Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16474 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 754 abonnés Lire ses 1 045 critiques

    5,0
    Publiée le 27 octobre 2017
    Sûrement un des plus beaux films français de cette année ! Au revoir là-haut, sous ses airs excentriques et arnaqueurs, cache une histoire humaine, émouvante et de toute beauté. On connait le synopsis : deux soldats (un défiguré car il a sauvé la vie de l'autre), vivant misérablement depuis leur retour de guerre, vont monter une arnaque en vendant de faux monuments aux morts. Cette arnaque est disons un fil conducteur, le lien qui va relier tous les personnages entre eux, refletant des histoires de famille, de trahison, de vengeance et surtout d'amour. Albert Dupontel est toujours épatant, toujours lui même. Laurent Lafitte incarne une sacrée ordure, mais la palme d'or revient a Nahuel Perez Biscayart. Découvert dans « 120 Battements par minute », on le voit ici dans un tout autre registre et surtout une autre façon de travailler. Car il ne parle presque pas, du moins quand il parle on a du mal a comprendre tellement sa voix est rauque, et surtout on ne voit que peu son visage, dissimulé sous ses masques, qui selon les jours représentent son humeur, son état d'esprit. Eh bien grâce a sa gestuelle, à ses mimiques et surtout à ses yeux, l'acteur dégage tellement d'émotion et de présence que cela en ai bluffant. Sa prestation est remarquable. Les décors d'avant sont maîtrisés, et on est absorbé par l'histoire qui nous ait conté. Ajoutez un peu d'humour tout en finesse, ce côté poétique montant crescendo jusqu'à la fin, vous y trouverez la pépite française de 2017. Ce n'est qu'à la fin que le titre du film prend d'ailleurs tout son sens. Terriblement touchant. cinephile-critique.over-blog.com
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 868 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2017
    Sixième film réalisé par Albert Dupontel, on pourrait qualifier Au Revoir Là-Haut de film de la maturité pour le réalisateur, aussi épatant devant que derrière la caméra,qui a désormais les épaules suffisamment solides pour porter un film plus ambitieux nourri de toute sa folie et sa vaste cinéphilie. Un très grand film plein d’humour et d’émotion porteur d’un message politique fort qui tient beaucoup au cœur du cinéaste magnifiquement interprété par un casting exceptionnel qui confirme au passage le talent du prometteur Nahuel Perez Biscayart. On pensait que Luc Besson n’aurait pas de concurrents à la hauteur pour les prochains César mais Albert Dupontel risque bien de lui damer le pion avec ce nouveau long métrage bien parti pour être ce qui s’est fait de mieux cette année en France.[lire la critique complète sur FreakinGeek.com]
    Leo .B
    Leo .B

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 75 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    spoiler: 1h40 après le début du film : "et voilà, au revoir là-haut". Un grand film, un grand réalisateur, un grand scénario et deux grands acteurs… Albert Dupontel a su faire rire aux larmes, il a choisi le bon moment pour surprendre, et là, il a réussi à prendre son temps pour faire son film, son histoire, son chef-d’œuvre, unique, comme il n’y en a qu’un dans une carrière. "Au revoir là-haut", c’est un homme, deux hommes qui se faufilent dans l’entre-deux-guerres pour réussir à vivre. L’un dessinateur de génie, l’autre simple comptable, vont monter une arnaque aussi spectaculaire que périlleuse. Ce film est vraiment marquant, il parvient à faire rire quand on pleure et pleurer lorsqu’on rit, c’est perturbant. Je suppose qu’il est très complexe d’écrire un scénario, qui plus est d’un genre nouveau pour Dupontel, qui ce veut être dramatique et de choisir de garder cette patte comique et dégantée à presque tout moment. L’histoire est magnifique mais fait parfaitement lien avec un très grand nombre de plans-séquences majestueux, long et magistralement chorégraphiés. Je pense principalement au premier plan analepse qui nous plonge dans no-man’s-land, un très long plan-séquence de deux minutes mêlant explosion, tirs d’obus et déambulations dans les tranchées remplies de soldats en action. C’est fort pour un film français d’opter pour une photographie très texturée et une caméra tout en mouvement…mais sans pour autant en perdre le spectateur. De masques en masques, ce film vous porte et vous secoue lorsqu’il le veut, quand il le faut il vous fait peur et vous montre ce qu’il ce passe hors du récit pour vous donner un petit sou d’histoire, c’est magnifique de faire un film comme ça, magnifique. Ce film est beau, dans le sens poétique aussi bien qu’esthétique. Bravo Dupontel tu es maintenant un très grand réalisateur en sus d’être en grand acteur.
    Xatu X.
    Xatu X.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Ça fait très longtemps que je n'avais pas connu une aussi bonne expérience cinématographique à propos d'un film français ! C'est un peu triste à dire mais par rapport à la "concurrence" il n'y a pas photo, c'est sans doute l'une des meilleures leçon de cinéma que puisse nous offrir nos studios cette année, voir depuis plus longtemps. Ce n'est ni une comédie au ras des paquerettes, ni un film social à pleurer, ni de la b******** intellectuelle de réalisateur obscur ou l'on se demande toujours où ils ont bien pu trouver un financement. Enfin un bol de modernité, de grandiose. Enfin de beaux costumes, de beaux décors, de belles images bien travaillées. Et surtout une histoire bien écrite et dans une époque excellemment reconstituée, les profs d'histoire apprécieront ! Même des acteurs que je trouvais jusque là cantonnés à des rôles et que je n'appreciais pas particulièrement on fini par me surprendre et je suis aujourd'hui fan (je pense à Laurent Laffite, excellent !). Je remercie donc Dupontel et tout ces cinéastes qui tentent de réinsuffler un esprit epic au cinéma français et ne pas le laisser se faire monopoliser par les cancres.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 787 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2017
    Au revoir là-haut, le nouveau film évènement d'Albert Dupontel s'inspire du roman picaresque de Pierre Lemaitre. Un récit qui a reçu de nombreux prix littéraires en une seule année. Alors le défi était de taille et il ne fallait surtout pas décevoir les adeptes du bouquin... Le résultat en est plus que séduisant !! Puisque il s'agit une œuvre enlevée, touchante, créative et poétique. On connaît tous le travail de Dupontel : un univers farfelu, un humour noir très particulier, des scènes d'exagération à la limite de la gênance... Sa précédente comédie, 9 mois ferme en est la preuve. Dans Au revoir là-haut, c'est plutôt l'inverse ! En effet, son nouveau long-métrage s'avère réaliste (à l'époque de la Grande Guerre), mention spéciale spoiler: - au plan séquence où l'on suit un chien regagnant le camp des soldats français au front - une introduction de toute beauté ! A noter, l'aspect de la guerre peut faire penser à Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet car elle demeure sauvage et bien retranscrite. Les soldats se battent pour leur patrie dans les moments les plus intenses... Une fois la guerre terminée, deux soldats ont réussi à y survivre dont spoiler: un qui a été défiguré au niveau du visage (des airs du roman de La Chambre des officiers ?), habitent désormais sur Paris. Et décident de mettre au point spoiler: une escroquerie en vendant des monuments aux morts fictifs. Ce qui reste étonnant est que tous les personnages sont spoiler: reliés, en distinguant les bonnes et les mauvaises personnes de l'histoire. Dupontel apporte un soin particulier à l'image de sa pellicule avec des décors et des costumes très respectifs de l'époque de la guerre. C'est coloré sur le plan visuel ! Une mise en scène inventive dans lequel le réalisateur transmet beaucoup de poésie, d'émotion et même d'humour dans les situations embarrassantes... La bande sonore est vraiment très bonne et contribue bien à la réussite du film ! Mais rien ne serait aussi convaincant sans la présence de ces comédiens talentueux ! Le jeune Nahuel Perez Biscayart - découvert dans le film de Cannes,120 battements par minute - offre une performance remarquable sous les traits d'un homme fragile. A la fois juste et sensible, son personnage s'avère compétent et forme un duo crédible avec l'acteur-réalisateur Albert Dupontel. Celui-ci est très élégant, on s'attache facilement à lui. Et reprend quelques acteurs dont il avait autrefois diriger à savoir spoiler: Philippe Duquesne et Philippe Uchan... Laurent Lafitte de la Comédie Française prouve bien qu'il incarne un spoiler: parfait salaud, comme dans sa précédente participation dans le thriller de Paul Verhoeven - Elle. Neils Arestrup est un acteur imposant qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Emilie Dequenne apporte un charme indéniable à l'ensemble de l'ouvrage, de même pour Mélanie Thierry. Le rythme du récit est plutôt correct, ne lâchant rien. Ceux qui n'ont pas lu le roman seront très surpris du film (dont ma part) spoiler: - une finale bouleversante avec un jeu de regard à ne pas rater ente le fils présumé mort et le père - cela reflète une émotion forte au cinéma. D’où le titre de Au revoir là-haut qui prend tout son sens... En résumé, Au revoir là-haut est un grand film inspiré d'un grand roman. L'un des plus beaux films de 2017 et assurément le meilleur film de la filmographie d'Albert Dupontel. Le cinéma français n'est pas mort et il n'est pas impossible de créer une œuvre unique parce que c'est ce qu'il est. Unique.
    stanley.k 2
    stanley.k 2

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 28 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2017
    Dupontel signe ici sont film le plus ambitieux et qui sur le plan visuel pousse une exigence assez inédite dans le paysage du cinéma Français qui depuis maintenant longtemps produit des franchises de comédie de masses nauséabondes ( intouchable, Bienvenue chez les ch'tis). Dupontel réussi donc un mélange intéressant entre la comédie et le drame pour envelopper le tout avec une reconstitution du Paris de la première guerre Mondiale. Pari réussi donc n'en déplaise à L'ami Serge Kaganski qui signe une critique vraiment malhonnête dans les inroks avec des arguments vraiment pas digne d'un critique professionnel. Va te pavaner sur Blade Runner 2049 que ta adoré Serge
    Sylvain M.
    Sylvain M.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 101 critiques

    5,0
    Publiée le 24 octobre 2017
    Extra ! Un film sensationnel, prenant, très beau, avec un casting formidable. De la finesse, de la profondeur, du rire, du drame ... Tout y est ! Vous vous attendez à un film génial ? Vous n'êtes pas déçus !
    Caro D.
    Caro D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Magnifique !!!!!! Emotion, humour, .... tout y est !! Un des plus beaux films que j'ai vu. Il est dans mon top 5 des films que je n'oublierai pas.
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 657 critiques

    3,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    Le nouveau film d'Albert Dupontel était attendu et malgré ses qualités certaines, j'ai été déçu par "Au revoir là-haut". Il faut d'abord reconnaître qu'Albert Dupontel propose ici un projet ambitieux et très pertinent artistiquement. On a affaire à un vrai metteur en scène avec une vision personnelle du cinéma qu'il tente d'insuffler à son film. Le long-métrage foisonne d'idées de mise en scène plus ou moins pertinentes, mais qui ont le mérite d'exister et qui témoignent de la grande ambition du cinéaste français. Les scènes dans les tranchées sont par exemple super bien filmées avec un gros travail sur le plan visuel et sur le montage. La reconstitution du Paris des années 20 est vraiment somptueuse et on peut saluer la direction artistique qui est fantastique. Là où le film m'a moins convaincu, c'est dans son écriture. J'ai trouvé que le film avait souvent recours à des facilités scénaristiques et que les ficelles dramatiques étaient trop visibles. Le film connait plusieurs revirements qui m'ont fais sourciller, tant ils étaient amenés de manière grossière voir incohérente. Cela se voit notamment à travers l'écriture des personnages qui manque à mon goût de profondeur. Parmi les personnages, seul Albert Maillard m'a paru attachant au contraire d'Edouard Péricourt que j'ai trouvé sous écris, du lieutenant Pradelle qui est trop linéaire ou de Marcel Péricourt qui change trop radicalement de comportement à mis parcours. Pourtant, le casting est de très grande qualité et chaque acteur s'en sort très bien. C'est donc d'autant plus dommage que le film n'aille pas plus loin dans son écriture et ne propose pas une vision plus nuancée de son histoire et de ses personnages. Personnellement, "Au revoir là-haut" est un film qui ne m'a pas convaincu et laissé en dehors mais je pense que ce long-métrage vaut néanmoins le coup d’œil. Malgré ses défauts, le film affiche une ambition rare et tente de renouveler une production cinématographique française que beaucoup juge en perte de vitesse et d'inspiration. Albert Dupontel propose un film drôle, familial et assez unique, et même si il m'a paru imparfait, il serait dommage de passer à côté d'"Au revoir là-haut".
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    Visuellement impeccable avec ses déplacements de caméra offrant toujours le meilleur point de vue aux spectateurs, une intrigue tirée d'un livre (récompensé du prix Goncourt) aussi lyrique que touchant, et des interprétations impressionnantes de justesse. Un film qui gagne à être connu, car l'on découvre un univers à la fois réaliste par le traitement des gueules cassées après la guerre, mais aussi follement entraînant avec les arnaques que l'ont suit et les retournements de situations qu'elles apportent, et bien sûr magnifiquement poétique avec les masques, somptueux, qu'Édouard (la gueule cassée) porte avec une symbolique très forte. On rit, on pleure, on reste très émus par la fin, et l'on sait que l'on vient de voir un petit bijou du cinéma, qui mérite l'attention de tous. Chapeau bas aux acteurs, touchant Édouard d'un seul regard et sans même décocher un mot il nous tire la larme avec une aisance incroyable. Albert Dupontel a affirmé son talent de cinéaste, et offre à Laurent Laffite un de ses plus grands rôles, terrifiant de cruauté en Lieutenant Pradel. On ne s'ennuie pas, bien au contraire, toujours entre le rire et la larme, on en prend plein les yeux, et l'on ressort ému. Magnifique.
    Jérome L.
    Jérome L.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Que dire de plus, sujet difficile a traiter et toujours avec la touche d'humour particulière à Dupontel. A voir absolument, aussi bien pour la qualité des images et scènes que les thèmes que soulèvent le scénario.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 2 243 critiques

    4,5
    Publiée le 28 février 2018
    Excellente Comédie Écrite, réalisée et interprétée par Albert Dupontel. Tout est bon dans cette réalisation ; la BO de Christophe Julien est superbe, le scénario de Albert Dupontel est grandiose, sa mise en scène et sa photographie sont d'une grande qualité. Ce drame intense nous conte une histoire insolite aux rebondissements multiples. Il nous offre de belles reconstituions des tranchées en 1918 et de Paris des années 20. Le film nous offre également une superbe affiche avec, comme à son habitude, une solide prestation d'acteur insolite qu'est Albert Dupontel. L'acteur Argentin Nahuel Perez Biscayart réalise lui aussi une performance remarquable, son rôle derrière un masque étant pour le moins délicat. Les rôles annexes sont aussi très bien assurés par les excellent Laurent Lafitte et Niels Arestrup. Mélanie Thierry et Emilie Dequenne sont les rayons de soleil et de beauté dans ce film d'hommes. On ne peut que souhaiter le meilleur au réalisateur et au film pour les CÉSARS 2018.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 326 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Le roman était excellent, le film n'en restitue qu'en partie la poésie macabre et la force, édulcorant même le récit par l'usage de la corde sensible ou d'un happy end. L’œuvre n'en demeure pas moins estimable et son casting est de qualité.
    Jeanne D
    Jeanne D

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Un chef d'oeuvre! J'ai lu le livre que j'ai adoré et j'avais peur de l'adaptation. C'est autre chose, une autre création, inspirée bien sûr de l'histoire de Pierre Lemaître, juste une merveille. Merci monsieur Duponteil !!
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 369 abonnés Lire ses 1 789 critiques

    4,5
    Publiée le 29 novembre 2017
    Il était une fois un jeune homme de bonne (et grande...) famille qui, en délicatesse depuis toujours avec son père (Niels Arestrup), part crânement faire la guerre, 4 ans durant, comme simple soldat. "Edouard" (Nahuel Pérez Biscayart) rencontre dans les tranchées le modeste (comptable dans le civil) et déjà "senior" Albert (Dupontel, qui cumule interprétation et réalisation, comme toujours - pour moi cependant le moins convaincant de la distribution....). Pour leur malheur (partagé avec tous ceux de leur section) les deux hommes sont sous les ordres d'un va-t'-en-guerre, le lieutenant d'Aulnay-Pradelle (Laurent Lafitte - grandiose en "méchant"). Une série de drames s'en suit, à deux jours de l'armistice du 11 novembre 1918, dans une mission de "reconnaissance" lancée sans ordres par ce dernier.... On retrouve les principaux protagonistes démobilisés, et jusqu'en novembre 1920.... pour des aventures picaresques. Histoire inclassable (adaptée d'un Prix Goncourt récent), pour un film tout aussi atypique - même si son esthétique, très soignée, fait penser au Jeunet de "Un long Dimanche de fiançailles". C'est burlesque, ravageur (sur la dénonciation des boucheries de 14-18), et diablement poétique, voire onirique spoiler: (l'"envolée" de la "gueule cassée" - justifiant le "Au revoir, là-haut"), avec des personnages très typés, très romanesques sous le prisme de la Justice immanente. Un vraiment bon moment de cinéma !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top