Mon compte
    Elvis
    Note moyenne
    4,1
    10087 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Elvis ?

    855 critiques spectateurs

    5
    251 critiques
    4
    330 critiques
    3
    135 critiques
    2
    85 critiques
    1
    31 critiques
    0
    23 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Average Nolan Enjoyer
    Average Nolan Enjoyer

    8 abonnés 5 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 31 décembre 2023
    Il m’avait tellement marqué en salle l’année passée que j’ai foncé le revoir quand j’ai vu qu’il était arrivé sur Netflix… je ne peux que réitérer ma première impression : une énorme masterclass !

    Du gamin bercé par la musique afro-américaine (à l’heure de la ségrégation) au sex-icon et son déhanché, entrez dans le monde d’Elvis Presley. Austin Butler est exceptionnel, l’acteur n’est pas venu jouer un rôle, il s’est métamorphosé. Dans sa folie, son panache, son énergie, c’est Elvis qu’on voit à l’écran. Pris dans la réalisation fiévreuse, on est emporté dans son ivresse musicale dès sa première scène.

    La présence toxique du Colonel Parker, son manager joué par Tom Hanks, comme narrateur et antagoniste apporte un point de vue plus original. Sa présence nauséabonde est comme une maladie qui ronge Elvis sous nos yeux, leur relation ancre le drame petit à petit dans l’histoire. L’exploitation pure et simple s’accentue, et le tragique l’emporte.

    Ce qui me permet de donner le 5/5 (que je ne donne pas facilement) c’est la réalisation endiablée de Baz Luhrmann (Gatsby le Magnifique). Il donne une énergie, une dynamique et une beauté visuelle et sonore à un film que beaucoup aurait laissé dans une forme plus classique. L’exploration de ses racines blues et country dans son enfance, ses scènes de concerts, la dégradation de sa santé dans sa cage dorée à Las Vegas,… comme si une fièvre un peu surréelle portait la vie du roi du rock'n'roll.

    (Je précise que je ne connaissais pas grand chose d’Elvis avant d’avoir vu ce film et que je ne suis pas spécialement fan de sa musique.)

    Qu’Elvis soit un dieu ou un inconnu pour vous, regardez ce film ! C’est de l’impératif.

    insta : average_nolan_enjoyer
    Lola
    Lola

    1 critique Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 2 octobre 2022
    Je ressors à l'instant de la salle, je suis vraiment déçue... En plus d'être un film très très long (2h40) le scénario traîne en longueur... Il est raconté par le colonel Parker (Tom Hanks) et tout le début du film c'est sa voix off qui narre. Le film commence en racontant l'histoire... Du colonel !

    Tout biobic commencerai avec l'enfance l'artiste ; eh bien là ce n'est pas le cas. Le scénario est bâclé on a l'impression que Baz Luhrmann s'est focalisé sur les décors et les costumes. C'est ce que je ne comprends pas, il y a tellement de choses à raconter sur Le King du rock'n'roll !

    En fin de compte j'ai plutôt eu l'impression d'être allée voir un biobic sur le colonel Parker que sur Elvis Presley...
    Stéphane G.
    Stéphane G.

    1 critique Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 8 juillet 2022
    extrêmement déçu par ce film : pendant les deux tiers du film un clip à cent à l'heure sans queue ni tête.
    ce n'est qu'à la fin que le rythme ralentit et qu'on peut suivre l'histoire.
    ffred
    ffred

    1 554 abonnés 3 984 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 août 2022
    Déjà douze ans depuis le dernier Baz Luhrmann. Gatsby ne m’avait pas beaucoup emballé. A part Moulin Rouge (très réussi), ses autres films se laissent regarder. La durée de celui-ci me faisait un peu peur, surtout que je n’ai jamais trop apprécié Elvis, en fait je connais peu de choses de lui. Mais curieux tout de même de vois ce qu’il en avait fait. Contre toute attente, j’ai bien aimé. C’est bien rythmé, sans temps mort. La mise en scène est sympathique, même si pas très légère, la direction artistique est très réussie. Le jeune acteur Austin Butler s’en sort très bien. Tom Hanks cabotine à souhait, il est assez savoureux. D’ailleurs le récit retrace autant l'histoire du manager qu'il incarne que celle du chanteur. Il est rare qu’il fasse un rôle de « méchant ». J’ai eu un peu de mal à le reconnaître au début, ils ne l’ont pas raté sur le maquillage. Mais les yeux sont bien là. Au final, j’ai trouvé cela plaisant et je ne me suis pas du tout ennuyé. Et j’ai même appris plein de choses sur la légende. Une petite surprise donc.
    Jorik V
    Jorik V

    1 225 abonnés 1 952 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 juin 2022
    Du cinéma avec un grand C! Il semblait étonnant qu’un artiste à la renommée mondiale aussi importante et à l’impact culturel et musical si fort n’ait pas encore eu droit à son biopic. Et bien c’est chose réparée et Baz Luhrman était la personne toute indiquée pour nous offrir la vie d’Elvis Prestley sur grand écran. Il nous convie à une véritable orgie de cinéma qui mêle son talent visuel et cinématographique à l’incroyable parcours du King. Durant près de trois heures, le cinéaste nous a concocté un sublime kaléidoscope d’images effrénées qui nous emporte dans son tourbillon. On peut ne pas être fan du style très pictural, frénétique et particulier de Luhrman. Et donc par exemple trouver « Moulin Rouge » fatigant par son rythme épileptique (et préférer son concurrent de l’époque, le chef-d’œuvre « Chicago »), mais aussi être insensible au romantisme suranné de « Australia » tout autant qu’aux facéties chic et vintage de « Gatsby le magnifique », mais difficile de résister à ce biopic échevelé où la forme épouse sublimement le fond. Montage énervé, folies visuelles et caméra virevoltante se fondent à merveille avec la destinée d’Elvis et le culte de ses chansons intemporelles et inoubliables. Le métier du réalisateur et sa maestria esthétique sont à leur apogée ici et donnent tout son cachet et son originalité à son nouveau film.

    Alors peut-être que cette biographie musicale sur grand écran n’est pas aussi magique et mémorable que l’était « Bohemian Rhapsody », la faute à un manque quelque peu étonnant d’émotions mais aussi à une dernière partie qui s’essouffle un peu. Un quart d’heure ou vingt minutes de moins n’aurait pas été gênantes tant « Elvis » peut s’avérer un sprint cinématographique extrême pour certains. Il partage cependant avec le biopic de Queen ce côté spectaculaire qui range tous les autres films de ce genre bien trop codifiés et sages (souvent trop linéaires et classiques) au rang de gentilles pièces de musée. Certes, ici aussi, le scénario s’arrange un peu avec la vie de la star, provoquant probablement l’ire des fans, mais ce qu’il perd en véracité il le gagne en divertissement de qualité et en épate visuelle. Et il est surtout probable que les ayants droits et la famille de la star souhaitaient une œuvre qui verse plus vers l’hagiographie que le portrait au vitriol ou l’œuvre qui épingle ses travers. Cela, on ne peut leur en vouloir et ce n’est plus une affaire de cinéma...

    Alors prenons ce monstre de cinéma qu’est « Elvis » pour ce qu’il est : un ravissement de chaque instant pour les yeux et les oreilles. Bien sûr, les chansons du King sont là et placées au bon moment nous donnant envie de nous trémousser mais c’est surtout la manière dont Luhrman présente sa vie sur le pan visuel qui en met plein la vue. Il y a une idée de cinéma par plan! Split-screens, plans de coupe virevoltants, cadence infernale mais adaptée, explosion de couleurs dans les décors et les costumes qui ravissent nos pupilles écarquillées, photographie du meilleur goût... Bref la direction artistique du film est tout simplement monumentale et devrait lui réserver pas mal de récompenses l’an prochain. Mais que serait le film sans la composition tout aussi dingue de celui qui joue le rôle-titre et parvient même à éclipser un Tom Hanks pourtant en très grande forme : le nouveau venu Austin Butler. Et si l’Oscar ne lui revient pas, à l’instar de Rami Malek pour « Bohemian Rhapsody », on n’y comprend plus rien. Il est le King. De sa voix à ses déhanchés incroyables en passant par son regard perçant. L’acteur est au-delà de tous les superlatifs et cette incarnation restera dans les annales! En somme, un biopic formellement parfait pour ceux qui aiment la prise de risque, une esthétique travaillée et jamais vue, une cadence infernale et un acteur à son firmament pour un biopic totalement fou comme on aimerait en voir plus souvent.

    Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Pascal I
    Pascal I

    695 abonnés 4 075 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 19 mai 2024
    Largement déçu ou j'attendais trop ! A part la prestation de Butler et le séisme qu'Elvis à provoqué dans la frange raciste ou de bien séance de l'époque, le reste est assez/très ennuyeux. Comme beaucoup, le film aurait dû s'appeler " Colonel Tom Parker". 2.5/5 !
    Benito G
    Benito G

    616 abonnés 3 159 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 9 juillet 2022
    Euphorisant : Elvis gagne en originalité ce qu'il perd en didactisme. L'originalité ? La vie d'Elvis Presley racontée par son truculent impresario.
    En tous les cas on retrouve certains marqueurs visuels : ceux de la réalisation toujours aussi ébouriffante de Baz, un pur feu d'artifice cinématographique qui use de toutes les ingéniosités et de toutes les folies graphiques, en passant par un montage très cut et savammant dosé autant que de split screen et d'anachronismes musicaux.
    Et cela donne évidemment une oeuvre qui swingue, tonitruante à l'image de la vie du King, rock n' roll,.. définitivement pétillante, en forme de tourbillon d'image et de sons ; et ça fonctionne à 100% dès l'apparition de A. Butler car l'acteur effectue ce que l'on peut appeler une performance. Côté scénario il ne faut -heureusement- pas s'attendre à un simple déroulé chronologique sans saveur mais à une oeuvre à thèmes. Nous présentant en parallèle un faiseur de tubes au génie universel et intemporel, plus grand vendeur de disque de l'histoire en tant que chanteur, et un faiseur de succès et exploiteur (dont l'allure tient plus du Pingouin que du producteur à cigare...), inventeurs du merchandising et, accessoirement, de l'extorsion d'artistes à des fins purement commerciales. Loin d'être une simple success story sans âme, Elvis démontre que, derrière un prodige créatif il y avait un homme qui allait devoir lutter toute sa vie pour être lui même, pour sa liberté ; derrière l'image du rebelle il y avait un personnage complexe et complexé, derrière un artiste intègre planait l'ombre d'un personnage méconnu qui allait souffler le chaud et le froid sur sa carrière.
    Elvis est également, discrètement, un film social : l'histoire d'un homme qui traverse une Amérique malade qui voit ses grands hommes de paix assassinés un à un. Presley, plus qu'un simple chanteur inspiré, étant le symbole d'un pays qui pouvait espérer trouver à nouveau un socle commun entre tous ses citoyens, qu'importe la couleur de leur peau ; la réunion de l'Amérique noire et de l'Amérique blanche d'alors, derrière un langage universel : celui de la musique. Magnifique melting pot culturel mêlant les influences et se les appropriant afin de créer quelque chose d'à la fois nouveau et auquel tout un chacun pouvait légitimement s'identifier. Frustrant ? Oui car sur le fond ça reste sage, propre, flashy et ça manque quand même un peu d'émotions véritables (les dernières images d'archives sont très émouvantes), élaguant quelque peu la lente déchéance du monstre sacré et sa mort sujette à polémiques. Pas un mot sur l'expression connue de tous, "The King", pas de révélation sur le personnage central (et le passé) du colonel ; pas tellement plus sur ses relations avec sa femme et sa fille... Frustrant mais intriguant et intéressant pour le coup.
    legend13
    legend13

    224 abonnés 1 027 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 7 juillet 2022
    Je suis allé découvrir ce long métrage sans connaître la vie du King. J'ai donc été à la fois passionné par son histoire mais également choqué par les mœurs qui entouraient la star ainsi que par la relation tumultueuse qu'elle entretenait avec son manager.

    La force première de l'œuvre c'est sa narration totalement décousue et qui mêle intelligemment plusieurs temporalités (en tout cas dans sa première partie).

    De plus, le récit est savamment booster par une réalisation énergique. Qui d'autre que Baz Luhrmann (qui avait disparu des radars depuis 2013 et son plutôt bon "Gatsby") et son montage frénétique aurait pu conter cette vie surréaliste ?

    Austin Butler est littéralement habité par son personnage et nous propose une partition géniale. Elvis c'est lui ! La route pour l'Oscar du meilleur acteur 2022 est grand ouverte.
    Tom Hanks est lui aussi excellent dans le rôle de ce cupide manager.

    Bref, je ne suis pas un grand fan de musique de manière générale mais je dois avouer que "Elvis" m'a quasiment transporté d'un bout à l'autre. Quasiment car je trouve que le métrage est peu être un poil trop long. Mais c'est un détail tant qu'au final le film est un biopic très réussi.
    John Henry
    John Henry

    99 abonnés 705 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 1 juillet 2022
    Ca fait 3 semaines que j'essaie de retenir le nom de Baz Luhram. Pas que je ne sache pas qui c'est mais son nom m'échappe toujours. Ce n'est pas grave parce que son Elvis, lui, se fixe de manière durable dans la mémoire. SI on devait se demander à quoi servait un biopic, je pense que ça devrait être quelque chose comme : partager l'enthousiasme d'un homme (le réalisateur) pour un personnage historique (Elvis). Alors, ce film est un triomphe. Parce qu'on l'aime, on l'adore même cet Elvis tonitruant, charismatique, charmeur. La première partie du film est un régal et le talent et la fougue d'Elvis permet de canaliser la grande créativité et les débordements de Baz, tout tombe à pic, tout fait sens, tout est juste, comme si les deux hommes étaient faits pour se rencontrer. Cette scène anticipant la première performance d'Elvis à laquelle assistera le colonel est tonitruante, virevoltante. C'est d'une puissance et d'une émotion qui me font encore vibrer aujourd'hui. On aborde Elvis comme un mythe avant qu'il ne soit vraiment un mythe. Et puis Baz fouille son personnage, sa relation à ses proches, ses parents, le colonel, sa femme, sa relation avec la gloire, et le film perd en grandiloquence ce qu'il gagne en justesse et en profondeur.

    Une leçon de cinéma. Un régal tonitruant. Une oeuvre d'art.
    Charlotte28
    Charlotte28

    100 abonnés 1 804 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 8 juin 2023
    Imprimant sa marque esthétique, stylistique, dynamique, Baz Luhrman privilégie le spectacle musical à la pertinence du récit. Incarnant avec une remarquable intensité Elvis, Austin Butler impressionne mais n'émeut pas; de même, Tom Hanks étonne dans ce rôle d'ange noir mais n'indigne pas - bien que sa narration didactique offrant une lecture naïve ou perverse (c'est selon!) à la décadence de l'artiste dérange parfois. Suivant la vie tumultueuse du King avec fluidité quoi qu'en allégeant des aspects polémiques, ce biopic rend hommage à l'impact de son héros, ajoutant même habilement des touches modernes au contexte mélodique de l'intrigue qui culmine dans une ultime séquence magnifiée. Un tourbillon visuel et sonore!
    gizmo129
    gizmo129

    79 abonnés 1 480 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 27 février 2023
    Le départ est tonitruant, le film démarre sur les chapeaux de roues avec sa musique soul, funk, jazzie et rock en même temps, le dynamisme légendaire du chanteur est très bien retranscrit à l'écran par l'intensité des images et de la musique. Un quart d'heure durant on est pris dans cet univers tourbillonnant et par ce montage façon bande dessinée, on ne sait plus ou regarder, on ne sait plus on est. L'effet aura duré 15 minutes sur les 2h30 du film. Par la suite Elvis est adulte et très vite sous l'emprise de son mentor joué par Tom Hanks, ce dernier est d'ailleurs la pierre angulaire de l'histoire. Ce biopic sur le chanteur culte nous est ainsi conté sous le prise du Colonel Parker, mais alors, de qui ou de quoi nous parle le film ? On apprend très peu de chose, voir rien sur la bête de scène... Pendant plus de deux heures, on suit les envies de Presley et les manipulations de Parker et tout cela tourne en rond... Pas de scènes d'archives, pas de grand concert, pas de secret, pas d'images de ses films, on effleure quelques sujet, on ne s'attache à rien, c'est un mauvais biopic. Heureusement que des fulgurances rythmiques donnent de l'allant au film et que la BO anachronique nous étonne. Finalement, les producteurs du film et les héritiers du chanteur ne surfent ils pas comme Parker sur l'image de Presley, ne sommes nous pas victime également d'une nouvelle entourloupe ?
    Citrouilleman
    Citrouilleman

    61 abonnés 589 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 7 juillet 2022
    Un film brillant, clinquant, avec son bling-bling et ses paillettes. La mise en scène est excellente, surtout la partie "fin des années 50". Le film coche toutes les cases avec un montage excellent, une très bonne musique, des décors et costumes somptueux. A noter l'excellente interprétation de Tom Hanks et d'Austin Butler. Un film multi oscarisable et particulièrement réussi. A voir.
    Ufuk K
    Ufuk K

    478 abonnés 1 417 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 11 juillet 2022
    "Elvis" présenté cette année au festival de Cannes (hors compétition) est un biopic intéressant; En effet en dépit d'une durée excessive (2h39), un certain classisme , l'ensemble m'a permis de beaucoup apprendre sur la vie Elvis Presley dans un destin flamboyant, tumultueux et tragique sous fond de ségrégation de la population noire américaine dans des show musicaux réussit et un superbe Austin Butler dans le rôle principal.
    Nicothrash
    Nicothrash

    316 abonnés 2 982 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 20 avril 2023
    Très beau travail de Baz Luhrmann ! Un biopic très documenté et qui n'élude aucune partie de la vie incroyable du King. 2h30 étaient bien nécessaires pour retracer cette épopée unique et pour entrer véritablement dans l'intimité des personnages. Je n'en ai pas manqué une miette, la réalisation et la mise en scène sont extrêmement soignées et la première partie concernant la jeunesse d'Elvis est géniale, on se remet aisément dans l'époque et l'ensemble s'avère assez jubilatoire. Un très bon moment de cinéma sur une figure emblématique et légendaire de la musique et même plus.
    LeFilCine
    LeFilCine

    167 abonnés 566 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2022
    Depuis le splendide et flamboyant Gatsby le Magnifique, sorti en 2013, et dont le rôle-titre était interprété avec brio par Leonardo DiCaprio, Baz luhrmann ne nous avait plus proposé de nouveau long-métrage. L’attente autour du biopic d’Elvis était donc immense. Mais là où l’adaptation d’un grand classique de la littérature permettait au réalisateur australien une grande liberté artistique, l’exercice du biopic s’est avéré autrement plus périlleux. En effet, il a fallu au metteur en scène être beaucoup plus précis dans l’historiographie d’Elvis Presley. Et il lui a peut-être aussi fallu être plus conciliant avec l’histoire du personnage pour pouvoir avoir accès à un maximum de matière pour composer son récit. Elvis s’avère être un biopic particulièrement hagiographique où tous les travers d’Elvis Presley sont mis sous le tapis. Dans le scénario c’est donc le personnage du Colonel, l’impresario du King, qui en prend pour son grade. Celui-ci est heureusement incarné à la perfection par Tom Hanks. Pas grand-chose à reprocher non plus dans la prestation d’Austin Butler en Presley. Il est bluffant de bout en bout et impressionnant de mimétisme avec l’original, surtout dans les prestations scéniques, absolument délicieuses à contempler. Le talent de Baz Luhrmann atteint des sommets dans certaines de ces séquences musicales ! Et au final il nous offre une superbe page d’histoire de la musique, qu’il lie parfois avec justesse avec l’histoire tourmentée de ces décennies américaines.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top