataille des Cinq Armées, vous ne serez pas déçus (du moins si vous avez aimé les deux premiers opus).
    Johan V.
    Johan V.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 215 critiques

    5,0
    Publiée le 13 décembre 2014
    Voilà, finit l'aventure en terre du milieu...je suis un fan incontesté de l'univers de Tolkien, ma note n'est donc pas subjective, mais Bon Dieu...qu'est ce que c'était bon !!!
    Je sais je sais...on a perdu de l'émotion, on a perdu de la profondeur, ou même du scénario...mais visuellement...cette trilogie dépasse tout !
    Et moi ça me suffit, tout est bien fait, chaque images est une œuvre d'art, et cette émotion plus présente dans le 3, cette noirceur vient contrebalancer l'esprit un peu niais des deux premiers, et permet de faire un lien direct avec le SDA. Rien de très profond mais il y a cette facilité, cette simplicité déconcertante qui donne a cette trilogie un aspect "conte pour enfant" que viendra contraster le SDA. Et quand on se mattera les six a la suite, ce gain de noirceur sera visible et diablement efficace pour l'anticipation de la suite.
    A mon sens, la trilogie du Hobbit est une totale réussite, car je l'évalue selon le genre "conte", a savoir :
    -un visuel magnifique
    -une simplicité enfantine mais efficace
    -des scènes improbables mais jouissives
    -des personnages caricaturaux mais qui ne volent pas leurs places
    -et une transition parfaite avec le SDA.

    Pour ce dernier opus, une grande bataille de 2h sans temps morts, splendide et digne de celles du SDA. Et une émotion qui prend a la gorge, comme au bon vieux temps.

    Il me reste plus qu'à matter les six a la suite !
    Désorme M.
    Désorme M.

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 10 décembre 2014
    Je sors de la salle de cinéma à l'instant. Ma première impression à la fin du film : Inachevé.
    Attendu comme le meilleur de la saga "Le Hobbit", ce troisième et dernier volet me laisse sur ma faim.
    Explications :
    Le film nous lance immédiatement la ou " La désolation de Smaug " avait fini. Tout de suite un seul mot d'ordre --> Action ! ( ce qui n'est pas pour me déplaire .. )
    Mais très malheureusement, la présence du ( trop ) numérique rend les scènes bizarrement sans émotions ni vie. Beaucoup d'éléments créé par ordinateur fausse l'intensité de l'action.
    spoiler: Et puis la façon dont Bard tue Smaug.... Sérieusement ?!? En temps normal quand on à une seule munition pour tuer un prédateur qui, en cas d'échec, vous grille sur place vous avez un minimum de pression surtout quand on doit viser un tout petit trou sur un dragon géant. Et clou du spectacle, Bard utilise son fils comme viseur .... WHAT ????


    Après une préparation de chaque armée pour la guerre celle ci fait rage !
    ( Ah oui, j'oubliais, le second du chef de Lacville celui au mono-sourcils est vraiment à gerber. Il essaie de faire rire le spectateur mais personnellement ça m'a mis mal à l'aise car les seuls qui appréciaient ces scènes étaient les enfants dans la salle ).

    Bref la guerre fait rage et comme je l'ai dis précédemment le numérique gâche continuellement. Les montures, les armes et les ennemis ne sont pas réels et ça gêne clairement!
    Je ne vais pas vous faire un grand résumé de la bataille ça serait inutile.
    Bon une fois la bataille finie plus qu'un petit quart d'heure pour clôturer la saga. C'est très peu ! Donc bien sur au moment du générique de fin, de très nombreux éléments manque d'approfondissement !

    spoiler: Que devient l'Arkenstone qui, je rappel, est la seule cause de la présence du personnage principal? Que devient Dain ? Tauriel ? Bard ? Les habitants de Lacville qui ont survécus ? Plein de question que j'espère trouverons réponse dans la version longue.


    Et puis des personnages sont clairement laissés de côté :

    spoiler: Galadriel, Elrond et Saroumane font acte de présence de 10 min. Béorn et Radagast, encore moins. Et surtout une personne que j'appréciais en l’occurrence Fili, meurt par la main d'Azog puis fini on le voit plus. Je rappel que si Thorin serait meurt et pas lui il serait roi, rien que ça....


    Reste quand même la dernière scène du film qui fait magnifiquement la transition entre "Le Hobbit" et le "Seigneur des anneaux".

    Voilà pourquoi mon impression est "inachevé" finalement cet opus porte très bien son nom : Bataille et puis c'est tout !
    CDRIX C.
    CDRIX C.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 274 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mai 2015
    Un magnifique Thorin perverti, corrompu par son or maudit. Des batailles épiques sous tous les angles, dans tous les coins, sur tous les fronts. Nains, elfes, orques, hommes, créatures ailées, tous prennent part à la guerre ... et tous y subissent de lourdes pertes. Un hobbit au milieu de tout cela en réchappera forcément (avec son anneau). Peter Jackson réalise encore un grand film fantastique !
    Negan I.
    Negan I.

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2016
    Excellente fin pour la terre du milieu avec une bataille extraordinairement épique et filmé de main de maître par Jackson malgré quelques questions qui restent sans réponses .
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 28 avril 2015
    Après deux premiers épisodes de bonne qualité, Peter Jackson clôt sa trilogie et, dans un même temps, tourne la page Terre du Milieu. Sobrement intitulé La Bataille des Cinq Armées, cette conclusion épique à la dernière saga inspirée des oeuvres de Tolkien nous promet un affrontement spectaculaire entre les armées des elfes de Grand'Peur, des hommes de bourg-du-Lac, des nains des Collines de Fer, des orques et des wargs.
    On ne change pas une équipe qui gagne : on prend les mêmes que ceux du dernier film et on recommence... Exactement comme dansLa désolation de Smaug, les personnages centraux sont ceux de la confrérie des nains, le hobbit bien loin de sa Comté, les deux elfes, Gandalf et Bard. L'avantage de ne pas ajouter de personnages importants à ce nouveau volet est qu'on a une impression de constance et de proximité avec eux. L'ennui c'est que lorsque certains personnages ne sont pas réussis, leur présence à l'écran devient insupportable. Et c'est malheureusement le cas avec notre ami Bilbon Sacquet. Martin Freeman a beau être un bon acteur, son rôle est particulièrement inutile dans la mesure où sa présence sert uniquement à faire le lien entre les deux trilogies de Peter Jackson. Autre exemple, celui de Thorin qui tourne sur le même disque depuis le dernier épisode et qui finit même par être comique ou encore Bard campé par un Luke Evans qui ne peut s'empêcher de surjouer... La palme du personnage le moins convaincant revient sans hésiter à Thranduil. Interprété par Lee Pace loin de ses meilleurs rôles, l'elfe de la Forêt Noire fait mal au coeur lorsqu'on entend son récital sur l'amour véritable craché à la figure de Tauriel.
    En plus de présenter des acteurs dans une piètre forme, ce film ne peut camoufler bien longtemps ces faiblesses scénaristiques : jettant au feu bien rapidement un Smaug qu'on attendait que trop après le dénouement du second volet, le film semble s'être débarassé sans trop de complexes de toutes les parties du scénario qui ne sont pas une réponse directe à son nom. Et c'est sans doute pour cela que certains personnages manquent autant de profondeur. Peter Jackson a cherché à tout prix à attaquer rapidement l'objet de son film qui est cette bataille dantesque.
    Et bien parlons en de cette bataille : démesure et spectaculaire sont au rendez-vous comme dans les précédents affrontements du Seigneur des Anneaux. Les scènes d'action sont comme d'accoutumé avec Jackson, très impressionantes et la 3D est ici un prompt renfort dans cette nouvelle escapade sur la Terre du Milieu. On pourra néanmoins regretter que les orcs, gobelins et autres créatures inhumaines soient réalisées en motion capture et non plus avec du maquillage comme c'était le cas dans la première trilogie.On retrouve avec toujours autant de plaisir les pirouettes improbables de Legolas qui est au top de sa forme et badass à souhait.
    e Hobbit La Bataille des Cinq Armées est un bon divertissement qui ne pouvait guère faire mieux. Avec trois ouvrages, Peter Jackson a réalisé trois films. Cette fois avec un seul livre, il nous livre encore une trilogie qui paraît vide en comparaison de sa grande soeur. Ce dénouement reste très médiocre et la qualité n'est plus au rendez-vous alors que les deux films précédents étaient très sympathiques...

    La boucle est enfin bouclée mais cette trilogie méritait une fin plus digne.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,5
    Publiée le 8 février 2016
    Conclusion tant attendue de la saga du "Hobbit", ce film se trouve entre les 2 opus. Le film souffre des mêmes problèmes narratifs, mais ne traine pas en longueur. L'immersion se fait, et offre son lot de séquences époustouflantes jusqu'au final larmoyant. La tension est palpable, la fascination pour les péripéties des personnages est au rendez-vous ; la bataille des 5 armées est une réussite visuelle. Les effets spéciaux sont dantesques, les maquillages saisissants, les costumes bien utilisés, les décors époustouflants. L'ambiance, l'atmosphère de ce long-métrage est happante et nous prend durant les 2h45 de film. Adieu à l'univers de J.R.R Tolkien, "Le Hobbit : La Bataille des 5 Armées" est un long-métrage qui remplit son contrat et nous divertit sans tomber dans la facilité. Le travail de Peter Jackson ("King Kong") sur la forme et le visuel est ahurissante, les fonds verts ont parfaitement bien étés utilisés. La réalisation ainsi que la mise en scène sont toutes aussi convaincantes et donnent à ce film une envergure dramatique prenante avec des plans symboliques et un récit convenablement conclue. L'émotion est présente, je me suis surpris à tirer une larme lors à la fin de ma séance dans mon cinéma. Quelle tristesse de quitter cette fresque, de quitter cette compagnie ! Malgré ses défauts, cette saga fantastique reste divertissante et prenante ; l'univers est fascinant. Pour venir sur le casting, Martin Freeman ("The Worlds End") est parfait. Ses mimiques, tics et autres expressions du visages qui rendent attachant ce Bilbon Sacquet vont me manquer. Il en est de même pour la ribambelle de nains portée par Richard Armitage ("Hannibal"). Avec des répliques à devenir cultes, des discussions d'une intensité remarquable et des gestuels charismatiques, les personnages de cette aventure donnent leur lot d'émotion au fil des demi-heures. Luke Evans, Evangeline Lily, Ian McKellen, Lee Pace, Benedict Cumberbatch (dont son manque de présence à l'écran et sa vite exposition me chagrinent) et Cate Blanchett (dont le maquillage est risible lors d'une certaine scène avec Christopher Lee) sont aussi de retour dans cet effrontément narratif bercé par une musique splendide et dans l'ambiance des scènes. Un bon film, finissant une épopée variant les qualités scénaristiques sur une larme à la fois joyeuse et triste.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 2 277 critiques

    3,5
    Publiée le 10 avril 2016
    Un bon final, mais il était néanmoins temps que cette trilogie s'achève. Peter Jackson a fait le choix de faire une trilogie à partir d'un livre qui est plus petit que ceux de la première trilogie, et du coup, on sent que le scénario s'étire sur trois films. C'est la principale faiblesse du film, qui s'étend tout de même sur plus de deux heures. Le scénario à tendance à se résumer à des scènes de combats, certes bien faites. De plus, le film reprend (ou plutôt est condamné à reprendre) les erreurs qu'avait faites Peter Jackson dans la Désolation de Smaug, notamment l'introduction de Legolas et Tauriel, qui apporte très peu à l'intrigue. Ces personnages sont absents du livre et leur apparition à l'écran semble vraiment être dans un but commercial, notamment pour le personnage de Legolas (personnage très apprécié de la trilogie du Seigneur des Anneaux). Ce film devant constituer une suite à la Désolation de Smaug, Peter Jackson doit intégrer ces personnages à la trame du film et cette intégration n'est pas vraiment réussie.
    Les acteurs (à l'exception d'Orlando Bloom) jouent de manière très honorables, de Martin Freeman à Ian McKellen (toujours très bon), en passant par Richard Armitage.
    Mais la véritable force du film réside dans son souffle épique. Les scènes de combats sont impressionnantes et les effets spéciaux sont absolument bluffants (c'est, il faut le reconnaître un domaine dans lequel on peut faire confiance à Peter Jackson). Les décors, tout comme dans le Seigneur des Anneaux, sont à couper le souffle. La musique, signée Howard Shore (qui avait composé la musique des deux autres volets et de la première trilogie), est toujours aussi épique et accompagne parfaitement le film, même si elle se distingue assez peu de celle des précédents volets. Un film globalement réussi, mais cette deuxième trilogie est clairement en dessous de la première.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 14 septembre 2017
    Ce dernier volet de la trilogie du Hobbit est un chef d’œuvre de Peter Jackson avec un excellent scénario, des décors magnifiques, des costumes superbes, des batailles grandioses, des effets visuels époustouflants, une bataille finale excellente et prenante, une BO épique, des personnages attachants, une thématique très bien amenée, une mise en scène impressionnante et des acteurs impeccables.
    Snoopy898
    Snoopy898

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2014
    Je me connecte rarement pour apporter une critique, mais pour ce troisième volet des aventures de notre Hobbit, j’ai pris les devants. Pour éviter du Spoil j’invite les personnes qui n’ont pas vu le film à s’arrêter ici. Je ne vais pas m’attarder à faire des centaines de lignes de critiques pour décrire un film délibérément amputé de son âme d’antan. Tout d’abord je souligne les points forts du film qui s’expriment par des effets spéciaux remarquables, des plans magnifiques, un jeu d’acteur irréprochable et enfin des paysages envoûtants qui font partie des ingrédients qui illustrent la patte de note Peter Jackson. Aussi, il y a certains passages qui vous en mettent plein les yeux et vous font battre le cœur notamment la charge des nains avec les elfes, l'entrée des héros du film dans la bataille. Rien à dire sur ces éléments d’où ma note actuelle pour le film. Pourtant, à côté de cela il reste l’élément clé de l’histoire le scénario. Une fois le film lancé nous sommes directement dans le feu de l’action avec Smaug qui déferle sur la ville du lac et dont la chute est prévisible. Pourquoi le 2 ème film ne s’est pas terminé sur ce passage ? Bref un détail...ceci ne reste que ma simple opinion. L’histoire se prolonge avec une poignée d’humains qui survivent à l’attaque du dragon et partent vers la montagne pour s’abriter dans les ruines de la ville des nains. C’est alors que les changements de scène s’enchaînent (jusque la fin du film) ont voit Gandalf qui est libéré par le conseil Blanc (spectaculaire), mais limite bâclée par la courte durée de la bataille. Viennent ensuite les passages plutôt récurrents avec Thorin qui devient fou au fur et à mesure du prolongement du film. Enfin bref, je ne vais pas décrire chaque fragment du film, mais vous avez compris l’idée. À vouloir nous montrer un maximum en aussi peu de temps, le réalisateur prend trop de risques et oublie des choses, on reste sur notre faim et le sentiment de film fourre-tout est plus que palpable. Vous allez me dire que le temps du film ne permet pas d’apporter suffisamment d’éléments pour les personnages secondaires du film, mais bon sang pourquoi dans ces conditions le réalisateur s’attarde sur des scènes stupides avec l’attardé d’assistant de Bard qui apportent certes de l’humour, mais sur chaque scène de batailles ont a le droit à une petite scène avec lui à tel point qu’on le voit plus que les nains de Thorin. C’est rigolo une fois, mais à la fin c’est lourd, il y avait mieux à montrer que ça. Le réalisateur ne prend pas suffisamment le temps de planter le décor ou de décrire davantage les personnages (principaux) de l’histoire notamment les nains dont la plupart ne parlent pas sur tout le film...Quand on repense à la profondeur donnée à la plupart des personnages du Seigneur des Anneaux, on se demande si c’est le même réalisateur. Pour les gens qui écrivent qu’ils n’ont compté que 4 armées je vous invite à revoir le film on parle ici de cinq armées et non de 5 races. En reprenant ces caractéristiques, vous trouverez bien les 5 armées même si l’une d’elles est composée de dizaines de milliers d'orc et sera balayée par 10 aigles et un ours... cool. Je passe maintenant à l’incohérence principale. Du film, les nains, les elfes et les hommes sont largement inférieure en nombre par rapport aux 2 armées d'orc et parviennent pourtant à les déboîter avec une grande facilité sur certaines scènes genre à la néo contre les Smith. Les caméras changent de plan sans arrêt la Bataille principale pour moi était l’élément moteur du film, c’est d’ailleurs pour ça que j’allais voir le film, mais là quelle déception, ont a le droit à des passages mis bout à bout. La bataille n’est qu’un décor d’arrière-plan dans lequel évoluent les héros. Nous n’assistons pas au point de chute de la bataille. Immense déception pour moi avec une bataille bâclée, sans renversement, des gentils surpuissants… et des méchants aussi combatifs que des hobbits. J’arrête là, on ne peut pas soulever tous les négatifs et positifs du film je précise juste que le film n’est pas mauvais, il est à voir pour tout fan qui se respecte et s'identifie au genre de Peter jackson.
    titi78350
    titi78350

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 226 critiques

    3,5
    Publiée le 6 décembre 2019
    Je me rappelle avoir fini ma critique du hobbit 2 avec cette phrase: "J'ai rarement eu envie de vouloir voir la suite tout de suite et pourtant il était 3h du matin pour cette avant première !!!! ", effectivement j'étais excité à l'idée de le voir, ça en devenait presque maladif, mais finalement quelle déception.
    Mais quand je parle de déception c'est bien sûr une déception par rapport à ce que j'en attendais et mon degré de fan attitude, soyons clair à chaud je suis presque énervé mais je relativiserais d'ici quelques jours ou quelques heures, il y a quand même de bonnes choses à l'intérieur.
    Je vais maintenant me pencher un peu dessus du coup. Le film commence tout de suite très vite, spoiler: on rentre dans le vif de l'action avec la scène de Smaug qui se déroule à une vitesse infernale
    . Cette scène est très impressionnante et qualitativement belle à regarder, le jeu des couleurs est magnifique. A la limite elle est presque trop rapide, mais difficile de plus remplir. A la limite il nous aurait fallu un prologue comme ce qui avait été fait dans "le retour du roi" pour moins ressentir la trop courte durée de cette partie qui est pour le moins expéditive. Smaug en impose comme dans le 2, merci encore à la superbe voie et incarnation de Benedict Cumberbatch. La suite est tout aussi bonne, moment marquant avec la scène à Dol Guldur, où Hugo Weaving (Elrond) et Christopher Lee (Sarouman) en impose dans leur combat face aux spectres, que dire aussi de Galadriel époustouflante face à Sauron, ça rappelle les bons moments du seigneur des anneaux. Et malheureusement après ça va faire pshiit. La bataille est surfaite et à la limite du fade, je m'explique: là où on pouvait avoir dans le seigneur des anneaux lors des batailles des plans larges et d'autres concentrés sur un personnage et de temps en temps des trucs dingues à la limite de l'irrationnel (comme les différentes scènes de Legolas) c'était top, le problème c'est que là tout s'attarde sur des combats individuels et à chaque fois surfait, j'entends par là que lors de chaque combat ce n'est qu'une répétition de chorégraphie pour nous en mettre plein la gueule. Finalement on n'a pas l'impression que c'est une bataille, mais une accumulation de combats chorégraphiés à la bonne sauce américaine, Peter Jackson a en effet perdu tout le charme de ce qu'il avait pu faire sur le seigneur des anneaux, voire même la magie qui entoure le hobbit 1 et 2, on a l'impression de regarder un jeu vidéo. Vous me demanderez donc pourquoi alors j'ai aimé ce qui avait été fait sur le 1er et le 2ème, tout simplement parce que dans ces 2 films il n'y a pas de bataille, seulement des combats individuels et réalisés par Tauriel et Legolas qui ont vraiment la classe.
    On a encore le droit à des scènes vraiment badass d'Orlando Bloom alias Legolas, celle fasse à Bolg va rester dans les annales tellement c'est du n'importe quoi, mais qu'importe on aime car c'est totalement assumé, on aurait pu citer aussi la scène où il s'accroche à une chauve souris ou celle où il guide un troll pour faire tomber une tour.
    Les acteurs sont bons dans l'ensemble, Richard Armitage y est terrifiant dans son rôle de Thorin qui prend clairement de l'ampleur lors de cet opus. Ces scènes sont très bien réalisées, on ressent bien que le personnage de Thorin est passé du côté obscur (vous m'excuserez c'était tentant), il ne reconnait même plus ses compagnons. Martin Freeman sort grandit de cette aventure, son interprétation de Bilbon Sacquet est largement à la hauteur et apporte une certaine naïveté qui crée un réel décalage. Ma chouchou Tauriel (Evangeline Lilly) fait toujours admirablement le boulot et quel charme, dommage que les scènes d'émotion soit un peu raté. Mais le personnage marquant qu'on ne s'attendait pas à tant voir c'est Alfrid, totalement ahurissant, il fait réellement de la peine mais qu'importe ça fait rire de nombreuses fois et de manière assez cocasse lors de scènes pourtant tendue. Thranduil nous impressionne toujours autant par sa magnificence. Malheureusement Jackson ne s'est que peu attardé sur les différents personnages, excepté Thorin comme je l'ai dit au dessus, il aurait fallu beaucoup plus s'attarder sur leur fond, la liaison Kili/Tauriel est trop peu développé, la jalousie de Legolas imperceptible dans cet opus qui aurait été intéressante. Mais on a le droit à de belles scènes où le fils de Barde protège sa famille ou les scènes où kili et fili meurent, j'aurais d'ailleurs misé sur Tauriel et non sur eux .
    La 3D n'apporte pas tant que ça mais bon moi j'aime bien, le problème c'est qu'on était en 24 images/s et que des fois ça suivait pas et ça en devenait flou.
    Autre point négatif, il n'y a aucune bande son ou musique mémorable et quand on sait que le seigneur des anneaux nous a hanté avec ses grandissimes musiques même le hobbit avec le chant des nains "the misty mountains cold" ou encore dans le 2 la musique lors des scènes dans Esgaroth (Lacville en français). La seule musique qui était marquante c'est la musique du générique où Pippin chante mais on était au courant que ça allait se passer et puis j'étais tellement déçu que je ne m'en suis même pas rendu compte, voulant fuir cette salle où ma tristesse est trop forte.
    De plus pour moi Peter Jackson est passé beaucoup trop vite sur la fin, la bataille se finit et après en quelques minutes c'est fini. Il aurait fallu qu'il nous explique ce que deviennent les différentes armées, en particulier nains/elfes/humains, de plus on ne sait pas du coup si Thranduil aura sa part du trésor de Erebor. Que vont devenir les nains, en sachant par exemple que Balin va filer à la Moria comme on le voit dans "la communauté de l'anneau". Et surtout que devient et deviendra l'arkenstone.
    Bon par contre ce qu'on ne pourra pas lui reprocher c'est sa passion de filmer la Nouvelle Zélande (bien qu'il y ait pas beaucoup de plans vu que la bataille se passe au même endroit) et de nous faire découvrir toujours et toujours plus de cette terre du milieu, où on a pu découvrir notamment Gundabad.
    En fait il n'a cessé de vouloir faire des clins d’œil au seigneur des anneaux mais à trop en faire on en perd tout le charme, mais certain était le bienvenu comme la référence à Aragorn.
    Un point qui m'a étonné, c'est la fin balayée en 5 minutes chrono, il aurait pu faire ça plus tranquillement (quand je pense que j'avais trouvé la fin du "retour du roi" bien longue et bah là c'est tout le contraire). On retiendra surtout que pour faire une bonne fin de trilogie en terre du milieu faut mettre des aigles c'est bien utiles ces créatures.
    Pour conclure, je dirais que c'est un épisode potable tout de même mais que la déception est énormissime, je ne m'attendais pas une fois dans ma vie à utiliser un adjectif péjoratif pour un film en terre du milieu mais Peter Jackson en a décidé autrement et m'a gaché la fin d'une trilogie qui m'avait jusqu'à maintenant fait rêver.

    A noter une version longue de bien meilleure qualité qui me fait hausser ma note à 3,5
    julien m
    julien m

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 2 décembre 2014
    J'ai pas envie de m'étaler en une critique hasardeuse car ce n'est pas mon métier. J'ai juste envie de dire que j'aime pour les émotions que cela me donne... J'aime that's all folks
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 10 décembre 2014
    Malgré la similitude des scènes de batailles avec celles du gouffre du Helm et Minas Tirith , cette batailles des cinq armés , fut excellente !
    À la fois épique , et émotionnelle , une belle fin à ce hobbit qui mêne tout droit au seigneur des anneaux ... Qu'on critique ou pas cette trilogie , moi je dis , merci à Peter Jackson de nous avoir envoyé de nouveau en terre du milieu ...
    Arnaud D.
    Arnaud D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 10 décembre 2014
    Superbe fin de trilogie, toujours un bonheur de replonger dans l'univers de Tolkien recréé par Peter Jackson !
    Peter Jackson Fan
    Peter Jackson Fan

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 29 critiques

    5,0
    Publiée le 14 décembre 2014
    On y est ! La fin de cette mythique trilogie ! La bataille des cinq armées clôt la trilogie du hobbit entamée en 2012 par un Voyage inattendu . Que dire de ce film , hormis le fait que c'est un sans faute ? Un chef d'oeuvre de l'heroic-fantasy ? Le film est impressionnant , à couper le souffle . Les effets spéciaux , titanesques , servent la narration à merveille , suivie par une musique peu inspirée mais très cohérente avec l'action. La mise ène est d'une maîtrise totale , la direction artistique est majestueuse et le jeu d'acteurs saisissant de réalisme. Ce que je trouve incroyable , c'est cette facilité qu' a Peter Jackson à nous présenter un monde et des situations impossibles avec une telle justesse , une telle précision et une telle cohérence. Cela donne au récit un souffle épique , et Jackson sait faire preuve d'inventivité et de subtilité , notamment dans les batailles ! La fin du hobbit est la fin d'une époque mythique et immortelle : celle de la terre . Ces deux trilogies ont révolutionné le monde du 7e art , et resteront gravées en nous. Merci Peter Jackson , pour les grands moments de cinéma que vous nous offrez , et que vous continuerez à nous offrir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top