Notez des films
Mon AlloCiné
    Là-bas... mon pays
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Là-bas... mon pays" et de son tournage !

    Wadeck Stanczak (Francis) :

    Ce comédien a connu le succès avec Rendez-vous (André Téchiné, 1985), Le Lieu du Crime (id., 1986) et Désordre (Olivier Assayas, id.).
    Wadeck Stanczak a également joué dans Les Cavaliers de l'Orage (Gérard Vergez, 1984), Chimère (Claire Devers, 1988) et Le Retour de Casanova (Edouard Niermans, 1991).

    Nozha Khouadra (Amina-Leïla) :

    Nozha Khouadra a débuté sa carrière en 1991 avec Cheb de Rachid Bouchareb. Elle a confirmé avec Poisson Lune (Bertrand Van Effenterre, 1992), Bye-Bye (Karim Dridi, 1994) et A Mort la Mort ! (Romain Goupil, 1998).
    Elle est également apparue dans Messieurs les Enfants (Pierre Boutron, 1996), La Divine Poursuite (Michel Deville, id.) et La Nouvelle Eve (Catherine Corsini, 1998).

    Philippe Sarde, compositeur :

    Philippe Sarde a travaillé avec les plus grands metteurs en scène français, composant des bandes originales pour Claude Sautet (des Choses de la Vie à Nelly et Monsieur Arnaud), Pierre Granier-Deferre (du Chat à, La Voix) Bertrand Tavernier (L'Horloger de Saint Paul, Les Enfants Gâtés, Coup de Torchon, Un Dimanche à la Campagne, L 627 et La Fille de D'Artagnan) ou André Téchiné (De souvenirs d'en France à Alice et Martin), etc.
    Au total, sa discographie compte plus de 150 titres.

    Alexandre Arcady explique le choix du titre :

    « En 1962 lorsque les pieds-noirs se sont sentis à la fois rejetés par l'Algérie et trahis par la France, «la mère patrie», leur premier réflexe a été de quitter la terre où ils étaient nés pour rejoindre un pays qu'au fond, ils ne connaissaient pas vraiment. Et puis le temps a passé, trente-sept ans, les choses ont évolué, d'autres horizons se sont ouverts. Aujourd'hui cette communauté est parfaitement intégrée en France et je crois que les rapatriés d'Algérie, la rancoeur a laissé place à la nostalgie. Alors c'est presque naturellement que j'ai choisi Là-Bas comme titre parce que c'est l'expression que nous utilisons tous, et j'ai rajouté Mon Pays parce que je sens au fond de moi que c'est le mien même si aujourd'hui j'y suis étranger. »

    Antoine de Caunes, proche de son personnage :

    « Ce qui me rend très proche de Pierre, c'est qu'il se demande à un moment où tout lui sourit, s'il n'est pas passé à côté de sa vie. Je ne dis pas qu'il y a là une part autobiographique, mais il y a quelque chose qui résonne très fort en moi. »

    Alexandre Arcady, réalisateur :

    Alexandre Arcady a réalisé son premier film, Le Coup de Sirocco, en 1978. Il a ensuite mis en scène Le Grand Pardon (1981), Le Grand Carnaval (1983), Hold-Up (1985) et Dernier Eté à Tanger (1987).
    Il est également le metteur en scène de L'Union Sacrée (1988), de Pour Sacha (1991), du Grand Pardon II (1992), de Dis-moi oui (1995) et de K (1997).
    Là-Bas… Mon Pays est son onzième long métrage.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Drunk (2020)
    • Miss (2019)
    • Peninsula (2020)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Poly (2019)
    • Mon Cousin (2019)
    • Tenet (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Les Trolls 2 - Tournée mondiale (2020)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Petit Vampire (2019)
    • Les Apparences (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • Josep (2020)
    • ADN (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    • Michel-Ange (2019)
    Back to Top