Notez des films
Mon AlloCiné
    Fais de beaux rêves
    Note moyenne
    3,8
    22 titres de presse
    • Marianne
    • Positif
    • Cahiers du Cinéma
    • Femme Actuelle
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Télérama
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • La Septième Obsession
    • Les Inrockuptibles
    • Critikat.com
    • Culturopoing.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 critiques presse

    Marianne

    par Danièle Heymann

    Un passionnant voyage à travers le cheminement d'un homme.

    Positif

    par Ariane Allard

    Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre ! Voilà pourquoi ce 25e long-métrage, à la fois classique et moderne, limpide et complexe, fluide et poignant, doux et fulgurant, nous intrigue et absorbe à ce point.

    Cahiers du Cinéma

    par Florent Guézengar

    L’écran est empoisonné de songes et de mensonges, surpeuplé de signes du réel et de l’imaginaire, saturé de culture environnante et traversé des appels les plus contradictoires, des invitations à vivre et à mourir, ou à ne pas pouvoir choisir – à vivre en retrait, en réclusion.

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    Vrai petit bijou d'émotion, ce très beau film nous fait à la fois rire et pleurer.

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Oscillant entre ombre et lumière au cœur de cette fresque intime, Valerio Mastandrea et Bérénice Bejo, acteurs à fleur de peau, se glissent délicatement entre les mailles de ses obsessions. Et Marco Bellocchio de signer à 77 ans son film le plus poignant.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Les grands thèmes de l’univers de Bellocchio, sur l’enfance, l’éducation, les rapports au père et à la mère, la souffrance, la foi, réunis dans un film subtilement construit, à la fois intimiste et cruel, tout entier porté par l’incompréhension devant le mal.

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    Avec "Fais de beaux rêves", Marco Bellocchio signe un film romanesque puissant et nostalgique, sur l'impossible guérison d'une blessure d'enfance.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Une chronique bouleversante et pleine de grâce.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Marco Bellocchio explore avec grâce les souvenirs d’un jeune homme blessé par un drame familial.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    L’ensemble s’apparente à un puzzle dont les pièces, souvenirs d’enfance, images de télévision ("Belphégor"), actualité (un scandale financier, la guerre des Balkans), phantasmes, analyse psychanalytique, s’assemblent sous la conduite d’un cinéaste virtuose.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Entre fantasme et réalité, ce parcours mental est transfiguré par Marco Bellocchio. À la fois émouvant, intelligent et lucide.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Libération

    par Luc Chessel

    Toutes les scènes qui ont précédé la révélation finale du secret s’assemblent, prennent sens et s’ordonnent une fois le secret révélé, et affleurent enfin à la conscience du film, colorées d’une majestueuse et tragique nostalgie - la nostalgie du début du film, qui vaut pour celle du début de la vie.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Frédéric Foubert

    "Fais de beaux rêves" est une ode envapée à l’amour maternel, quelque chose comme un opéra intime, qui permet de finir 2016 dans un cocon mélancolique et cotonneux. Et sur une conclusion qui nous convient très bien : pour faire de beaux rêves, ouvrir les yeux.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    Une brillante variation sur le thème du deuil.

    Transfuge

    par Ilan Malka

    La souffrance et l'espoir du personnage sont portés par des plans baroques et incarnés, par un montage sur le vif, dont la maîtrise impressionne d'un bout à l'autre. Et si le film n'a pas toujours une tonalité optimiste, il nous laisse effectivement sur de beaux rêves.

    Télérama

    par Jacques Morice

    "Fais de beaux rêves", souvent poignant, aboutit à une sorte de délivrance, symbolisée par une danse endiablée — plus proche de Belphégor que de la foi chrétienne...

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par La Rédaction

    Un film puissant et sensible.

    aVoir-aLire.com

    par Gérard Crespo

    Marco Bellochio garde toujours la main avec ce récit d’un traumatisme d’enfance saisissant de finesse et d’intensité. L’un des films majeurs de la Quinzaine des Réalisateurs 2016.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    La Septième Obsession

    par Claire Micallef

    Limpide et déchirant, ce film ample, tragique et puissamment habité, exalte avec fougue les pouvoirs de l’imagination face à la dureté du destin.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Quelques clichés un peu faciles font des bouloches dans le tissus. Rien de rédhibitoire, pourtant, car le film est passionnant. (...) Magnifiquement filmé et témoignant d'une maîtrise inentamée de la mise en scène et de la capacité de Bellocchio à créer une émotion profonde.

    Critikat.com

    par Benoît Smith

    Dans "Fais de beaux rêves" demeure, par épisodes, le problème des derniers films de Bellocchio, celui de l’adéquation d’une posture d’auteur avec une matière filmique appelant un désir de la filmer en la regardant sincèrement et sans narcissisme excessif.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturopoing.com

    par Enrique Seknadje

    Le problème de "Fais de beaux rêves" est que, malgré les apparences qu’il veut se donner, il n’ouvre sur aucune interrogation, il ne fait que donner des réponses.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top