Mon compte
    Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys
    note moyenne
    2,9
    8 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    1 critique
    2
    0 critique
    1
    0 critique
    0
    1 critique
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 24 septembre 2014
    – Attention, cette critique contient des spoilers –

    Blood Lake, ça te botte ? Mais tu ne veux pas perdre ton temps à le regarder, ça tombe bien, on va te le raconter.
    Blood Lake c’est d’abord le premier film mettant en scène des lamproies, ces poissons tout moches – suceur de sang – qui ressemblent vaguement à des sangsues. En effet, l’histoire du cinéma, nous avait d’avantage habitué aux mauvais films de sangsues géantes et leurs costumes foireux comme dans Attack of the Giant Leeches (1959) ou bien encore dans le récent remake de Brett Kelly de 2008 qui porte le même nom.

    Par les créateurs de Sharknado, le bien aimé studio Asylum, Blood Lake c’est l’histoire de Michael ce brave père de famille et accessoirement garde-chasse – expert en lamproie (oui, c’est un métier), qui se retrouve malgré lui au cœur d’un massacre orchestré par les lamproies du lac.
    Au départ, le fameux Michael est appelé par d’autres garde-chasses pour constater l’agressivité spectaculaire des lamproies, qui auparavant, avaient spoiler: dévoré l’œil d’un pauvre clochard qui se trouvait là au mauvais moment
    .
    Là, ils se décident à les mixer avec une espèce de bateau et surprise ! Le type en charge du nettoyage se fait spoiler: attraper par les lamproies et accessoirement dévoré
    (l’arroseur, arrosé !). Et c’est là, que l’action de Blood Lake prend vraiment forme.

    Les lamproies spoiler: se servent alors du corps du pauvre homme comme Cheval de Troie humain pour faire une belle surprise
    (et arrêt cardiaque, par la même occasion !) au médecin légiste mais surtout pour s’évader et envahir le réseau de tuyauterie de la ville. La menace grandit et à la manière de Ghost Shark , et il vaut mieux éviter tout contact avec l’eau ! Malheureusement, la moitié de la population l’ont compris et le massacre commence. Mais, par bien des chemins, le plot de Blood Lake ressemble beaucoup trop à celui des Dents de la Mer (LA référence, dans le milieu de l’attaque marine) et tous les clichés sont au rendez-vous : des morts malheureuses, un maire corrompu par l’argent, le petit gosse tout mignon et on vous épargne du reste.

    Et les studios Asylum, ne nous ont pas volé sur les effets spéciaux : les lamproies sont impressionnantes de réalismes et les scènes d’attaques sont gore à souhait ! Ames sensibles s’abstenir. Et puis, il y a de l’humour (noir) avec le classique meurtre des toilettes (sur le trône, pour être précis) du méchant maire corrompu, on reconnait bien là les studios Asylum.

    Au total, les lamproies ont dévoré/assassiné/transpercé : spoiler: 10 victime au total
    ! La lamproie ça a drôlement faim, dis donc !
    C’est cliché, c’est stéréotype mais qu’est ce qu’on prend son pied devant Blood Lake ! Des lamproies ça changent un peu du classique requin, lassant à la fin.
    banana-joe
    banana-joe

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 336 critiques

    0,5
    Publiée le 11 novembre 2015
    Vous avez passé une sale journée ? Que diriez-vous de vous détendre devant un "The Asylum" ? Parce que là, vos neurones vont bien se reposer. Au programme donc, une invasion de lamproies (j'avoue avoir été sur Wikipédia, je ne connaissais pas ces bestioles, le film m'aura au moins appris un truc), qui est une espèce de mélange de "Piranhas" et "les dents de la mer", pour ce qui est des situations parce que niveau réalisation, c'est tout pourri. On retrouve de vieilles gloires telles Shannon Doherty ou Christopher LLoyd, qui ne sauvent pourtant pas le film. C'est tellement mauvais en fait que ça en devient drôle, une simple échelle et vous obtenez une petite scène d'action, un débroussailleur et hop, encore un moment de franche rigolade. Et il y a même un chien dans l'histoire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top