Mon compte
    Ma Mère et Moi
    note moyenne
    2,2
    132 notes dont 15 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 15 critiques par note
    1 critique
    0 critique
    6 critiques
    5 critiques
    1 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Ma Mère et Moi ?

    15 critiques spectateurs

    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3804 abonnés Lire ses 6 301 critiques

    2,5
    Publiée le 10 septembre 2016
    Marnie s'occupe et s'immisce dans la vie des gens comme pour ne pas à avoir à penser à la sienne. La seule chose qui la fait fuir, c'est quand un homme se montre intéressé. Elle est tout d'abord exaspérante à vouloir tout contrôler et à être autant intrusive dans la vie des autres à qui elle fait des cadeaux disproportionnés, c'est comme si elle cherchait à acheter l'amour ou la compagnie des gens. Elle a clairement peur de la solitude et c'est ce qui la rend parfois touchante quand on comprend que c'est ça façon à elle de surmonter son deuil. "The Meddler" est un film sur le deuil qui montre comment deux personnes réagissent face à cette situation. Dans son précédent film, "Seeking a Friend for the End of the World", Lorene Scafaria avait construit son histoire autour de deux personnes, c'est une chose que j'aurais aimé retrouver ici, car Rose Byrne n'est quasiment pas là et donc la relation mère-fille est totalement sous exploitée. À la place, la réalisatrice joue et abuse du cliché sur la gentillesse de la mère ce qui est vraiment redondant et trop plein de bon sentiment. À cause de ça, je trouve que le film perd de son charme et malgré un bon casting, l'ensemble se laisse suivre sans plus.
    Jill T.
    Jill T.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 64 critiques

    0,5
    Publiée le 17 octobre 2016
    un film dénué de sens.. un scénario platonique. Il y a des scènes émouvantes mais l'histoire n'en demeure pas moins ennuyante
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 921 abonnés Lire ses 1 256 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2017
    Deuxième long-métrage de Lorene Scafaria après l'excellent "Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare", "Ma Mère et moi" est d'une qualité bien supérieure à ce que sa campagne marketing ou son titre laissent suggérer (et on vomit tous en choeur sur l'affiche !) car, non, le film n'est pas une énième comédie US reposant uniquement sur une relation parentale envahissante comme seul ressort humoristique.

    En grande partie autobiographique (Rose Byrne est la version cinématographique de Scafaria) et donc emprunt d'intentions touchantes, le récit de "Ma Mère ou Moi" va davantage s'aventurer du côté de la mélancolie et de la profonde tristesse qui habitent son personnage principal. Bien sûr, le film est aussi très drôle mais l'humour utilisé n'est jamais là pour grossir le trait de la situation et sert surtout à mettre en exergue l'apparente fantaisie de Marnie, cette sexagénaire attendant, recherchant et redoutant le déclic qui lui permettra de faire enfin le deuil de son époux.
    Alors qu'elle croyait avoir réussi le plus dur en traversant le pays pour se rapprocher de sa fille scénariste à Los Angeles, cette veuve new-yorkaise continue de multiplier les expériences palliatives au vide qui l'anime (elle s'investit à outrance dans le mariage d'une amie de sa fille, dans son soutien à un jeune vendeur rêvant d'une vie meilleure ou en tant que bénévole à l'hôpital), tout cela en dilapadant l'argent de son défunt mari comme si celui-ci était la preuve de son irréversible disparition et de son coeur à jamais brisé.
    Les retrouvailles loin d'être réussies avec sa fille, elle-même sentimentalement perdue, seront néanmoins une des clés vers le début d'une possible guérison que le film va nous laisser entrevoir et auxquelles viendront se mêler sa rencontre avec un policier à la retraite (J. K. Simmons) loin d'être insensible à son charme et un retour inévitable vers sa vie d'avant à New York...

    Il n'en reviendra alors qu'au spectateur de se laisser porter par une écriture explorant la personnalité complexe de Marnie dont la subtilité fait écho au jeu éblouissant de Susan Sarandon. Quasiment de chaque plan, la comédienne s'approprie le personnage comme sans doute aucune autre n'aurait pu le faire, de ses sourires que l'on sent cacher des plaies encore béantes aux séquences où, évanescente, elle trouve de la beauté dans l'anecdotique pour soigner sa mélancolie, elle est Marnie, parfaite maman de cinéma de Lorene Scafaria dont la caméra le lui rend divinement bien...

    Une rencontre cinématographique entre la sincérité d'une réalisatrice-scénariste et une actrice parfaite pour nous le transmettre pour un film forcément attachant en somme.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6906 abonnés Lire ses 10 892 critiques

    2,5
    Publiée le 22 juin 2020
    Pour son deuxième long-mètrage, Lorene Scafaria s'inspire de sa maman qui a vècu la même chose que le personnage jouè par Susan Sarandon! On sent que la rèalisatrice s'est fait plaisir à raconter ce que sa mère faisait dans le passè! Sarandon prend donc les traits de Marnie Minervini, veuve tantôt agaçante tantôt attachante qui couve sa fille à outrance en inspirant malgrè tout la sympathie! Une relation mère-fille quasi autobiographique qui doit beaucoup à l'ènergie de son actrice principale! J. K. Simmons, acteur gènial, passe lui de la batterie ("Whiplash") à la Harley-Davidson gèante en apportant beaucoup au film! Ok ça ne casse pas trois pattes à un canard mais il y a des passages assez drôles spoiler: (les poules qui ne jurent que pour la voix de Dolly Parton)
    voire touchants, et d'autres, plus durs à avaler spoiler: (la boule de glace en voiture, la marijuana...).
    il y a aussi au programme les palmiers de Los Angeles et la plage de Santa Monica qui font partie intègrante de l'histoire! Sympathique...
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 252 abonnés Lire ses 3 112 critiques

    1,5
    Publiée le 13 octobre 2019
    Un tout petit film , au sujet bien mince et bien improbable. Cette mère ultra possessive et envahissante , étouffante sa fille célibataire et un peu lourdoux.. On ne croit pas à l'intrigue , et pourtant les deux actrices font ce qu'elles peuvent. tropd temps mort. Une série B de faible niveau..
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 2 661 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2017
    Susan Sarandon est comme toujours excellente et la jolie Rose Byrne est bouleversante. Petite comédie américaine légère, prévisible et vite oubliée mais sympathique.
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 2 014 critiques

    2,0
    Publiée le 4 octobre 2016
    c'est toujours un plaisir de retrouver S. Sarandon dans un film et ici son personnage illumine ce(ux) qui l'entoure(ent). malheureusement, le scénario, plutôt simpliste, part dans tous les sens! au final cela rend un film assez banal.
    surfnblue
    surfnblue

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 344 critiques

    3,5
    Publiée le 2 janvier 2020
    Byrne et Sarandon, deux bonnes et belles actrices dans un film amusant même si on peut finir agacer par la boomer qui sait tout et qui écrase un peu sa fille, à l'image de cette génération. D'ailleurs, c'est certainement le message.
    Matthieu F.
    Matthieu F.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 153 critiques

    3,0
    Publiée le 24 août 2016
    Le deuil est une épreuve terrible que nous connaissons tous un jour ou l'autre. Le thème est mené avec légèreté et sensibilité dans "The Meddler". Marnie, qui a perdu son mari deux ans plus tôt, est une femme en apparence joviale et ouverte aux autres... au point de devenir intrusive et interventionniste dans la vie de sa fille et des inconnus qu'elle rencontre. Cette apparence cache en fait une brisure psychologique et un deuil qu'elle n'a jamais réalisé... en plein déni, nous suivrons son parcours émotionnel dans la compréhension de son comportement envers les autres. Un parallèle intéressant est réalisé avec sa fille, qui subit de plein fouet les actions de sa mère.
    bug bunny
    bug bunny

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 284 critiques

    3,0
    Publiée le 13 février 2021
    une comédie plein de tendresse, et d'humour avec une histoire qui peut arrivée a de nombreux personnes on passent un bon moment en regardant
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 1 678 critiques

    2,5
    Publiée le 10 juin 2017
    Une petite comédie dramatique américaine qui se laisse regarder pour l'actrice Susan Sarandon qui n'a pas perdu de sa superbe. jk Simmons dans un rôle d'amoureux transi cela le change du prof tyrannique de musique dans WHISPLAH.
    Pour se détendre simplement
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    2,0
    Publiée le 18 octobre 2016
    Je n'ai pas pris un gros intérêt à visionner cette comédie en dehors de la présence de Susan Sarandon qui apporte quelques moments amusants et un peu d'émotion. Le personnage qu'elle interprète était une bonne base mais il n'y a pas grand chose derrière et les autres acteurs ont du mal a existé.
    Cinemaniakmontreal
    Cinemaniakmontreal

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 103 critiques

    0,5
    Publiée le 31 mai 2016
    quand une fausse comédie sur les relations mère/fille vire à la pochade sans saveur…♣

    Marnie Minervini a un nouvel iPhone, un appartement près du Grove et un compte en banque bien garni laissé par son regretté mari. Elle vient de quitter le New Jersey pour s’établir à Los Angeles près de sa fille Lori, une scénariste accomplie (quoique célibataire), et la combler de son amour maternel. Mais les dizaines de textos, de visites inopinées et les conversations dominées par une pluie de conseils non sollicités forcent Lori à poser des limites. De nouveau seule, Marnie trouvera des façons de canaliser son éternel optimisme et son désir insatiable d’améliorer la vie des autres – voire la sienne – et au passage donner un nouveau sens à sa vie.

    Les comédies doivent-elles toujours être désignées comme les pires films ? Lorsque les productions hexagonales se ridiculisent en Aladin ou Visiteurs 3, leurs homologues américaines ne sont parfois pas bien meilleures avec de l’humour graveleux ou complètement dénué d’intelligence. Ici pour The Meddler, nous sommes à la fois dans la comédie et la bleuette sentimentale, un genre très présent aux Etats-Unis et dont la résultante ici en terme de qualité s’avère peu valorisante en définitive.

    Pourtant, la bande annonce montrait un montage énergique et une humour bienvenue; bref, il y avait de quoi se réjouir….Dès les premières minutes, une mise-en-scène fade et un montage mou rendent l’ensemble lourd et assez inintéressant. Au-delà de l’intrigue qu’on imagine évoluant vers une recherche du bonheur, peu de choses fonctionnent dans ce long métrage centré sur deux ou trois personnages interprétés par des acteurs de renom. Si le film tient forcement sur Susan Sarandon, il parait évident qu’elle ne dispose pas de la matière adéquat pour sauver le film. Rose Byrne, qui a pourtant démontré ces derniers temps sa possibilité d’adaptation de jeu avec des comédies du genre Neighbors ou Bridesmaids, dispose de la plus mauvaise partition. Son personnage de la fille de Sarandon est sans saveur ni intérêt. A aucun moment la relation mère fille ne permet une empathie réelle pour le spectateur. C’est d’ailleurs le plus grand défaut du film : Outre le rythme, le scénario pêche majoritairement par un manque évident d’appropriation des personnages.

    L’ennui et la fadeur de la vie ont souvent été mis en scène au cinéma avec parfois grande réussite. Ici, l’ennui et la fadeur du personnage de Susan Sarandon gagnent rapidement le spectateur. Lorene Scafaria, qui commençait à se faire un nom dans le 7ème art (c’était elle qui avait réalisé Seeking a Friend for the End of the World avec Steve Carell et Keira Knightley) réussi son pari de ne pas proposer une comédie lourdingue. La sienne est simplement intéressante
    Maryane75
    Maryane75

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 388 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2018
    J'adore Susan Sarandon, je la trouve très touchante, et cette petite comédie est vraiment très sympathique.
    '"the meddle'' permet de passer un agréable moment.
    J'ai bien aimé.
    Sabrina F
    Sabrina F

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 6 août 2019
    J'ai adoré ce fil Susan Sarandon simple et MagnifiQue Un rôle de mère protectrice pour combler le vide du père décédé Tout en aidant les Gens Qui l'entourent Pour elle enfouir son Chagrin.. Film Au top
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top