Mon compte
    Nathalie, agent secret
    note moyenne
    2,8
    5 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Nathalie, agent secret ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    0 critique
    2
    2 critiques
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 640 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 19 janvier 2015
    Les plus belles années d'Henri Decoin sont derrière lui quand il entame cette suite des aventures rocambolesques de Nathalie Princesse, mannequin détective de circonstances un peu godiche dont le charme espiègle lui sert de passeport pour élucider bien malgré elle des enquêtes un peu farfelues. Martine Carol la pin-up des années 1950 est alors au plus bas tant dans sa vie privée que dans sa carrière où elle doit faire face à l'ouragan provoqué par Brigitte Bardot qui l'a brutalement et douloureusement ringardisée. Ce rôle destiné à rappeler son joli minois aux spectateurs ingrats ayant brutalement délaissé leur Caroline Chérie ne parviendra pas à relancer la carrière de Martine Carol qui s'étiolera doucement jusqu'à sa mort dans une chambre d'hôtel à Monte-Carlo le 6 février 1967. Il faut bien reconnaitre que malgré la présence trop courte de Noël Roquevert, le film n'a pas grand intérêt, dirigé avec les pieds par un Henri Decoin qui semble se désintéresser complètement de son actrice principale dont il se contente de mettre en valeur les formes avenantes selon le contrat qui lui est assigné. Si la palette de jeu de l'actrice n'était pas très étendue, le grand Max Ophüls dans "Lola Montès" (1955) avait su en tirer le meilleur parti grâce à des artifices de mise en scène judicieux ne mettant pas l'actrice hésitante trop en danger. Idem pour Gilles Grangier dans un registre comique pour "Le cave se rebiffe" (1960), mais il s'agissait là d'un second rôle sans doute plus dans les capacités d'une ex-starlette surexploitée par une industrie cinématographique qui n'hésita pas à la jeter aux orties quand son étoile commença à pâlir faute d'un talent pouvant venir en relais d'une plastique qui était le seul argument d'une étoile qui se consumera tragiquement dans la recherche effrénée de la gloire.
    globi C.
    globi C.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 451 critiques

    2,0
    Publiée le 21 septembre 2016
    Martine Carol fait le job avec malice mais elle ne trouve pas énormément d'appuis que se soit dans le scénario et la réalisation assez brouillons ou dans ses partenaires de jeu qui semblent parfois aussi livrés à eux même.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top