Mon compte
    Mon Roi
    note moyenne
    3,9
    6746 notes dont 527 critiques
    répartition des 527 critiques par note
    89 critiques
    252 critiques
    94 critiques
    49 critiques
    28 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Mon Roi ?

    527 critiques spectateurs

    Thibaud G
    Thibaud G

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 167 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2015
    "Mon Roi" est un magnifique film qui retrace la relation tumultueuse et chaotique d'un couple. Après des débuts sur les chapeaux de roue, Georgio et Tony ne cessent tour à tour de se déchirer puis de se réconcilier. Tout cela est filmé en flash-backs de façon magistrale par touches successives au plus près des visages et des corps. Vincent Cassel en séducteur manipulateur est formidable comme d'habitude et je découvre l'excellente Emmanuelle Bercot en tant qu'actrice après ses beaux films que sont "La Tête haute" et auparavant "Elle s'en va". On ressort secoué et ému de ce beau film dont Maïwenn peut être fière après le sublime "Polisse"...
    Paulo W
    Paulo W

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 275 critiques

    3,5
    Publiée le 13 novembre 2015
    C'est le genre de film, que l'on juge une fois le générique de fin envoyé, voir, une fois sorti de la salle.
    Ce n'est pas au cours de celui ci car il n'y aura pas de suspens, ou de coups de théâtre... ce n'est qu'après coup qu'on s'en fait une analyse.
    car ce film, on le regarde, on observe, on suit... et on peut même à un moment se dire, "c'est chiant"... Après tout on ne regarde que la phase de séduction et l'évolution de la vie de ce couple. Mais, petit à petit on comprend où on va... Et c'est la que maiwenn réussit son coup car, c'est par petites touches, et ça ne va vraiment jamais dans l'ultra dramatique ou dans une extrême.Juste une réalité, qu'on a tous connu... qui raisonne en nous, que l'on a subit.. ou ... fait subir. Car oui ce film peut aussi agi comme un miroir...ça a été le cas pour moi. On ne se rend pas forcement compte de nos agissements et comment les gens peuvent les recevoir. En ça, ce film est d'utilité publique.
    Et pour lier le tout, il est joué d'une extrême justesse par Emmanuelle bercot, qui a fort à faire face à un Vincent Cassel au sommet de son art.... D'un charisme de dingue, avec une palette de jeu incroyable, il est drôle, émouvant, tendre, et inquiétant à la fois... une présence indéniable. On tombe effectivement sous le charme de cette personne qui fait tout pour que vous soyez envoutée...
    missfanfan
    missfanfan

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 704 critiques

    3,5
    Publiée le 29 octobre 2015
    Que dire de ce film peu être que j'en attendais trop , il est bien serte mais on a du mal à le suivre avec tout ces retour en arrière et l'histoire est un brin trop compliquée.
    Désolée mais pour moi Emmanuelle Bercot surjoue un peu, ses scènes avec les jeunes des cités qui n'étaient pas indispensables nuisent à la qualité du film.
    Part contre la vrai belle surprise vient de Vincent Cassel qui n'a jamais été aussi bourré de charme et et sexy à la fois le film c'est lui il est plus que parfait ce rôle lui colle à la peau et lui va comme un gant
    officiel76
    officiel76

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 410 critiques

    4,0
    Publiée le 26 octobre 2015
    c'est tendu, c'est torride et sexuel alors qu'il y a peu de scènes de ce genre. la passion entre ces deux là est merveilleusement démontrée, et confère à Maiwenn encore une fois un réel talent pour mettre en scène des situations entre tragique et comédie. N'en déplaise à toute la presse supposée subversive, désolante à force d'être bien pensante : c'est ce que toutes les petites bourgeoises rêvent de connaitre, bien que ce soit destructeur...passionnant, bien joué, bien fait. Bravo
    Jean-Marc J
    Jean-Marc J

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2015
    Ce film raconte le vie d'une femme piégé par un pervers narcissique et c'est bouleversant. les 2 acteurs principaux jouent très bien et mention spéciale pour le second rôle du frère joué par louis Garrel drôle et attachant.
    Jo R
    Jo R

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2015
    Maïwenn met en scène un duo détonnant avec du GRAND Vincent Cassel, une étonnante Emmanuelle Bercot lunatique, dérangée et passionnée dans cette histoire qui retrace une relation parfois à la limite de la rupture comme proche du fusionnel.
    L'entourage autour de ce binôme fait mouche.
    Mélangeant comédie et drame, on suit les aléas de cette relation aux allures de montagnes russes.
    galau7
    galau7

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 719 critiques

    4,0
    Publiée le 25 novembre 2015
    Très belle mise en scène de cet amour destructeur et puissant à travers la douleur physique d'une rééducation qui sera aussi une épreuve de la mémoire. Deux personnages qui se déchirent mais qui n'arrivent pas à se détruire. Presqu'un retour au point de départ après des chemins improbables.
    Regis D
    Regis D

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 167 critiques

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2015
    Avec Maïwenn, on tombe souvent dans le dramatique. Les sentiments sont exacerbés, elle pousse ses personnages au plus profond d'eux même, et franchement, ça fonctionne.
    Ici, je suis encore convaincu.
    Jai trouvé ce film très bien joué et très bien réalisé.
    Vincent Cassel reste une valeur sûre, il joue très bien ce rôle qu'on m'a dit être celui d'un pervers narcissique...je ne sais pas si c'est le terme est approprié, quoiqu'il en soit, ce personnage ne manque pas de culot avec sa femme qui est selon moi victime de son amour, et croit encore au couple et en la famille. Elle devra s'armer de courage.
    On la suivra d'ailleurs dans son combat au travers de sa lutte contre un problème d'ordre physique, pas sûr que cela serve le film, montage parallèle si l'on peut dire, le passé rattrape le présent. Cela ne dessert par le film en tout cas.
    J'ai egalement aimé la BO que Maïwenn ne néglige jamais à mon sens.
    cceintrey
    cceintrey

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 128 critiques

    3,5
    Publiée le 20 novembre 2015
    Mon roi est le dernier film de Maïwenn. Il raconte la rencontre de Tony et Georgio - aka Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel - et l’évolution de leur couple, confronté en parallèle à la rééducation des ligaments croisés du genou de Tony suite à une chute à ski.

    Vincent Cassel est flambeur et flamboyant, charmeur, violent non par des gestes brutaux mais d'une emprise psychologique. En un tour de passe passe ou un cadeau, il manœuvre son entourage. Une scène typique de son pouvoir est le choix du prénom de leur enfant, c'est lui qui décide au final. C'est un rapport dominant dominé. Elle retombe sous son emprise, systématiquement.

    La musique est peu présente dans le film, sauf au moment de leur rencontre en discothèque sur le morceau Easy de Son Lux qui convient parfaitement à cet instant.

    Louis Garrel, qui joue le frère de Tony, est pétillant. Il est irrésistible dans ce second rôle, tandis que celle qui incarne sa femme, Isild le Besco, la petite sœur de la réalisatrice, ne m'a pas convaincue. Chrystèle Saint-Louis Augustin, en mannequin, ex de Georgio et toujours dépendante à lui, est plutôt crédible.

    Au centre de rééducation, on retrouve Norman Thavaud, le youtubeur de Norman fait des vidéos. Il formule quelques répliques bien senties dont une en référence à la Haine... qui a révélé Vincent Cassel sous la caméra de Mathieu Kassovitz en 1995 déjà !

    Le montage réussi, en alternant les deux périodes, apporte beaucoup à la narration. Il permet de confronter les destructions successives de la vie de couple et la reconstruction physique et mentale en rééducation de Tony. Il n'a pas été effectué par la réalisatrice qui est en revanche également co-scénariste.

    Emmanuelle Bercot a reçu le Prix d'interprétation au dernier Festival de Cannes. C'est largement mérité, elle est juste tout an long du film. Emmanuelle Bercot était actrice et co-scénariste de Polisse. Maïwenn et elle poursuivent donc leur collaboration. Côté masculin, Vincent Cassel aurait pu recevoir un prix également, mais Vincent Lindon dans La loi du marché l'a remporté cette année.

    Le cinéma de Maïwenn est en général percutant et intense. C'est un bon film, mais il m'a moins marquée et ébranlée que Polisse ou Le bal des actrices.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 2 028 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2015
    Une claque, une nouvelle fois Maïwenn tape juste et nous livre un film touchant et percutant. On débute par une sorte de comédie réaliste et particulièrement drôle aux dialogues ciselés et à la mise en scène plutôt dynamique pour le genre et plus on avance, plus on ressent un problème, un malaise latent, insidieux. Tout l'enjeu commence alors à prendre forme et on comprend la scène d'entrée, ainsi que l'état mental de Tony car oui ce film est par moment très drôle mais il dénonce surtout et de manière très intelligente l'emprise qu'ont les pervers narcissiques sur leur entourage, c'est saisissant et on passe du rire à l'émotion en un rien de temps grâce notamment à un duo d'acteurs exceptionnel. Vincent Cassel livre une de ses meilleures prestations et Emmanuelle Bercot est impressionnante de justesse, les deux se donnent corps et âme pour leurs rôles, bien aidés également par des seconds rôles intéressants et très justes. Justes, comme les dialogues qui claquent et résonnent dans les têtes lorsque Cassel passe de la bienveillance au cynisme le plus dur, des dialogues et une direction d'acteur qui rappellent Jacques Audiard, on y croit et certaines scènes prennent vraiment aux tripes. Maïwenn parait connaitre son sujet sur le bout des doigts, la perversion, l'intelligence, l'érudition et la manipulation transpirent de Cassel, mi-ange mi-démon et on ressent la difficulté qu'éprouve Bercot à se sortir de ses griffes, plus rabaissée que jamais. Un film qui sonne juste, intelligent et utile, presque indispensable et une nouvelle preuve de la maestria de Maïwenn.
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 749 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2015
    Je ne vois pas trop comment une personne ayant côtoyé de près ou de loin les bas fonds d'une relation amoureuse destructrice pourrait ne pas être saisi par le réalisme de Mon roi. Maïwenn est beaucoup critiquée, l'envers de la médaille pour son profil et son succès inattendu, mais si on enlève le délire bobos sous-jacent, on a quand même quelque chose de propre et bien réalisé (pareil que dans Polisse). Vincent Cassel évidemment, trop évident d'ailleurs, on a presque l'impression que ce rôle est écrit pour lui, il se régale et ça se voit : l'homme viril dans toute sa splendeur, maitrise totale! Mon roi est le film typique qui montre le mauvais côté de l'amour, le côté pire du "pour le meilleur et pour le pire" un peu à la manière d'un Blue Valentine que j'avais aussi adoré. Même si je suis très fleur bleue et que rien ne vaut un bon Titanic ou un Love Actually, ce genre de film fait aussi du bien et nous rappelle que le plus noble des sentiments humains n'apporte pas que du bonheur dans certains cas. La métaphore de la reconstruction qui se fait aussi physiquement dans le centre spécialisé n'est pas ce que j'ai trouvé de plus utile à l'histoire, ça meuble plus qu'autre chose. En tout cas Emmanuelle Bercot n'est pas qu'une bonne réalisatrice et nous le prouve avec une interprétation poignante. Le cynisme du personnage de Louis Garrel est aussi très apprecié. La dernière partie du film se perd un peu, mais dans l'ensemble ça fonctionne très bien. Je conseille.
    Marcel D
    Marcel D

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 208 critiques

    4,5
    Publiée le 2 novembre 2015
    Appréciant le travail de Maiwenn et celui de Vincent Cassel, je suis allé voir ce film avec des attentes. Attentes tout à fait comblées : on est happé par cette histoire (pourtant très commune) grâce au talent des acteurs (Bercot, Cassel, Garrel) et à une réalisation réfléchie et investie. Les dialogues sont drôles et percutants, interprétés avec beaucoup de naturel ce qui permet au film de ne pas trop sombrer dans le pathos ou de l'alourdir inutilement.

    Deux bémols : un peu de longueur et de répétitions (qui peuvent se justifier pour appuyer le propos du film) et une vision donnant clairement et un peu trop avec caricature le beau rôle à Madame et le mauvais rôle à Monsieur.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 325 critiques

    3,5
    Publiée le 25 novembre 2015
    Le roi de Tonie (Emmanuelle Bercot) est Giorgio (Vincent Cassel) la tornade. Amoureuse et passionnée de son homme, elle l’a dans la peau au point d’accepter de tenter l’aventure avec un être si différent d’elle. Dès le début, le spectateur tout comme Tonie se rendent bien compte où les rouages de la relation vont gripper. Giorgio, le séducteur, est un ouragan, un être bouillonnant de vie ; engloutissant tout sur son passage. A l’image de Tonie, les spectateurs passent à la lessiveuse. Maïwenn renoue ici avec l’énergie dévastatrice de son premier film (« Pardonnez-moi »). Giorgio joué par un Vincent Cassel énorme bouffe Tonie, les spectateurs, la caméra et l’écran ; un très grand numéro. Tout se gâte lorsque l’enfant arrive dont aucun d’entre eux ne veut se séparer. Le grand tour de force de Maïwenn est de parvenir à ne pas faire ni de Giorgio un sombre salaud manipulateur et ni de Tonie la victime de son gourou. Par contre, dans son scénario, elle ne parvient pas à sortir durant 2h de film, et c’est long et épuisant de la rhétorique attirance – répulsion. Elle décline toute la palette des conflits extra conjugaux sans arbitrer et faire de choix. Tout est très réaliste, mais la machine finit par tourner à vide ; amputer le film de quelques disputes pour réduire le tout de 20’ n’aurait pas été un luxe. Heureusement, Maïwenn ne cède pas à la facilité de durcir le propos de son sujet en y ajoutant la violence physique.
    On ne voit pas trop l’apport narratif des scènes en centre de rééducation ; si Maïwenn veut par là nous montrer par des flash backs à répétition la reconstruction physique et psychique de Tonie ; çà s’avère un peu boursoufflé.
    Donc cette histoire de deux êtres qui forment un couple qui s’autodétruit est un bon sujet surtout parce qu’il est porté par des acteurs transcendés par leur rôle. Vincent Cassel nous cannibalise par son charisme, Emmanuelle Bercot nous émeut par sa dépendance maladive à cet homme, Louis Garrel nous enthousiasme en homme simple à la parole libre au milieu d’un couple atypique… porté par un seul souci : sauver sa sœur de sa dépendance affective.
    Epuré çà aurait été mieux, mais que les acteurs donnent le meilleur.
    AHEPBURN
    AHEPBURN

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 491 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2015
    J'ai beaucoup aimé le synopsis et l'interprétation est poignante pour Cassel et Bercot. C'est le deuxième film réalisé par Maiwen que je vois et je trouve que c'est une bonne réalisatrice. Je recommande vivement ce film.
    Steph L
    Steph L

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2015
    Maïwenn confirme avec ce film être une directrice d'acteurs extraordinaire, Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel sont éblouissants, d'une justesse extrême et leur jeu donne aux personnages des caractères extrêmement subtils alors que l'on pourrait avec un tel sujet être dans la caricature et l'excès. Comme toujours avec Maïwenn l'émotion est forte, elle naît d'une retenue sourde, d'une attente rentrée ; quand elle éclate, on est au bord des sanglots et de la suffocation. La réalisation, le montage et la bande son très discrète sont d'une grande sobriété mais on reconnait le style de la réalisatrice. Même si le film est différent de Polisse on retrouve les thèmes chers à Maïwenn : la trahison, la souffrance des sentiments, l'amour et l'amitié, la passion, l'excès... Pour moi, un des plus beaux films de l'année.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top