Notez des films
Mon AlloCiné
    Passengers
    note moyenne
    3,8
    19958 notes dont 1116 critiques
    répartition des 1116 critiques par note
    122 critiques
    389 critiques
    345 critiques
    156 critiques
    75 critiques
    29 critiques
    Votre avis sur Passengers ?

    1116 critiques spectateurs

    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3261 abonnés Lire ses 6 087 critiques

    3,5
    Publiée le 7 février 2017
    Un point de départ plus complexe que ne le laisse présager le synopsis puisque cela permet de poser la question si on est capable de "gâcher" la vie d'une autre personne pour améliorer sa condition de vie. Une réflexion pas réellement poussée, mais intéressante même si dans le film cela ne sert que de prétexte pour introduire l'histoire et ainsi compter sur un petit tournant un peu plus tard. Le scénario de Jon Spaihts comprend de bonnes idées, mais on ne peut pas dire qu'il prenne trop de risques ce qui est dommage même si Morten Tyldum s'en accommode plutôt bien puisqu'il est parvenu à faire de "Passengers" un bon divertissement. Ce "seuls au monde" dans l'espace commence comme un film romantique plutôt classique, mais pas du tout désagréable avant de peu à peu se tourner vers un survival très efficace grâce à quelques scènes spectaculaires. Ce que j'ai surtout aimé dans le film est le cadre, il n'y a pas à dire, on voyage avec eux, les décors sont superbes tout comme les effets spéciaux. Il y avait surement mieux à faire, mais c'est quand même un bon film qui divertit pendant près de deux heures malgré une histoire prévisible et une fin trop facile.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 2 854 critiques

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2016
    Difficile de classer ce film entre film d'auteur (même si la BA en montre toute autre chose^^), et blockbuster US. On hésite entre un OVNI cinématographique et un film catastrophe "in the space"^^. LE résultat sera convainquant pour certains, mais malheureusement pas pour tout le monde... Et ceux malgré le duo qui tienne le film sur les épaules. Mais grâce à eux, une certaine forme de passion s'empare de ses deux corps même si on est à mille lieux de la Terre... Mais le duo s'accorde plutôt bien. Du coup, au début ; on se retrouve légèrement assisté (sans doute pour nous mettre plus concrètement dans le film). Puis nous voilà médusé par la prestation des deux acteurs isolé de toute autre présence humaine (sauf bien sur, ceux qu'ils vont devoir "sauver"). Et même si les deux, restent les principaux de l'histoire. On trouverait cela presque fascinant (avec un petit regard romanesque bien sur). Coté décor, on est ravi ; tout est somptueux. Que ce soit au niveau des images magnifique ou encore au niveau de la musique. Ajoutons deux acteurs assez charismatique... Et le tour est joué^^. Dans la majorité des films, un amour impossible dans un univers inconnu ; a toujours attiré l'œil... Même si certains trouveront cela un peu longuet ; pour le coté mélo. Globalement, on est pas clairement devant un cultissime film de SF. MAis devant un divertissement plutôt sympathique ou sans ce duo relativement glamour et complice ; la magie n'opèrerait peut être (voir surement) pas. LE script est donc assez bon, et le spectacle dans tout son ensemble et assez soigné et cela aide pas mal à la réussite de l'ensemble. On ne peut nier, qu'il nia pas de réel enjeu.. Mais fasse à ce huit clos dans le futur ou nous ait proposé des FX assez innovant. On se laisse facilement prendre au jeu. Evidemment, le film ne peu pas tenir que sur ceux magnifique duo. Du coup, producteur et scénariste ; y on ajoutait péripéties et retournements de situations (pour notre plaisir personnel et sans doute pour ne pas ennuyer le public). Mais faute d'en avoir peut être trop accumulé et aussi (sans doute) par manque de crédibilité. Rende le tout un peu "too much" pour nous convaincre (mais d'un coté sans cela, l'ennui aurait gagné vite le spectateur une fois le duo mis à jour. Du coup, le scénario s'avère relativement incohérent et la mise en scène assez plate... Et c'est bien dommage, car il y avait de quoi faire (je me comprends). A trop vouloir en mettre plein les yeux, trop en fait trop.. Et dénature, ôte un peu la magie que le duo interprétant brillamment leur prestation n'aurait su tenir le film de A à Z. Des péripéties et compagnie, indispensable mais sans doute maladroitement mis en oeuvre pour nous convaincre à 100%. Une oeuvre sympa pour cette fin d'année, mais qui à coté de "premier contact" (même si la trame est différente) ; a du mal à arriver à sa hauteur. Ici, le duo fait le plus gros du TAF... Mais malheureusement on aurait aimer en avoir davantage et notamment dans la crédibilité possible de la chose. Un film divertissant, correct ; mais qui aurait pu mieux faire
    VeganForAnimalRights
    VeganForAnimalRights

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 196 critiques

    1,0
    Publiée le 25 juillet 2017
    Belles images spatiales. Mais, désolée, j n'adhère pas au physique de lutteur de Pratt ni aux cuissots de Lawrence, que je n'ai jamais considéré comme une bonne actrice (elle était particulièrement mauvaise dans "Happiness Therapy"). Reste un film insipide qui se voulait aux dimensions de l'espace et qui se réduit à une peau de chagrin. Bref, une énième romance étriquée, avec son lot d'hystérie et de mièvrerie.
    Hollywood-Biographer
    Hollywood-Biographer

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 404 critiques

    3,0
    Publiée le 23 mars 2017
    Avec "Passengers", Mortem TYLDUM livre un space opéra original, avec de très beaux effets visuels. Chris PRATT assure incroyablement bien les quarante-cinq premières minutes de ce huis clos spatial. Il forme un duo glamour très attachant avec Jennifer LAWRENCE. Malgré ses bonnes intentions, le film manque toutefois d'un véritable enjeu dramatique. Certaines scènes manquent également de crédibilité et la conclusion méritait d'être mieux travaillée. "Passengers" apparait donc comme un divertissement honorable, à défaut de totalement renouveler le genre.
    cinesylvain
    cinesylvain

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Il y a eu Seul au monde, qui se passait sur une île, puis plus récemment Seul sur mars, ça aurait pu donc s'intituler Seul dans l'espace (ou presque) , mais il y déjà eu Gravity... Bref, le principal est que ce film de science-fiction est plutôt réussi et tient bien en haleine jusqu'au bout , même si la romance d'amour entre les deux protagonistes fait , disons bien américaine... Évidemment, ça lorgne forcément du coté de Stanley Kubrick avec son 2001: l'odyssée de l'espace et également Shining par rapport aux scènes avec le barman. Bien-sur, on aurait préféré sans doute plus de suspense, et une fin, disons moins américaine...Mais face à la beauté des décors (en 3D) et au charme de nos deux héros , on ne peut que succomber!
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 568 abonnés Lire ses 2 229 critiques

    3,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Suite à une pluie de météorites, Jim, passager d’un vaisseau interstellaire plongé dans une hibernation de cent-vingt années pour atteindre une colonie de peuplement, est réveillé quatre vingt dix ans trop tôt. Comment survivra-t-il à cette longue solitude ? On retrouve dans « Passengers » quelques unes des meilleurs idées des récents films de science-fiction. Jim doit relever le défi de l’éloignement et de la solitude comme Matt Damon dans « Seul sur Mars ». Chris Pratt et Jennifer Lawrence se promènent en combinaison spatiale au milieu du même vide intersidéral que George Clooney et Sandra Bullock dans « Gravity ». Leur vaisseau spatial a la même architecture que la station orbitale de « Elyisum ». Les dérèglements de la gravité rappellent les scènes les plus impressionnantes de « Interstellar ». Le problème est qu’au-delà de ces emprunts référencés, « Passengers » n’a pas grand chose à proposer. L’histoire d’un Robinson de l’espace aurait pu ouvrir de belles perspectives. Que faire dans un immense vaisseau spatial si on sait qu’on y sera confiné pendant les quatre vingt dix prochaines années ? Malheureusement, ce questionnement existentiel est expédié en quelques minutes à peine – qui durent il est vrai un an et trois semaines. Et l’arrivée de Jennifer Lawrence au mitan du film – dont le lecteur perspicace aura compris qu’elle n’est pas sans lien avec le questionnement métaphysique susévoqué – fait hélas basculer « Passengers » dans un duo amoureux nettement moins stimulant.
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2017
    Un bon film, un beau film. L'histoire, un peu longue à démarrer, nous saisit et on souhaite savoir comment nos deux héros vont ils survivre dans ce vaisseau. Malgré quelques moment attendus, ou soucis de réalisle, on passe de bons moments devant ce film.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 2 006 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juin 2018
    L’Avalon fend l’immensité de l’espace en direction d’une lointaine planète colonisée avec à son bord 5000 passagers et 253 membres d’équipage en hibernation. Ce huis clos vaut par son esthétisme épuré et soigné - le vaisseau spatial est magnifiquement conçu - et à l’avantage de pas nous infliger un énième face-à-face avec une créature belliqueuse. Les fondements de « Passengers » préfigurent un grand film de SF mais le scénario s’encanaille d’une romance entre Jennifer Lawrence et Chris Pratt qui contamine la tournure des événements. Dommage car il y avait certainement mieux à en tirer.
    Mickaël R.
    Mickaël R.

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 31 décembre 2016
    Ennui mortel sur Avalon... Une pauvre romance ponctue le voyage. De jolies images de l'espace mais scénario nul.... FUYEZ!!!
    Emmanuel D.
    Emmanuel D.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 727 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Film de science-fiction parsemé de romance, Passengers nous envoie à bord d’un immense vaisseau aménagé pour que cinq mille personnes voyagent vers une nouvelle planète, endormies dans des capsules qui stoppent le vieillissement de leur corps. Interprété par Chris Pratt (Jurassic World, Les sept mercenaires), Jim est réveillé sans comprendre pourquoi, et avec l’inquiétante incapacité de se rendormir dans sa capsule alors qu’il reste quatre-vingt-dix ans de voyage. La trame scénaristique fait toute la qualité du film, Jim ne comprenant d’abord pas ce qui lui arrive, avant de profiter un maximum de tout ce qui est offert sur ce luxueux vaisseau comme une piste de danse très animée, un terrain de basket, une super cafétéria avec distributeurs de toutes sortes d’aliments, ou encore un bar où il peut discuter avec un androïde du nom d’Arthur, joué par Michael Sheen. Le film traite simplement mais brillamment de la solitude humaine, de l’acceptation et du profit de ce qu’on a à notre disposition plutôt que de ce qu’on voudrait avoir. Jim a ainsi beaucoup de mal à accepter le fait qu’il va devoir passer le restant de ses jours tout seul et mourir avant même la fin du voyage, à tel point qu’il commet quelques excès, jusqu’à se goinfrer au lit et supporter une énorme barbe. Il ne peut alors s’empêcher, malgré une forte résistance pour en avoir parlé à Arthur, de réveiller la fille qui lui plaît le plus, une parfaite inconnue du nom d’Aurora, jouée par Jennyfer Lawrence (X-Men, Hunger Games, Joy), dont il a pu lire quelques infos sur la capsule. D’abord crédule, Aurora est fatalement inquiète, mais apprend à s’amuser dans son nouveau lieu de vie et les deux personnages entament une romance inévitable dans ce genre de situation, après avoir fait preuve d’un respect certain en exploitant l’immensité du vaisseau, spoiler: Jim la laissant vivre sa vie de son côté et allant-même jusqu’à lui proposer un rencard depuis une messagerie à distance. Mais ce qui devait arriver arrive, spoiler: Aurora apprend par Arthur (qui ne voit pas l’inconvénient d’avoir tout révélé vu que ça se passait bien entre eux) que c’est Jim qui l’a réveillée, et le drame va jusqu’à l’agression de ce dernier par Aurora, qui le frappe plusieurs fois et manque d’utiliser une arme blanche alors qu’il se repose. Si le choc de la réaction est compréhensible, elle choisit de prendre ses distances spoiler: pendant tout le reste du film, jusqu’à ce qu’un deuxième passager soit accidentellement réveillé, un membre important de l’équipage joué par Laurence Fishburne (Morpheus de la trilogie Matrix) qui leur fait remarquer que le vaisseau est endommagé. Le film change alors de registre et insiste d’autant plus sur l’importance de l’instant présent, alors qu’Aurora s’inquiète lourdement pour Jim, spoiler: qui est prêt à sortir en combinaison pour aller réparer le générateur malgré de grands risques. Très bien rythmé, le film fait également preuve d’une superbe technique avec ses passages dans l’espace (non sans rappeler Final Fantasy VIII pour le passage où il amène Aurora spoiler: avant de l’embrasser ), ou encore celui où la perturbation de la gravité fait remonter l’eau de la piscine. Le thème de l’attachement à l’autre est bien exploité et il est du coup dommage que la fin spoiler: ne soit pas plus dramatique que ça , malgré une écriture toujours de qualité concernant le métier d’Aurora. Une très bonne trame scénaristique qui fait toute la qualité du film, saupoudré d’humour et de complicité.
    BF2070
    BF2070

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 198 critiques

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2017
    Passengers est un bon film de SF pendant les 2/3. Visuellement parfait, le vaisseau et sa technologie est vraiment réussi, quelques bonnes idées : la piscine avec vue sur l’espace, le concours de danse virtuel, etc. On arrive facilement à s’identifier à Jim (Chris Pratt), réveillé de son hibernation 90 ans trop tôt et prenant conscience qu’il est seul et va devoir le rester jusqu’à la fin de ces jours. En effet, il réagit justement dans son aventure comme on pourrait le faire dans la même situation, sauf qu’il a des compétences techniques qu’on n’a pas forcément, compétences techniques qui vont lui servir dans l’intrigue, ce qui fait penser qu’il n’a pas été réveillé par hasard (enfin rien n'est moins sûr puisqu’il n’a pas accès aux zones essentielles du vaisseau). On comprend aussi son dilemme et on est ravi de cette romance avec Aurora (Jennifer Lawrence, personnage plutôt égoïste et moins intéressant), romance un peu facile d’ailleurs, qu’en aurait-il été si Jim n’était pas beau gosse, intelligent et sympathique. En fait, ce sont les échanges avec Arthur le robot barman les plus intéressants (qui sert grandement l’intrigue, on se demande pourquoi il n’y a qu’un seul humanoïde dans ce vaisseau et pourquoi avec son impressionnante IA est-il barman ?). En tout cas, sa rencontre avec Jim m’a rappelé Shining (hommage à Kubrick ?). Passengers aurait été une réussite si son dernier 1/3 n’avait pas été aussi conventionnel avec son scénario catastrophe aussi peu subtil ( spoiler: une anomalie fait réveiller un membre d’équipage ayant tous les accès au vaisseau, c’est bien pratique. Une simple purge et le moteur du vaisseau se remet à fonctionner comme si de rien n’était. C’est pas crédible de voir un moteur sur le point d’exploser au point de détériorer son environnement, refonctionner sans souci après une simple purge ).
    Sabrina S
    Sabrina S

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,5
    Publiée le 3 janvier 2017
    Bien que peu adepte du genre science fiction, j'ai entrepris de voir ce film... Et je n'en suis pas déçue. Il m'aura certainement réconciliée avec ce style de films... décors splendides, acteurs au top, action vraiment accrocheuse... On ne s'ennuie pas, on savoure!!! excellent !!
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 727 critiques

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2017
    Un beau space opéra mélo porté par une esthétique réussie et des acteurs convaincants. Une critique plus détaillée et d'autres sur
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3411 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    3,0
    Publiée le 16 février 2017
    Cela commence bien : ambiance posée, effets spéciaux très beaux, mise en place solide... On sent que les bases pour un vrai bon film de science-fiction sont posées, et cela dure d'ailleurs un certain temps, que ce soit durant la solitude de Chris Pratt ou le réveil de Jennifer Lawrence (très, très en beauté). Hélas, même si nous restons toujours à un niveau acceptable et que certains enjeux et situations restent intéressants, on vire lentement mais sûrement vers un spectacle plus convenu voire banal, à base de spoiler: destruction vue ailleurs et plutôt en mieux, venant qui plus est mettre à mal un récit honnêtement mené jusque-là. Malgré tout, cette histoire d'amour légèrement nian-nian voire guimauve se regarde jusqu'au bout, le travail visuel sur les décors et certaines scènes faisant leur effet : à défaut d'avoir une vraie réussite, au moins avons-nous un divertissement de bonne facture : c'est déjà pas mal.
    GyzmoCA
    GyzmoCA

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 355 critiques

    3,5
    Publiée le 10 septembre 2017
    L'idée du film (Hibernation pour aller habiter une lointaine planète) et le décor de vaisseau de transport font immédiatement penser à un film de science-fiction. Au final la partie science fiction passe après l'aventure romanesque et la solitude. L'intrigue fait quelques raccourcis mais les acteurs arrivent avec leur talent à faire vivre cette histoire et à nous toucher. Un bon film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top