Notez des films
Mon AlloCiné
    Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys
    note moyenne
    3,9
    1129 notes dont 109 critiques
    répartition des 109 critiques par note
    14 critiques
    42 critiques
    33 critiques
    14 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys ?

    109 critiques spectateurs

    Benedicte D
    Benedicte D

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2015
    Une merveille d'interprétation, de mise en scène et de montage, un scénario....une vie hors norme, traitée avec un grand respect ,
    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    3,0
    Publiée le 14 juillet 2015
    Il y a des films qui posent la question de la différenciation entre une œuvre pour le cinéma et pour la télévision. "Love and Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys" est de ceux-là. Certes, le téléfilm est intéressant, bien construit mais du cinéma, on attend autre chose : des émotions vives, des frémissements de l'âme. Ce qu'on en voit est plus terne, plus académique, en dépit du vœu de complexité apparente de la mise en scène. La fiction superpose les époques. L'idée est bonne, encore faut-il que les époques se répondent vraiment et illustrent la contemporanéité de l'action. On assiste en fait à une juxtaposition de périodes de vie du chanteur Brian Wilson, jamais expliquées, jamais datées, qui finissent pas sonner creux. Brian Wilson est un vrai fou, un halluciné. On apprend à la fin que sa folie n'est pas tant réelle que le résultat d'un diagnostic erroné et manipulateur par un psychiatre maudit. Pour autant, il entend des voix. Ce sont ces mêmes voix qui le font écrire et enregistrer des morceaux de pure bravoure musicale. D'ailleurs, ces scènes d'enregistrement et d'écriture dans les studios constituent des moments de véritable jouissance pour le spectateur. Il y a de la beauté dans ce petit bonhomme qui se sert de tous les sons des instruments ou d'ailleurs pour créer ses partitions musicales. A le qualifier de génie de la musique de la seconde moitié du 20ème siècle, il y a là un pas trop rapide. Ce film souffre d'hyperbolisme. Tout est de trop : la blondeur outrancière d'Elizabeth Lanks, les liens de causalité qui sont établis entre maltraitance familiale et schizophrénie, le manichéisme de dessins-animés du psychiatre (plus fou que le pauvre chanteur), à la manière du titre qui aurait pu se contenter de juste reprendre le nom de la fameuse chanson. Il ne faut pas attendre de ce film un Biopic sur l'histoire de vie de Brian Wilson, mais une sorte d'allégorie sur la création artistique et la maladie mentale. La deuxième histoire de Brian, c'est-à-dire celle où une femme vendeuse de voitures de luxe cherche à le faire échapper des griffes du démoniaque psychiatre qui veille sur lui, est presque plus intéressante que l'histoire de groupe lui-même en pleines années de gloire et de doute. On n'apprend rien de plus que le film ne démontre déjà par excès d'hyperboles. Si de jolis moments émaillent le film, on espère qu'il ne fera pas ombrage pour le coup au Biopic troublant d'Amy Winehouse.
    Dominique D.
    Dominique D.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2015
    Une belle surprise Très bien joué, sobre, captivant, bien filmé avec un entrecroisement d'époques réjouissant
    Regis D
    Regis D

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 167 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juillet 2015
    Comme de nombreux biopics, il réconcilie avec l'oeuvre de son protagoniste. On mesure un plus la dimension artistique des oeuvres quand on connait mieux leurs auteurs. Ici on découvre un Brian Wilson tourmenté magnifiquement interprété, entre autre, par Paul Dano, un acteur que j'adore ! Après, tous les autres font le taf et le font bien aussi. Pour revenir au film, j'ai adoré. Je ne voudrais pas trop m'étendre pour éviter de spoiler mais en résumé, il s'agit d'une tragédie "psychotherapeutique" sur fonds de musique semé de gêne, mais l'amour une fois de plus jouera son rôle au cinéma. Pour l'aspect maladie, psychiatrie et psychanalyse, je laisse cela aux pros. À voir quoi qu'il en soit !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1103 abonnés Lire ses 3 376 critiques

    3,0
    Publiée le 14 juillet 2015
    Si, au moins, Love & Mercy servait à faire reconnaître enfin le génie de Brian Wilson, l'âme des Beach Boys, garçon torturé et schizophrène dont le talent n'est pas loin de valoir celui de Lennon et McCatrney ! Le film de Pohlad, plutôt que d'offrir un biopic musical classique, se concentre sur deux périodes clés de la vie de Brian. Celui de l'accouchement avec douleurs du LP Pet Sounds, source de dissension au sein du groupe et insuccès (commercial) notoire, puis du morceau phare Good Vibrations. Et celui de la dépression plus de 20 ans plus tard avec la dépendance à un médecin manipulateur. Faire jouer deux acteurs différents pour incarner musicien, Paul Dano et John Cusack, se révèle une idée brillante qui fonctionne parfaitement. Love & Mercy, complexe et peu enclin à la complaisance, a toutefois le tort d'être trop long et surtout de ne pas s'appuyer suffisamment sur sa bande-son, préférant donner la priorité à une analyse psychologique de Brian Wilson beaucoup trop envahissante. Ceci dit, ceux qui ne voyaient dans le groupe californien qu'une bande de surfeurs décérébrés et hédonistes, n'ont plus qu'à se jeter sur Pet Sounds pour découvrir l'un des plus grands albums de la musique pop jamais enregistré.
    lady-bird
    lady-bird

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

    1,5
    Publiée le 13 juillet 2015
    Sauvé par ses acteurs, le film est tout en longueur, en redite et ça devient vite pénible. La musique des beach boys n'est pas non plus mise en valeur quant au traitement de la maladie mentale, c'est assez Leger. Bref, 2h c'est trop long. Mais le problème c'est qu'on le ressent dès la première demi heure. On sort de là en colère parce qu'il y avait un vrai et beau sujet. Encore un biopic raté!
    virnoni
    virnoni

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 578 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juillet 2015
    Vision intéressante de la folie créatrice qui pose la question toujours soulevée quand on parle de génies : faut-il être un fou ou avoir souffert dans son enfance pour être un génie? Je ne connaissais pas Bryan Wilson et j'ai découvert un homme attachant, touché par la grâce. On assiste à sa lente descente aux enfers psychique. Le découpage du film est très bien fait, la transition entre les 2 Bryan et époque est subtil et judicieuse même. Quelques longueurs toutefois qui font pâtir l'ensemble. C'est parfois mou et inutile. La présentation de la création artistique est particulièrement intéressante. On assiste presque à un documentaire sur le génie de la création musicale. Et c'est même incroyable de constater comment il émergé chez cet artiste. Les Beach Boys ne sont donc pas qu'un petit groupe de plage et de soleil! L'interprétation est bien sur de qualité, Paul Dano vraiment impressionnant, Cusack de retour parmi nous et avec brio, Elisabeth Banks tout en douceur et grâce, vraiment une belle surprise. Le reste du casting est parfait. La réalisation est belle, la BO superbe. Un vrai exemple de déchéance mais aussi d'amour filiale, amical, du processus créatif et de retour à la vie grâce à l'amour pur et simple. Jol et pédagogique!
    leysseric
    leysseric

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 45 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juillet 2015
    Je ne connaissais pas l'histoire assez extraordinaire de Brian Wilson, je connaissais sa musique qui représente le mythe californien qui m'a tellement fait rêver... Un excellent biopic musical.
    Amyitis
    Amyitis

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 15 critiques

    1,0
    Publiée le 10 juillet 2015
    J'ai su que j'allais détester le film dès les premières secondes de la première scène. C'est typiquement le genre de long-métrage qui se croit inspiré et intellectuel alors qu'il est tout simplement mauvais. Les acteurs n'y sont pour rien bien sûr, il n'y a que des bons, mais Dieu que les dialogues sont insipides ! Pitiéééé ! Faut faire un effort quand même, on dirait qu'il fallait écrire telle et telle scène et donc ça a été écrit en une après-midi. Ca m'a empêché de m'attacher aux personnages et donc je n'ai été prise d'aucune empathie envers Brian Wilson, qui pourtant a l'air d'avoir eu son lot de souffrance psychologique dans la vie. Dommage !
    the_fan_of_inception
    the_fan_of_inception

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 582 critiques

    3,5
    Publiée le 9 juillet 2015
    Le biopic est à la fois une tâche ardue et populaire: comment faire état de la vie d'un personnage, en donnant son point de vue, sans trop dénaturer la vie concernée. Ici, le film raconte la vie ou plus précisément deux tranches de la vie de Brian Wilson, grand compositeur des Beach Boys: d'une part, l'enregistrement du désormais cultissime Pet Sounds en 1965 alors que le groupe voit sa côte de popularité faiblir, et la seconde vingt ans plus tard lors de sa rencontre avec sa future femme qui essaie de le faire sortir de ses démons (symbolisé par un psychiatre le bourrant de médicaments). L'idée principale de ce film réside dans le fait d'avoir pris deux acteurs différents: Paul Dano pour les 60's et John Cusack pour les 80's. Alternant classiquement les deux époques, le film reste un bon biopic marqué par de bons acteurs, une mise en scène efficace bien que la partie avec John Cusack reste moins rythmée et plus manichéenne. Il reste un film à voir malgré le peu de place commercial qu'on lui accorde...
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 1 127 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    Il n’est pas nécessaire d’aimer ou de connaître la vie des Beach Boys pour se laisser prendre assez vite par ce biopic qui nous change des narrations linéaires habituelles. La vie de Brian Wilson est, il est vrai, assez riche d’un point de vue psychique, artistique et personnel pour donner du fil à retordre au premier cinéaste venu. Ce qui n’est pas le cas de William Pohlad qui bien que passant pour la première fois derrière la caméra, a derrière lui un solide passé de producteur. Autour d’un casting impeccable (Paul Dano, Elizabeth Banks, John Cusack, Paul Giamatti), il agrémente sa réalisation de quelques pirouettes scéniques bienvenues, dont un va et vient incessant entre le jeune Brian, et celui de la quarantaine, qui ne souffre d’aucune faiblesse. Cette musique huilée à la crème solaire cachait donc une personnalité étonnante et paradoxalement très discrète. On découvre une vie, une histoire et un nouveau réalisateur, quel bon film ! Pour en savoir plus
    Adèle M.
    Adèle M.

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 8 juillet 2015
    Je suis allée voir le film un peu par hasard, ayant déjà vu la plupart des films passant dans le cinéma près de chez moi. Je connaissais très rapidement les Beach Boys, mais pas plus de deux chansons, c'est donc avec un avis totalement objectif que je suis allée le voir (ne connaissant pas non plus les acteurs ou le réalisateur). Et ce fut une belle surprise, je ne m'attendais pas à trouver un tel génie derrière les Beach Boys, l'histoire de Brian est très émouvante. Et ce que j'ai découvert c'est un homme profondément gentil (c'est vrai qu'on ne voit rien de mal chez lui, de tout le film), beaucoup trop gentil pour le monde, et les requins qui l'entourent (trois hommes insupportables en tout), mais soutenu par ses frères jusqu'au bout, c'est beau une telle solidarité alors qu'ils auraient pu être tentés de ne pas le prendre au sérieux avec sa drôle d'attitude lunatique. Et ce qui fait que c'est une belle histoire c'est que, bien que de mauvaises personnes aient essayé de se servir de son génie, il a eu beaucoup de chances de rencontrer de bonnes personnes, des personnes qui l'ont soutenu, qui ont su passer outre les apparences en apercevant le génie qu'il était. Et grâce à ce film j'ai beaucoup écouté de chansons des Beach Boys (je suis en train, en ce moment même ^^), et j'adore! Dommage qu'ils soient passés quelque peu inaperçus à cause des Beatles et des Rolling Stones (que j'adore aussi) qui accaparaient le devant de la scène... Bref très bon film, je vous encourage à aller le voir, et j'espère que je n'ai pas trop spoiler le film...si c'est le cas excusez-moi! :-) PS: Bon je mets pas cinq étoiles parce que ce n'est pas mon film préféré, et que j'aime gardé de la marge pour les chefs d'oeuvre, mais je n'ai pas vu de défauts, les acteurs étaient très bons (d'après moi!)...
    henrim
    henrim

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    Très beau film, très poignant. Beaucoup d'émotion. à voir absolument !
    Pierre S.
    Pierre S.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    La vie de BRIAN ...Déjà le thème même du film : le brillant Brian Wilson était un premier pas vers le chef d'oeuvre tant la vie de ce compositeur génial est bouleversante ! Restait à ne pas trahir ... Mais dès les premières images on comprend que le film est ambitieux et ne se contentera d'être un énième biopic de star Le casting est impeccable, les acteur sont inspirés, les images magnifiques la construction du film impeccable Les images sont digne de la bande son et ce n'est pas peu dire ! on sort de ce film ravi, ému et... meilleur ... Un film qui nous grandi et nous inspire !
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 707 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    Ce film nous montre comment la psychose peut osciller de la douleur extrême au génie créateur. La maltraitance de l'enfance n'est pas sans effet sur le devenir psychique. L'enfermement n'est pas nécessairement asilaire, il peut être intrapsychique ou reposer sur l'emprise d'un soignant intrépide. Brian Wilson entend des voix, il entend aussi des mélodies. Il fabrique des morceaux au travers de ce qui l'obsède. L'amour peut-il être thérapeutique ? Eh bien oui parfois, dès lors que l'autre ne se veut pas soignant, juste respectueux. Voici une trajectoire de vie fort intéressante, tant du point de vue de l'artiste et de son oeuvre, que du "malade" et de ses symptômes. Le clivage est assez bien rendu au travers des hallucinations auditives mises en scène dans certains épisodes de la vie du chanteur et créateur. De la mère, on saura juste qu'elle est partie. Les frères semblent assez soudés, point de rivalité entre eux, plutôt une union autour du génie de Brian Wilson. La négation du temps dans la psychose est aussi plutôt bien montrée, restituant la dynamique psychique avec l'anarchie des souvenirs, la collusion de certains. Tout ceci est aux antipodes d'une chronologie méticuleuse et c'est tant mieux qu'il en soit ainsi.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top