Notez des films
Mon AlloCiné
    Passengers
    note moyenne
    3,8
    17642 notes dont 1029 critiques
    répartition des 1029 critiques par note
    104 critiques
    364 critiques
    325 critiques
    144 critiques
    69 critiques
    23 critiques
    Votre avis sur Passengers ?

    1029 critiques spectateurs

    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 367 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juin 2018
    Quel beau film avec deux acteurs formidables. je m'attendais à une romance banale mais ce ne fut pas le cas. Les effets spéciaux sont très réussis La structure du scénario est intéressante, le film se déroule en trois actes bien définis. On tolérera la dernière partie qui fait un peu trop blockbuster et contraste avec le début.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2199 abonnés Lire ses 3 141 critiques

    3,0
    Publiée le 31 décembre 2016
    Ça avait l’air beau, raffiné et un brin réfléchi donc, vous pensez-bien, j’ai tenté ma chance avec ce « Passengers ». Or, c’est peu dire si les premières minutes de ce film sont venues confirmer mon intuition. Sobre, élégant, très inventif dans la manière de présenter la bête. Ça ressemblait vraiment à la S.-F. que j’aime : pas tape-à-l’œil, pas brise-neurones… Du spectacle intelligent quoi. C’est bien simple : le début m’a fait penser à un mix réussi entre « Sunshine », « Wall-E » et « Moon ». C’est vous dire ! Seulement voilà, ce film a beau être maitrisé de main de maître en termes de gestion de l’espace, du rythme, de l’atmosphère, il n’empêche qu’il révèle vite une faille un tantinet embêtante : le manque d’audace. Ah ça ! Sur le plan de l’intrigue, il ne risque pas grand-chose ce « Passengers » ! Les étapes par lesquelles le film passe sont au final toutes attendues, et d’ailleurs, elles savent se faire attendre. Alors certes, Morten Tildum, en bon artificier, sait faire lambiner le truc de manière pas trop désagréable si bien qu’au final ça passe quand même, mais bon, tout ça est tout de même bien frileux. (
    spoiler:
    C’est qu’il faut attendre une demi-heure pour que Chris Pratt réveille Jennifer Lawrence ; puis une demi-heure supplémentaire pour que Jennifer Lawrence apprenne que c’est Chris Pratt qui l’a réveillé ; puis enfin encore une demi-heure supplémentaire pour qu’enfin on se préoccupe des soucis du vaisseau qui, je le rappelle, étaient quand même ce par quoi le film a commencé. Personnellement, j’ai connu plus rapide…

    ) Pour être honnête, j’étais presque à deux doigts de crier à l’arnaque sur le final, tant tout ça en vient presque à trahir les promesses initialement posées. Parce que l’air de rien, le début de ce « Passengers » nous annonce par sa forme et ses références multiples un film de S-F posé, réfléchi, interrogateur comme savent le faire les plus grands, et pourtant il se délite progressivement vers de l’entertainment basique à base de pirouettes techniques et de ressorts éculés. Pire encore, par sa conclusion, l’intrigue du film se révèle même n’être au final qu’une simple bluette métaphorique sur les choix qu’on fait en amour et en mode de vie, ce qui n’est certes pas déshonorant en soit, mais qui est quand même à mille lieue de ce que l’introduction promettait. Parce qu’on ne me dira pas que l’ami Tildum n’y a pas pensé.
    spoiler:
    Tout le topo sur le fait que la Terre soit surpeuplée et que « Homestead » se fasse un paquet de tunes à envoyer des gens sur d’autres planètes, on ne me fera pas croire que ça n’a pas été pensé pour amorcer dans notre esprit l’idée qu’il va y avoir tout une intrigue fourbe liée à ça. Ces aspects là ne sont absolument pas exploités par la suite ! Ils ne sont là que pour occuper notre esprit par des promesses qui nous maintiennent en haleine suffisamment longtemps avant qu’on se rende compte de la supercherie.

    Ça, perso, pour le coup, je ne trouve pas ça très fair-play, ni vraiment plaisant sur le long terme. Mais bon, comme dit avant, l’ami Tidum maitrise quand même l’exercice et, me concernant, il est malgré tout parvenu à me faire passer la pilule grâce à quelques bonnes idées visuelles survenues sur la fin du film (
    spoiler:
    Je pense notamment à la scène dans la piscine en apesanteur : très belle et très maligne !

    ). Bref, au final, certes « Passengers » trompe un peu sur la marchandise et cherche quelques fois à nous la faire à l’envers au niveau de l’intrigue, mais bon, ça reste beau et bien mené. Au final ça se transforme en bon spectacle plutôt agréable. Il faut juste rapidement comprendre qu’on n’aura en fait rien de plus qu’une petite bluette sympathique, joli prétexte à quelques têtes à têtes mignons et à quelques jolis plans sur la plastique de Jennifer Lawrence (à défaut d’avoir un personnage travaillé, au moins a-t-on des courbes raffinées : après tout, faute de mieux, ça se prend). D’ailleurs, en fin de compte, « Passengers » pourrait se résumer à ce à quoi se limitent ses deux acteurs principaux. Ils n’ont certes pas grand-chose à dire ni à faire d’original, mais au moins ils sont beaux à regarder quoi qu’un peu lisses. Mais bon, c’est déjà pas mal non ?
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 809 abonnés Lire ses 1 045 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2016
    Passengers est une belle romance dans un contexte de science-fiction. J'avais un peu peur que le duo Chris Pratt & Jennifer Lawrence ne colle pas, mais au contraire, il fonctionne à merveille. Réveillés 90 ans trop tôt (mais pas en même temps, je n'en dirais pas plus), dans un vaisseau spatial à destination d'une nouvelle planète, ils vont apprendre à se connaître et à s'aimer mais il y aura aussi des hauts et des bas. Le visuel dans l'espace ainsi que les scènes de perte de gravité sont superbes, la tension est là quand le vaisseau dégénère, la 3D apporte également un plus au film. Une histoire sans prétention mais qui fonctionne, on s'attache aux personnages, bref une belle histoire d'amour.
    Nicolas.BSN
    Nicolas.BSN

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 297 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2017
    Un huis-clos galactique vraiment prenant! Je n'ai pas vu le temps passer. Les rebondissements sont bien placés et l'histoire est à la fois romantique et cohérente. Jennifer Lawrence et Chris Pratt nous libre une belle prestation.
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 538 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2016
    Il s'agit là d'un huis clos spatial à la fois inquiétant, étouffant et passionnant.
    L'intrigue progresse petit à petit et le film est particulièrement magnifique à regarder.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 1 543 critiques

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2016
    Et on terminera donc cette année 2016 avec Passengers de Morten Tyldum (qui avait signé l'excellent Imitation Game), romance spatiale où Chris Pratt et Jennifer Lawrence se réveillent de leur capsule d'hibernation 90 ans avant l'arrivé de leur vaisseau à destination. En plus de découvrir le dysfonctionnement qui les a réveillé, ils découvriront également que ce n'est pas le seul problème du vaisseau. J'ai vraiment bien aimé le film. L'histoire est intéressante à suivre, les décors et les effets spéciaux sont vraiment réussis et le duo Chris Pratt/Jennifer Lawrence marche à merveille. Le film alterne brillamment les scènes drôles, les scènes plus intimistes et les scène d'action et tout le long du film on se demande bien quelle sera l'issue pour nos deux voyageurs de l'espace. Un très bon film de SF donc, certes plus accès sur la romance, mais qui nous offre un joli spectacle spatial.
    gloupbloup
    gloupbloup

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,5
    Publiée le 31 décembre 2016
    Philosophes et cinéphiles qui apprécient la masturbation intellectuelle : passez votre chemin. Ce film est à destination de ceux qui veulent déconnecter leur cerveau et passer un moment sympa.
    Oui il y a des incohérences, oui c'est un film cliché, oui certaines scènes sont ridicules oui le scénario est rempli de facilités et de raccourcis, oui le film n'est pas assez profond. Et alors ? malgré tous ces défauts, passengers reste l'un des meilleurs divertissements de l'année. On se laisse embarquer avec joie dans cette romance sentimentale de l'espace qui remplit tous ces objectifs : humour, amour, émotions, actions. Génial.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2017
    un huis clos passionnant dans cette navette spatiale partie
    pour 120 ans.
    des images superbes d'une grande beauté et quel esthétisme c'était parfait.
    après l'action est ce qu'elle est moi ça me convient très bien.
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 749 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2017
    Suivant comment on spoile en présentant ce film à autrui, l'expérience Passengers se révèle plus au moins surprenante (je déconseille la version chronologique...). La mise en place de l'intrigue correspond à l'atout principal, mais conserve une lignée scénaristique trop classique et attendue pour la suite, dommage. Une bonne entrée en matière de SF puisque les 2 protagonistes sont coincés pour le reste de leur vie dans un vaisseau ou leur activité sont limités, et surtout leur vie sociale ne dépendent que de eux 2, cela demeure plutôt intéressant, tout en dévoilant ses limites presque au même moment. Avec une telle histoire, on pouvait surtout s'attendre à plus au niveau psychologique des personnages, leur réactions s'apparentent trop à quelque chose de "terrestre", ce qui ne convient pas vraiment ici, forcément... Surtout Chris Pratt au début qui est décevant, la barbe ne suffit pas. Et puis je ne sais pas, j'attendais quelque chose de beaucoup plus puissant (2001...) niveau chute du genre
    spoiler:
    tous les passagers vont finir par se réveiller car Homestead II est un trompe l’œil depuis le début...

    . Enfin, basculer dans le métaphysique c'est finalement ce que j'espère avant tout quand je regarde de la SF, c'est le cas ici donc je ne vais pas cracher dessus, seulement cela manque d’interprétation et d'enjeux. Tout ce qui nous est finalement donné à l'écran sont les facilités attendues. Les scènes de perte de gravité sont assez impressionnantes, surement ce qu'il restera le plus en tête après le visionnage. Une aventure amoureuse spatiale qui ne révolutionne pas le genre.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 641 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 30 décembre 2016
    Ce film d'aventures / science fiction m'a beaucoup plu.
    C'est du film haut de gamme et très divertissant.
    Il y a plusieurs étapes dans l'histoire, des étapes bien construites et intelligentes.
    Ce film est passionnant et j'ai adoré l'intérieur du vaisseau et l'espace alentour.
    LeFilCine
    LeFilCine

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 444 critiques

    4,0
    Publiée le 1 janvier 2017
    Pour clôturer l’année 2016, le réalisateur norvégien Morten Tyldum nous propose un film de science-fiction qui n’est pas dénué d’intérêts. La qualité première de son long métrage c’est son esthétisme. Il n’y a, en effet, pas une seule faute de goût, notamment dans les décors de cet incroyable vaisseau spatiale qui sert de cadre au récit. Avec 120 millions de dollars de budget les décorateurs ont fait un travail grandiose, et les effets spéciaux sont durs à discerner, hormis peut-être lors des sorties dans l’espace. La première partie du film s’intéresse à la longueur des voyages interstellaires et à la solitude qu’elle peut engendrer. Le réalisateur prend donc tout le temps nécessaire pour bien immerger le spectateur dans ce grand saut dans le temps. Il nous propose donc l’équivalent de Seul au Monde, mais ici l’île est un vaisseau spatial dans lequel tout le monde est endormis. Quand intervient un second personnage, le film prend une tournure romanesque étonnante mais plutôt crédible, qu’un improbable rebondissement va venir chambouler. Le scénario est donc vraiment épatant pendant les deux tiers du film. Malheureusement, le final s’avère moins convaincant, reprenant des ficelles classiques de films catastrophes. La fin est d’ailleurs vite expédiée, ce nous qui prouve peut-être que le réalisateur ne croyait pas trop à cette partie-là du récit. Les deux interprètes principaux (il n’y a de toute façon quasiment qu’eux) sont largement au niveau. Chris Pratt est bien plus pertinent que dans ses précédents rôles, même s'il peine toujours autant à dégager de l'émotion. Quant à Jennifer Lawrence, toujours aussi talentueuse, elle redonne du peps à l’intrigue dès son apparition à l’écran. Passengers est un film de science-fiction de bonne facture, très beau visuellement et au scénario plaisant, qui conclut donc parfaitement l’année cinéma 2016.
    Mezyan Y.
    Mezyan Y.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2016
    Très distrayant, agréable à regarder, même si le scénario est prévisible il n'en demeure pas moins attrayant ! À voir !
    Geo B
    Geo B

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2017
    J'ai vraiment été surpris de trouver un film qui pour ma part, m'a fait voyager et rêver tous le long.

    C'est vraiment un film taillé pour le cinéma ! Le vaisseau et vraiment magnifique !
    (vu sans lunettes 3D et vraiment de très belles images !)
    On regarde quoi aujourd'hui?
    On regarde quoi aujourd'hui?

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 130 critiques

    3,0
    Publiée le 2 avril 2017
    CRITIQUE:

    Passengers est un long métrage de Science Fiction qui ne sait pas vraiment sur quel pied danser possédant un cruel manque d'équilibre dans sa trame . Ce huis clos futuriste possède quelques atout indéniable , mais finalement ce contente d'une histoire d'amour au final très téléphoné et conventionnel la ou justement sa aurais pu bousculer un peu ce genre très commun et formulé .Bien que l'idée première de l'histoire soit louable le film est assez pauvre,d'un point de vu scénaristique , mais fort heureusement Morten Tyldum le réalisateur à su faire preuve d'une sympathique prouesse technique surtout d'un point de vu visuel et dans sa mise en scène assez intimiste .

    Les deux acteurs Jennifer Lawrence et Chris Pratt évoluent dans de superbe décors au sein d'une base spatial nommer Avalon traversant l'espace et qui est assez bien développer.La quasi totalité du film ne pouvant se privée d'effets spéciaux, le cinéaste , fut contraint de construire une majeure partie du vaisseau afin de réduire un minimum les fonds vert pour plus de crédibilité .

    Les plans extérieurs du vaisseau sont superbe et offre bon nombre de contraste de couleur.Certaine séquence sont remarquablement développer et assez impressionnant je pense en particulier aux scènes de gravité ; et se permet même de superbe clein d'oeil .En effet Passengers fait une référence flagrante et assumée à Shinning avec sa fameuse scène du bar .

    Le réalisateur met régulièrement en avant le bar de l'Avalon et tourne bon nombre essentiel de séquence dans cette pièce qui est la reproduction quasi parfaite de celui de l'Hôtel de Overlook où Jack Nicholson discutait avec le barman Lloyd dans son fameux costume rouge vif avec son noeud papillon noir , qui la aussi est reproduit mais cette fois ci par le robot Arthur incarné par Michael Sheen .Une reproduction que j'ai réellement trouver bienvenu .

    Bien que l'histoire ne se contente au final que de parler d'une histoire d'amour , faut reconnaître quel est assez efficace de plus servie sur une fine intrigue de voyage interstellaire ce qui rend le tout assez novateur mais qui vient malheureusement par obligatoirement se corser avec un problème technique mettant le vaisseau en danger de destruction imminent et de mort pour tous .Un rebondissement vraiment forcer qui ne constitue justement pas la meilleure partie du film car on tombe dans le cliché facile du sacrifice préconçu et c'est cela qui vient justement pallier l'intérêt principal .

    Car le premier intérêt de Passengers vient justement d'une histoire d'amour peu commun se focalisant sur la vie de couple en huit clos . Ce qui est assez intéressant dans un premier temps c'est que l'aspect est très isolé et ce prive de toute autre présence humaine superflue pour ce concentré exclusivement que sur les deux protagonistes . Et le truc c'est que sa marche et fascine à la fois . Assisté à une relation dans de telle circonstance vient même à être quelques fois assez malsain car on a l'impression de regarder le couple par un petit trou de serrure de porte et de les espionner à leurs insu .

    La relation est subtilement travaillé mais un peu rapide à mon gout , on sent que la passion s'installe un peu par forcing du sens ou ils sont juste deux , un homme et une femme , et que de par le temps qui passe (des mois , des années) un attachement et rapprochement est forcément obligatoire pour arriver à l'acte sexuel . Et ce rapprochement constitue le moteur premier de cette histoire (dans un premier temps )et se révèle efficace et domptant .Le vice ressentie pour ma part vient que peut importe qui aurait était présent à la place de l'un ou l'autre sa n'aurais pu aboutir qu'à une relation, étant par obligation de vivre à jamais avec une seule personne .

    Pour en arriver à cette intimité pour le moins réaliste le cinéaste à su faire preuve d'ingéniosité dans sa mise en scène , en filmant en une seule prise de longue séquence .D'ailleurs pour plus d'autenticiter Chris Pratt et Jennifer Lawrence,furent très isolés durant le tournage , ne voyant quasiment personne d'autre que eux et passant quelques mois s'en vraiment voir le jour (de ce que les comédiens ont remonter)afin de mieux refléter à l'écran la vision que ce fait Morten Tyldum de ses Roméo et Juliette de l'espace .

    Chris Pratt dans le rôle de Jim Preston ma agréablement surpris . N'étant pas très fan de cet acteur je fu très dubitatif quand à sa performance avant de visionné ce long métrage et puis comme par magie il réussit à me faire oublier ma crainte et à m'emporté dans son jeu . J'aime beaucoup la partir ou il est tout seul et ou l'on peut ressentir son malheur , sa dépression ,et sa détresse , l'on comprend pourquoi il en vient à faire ce qu'il fera , mais tout comme le reste cela va trop vite et aurait bien mérité d'être encore plus développer .

    Jenifer Lawrence dans son rôle de Aurora , est comme à son habitude très alaise et donne de sa personne .Par contre Jenifer calmos avec le maquillage car sa se voit que tu en as mis des couches sur le visage . Un peu reléguée au second plan au départ ,elle arrive tout de même à véhiculé bon nombre d'émotion et à vite s'imposer. La ou Chris Pratt est réellement emporter dans un amour successif pour elle on sent que pour Aurora c'est plus parce qu'il y a que lui qu'elle se met avec , jusqu'à ce qu'à cause du temps passer les vrai sentiments s'installe.

    Je trouve cette vision justement très réelle et mature , pas de méga feu d'artifice , de regard illuminer au mille paillette , sa reste relativement sobre et c'est très bien . Alors que leurs histoire prenait une tournure très intéressante , il est très décevant de voir qu'on finis par retomber dans le cliché et la banalité lae plus total . Quel dommage de retomber sur une telle facilité ou la fin fut facilement devinable .

    Enfin je salut la performance de Michael Sheen le robot barman , que j'ai contre tout attente bien kiffer , il apporte un ton plus palpable à la solitude du héros mais vient aussi à être réconfortant .Je sais pas si c'est à cause du costume et de ce bar mais je sent que quelque chose cloche avec ce droide . Enfin vient Laurence Fishburne habitué depuis pas mal de temps au second rôle un peu inutile qui la apporte ce côté gravissime à la situation . La Bande son quand à elle est assez discret et n'a rien de bien transcendante , elle fais le service minimum .

    CONCLUSION:

    Une aventure spatiale amoureuse qui démarre très bien mais qui à la fin ne révolutionne pas le genre et prend quelques facilité flagrante . Bien que le film avance trop vite , l'histoire entre les deux tourtereaux dans ce fond de solitude obligatoire nous intrigue et fonctionne . Mais à cause d'un besoin de partir dans la surabondance de séquence accidentelle à la "Gravity" ,le long métrage perd de vue son histoire principale en se perdant aux travers de séquences à grand effet spéciaux . Passengers propose des effets spéciaux innovant , superbe et quelques séquences spectaculaire mais en contre partie on a perd un réel enjeu dramatique de profondeur avec les personnages.Il y avait matière à faire bien mieux , dommage ! 3/5 Pas mal .
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    1,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Bon je ne m’attendais pas à être agréablement surpris, quoi que la dernière partie peut-être, mais non, en fait c’est surtout la première qui est assez sympa, lorsque Pratt est seul dans ce grand vaisseau vide face à son destin funeste, enfin du moins l’idée, parce que dans l’application c’est moyen, ça rappelle The Martian en moins bien, on ne sent pas vraiment la solitude (encore moins le vide intersidéral, froid et austère). Ensuite j’ai juste trouvé ça bête, toute cette mécanique de romance ne tient pas debout une seconde, le film tombe dans une sorte de drama-guimauve insupportable, aucun soucis de psychologie, on ne s’intéresse pas à l’humain, son caractère, ses pulsions, le personnage de Pratt aurait pu être bien plus ambiguë. En fait il condamne Lawrence dans un geste très égoïste, donc faisons-en un enfoiré, sauf que non ! Comprenez bien c’est l’amour ! Bullshit ! On m’aurait dit qu’il avait juste envie de baiser ok, mais là non faut arrêter (on s’adresse à qui ? À la pucelle de 15 ans qui est en nous ?), parce qu’en plus on te fait durer le secret alors qu’on sait pertinemment qu’il sera révélé (la gueule de Lawrence *smiley bouche en cul de poule*), en plus pour partir limite en scène de ménage ridicule, putain mais c’est quoi cette histoire ?! Et comme ça ne va nulle part le film sort du tiroir de nouveaux enjeux pour recoller les morceaux, j’avoue que parfois c’était tellement con que j’ai rigolé entre deux soupirs, et la conclusion pfff, genre c’est un drame universel, l’amour qui défie le temps et l’espace, beaucoup trop niais pour moi désolé.
    Atroce, et chiant par dessus le marché !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top