Mon compte
    Snowden
    note moyenne
    4,0
    6995 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Snowden ?

    404 critiques spectateurs

    5
    48 critiques
    4
    169 critiques
    3
    124 critiques
    2
    47 critiques
    1
    12 critiques
    0
    4 critiques
    bdml
    bdml

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 104 critiques

    3,0
    Publiée le 12 novembre 2016
    Le film est plutôt bien construit, on en apprend bien plus sur Snowden, mais aussi un peu mou et long. On aurait aimé quelques discours un peu plus précis sur les débordements de la surveillance américaines. Tout est dit, mais ça aurait pu être plus fort, et plus marquant, histoire de bien appuyer le fait que cette surveillance était (est ?) illégale et inadmissible.
    Les pressions subies par le Guardian ne sont également qu'à peine abordées. Dommage car ça montre que ce problème dépasse les frontières et que les gouvernements amis sont en accord avec ces pratiques dignes des dictatures.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 28 septembre 2016
    Un sujet passionnant, brûlant, réalisé par un cinéaste qui n'a plus rien à dire et qui, pire encore, a définitivement vendu son âme aux diables nommés producteurs. Restera une excellente prestation de Joseph Gordon-Levitt pour nous éviter de bouder totalement le film.
    Daniel G
    Daniel G

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 100 critiques

    5,0
    Publiée le 7 novembre 2016
    Du (très) grand Oliver Stone. Joseph Gordon-Levitt est parfait en Snowden. Un chef d'oeuvre qui met en lumière les lanceurs d'alertes, et les quelques journalistes courageux qui osent dénoncer ce qui est, en toute simplicité, en toute lumière, l'antichambre du totalitarisme.
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 871 critiques

    1,5
    Publiée le 28 septembre 2016
    La bande annonce de Snowden laissait espérer voir un techno thriller plein de suspense mais le film d’Oliver Stone est au final un biopic trop proche du documentaire et bien trop bavard et manquant de véritable tension pour nous captiver. Même si on n’a pas suivi l’affaire de près, on n’a pas l’impression d’apprendre grand chose avec ce long métrage. Au final ces soi-disant révélations qui semblent nous plonger pour de vrai dans le roman 1984 sont loin d’êtres aussi choquantes que ce qu’on voudrait nous faire croire. Il n’y a pas vraiment ici de quoi faire d’Edward Snowden un héros et encore moins un film sur sa vie. [lire la critique complète sur le site]
    Romain G.
    Romain G.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2016
    Vraiment un très bon film que je vous conseille de voir sans hésité ! Les 2h15 passe à une vitesse folle et on ne sors jamais nos pensées hors du film. Ayant suivi l'affaire je connaissais déjà l'histoire de Snowden qui m'avait particulièrement intéressé et plu. Après ce film qui fais également office de documentaire dont je ne vois pour une fois aucune erreur, tant dans le jeu d'acteur, que la réalisation, le montage, etc. Snowden est un héros du 21eme siècle.
    Nicolas Illouz
    Nicolas Illouz

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 1 novembre 2016
    Oliver Stone signe ici son grand retour au thriller Politique en livrant un biopic très intéressant d'Edward Snowden tout en restant très pédagogique, accessible et cinématographique, là où Citizenfour (à voir également !) l'était moins ! Bravo !
    GyzmoCA
    GyzmoCA

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 1 495 critiques

    4,0
    Publiée le 6 janvier 2018
    Oliver Stone a un gout certain pour les biopic notamment quand ils parlent des agissements du gouvernement américain (on se souvient notamment de JFK). Snowden est réussi et nous fait découvrir les arcanes de la CIA et de la NSA. Big Brother de George Orwell n'est plus très loin. Les acteurs principaux (Joseph Gordon-Levitt et Shaleine Woodley sublime actrice) donnent une belle composition à leur personnage permettant de le rendre réel. On comprend mieux le personnage de Edgar Snowden et du scandale qui en avait découlé. Merci à Oliver Stone de faire se genre de film qui nous fait réfléchir même si on a l'impression qu'il donne son interprétation de l'histoire.
    Extravadaz
    Extravadaz

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 156 critiques

    4,0
    Publiée le 21 novembre 2016
    A moins de rester chez soi sans moyen de se tenir au courant de ce qui se passe dehors, tout le monde connait l'histoire d'Edward Snowden, ancien programmeur à la CIA ou encore la NSA, et qui a balancé au monde entier l’existence massive de programmes de surveillance (appels téléphoniques, webcam des ordinateurs, internet...), depuis il est en Russie car il est inculpé aux USA. Héros pour la population mais ennemi des autorités Américaines, il était logique que son histoire soit adaptée au cinéma.

    Le point central du scénario adapté ici est son interview à Hong Kong par des journalistes, qui a fait éclater le scandale. Mais c'est bien l’ensemble de son histoire qui est racontée, avec de nombreux flash-back. Et ici on ne va pas seulement s’intéresser à sa vie au travail mais aussi à sa vie amoureuse, mine de rien importante. En soit si on connait l'histoire, il y a rien de bien surprenant, mais je trouve l'écriture des différents personnages excellente. Chacun a son importance dans le récit et personne n'est mis de côté.

    C'est Joseph Gordon-Levitt qui a été choisi pour jouer Edward Snowden, et je dois dire que ce choix fut excellent tant cet acteur est vraiment génial dans tout ce qu'il fait. Depuis que je l'ai vu dans Mysterious Skin (attention film très choquant, traitant de la pédophilie, il me hante encore aujourd'hui, mais quel chef d'oeuvre) il s'est révélé toujours réussir ses rôles, que ce soit dans des comédies, des films sérieux ou même des blockbusters, il peut tout jouer. Ici il est tout simplement parfait, rien à dire de plus en fait.

    Pour voir le reste de la critique c'est ici que ça se passe :
    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    Suivre son activité 534 abonnés Lire ses 1 402 critiques

    3,0
    Publiée le 10 novembre 2016
    Oliver Stone s'empare une nouvelle fois d'une biopic aux résonances politiques prononcées, après "Nixon", "JFK" et "W.", "Snowden" retrace le parcours étonnant d'un jeune homme surdoué en informatique qui rejoint les équipes d'élite de la CIA et de la NSA où il découvre l'amplitude inespérée de la cyber-surveillance mise en place pour prévenir de possibles réseaux d'attentats. Secret professionnel oblige, il vit dans le silence pendant des années tout en essayant de construire une vie privée normale avec une fille insouciante de la dure réalité qu'il côtoie quotidiennement. Jusqu'au jour où il craque et où il décide de tout divulguer publiquement. L'histoire est récente et dévoile au grand jour des faits avérés d'espionnage sur le plan mondial. C'est effrayant au risque de nous rendre paranoïaque et il y a des coups de maître lors de l'explication du processus de recherche et de sauvegarde de tout ce qui est inscrit sur nos écrans. Malheureusement, l’intérêt de "Snowden" se résume à son sous-titre : "Nous sommes tous sur écoute". La réalisation de Stone n'est pas exceptionnelle, l'intrigue se veut complexifiée par des scènes où le vocabulaire spécifique nous perd totalement, heureusement sauvée par d'autres beaucoup plus explicites. Pour ce qui est du casting, il m'a laissé totalement indifférent alors qu'on retrouve tout de même des pointures. Joseph Gordon-Levitt, à la carrière florissante, s’attelle à une deuxième biopic cette année, mais son interprétation est terne et laisse clairement dans l'indifférence. Même Shailene Woodley, dans un rôle aux antipodes de Snowden, ne convainc pas. Melissa Leo, Tom Wilkinson, Joely Richardson, Nicolas Cage et Zachary Quinto laissent de marbre dans des seconds rôles tous aussi plat les uns des autres, et ce, malgré leur talent irréfutable. Néanmoins, le fait qu'une partie du film retraverse l'élection présidentielle d'Obama éveille notre intérêt et nous rappelle que toutes les présidences, même celle d'Obama, ont une part d'ombre. Je pense que celle de Trump va nous assurer quelques bons biopic regorgeant d'abomination ou des films catastrophes qui sait ? J'espère honnêtement me trumpé ! ...
    moket
    moket

    Suivre son activité 264 abonnés Lire ses 3 799 critiques

    4,0
    Publiée le 5 décembre 2017
    Oliver Stone réussit l'exploit de rendre des conversations de geeks passionnantes. Un thriller technologique au suspense haletant sans la moindre scène d'action et sans le moindre temps mort pourtant. Édifiant et bien plus rock n'roll que Citizen four.
    framboise32
    framboise32

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 284 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2016
    Dans Snowden, Oliver Stone nous fait découvrir l’homme qui est derrière celui qui est médiatiquement et mondialement connu. Le biopic se concentre sur l’humain, son patriotisme, ses désillusions, ses déconvenues, ses états d’âmes et sa vie privée. C’est vrai que Oliver Stone le présente comme un idéaliste qui a sacrifié sa carrière, sa liberté, son mariage pour révéler des informations qu’il ne pouvait plus garder secrète. Le film est rythmé et assez élégant.

    Le réalisateur retrace la vie pro et privée de Snowden de 2004 à 2013. Oliver Stone tente d’expliquer comment un patriote tel que Snowden puisse un jour remettre en cause sa dévotion pour son pays. Il la raconte à travers la carrière de Snowden, à travers son parcours d’agent du renseignement. Son arrivée à La NSA, les découvertes qu’il fait au fur et à mesure de ses missions, les pressions qu’il subit, ses peurs, sa rencontre dans un hotel de luxe avec les journalistes, les révélations au grand public et pour finir son exil en Russie. Oliver Stone explique aussi comment Edward Snowden s’est retrouvé en Russie. Non par choix mais parce que le gouvernement des États-Unis a révoqué son passeport. Snowden, bloqué 38 jours à l’aéroport, s’est vu remettre par la Russie un titre de séjour d’un an. Son droit d’asile politique a été renouvelé pour trois ans. Il s’achève mi 2017.
    Le portrait de cet homme fait par le réalisateur est aussi un portrait intime à travers sa relation amoureuse avec Lindsay Mills, une femme amoureuse et toujours présente.
    Oliver Stone dénonce le gouvernement américain que cela soit sous la présidence de Bush ou encore celle d’Obama. Il dénonce la violation de la vie privée de citoyens et la politique de cybersurveillance mondiale mis en place illégalement par les USA. Oliver Stone avec Snowden provoque, et surtout prend parti. Il fait aussi du jeune « geek » un héros moderne habité par le désir de justice et pas du tout attiré par la gloire ou l’argent. Peut etre un peu caricatural.

    Joseph Gordon-Levitt est parfait.
    Snowden est un thriller passionnant même si parfois on peut s’y perdre (le réalisateur prend des raccourcis pour toucher le plus de public). Entre fiction et documentaire. Interessant !
    Ashitaka3
    Ashitaka3

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 156 critiques

    4,0
    Publiée le 4 novembre 2018
    Ce film met en lumière un acteur dans toute sa splendeur. L'efficacité du scénario est évidente, le rythme inégal mais cohérent avec ce qu'il raconte. L'histoire, en elle-même, tient la route du début jusqu'à la fin. Un très bon suspens et de belles idées de mise en scène.
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 284 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2019
    Un bon cru d'Oliver Stone qui reste le plus doué pour mettre en scène ces histoires qui ont bouleversé l'humanité. Sa caméra se balade ici un peu partout sur la planète avec toujours la même dextérité, enchaînant les scènes à un rythme soutenu. A noter les nombreux petits passages abstraits pour apporter du contenu au personnage de Snowden entre le stress de sa profession basée sur l'informatique et son problème de santé. Même si le scénario n'est pas révolutionnaire employant la trame classique du flasback pour raconter son histoire, c'est superbe et haletant à voir jusqu'au bout avec une excellente BO...
    ninilechat
    ninilechat

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 564 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2016
    On comprend que le sujet ait pu séduire Oliver Stone, notre grand dénonciateur multi-cartes! Et il ne manque pas une fleur à l'hagiographie; d'ailleurs, pour que nous soyons bien conscients du bon fond d'Edgar Snowden, on a choisi un sosie d'Harry Potter. Bon, quand il vieillit, qu'il change de lunettes et a de la barbe au menton, ça s'arrange..... (et il se met à ressembler au vrai Edgar) Je plaisante mais on est convaincus dès le départ: pourquoi Snowden aurait il foutu sa vie en l'air, tout a la fois sur le plan professionnel et privé, si ce n'était par idéalisme; car il n'a rien gagné -et beaucoup perdu. A commencer par le salaire très confortable d'un petit génie de l'informatique au sein de la CIA.

    Edgar grandit dans une famille de militaires. Peu scolaire, il est en autodidacte un virtuose de l'informatique. Il est républicain, il veut servir son pays.... et s'engager dans l'armée. Ah, Oliver, c'était difficile de résister à cette petite séquence introductive de formation de troufions par un sergent peu amène, Sir, yes, Sir.... qui nous rappelle quelque chose. Pour des raisons de santé, il doit y renoncer, mais intègre la CIA (dont il démissionne une première fois en raison d'agissements qui ne sont pas conforme à son éthique, comme l'utilisation du diabolique logiciel XKeyscore) puis la NSA, où il est chargé de programmes hyper pointus d'espionnage (ou de défense) militaire ou industriel.

    Petit à petit, il découvre l'existence d'un système de surveillance généralisée, ce qui permet à Stone quelques jolies images de toile..... A partir d'un individu douteux, on surveille son entourage, puis l'entourage de l'entourage, puis l'entourage de... etc, jusqu'à espionner des personnes parfaitement anodines.

    Il décide alors de tout révéler, et cela passera par deux journalistes britanniques (le Guardian), eux même très engagés pour la liberté de la presse, dans une chambre d'hôtel de Hong Kong.... Bon tout cela on le sait plus ou moins, mais le film de Stone a le grand mérite de le rendre parfaitement clair; il a un haut pouvoir didactique. et puis, il est bien fait, bien filmé, vivant, pas austère (on ne se refuse pas quelques jolis paysages à Hawai ou ailleurs) et avec une pléiade d'excellents seconds rôles (coucou Nicolas Cage). Joseph Gordon-Levitt est parfait, et la gironde petite amie de Snowden, Shailene Woodley, tout à fait ravissante...

    Naturellement c'est un film à voir quand on s'intéresse à son époque!
    Nicolas S.
    Nicolas S.

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 460 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2019
    Oliver Stone, l'homme qui réalisa "JFK" ou "W", s'attaque à un autre homme qui a marqué l'histoire mondiale : Edward Snowden. Mais cette fois-ci, il doit faire face à une histoire très complexe, dont les implications sont si profondes qu'elles sont difficiles à saisir sans s'y pencher de manière minutieuse.

    Et c'est ce qu'il a fait : en étant contacté par l'avocat russe de Snowden, qui a écrit un livre sur lui, en s'adjoignant l'aide d'un scénariste talentueux et qui s'y connaît en informatique, en se basant sur un autre livre d'un journaliste, en épluchant les journaux, les enquêtes, mais surtout en rencontrant le principal intéressé en Russie.

    Lorsque l'on regarde "Snowden", on comprend très vite que de nombreuses recherches ont été effectuées et qu'il y a eu une véritable réflexion sur le sujet. Car, contrairement à ce que l'on pourrait penser et à ce qui a pu être écrit par des critiques professionnelles, Oliver Stone ne se fait pas le porte-parole de Snowden. Lorsque les membres de la CIA et de la NSA s'expriment pour convaincre Snowden de l'utilité de la surveillance de masse, leurs arguments sont recevables et largement compréhensibles. Et seules vos valeurs déterminent si vous penchez plutôt du côté de Snowden qui rejette les écoutes au nom du droit au respect de la vie privée, ou du côté des membres de la CIA et de la NSA qui pensent que sans ces écoutes, il serait impossible de jouir de nos libertés fondamentales.

    C'est la force du film d'Oliver Stone : montrer que, certes, Stone penche du côté du lanceur d'alerte, mais que tout n'est pas tout blanc ou tout noir et que le système d'écoutes peut se justifier dans le système de pensée sécuritaire. Il ne disqualifie donc pas les opposants à Snowden, ce qui aurait été une erreur.

    En outre, cette affaire est éminemment complexe puisqu'elle implique des notions d'informatique, de sécurité, de droit international, de libertés fondamentales, de liberté de la presse, etc ... Pourtant, les deux scénaristes parviennent à rendre l'affaire limpide. Ils retracent l'histoire de Snowden, sa prise de conscience et les raisons qui expliquent en quoi ce système est gênant. J'avoue avoir toujours eu un peu de mal à comprendre ce qu'il pouvait y avoir de mal à surveiller les emails et comptes Facebook. Instinctivement, je savais que c'était une mauvaise chose mais je n'aurai pas su l'expliquer. Ce film nous donne des exemples concrets et l'on comprend alors les raisons de ce sentiment. J'ai enfin pu rationaliser ma position à ce sujet, grâce à la vulgarisation du film.

    C'est donc un bien précieux que nous apporte là Oliver Stone et Kieran Fitzgerald.

    En revanche, la forme laisse à désirer. La mise en scène est très conventionnelle, le film est plutôt bavard et la photographie est banale. Je dirai que le traitement est assez froid. Cela dit, Joseph Gordon-Levitt est là pour redonner un peu de chaleur humaine à l'oeuvre et sa performance est remarquable.

    Bref, "Snowden" est une entrée intéressante dans cette affaire que je vais probablement approfondir avec le documentaire "Citizenfour".
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top