Mon compte
    La Machine à explorer le temps
    note moyenne
    3,7
    992 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Machine à explorer le temps ?

    79 critiques spectateurs

    5
    12 critiques
    4
    36 critiques
    3
    25 critiques
    2
    4 critiques
    1
    1 critique
    0
    1 critique
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 109 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 23 juin 2014
    Un demi siècle après sa réalisation, ce film conserve beaucoup de charme. On notera le message humaniste et la menace guerre nucléaire qui terrorisait le monde à l'époque de la guerre froide. Le scénario est même prémonitoire en évoquant le risque écologique ! En revanche son sexisme naïf est devenu risible : une femme du futur dont la première préoccupation est... la coiffure des femmes du 19ème siècle ! Si le design de la machine est superbe, celui des Morlocks, de leur antre et de leurs victimes est devenu hyper ringard. On imagine ce qui aurait pu être fait avec les moyens actuels. Il ne faut pas non plus chercher de cohérence dans cette société imaginaire. A noter, dans son très réussi C'était demain, ou HG Wells poursuit Jack l'éventreur dans le futur, le réalisateur Nicholas Meyer a repris le look de la machine utilisée par Georges Pal.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 20 octobre 2015
    Des images d'une beauté incroyables, des effets spéciaux "à la papa" superbes, un casting en acier inoxydable avec le manche du même bois, cette version de "La machine à explorer le temps" mitonnée par Georges Pal est un chef-d’œuvre empli de magie et d'émotion. C'est un film que je ne me lasse pas de regarder même si certains évènements ont pris un coup de vieux dans le scénario qui date de 1960. Un conseil, regarder les bonus du DVD, il contiennent une scène retournée récemment avec les acteurs de l'époque, qui augmente considérablement la douce mélancolie que vous laisse le visionnage de cette superbe pièce de cinéma.
    Thibault F.
    Thibault F.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 822 critiques

    3,0
    Publiée le 23 janvier 2016
    "La machine à explorer le temps" n'est pas un mauvais film. C'est même un divertissement de SF plutôt intelligent qui dispose de moyens considérables pour l'époque avec des acteurs qui ont une composition de bonne facture et une réalisation assez stylisée. Pourtant, je ne lui met que la moyenne pour plusieurs raisons. Si le film débute correctement et dispose d'une fin excellente car inattendue, le voyage s'étire beaucoup trop du côté de l'an 9000 avec les Morloks et c'est franchement dommage! J'aurai préféré qu'on reste sur la période de la Grande Guerre ou de la 2nd Guerre mondiale notamment ou encore qu'on explore davantage la thématique des répercussions des voyages dans le temps. Ainsi, à l'exception du début et de fin, on se retrouve avec un voyage de très bonne facture, divertissante mais qui ne donne au spectateur le moyen de réfléchir davantage. Une petite déception ! Mention spéciale pour la musique, très belle !
    Le D.
    Le D.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 542 critiques

    4,0
    Publiée le 3 novembre 2017
    "La machine à explorer le temp" raconte qu'un scientifique remonte le temp avec sa machine qui explore lé temp. Le film super très bon scénario, l'histoire est captivant et les jouent des acteurs sont bon. Les effets spéciaux bien fais pour un vieu film.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 579 critiques

    4,0
    Publiée le 12 juillet 2010
    Une bonne surprise que ce film de SF! Au départ je partais avec des à-priori sur cette oeuvre, je partais avec l'idée que le film serait trop vieillot. Certes des effets spéciaux ont mal vieilli ( les belles maquettes...), certes c'est un peu kitsch sur les bords, mais quel charme proposé par ce film! Une oeuvre passionnante de bout en bout avec un personnage principal attachant, magistralement interprété par Rod Taylor, une histoire fascinante et intéressante qui nous plonge doucement dans cette ambiance si particulière. J'ai été transporté par ce voyage de centaines de millénaires, séduit par la beauté de Weena, émerveillé par sa rencontre avec George. Un film auquel je reprocherais une technique trop datée mais qui reste réellement très bon! A conseiller à tous les amateurs de science-fiction.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 27 janvier 2007
    Très inventif pour l’époque et admirablement réalisé, le film a malheureusement prit un sacré coup de vieux à cause de ses dialogues un peu cul-cul et des morlocks peu convaincants.
    Vincent_59179
    Vincent_59179

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 232 critiques

    3,0
    Publiée le 28 février 2013
    film divertissant malgré des effets spéciaux qui ont malheureusement trop vieillit, le charme opère toujours.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 2 août 2008
    Excellent! A classer avec "La planète des Singes". Ambiance vieux films de science-fiction qui ne vieillissent pas.
    A voir plutôt que son remake.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 41 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 7 février 2017
    Un chef-d'oeuvre. Un film admirable qui a conservé intact sa poésie et sa magie. C'est aussi un film qui livre d'importantes réflexions philosophiques sur les enjeux de la vie ou sur le devenir du monde. Les nobles valeurs qu'il véhicule n'ont pas vieillies et demeurent toujours d'actualité : l'amour, la quête pour la connaissance et le bonheur. En plus, Rod Taylor a un jeu d'acteur parfait et Yvette Mimieux est vraiment belle à croquer. Ce film réussit même l'exploit de surpasser l'oeuvre dont il s'inspire. En effet, ce que je trouve dommage, c'est que le roman de H.G Wells ne possède pas la chaleur, l'émotion et l'optimisme de cette adaptation. Je me réjouit donc le film demeure plus populaire encore que le roman. Un film sain comme on n'en voit plus aujourd'hui.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 970 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 23 février 2013
    Passons rapidement sur le fait que les gens du 8028ème siècle qui ont oublié toute culture parlent néanmoins fort correctement l'anglais du XXème siècle, en fait ce film volontairement faussement naïf dans son scénario se laisse voir avec énormément de plaisir, il est plein de trouvailles et passionnant (même si les pauvres Morloch font très série B). La machine est très jolie et Yvette Mimieux mignonne à croquer. Signalons au passage que le 20ème siècle n'a pas commencé le 1er janvier 1900 mais le premier janvier 1901, mais ceci n'a pas grande importance.
    Chaîne 42
    Chaîne 42

    Suivre son activité 30 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2018
    Une super adaptation de H G Wells qui a pris un peu d'âge. Mais vraiment de belles idées, bien construites et impressionnantes : le récit et sa progression, les effets du temps. Une vision futuriste toujours actuelle si l'on dépasse une vision trop anthropocontemporainisatrice, c'est à dire avec des influences sociétales d'aujourd'hui sans considération des différents époques dans les évolutions imaginées des civilisations humaines. Originalité, et diversité des âges sont bien transcrit dans ce film qui ne cède pas à des conventions inutiles. Je l'ai vu il y a un moment et il m'a laissé beaucoup de souvenir, jusqu'à la crainte inspirée par les morlocks. C'est une adaptation de Wells avec l'année 1960 qui sans être sans défaut conserve l'idée originale de la découverte avec un émerveillement et de la recherche des aboutissants et des aspects cycliques de l'Histoire.
    konika0
    konika0

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 671 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mars 2018
    Fast forward. C’est la première adaptation du célèbre roman de Wells. Dans une ambiance très retro, un scientifique parvient à concevoir une machine capable de traverser les époques. Le gars est fasciné par le futur pour voir comment l’humanité va évoluer. Ni une ni deux, il va rendre visite à l’Angleterre du futur. C’est bien sûr une forme de récit d’anticipation même si le temps du héros est l’époque victorienne. Au départ, notre héros visite son futur proche ou autrement dit notre passé proche voire même notre présent. C’est toujours fascinant de constater les divergences et les ressemblances entre le futur fantasmé (ou craint) d’une époque et les faits réels. Cette première partie est très très chouette dans ce qu’elle dit de la crainte du nucléaire par exemple. C’est en effet un film de la guerre froide (1961) et il est plutôt amusant de constater que le futur du personnage est le présent du contexte de création du film et que donc se greffe à un récit du XIXe les préoccupations des années 1960. Plus loin, le personnage avance encore vers le futur lointain. Il y rencontre une humanité oisive, et une société de castes, les uns servant à nourrir les autres. Pas d’attachement au sort d’autrui, pas de connaissance du passé. Pas de conscience collective. Belle parabole d’une humanité qui va vers indifférence et la résignation. Coté esthétique, la première partie et notamment la machine a un vrai côté steampunk très sympa. La suite est plus en carton pâte. On y appréciera la réflexion mais on regrettera le manque de rythme et une amourette pas super crédible. Reste que ce film est très agréable pour qui aime l’anticipation. A voir donc.
    P.  de Melun
    P. de Melun

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 963 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2017
    Un des meilleurs films de SF des années 60, extraordinairement interprété, nanti de costumes et de décors superbes, l'écriture est évidemment excellente puisque d'HG Wells. George Pal a réalisé une adaptation de grande qualité qui se regarde même plus de 50 ans après. Un classique, tout simplement. Le film a malheureusement un peu vieilli et ses décors en carton-pâte et ses effets visuels primitifs le rendent un peu kitsch mais qu’importe la magie n’opère pas si mal.
    Antoine Renaud
    Antoine Renaud

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 505 critiques

    5,0
    Publiée le 13 septembre 2009
    Vous voulez découvrir LE film référence sur le thème du voyage dans le temps ? Alors précipitez-vous sur le Chef-d'oeuvre impérissable de George Pal où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce Classique du 7e art véritablement envoûtant et réellement fascinant! Bon voyage... Un des meilleurs films de tous les temps, tous genres confondus... Absolument précieux.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 12 juin 2012
    Il y a des films qui touchent plus que d'autres, des classiques qui ont un charme particulier, sans doute du à un millier de petites choses comme l'aspect vieillot des images malgré tout empreintes de toute beauté, le son des voix des doublures d'époques qui ont toujours un ton différent de ce qu'on peut entendre maintenant, la musique vibrante d'émotion libérée de tout rajout synthétique possible...Oh, je n'ai absolument rien contre ce qui se fait à l'heure actuelle, je trouve qu'on peut chaque année trouver son bonheur au cinéma, si on cherche bien, mais cela ne m'empêche pas de m'émoustiller pour ces vieux films éternels qui m'émerveillent jusqu'au plus profond de mon âme. La machine à explorer le temps rentre tout de suite dans mes préférés. Je connaissais déjà l'histoire, ayant lu le livre de Wells, et j'ai pourtant eu cette fantastique sensation de découverte face à un monde inexploré empli de mystère. Tout d'abord je dois préciser qu'il y a des rajouts par rapport au livre : par exemple la scène de l'alerte pour la bombe atomique n'y était pas, scène stupéfiante qui se clôt par une magnifique coulée de lave. Cependant, la mise en place assez conséquente est conforme au roman : les dialogues y sont repris et allégés avec habileté, le jeu des acteurs les rends d'autant plus savoureux, sans oublier qu'ils ont pour support un décor splendide réalisé avec une minutie remarquable, et une photographie excellente. Le casting permet à tout les rôles d'exister : Rod Taylor qui incarne l'inventeur George est bien sûr le meilleur, sa prestation d'anthologie fera date : il s'impose comme scientifique, philosophe et enfin héros, Yvette Mimieux certes ne fait pas grand chose mais pour le rôle de Weena c'était ce qu'il convenait, et parmi les invités on distingue aisément l'ami de George et le docteur qui surnagent au dessus des seconds couteaux. Dès que George s'installe dans sa machine, l'aventure commence : le voyage est une séquence inoubliable tant il est hypnotique (l'image ne cesse de clignoter par flash et si on garde les yeux fixés sur l'écran on s'y croit vraiment !), les objets alentours subissant l'action du temps semblent avoir été soumis au procédé superbe de motion capture, très usité à l'époque (Jason et les Argonautes qui sortira 3 ans plus tard en est une des plus splendides démonstration), et les images de batailles aériennes sont certes dépassées mais ne choquent pas non plus (certaines passent mieux que d'autres pour le spectateur trop habitué au cinéma moderne). Le monde des Eloi et des Morlocks (on voit clairement qu'il s'agit de costumes...mais ces yeux qui brillent !) est un véritable travail d'orfèvre : forêt-jungle surchargée de végétation variée et de fruits, salle géante et géométrique où sont déposés les plats des Eloi, grotte obscure des Morlocks qui offre des jeux de lumière sur pierre très jolis (on peut repérer aisément les peintures d'arrière plans...mais cela ne gâche rien et dans l'action qui se déroule ensuite, on n'y fait plus attention). Ce film déborde de trouvailles et d'idées ingénieuses comme les « anneaux qui parlent », les rencontres entre George et un le fils de son ami à la Première Guerre Mondiale puis lors de la Guerre Froide qui créent des situations à la fois amusantes, intéressantes et critiques. Mais ce n'est pas la guerre qui est critiquée, c'est l'Homme. Toute l'expérience du voyage dans le temps est là pour amener une série de constats soigneusement ordonnée (on commence par l'évidence de la barbarie humaine, la guerre donc, et on termine avec une curieuse dystopie d'une société future imaginée dans le but de nous montrer notre propre cruauté) jusqu'à une prise de conscience finale. Bien sûr tout ceci transparaît dans le film sans en occulter le magique et l'aspect science fiction, ce qui est très rare. La fin conclut au mieux cette aventure, sans morale, se préoccupant surtout de ce que nous, on aurait eu envie de faire à la place de George. Ce chef d’œuvre s'achève sur un instant qui m'a mis les larmes dans les yeux : la maison de bois sous la neige m'évoque irrémédiablement Edward aux mains d'argent...et ce n'est pas le seul élément du film qui m'y a fait penser. Une œuvre bouleversante d'émotions, d'idées et de magie.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top