Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16490 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 237 abonnés Lire ses 422 critiques

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2017
    Albert Dupontel à toujours montré un certain sens de la mise en scène et de l'esthétisme au travers de son cinéma. Travaillant ses cadrages et les mouvements de caméras avec soin, il a développé un regard que n'aurait pas à envier un cinéaste comme Jean-Pierre Jeunet par exemple. Une affinité qui transparaît assez avec le dernier né de Dupontel, Au revoir là-haut. Tiré du roman éponyme de Pierre Lemaitre, le cinéaste français opère un tournant notable dans son cinéma, s'attaquant pour la première fois au film d'époque et à l'adaptation. Avec un budget confortable et une ambition rare pour une production française, il offre un rafraîchissement délectable, imparfait mais au combien attachant. On se rend très vite compte que ce Au revoir là-haut ne sera pas aussi transcendant qu'on avait plus l'espérer malgré sa réalisation léchée. Techniquement, Dupontel déploie un savoir-faire qui laisse pantois entre l'excellence de la reconstruction d'époque à des trouvailles visuelles virtuoses comme une scène de bataille dantesque qui ouvre le film. Avec pudeur et gravité il présente l'horreur de la guerre sans trop en faire et surtout sans la dénaturé, là où certains cinéastes plus renommés avaient pu échouer à la tâche comme Nolan qui aseptisait la guerre dans son Dunkirk. Ici, le maître mot est clairement virtuosité avec ce sens du cadrage impressionnant qui sert plus souvent pour exprimer les rapports de force que l'écriture en elle-même. Ici, Dupontel offre un pur film de mise en scène en tombant dans ses plus grandes qualités comme ses quelques défauts. Visuellement l'ensemble est donc riche et délectable, mais le cinéaste à peut être tendance à en faire trop. Les plans séquences, les travellings complexes, etc. Il abuse de la performance, pour la performance. Même si cela fait plaisir de voir un réalisateur français autant s'amuser derrière sa caméra et même si l'ensemble est toujours très maîtrisé, on reste face à un aspect "démonstration de force" un peu vain. L'histoire se situe ici entre l'adaptation fidèle et des ajouts originaux dans un parfait équilibre. A la fois drôle et touchant, l'intrigue nous emporte sans trop de difficultés même si elle n'atteint pas des sommets de dramaturgies. Plus accessible que le roman, mais aussi moins profond, le film trouve un juste milieu convenable mais qui manque véritablement d'une prise de risque notamment dans la critique de la société moderne à travers cette étude de l'époque. Cette dimension est bien présente mais trop discrète, que soit dans la satire acidulé ou le drame plus classique. Le récit se montrera finalement jamais pleinement poignant mais fonctionne relativement bien surtout grâce aux talents des comédiens. Même si il est plus discret qu'on aurait pu le penser, Nahuel Pérez Biscayart offre une performance bluffante. Tout dans la gestuelle et le regard, il marque chaque scènes de sa présence élégante et incroyablement sensible. Albert Dupontel fait ici office de personnage principal, il reste dans son registre habituel mais apporte suffisamment de subtilité et d'énergie pour qu'on prenne plaisir à le suivre tandis que Laurent Lafitte offre une prestation de parfait salaud absolument délectable. On regrettera une sous-exploitation du casting féminin mais tout le monde se montrent justes et impeccables. Au revoir là-haut est un très joli film. Une adaptation parfaitement dosée et un exercice de mise en scène parfois un peu trop appuyé mais toujours impressionnant. Albert Dupontel signe incontestablement son meilleur film, peut être son plus classique aussi, mais il gagne une ampleur et une ambition qui fait plaisir à voir au sein d'un cinéma français qui à une tendance à être bien trop frileux. Ce Au-revoir là-haut n'est donc pas le chef d'oeuvre promis, ou attendu, la faute aussi à une histoire pas si transcendante mais il reste un objet de cinéma saisissant et totalement maîtrisé qu'on ne peut qu'aimer à défaut de vraiment l'adorer.
    zimmervinc
    zimmervinc

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 67 critiques

    5,0
    Publiée le 9 novembre 2017
    film fantastique quelle poésie quelle émotion. j'en ressort grogui et bouleversé. les acteurs sont éblouissants.
    Miltiade
    Miltiade

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 178 critiques

    5,0
    Publiée le 10 janvier 2018
    Dans « Au revoir là-haut », Dupontel se montre toujours aussi fou, virtuose et drôle qu’auparavant, tout en étant encore plus spectaculaire. Quelque que soit le prisme choisi pour analyser le film, « Au revoir là-haut » apparaît comme une réussite. Son scénario retranscrit le foisonnement de péripéties et de personnages du roman sans embrouiller le spectateur ni paraître compliqué. L’image est somptueuse. Les cadrages virtuoses dont est adepte Dupontel s’enchaînent ici sans virer à l’épate, tant l’on est profondément happé par la narration.La direction artistique, qui s’exprime notamment à travers les masques portés par la gueule cassée Edouard Péricourt, apporte une forme poétique inespérée à l’image, très émouvante. Les acteurs composent de formidables numéros, des premiers aux seconds rôles, même les plus éphémères (Michel Vuillermoz, épatant). Seule facilité, l’interprétation par Dupontel de son personnage doucement ahuri manque d’originalité. Mais on comprend que le réalisateur n’ait pas eu l’énergie de se lancer dans une nouvelle performance alors qu’il réalisait le film.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 652 abonnés Lire ses 3 744 critiques

    3,5
    Publiée le 8 octobre 2018
    On se calme ! Disons le d'emblée, il s'agit là d'un très beau film et bien sympathique en plus. Mais de là à crier au chef d'œuvre, faut pas pousser non plus. Commençons déjà par les critiques inutiles : Oui il y a des anachronismes : la publicité n'existait pas, du moins telle qu'on la conçoit aujourd'hui et à l'époque on appelait ça de la réclame ; une fiesta antimilitariste et antipatriotique en 1920 dans un hôtel huppé, je demande à voir ! Mais qu'importe le film n'a pas l'ambition de faire de la reconstitution historique mais s'inspire d'événements historiques, ce n'est pas la même chose. On est au cinéma, ici ! De même certaines critiques techniques n'ont aucun sens, on accusait le cinéma des années 70 de faire trop de zoom, on accuse celui d'aujourd'hui d'abuser de l'usage de la steadicam (en plus ça fait branché d'en parler), pour filmer un mouvement dans une tranchée c'est pourtant bien pratique, non ? A croire qu'il y en a qui préfèrent la caméra à l'épaule qui donne le mal de mer ! Non s'il a critique à faire elle n'est pas là, mais serait plutôt au niveau de la fluidité du récit, on aurait aimé savoir d’où sort cette petite fille qui joue merveilleusement bien, de même les magouilles de Lafitte dans les cimetières restent complètement opaques. Il reste aussi sans doute un problème au niveau de la diction de Dupontel parfois peu évidente. Mais cela dit ne boudons pas notre plaisir, c'est bon !
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    4,5
    Publiée le 13 mars 2018
    Un magnifique film d'Albert Dupontel. Une formidable brochette de bons acteurs, dont Albert Dupontel lui même, Un scénario en béton adapté du roman de Pierre Lemaître. Une photo parfaite, des décors sublimes et une ambiance magique. Un film de qualité qui fait plaisir !
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 067 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mars 2018
    Albert Dupontel a toujours été un réalisateur au ton irrévérencieux et son sixième long-métrage sait garder le même état d'esprit tout en gagnant en maturité et en maîtrise technique, trait remarquable sur bon nombre de plans et de mouvements de caméra absolument superbes. Basé sur le roman éponyme de Pierre Lemaître et avec en toile de fond le Paris au lendemain de la Première Guerre Mondiale, un film qui livre à la fois un touchant drame intimiste et une récit d'une plus grande ampleur émotionnelle. Un scénario sans temps mort, impeccablement écrit et servi à la perfection par un casting français magistral, de Niels Arestrup à Laurent Lafitte en passant par la révélation qu'est Nahuel Perez Biscayart. Splendide.
    Emmanuel D.
    Emmanuel D.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 727 critiques

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2017
    Adapté du roman éponyme de Piette Lemaitre, Au revoir là-haut raconte l’histoire de deux anciens Poilus qui, à la toute fin de la première guerre mondiale, faisant face à l'incapacité de la société française de leur ménager une place, s’entraident et s’associent dans la production de faux monuments aux morts. Réalisé par Albert Dupontel (Bernie, Enfermés dehors, Président), le film prend la forme d’une comédie dramatique dépeignant la France des années 1920 de manière magistrale avec une photographie de très grande qualité et une bande originale mémorable aussi enjouée que mélancolique. Le soldat Maillard brillamment incarné par Dupontel joue parfaitement le rôle du modeste comptable qui cherche sa place tout en prenant soin de son ami Édouard Péricourt, dessinateur de haute bourgeoisie, rejeté par son père pour son homosexualité et obligé de porter toutes sortes de masques abracadabrantesques après s’être fait exploser la mâchoire lors de la guerre. Difficile à suivre, la trame scénaristique est pourtant fort intéressante avec sa multitude de personnages plus ou moins fourbes comme le lieutenant Pradelle et Marcel Péricourt, spoiler: promettant une scène particulièrement émouvante avec son fils sur la fin . Assez complexe à cerner, Au revoir là-haut a tout du film intrigant et profondément marquant pour sa réalisation artistique.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5277 abonnés Lire ses 10 452 critiques

    4,5
    Publiée le 4 novembre 2019
    C'est la toute première fois que Albert Dupontel adapte un roman au cinèma car tous ses films prècèdents ont ètè des scènarios originaux! L'action de "Au revoir là-haut" se situe dans la France de 1919 et nous montre deux rescapès des tranchèes qui vont monter une arnaque aux monuments morts! Recrèer la guerre de 14-18 (et les annèes 20) n'est pas chose facile au cinèma! Dupontel relève le dèfi haut la main avec dans les mains un roman admirable de Pierre Lemaitre dan lequel l'acteur-rèalisateur s'y retrouve! On connait le cinèma de Dupontel, souvent engagè et pointant du doigt les travers de notre sociètè! Mais avec l'art et la manière! Et surtout un humour noir et grinçant qui fait mouche! Son film a le charme de toute une èpoque et certains moments sont rèellement beaux et èmouvants, notamment la sèquence finale sur le toit entre un père (Niels Arestrup) et un fils (Nahuel Perez Biscayart). L'interprètation, les dècors, le montage, les masques, la colorimètrie, la musique (très « moriconnienne »), tout concourt à notre envoûtement! Ça prouve en tout cas que le cinèma français n'est pas mort, qu'il est bien là, qu'il a beaucoup d'allure et qu'il est bon si l'on s'en donne les moyens! Extrêmement bien reçue par la critique, "Au revoir là-haut" est finalement reparti avec 5 Cèsars dont le meilleur rèalisateur pour Dupontel! Et ce n'est que justice pour cet artiste, cet esprit libre et cette tête parfois brûlèe...
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 008 critiques

    4,5
    Publiée le 31 octobre 2017
    Albert Dupontel adapte ici avec brio le roman de Pierre Lemaitre, prix Goncourt en 2013. Ce film, comme le dit si bien le réalisateur est un "pamphlet élégamment déguisé contre le monde actuel". Les 15 premières minutes avec les combats l'avant-veille de l'Armistice sont remarquables de réalisme. Chaque personnage du film représente un aspect de notre société : Albert Maillard (Dupontel) le type un peu simplet, Edouard Péricourt (Nahuel Pèrez Biscayart) le poète défiguré et Niels Arestrup, la réussite sociale. Ajoutez à cela un Laurent Lafitte en ancien sergent tyrannique et le décor est planté. Tout cela donne un grand film teinté d'humour et d'émotion et l'on sent que le réalisateur a pris autant de plaisir à adapter le livre en le vulgarisant quelque peu, que le spectateur à le visionner.
    CINEMAN2046
    CINEMAN2046

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Voici un film qui mérite plus que tout le qualificatif de chef d'oeuvre. Dupontel a fait jouer à son orchestre une grande symphonie qui en appelle à tous les sens. Sa patte unique qui depuis Le Vilain s'autorise le temps de l'émotion emporte le spectateur dans un voyage où la forme d'une maîtrise et d'une fantaisie époustouflantes n'en obèrent pas pour autant un propos social et historique fort. Un très grand film.
    MESSIAN C.
    MESSIAN C.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Magnifique. Grandiose. Une très belles adaptation et réalisation. Bravo Monsieur DUPONTEL. Allez y 👏👏👏👏
    Mr-ciné
    Mr-ciné

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 41 critiques

    5,0
    Publiée le 1 octobre 2017
    Vu en avant première avec la présence de Dupontel. Film excellent, avec des acteurs formidables, le jeune Nahuel Perez Biscayart est une révélation, un Albert Dupontel dans un rôle différent et un Niels Arestrup très touchant. Le film est juste génial, les décors sont monstrueusement beaux et les masques sont magnifiques !!
    kubrickfann
    kubrickfann

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 21 critiques

    4,5
    Publiée le 10 octobre 2017
    Vu en avant première ce soir près de Lille...seul Albert Dupontel était présent et il a fait l'effort de répondre à quelques questions du public présent dans la salle avant la projection. Merci à lui car ça doit commencer à faire long toutes ces avant-premières ! Le film : magnifique ! Des scènes de guerre d'anthologie en ouverture du film : de mémoire seul "Dunkerque" a une bande son si soignée, précise et impactante. Les décors années 20 sont très soignés et l'ambiance qui s'en dégage est presque "magique" tant on s'y croirait. Ayant lu tous les romans de Pierre Lemaitre sauf celui-ci lu en BD cartonnée (belle édition au passage), je ne peux dire si le roman a été respecté à la lettre mais peu importe : Dupontel a réussi à instiller sa patte si particulière et je m'y suis retrouvé sans difficulté. Et puis quelle belle performance des acteurs, tous sans exception jouent leur partition et ça marche : humour (un peu), cynisme permanent des odieux profiteurs de guerre, gueule cassée romantique qui se cache derrière tant de masques différents, j'en oublie bien sûr. Bref, j'ai été transporté pendant 2 heures. Au passage Niels Arestrup nous prouve (pour ceux qui en douteraient) quel grand acteur il est pour faire passer tant de tension et d'émotion. Allez-y, du grand cinéma français spectaculaire, romanesque, qui restera un classique comme le roman j'en suis sur. Bravo M.Dupontel !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 30 janvier 2018
    Bonjour à tous ce film est tiré d'un livre mais alors quel scénario on pourrait même dire un scénario de fou mais finalement c'est déjà un bel attrait pour le film la bande-annonce était déjà très particulière et donner envie d'aller le voir ! Les acteurs jouent formidablement bien ! J'en dis pas plus il faut absolument le regarder... Comme quoi les goûts et les couleurs... Quelquefois tout le monde arrive à se mettre d'accord !
    Thibaut Durand
    Thibaut Durand

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    J'ai lu le roman et j'ai été ravi de voir que le film le sublimait. Il m'a permis de le vivre différemment. Le film est un chef d'œuvre du cinéma francophone selon mes critères bien évidemment. Le réalisateur a bien su adapter les scènes et retranscrire ce que le roman essayait de nous transmettre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top