Notez des films
Mon AlloCiné
    666 Road (Southbound)
    note moyenne
    2,2
    261 notes dont 52 critiques
    répartition des 52 critiques par note
    1 critique
    11 critiques
    16 critiques
    5 critiques
    9 critiques
    10 critiques
    Votre avis sur 666 Road (Southbound) ?

    52 critiques spectateurs

    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    3,5
    Publiée le 22 avril 2016
    Agréablement surpris, surtout pour un film à sketchs horrifique qui d’ordre habituel en résulte quasi irrémédiablement un truc inégal, ici les cinq histoires sont toutes captivantes, le décor reste le même, un endroit désertique du sud des États-Unis perdu entre la réalité et le cauchemar, sorte de triangle des Bermudes aride et poussiéreux, mais les personnages s’intervertissent en raccordant des sous-genres différents. Partant d’un duo de fuyards tournant en boucle sur une route poursuivi par des démons (qui sera en quelque sorte le fil rouge puisque le prequel de ce fragment viendra conclure le film) pour passer à des autostoppeuses manipulées par une secte diabolique, puis un type tentant de secourir une fille qu’il a écrasé dans un hôpital vide et inquiétant, et un braqueur voulant retrouver sa fille perdue depuis une dizaine d’années dans un recoin tenu par des créatures occultes. On passe par beaucoup de sensations en terme d’épouvante, c’est à la fois flippant, gore, stressant, décalé, lovecraftien, psychotique, aliénant, le tout dans un univers qui n’a aucun réel repère, c’est la quatrième dimension en quelque sorte, le moment est plus que bon. Après ce que je regrette un peu c’est que chaque histoire ne reste qu’au stade d’ébauche, il est difficile de tout assimiler, surtout l’avant dernière saynète qui potentiellement la plus intéressante mais qui est bien trop flou en définitive, de même que le pitch est je pense mensonger puisqu’il n’y a pas vraiment de liens secrets entre les différentes parties si ce n’est qu’elles sont raccordées par des éléments qui en ressortent (la fille qui s’échappe, l’opératrice téléphonique), on en reste là. Mais franchement l’atmosphère globale qui découle du film est assez fascinante, certaines scènes sont bluffantes de creepytude et/ou de what-the-fuck, ça m’a bien scotché, ça fait plaisir de voir ce genre d’horreur-movie qui tient la route de bout en bout.
    Cyril J.
    Cyril J.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 625 critiques

    3,5
    Publiée le 25 décembre 2016
    Deux hommes fuyant sur la route du Sud, rattrapés par des créatures fantomatiques flottantes et piégés dans une incohérence topographique. Trois jeunes filles en panne secourues par une bonne famille d’apparence trop chrétienne traditionnaliste pour n’être que cela. Un styliste ayant renversé une des jeunes filles se voit contraint d’opérer sur elle des actes chirurgicaux de survie par indications téléphoniques. Un homme venu sauver sa sœur criminelle perdue dans un village de damnés. Une bonne petite famille qui n’a pas la conscience tranquille se fait assiéger dans une maison par des individus masqués qui réclament justice. Cinq courts métrages, cinq bons moments d’angoisse, d’horreur et de suspense, qui nous renvoient à l’esprit de synthèse et de cohérence, entre des épisodes liés par un trait d’union dont le dernier achève la boucle. Chacun asséne sa sentence à d’apparentes braves gens chargées de cadavres dans leurs placards, s’enfonçant sur la «route du sud» pour une expiation extrême et injuste.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 2914 abonnés Lire ses 6 013 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mars 2016
    Un film à sketchs de très bonne facture avec des segments qui sont de très bonnes qualités. Il n'y a pas vraiment de point commun entre les histoires du moins pas de personnage récurrent, mais on remarque quelques points qui reviennent comme un lieu où il est difficile d'en sortir, la route, la station de radio ou encore une morale plus ou moins identique qui montre que quand on fait du mal, on finit par le payer. D’habitude dans ce genre de format, il y a des cassures, soit pour annoncer la prochaine histoire soit lorsque l'histoire fil rouge reprend son cours seulement ce n'est pas le cas ici puisqu'il n'y a ni l'un ni l'autre avec des segments qui se suivent très naturellement comme s'il y avait un passage de relais ce qui est très bien comme ça, il n'y a pas de cassure au niveau du rythme et la tension et l'ambiance installées dès la première histoire restent jusqu'au bout. Parmi les histoires, il y en a pour tous les goûts avec de la SF, du gore, du home-invasion ou encore quelque chose en rapport avec les sectes. Pour ma part, j'ai adoré les segments deux et trois qui sont excellents avec l'un qui est très bien mis en scène avec une bonne ambiance et de super acteurs tandis que l'autre est bien gore et très intense. Au-delà de la qualité des segments, il y a aussi un univers riche avec un esthétisme soigné et une idée de départ qui est exploitée jusqu'au bout comme on le remarque à la fin.
    arakno1
    arakno1

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 60 critiques

    4,5
    Publiée le 21 juin 2016
    Superbe surprise que ce film plein d'originalité de par son concept. Il se démarque clairement du flot de bouses presque identiques que l'on nous sert d'habitude dans le genre horreur. Bon acteurs, histoires sympas, ceux qui ont fait ça on clairement une vraie culture du film d'horreur et c'est vraiment bien foutu. C'est presque du génie d'avoir pensé a ce concept d'histoires qui se croisent sans avoir vraiment de rapport a première vue et sans vraiment de fil rouge ça évite d'emblée au film de tomber dans le film d'horreur basique amerloque. Un grand bravo aux équipes qui ont réussi a ficeler ce film qui redonne un souffle au genre, un souffle frais a l'esthétique soignée et musique aux petits oignons. Excellent.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 806 abonnés Lire ses 1 177 critiques

    3,5
    Publiée le 22 mai 2017
    Allez, zou, on prend la route dans le sud désertique américain ! Un rêve pour tout touriste étranger, un cauchemar pour toute personne au passif pas très net car "Southbound" semble prendre un malin plaisir à nous démontrer que c'est bien dans cette zone que les plus hautes instances de l'Enfer ont établi leur filiale sur Terre... Ces dernières années, on en a mangé de l'anthologie horrifique de qualité plus qu'aléatoire. À quelques exceptions près, ces dernières avaient d'ailleurs souvent pour point commun soit de nous balancer leurs petites histoires sans véritable liant entre elles, soit de construire un fil rouge plutôt pauvre pour nous donner très vite envie de passer à la suivante. En ce sens, "Southbound" va bousculer la donne en dégageant une étonnante harmonie et un équilibre entre l'ensemble de ces segments pour construire un film cohérent dans sa représentation des divers châtiments infernaux infligés à des victimes plus coupables les unes que les autres. Les réalisateurs (une partie de l'équipe de "V/H/S") ont beau se succéder, chacun parvient à utiliser un sous-genre horrifique différent en faisant remarquer sa propre patte tout en s'inscrivant dans la continuité formelle de la globalité du long-métrage. Un travelling habile pour passer d'un personnage central d'une histoire à un autre, une rencontre violente entre les deux suivants ou encore un twist final malin, les tours de passe-passe cinématographiques pour nous donner une impression de non-rupture entre les différents segments s'enchaînent avec une véritable fluidité emmenée par la voix ténébreuse d'un animateur radio faisant écho à la pénitence promise de chacun des protagonistes. Le procédé fonctionne admirablement bien et permet à "Southbound" de ne jamais de défaire de sa belle ambiance générale jusqu'à son terme, ce qui en fera incontestablement son plus bel atout et lui permettra de sortir du lot de toutes les "anthorrofic" contemporaines. Du côté du contenu, les segments ne tapent pas dans l'originalité la plus folle mais ils se révèlent tous assez consistants, qualitativement parlant, pour s'intégrer dans la colonne vertébrale de continuité du film. Une journée sans fin infernale, une panne dans le désert débouchant sur une sympathique messe noire, un accident qui tourne en mal (le plus amusant du lot), un bar aux habitués très louches (peut-être le plus faible malgré la densité prenante de son ambiance) et un home invasion à la conclusion inattendue, le programme de "Southbound" parvient toujours à fondre l'apparent éclectisme de ses "hommages" au genre et à ses derivés pour le mettre au service de cette même thématique démoniaque où des âmes damnées, aussi mystérieuses que réussies visuellement, veillent à ce que chaque victime reçoive une punition bien méritée. Amusant, toujours intriguant, bien construit et attractif sur la forme, "Southbound" coche toutes les cases d'un bon film à sketches horrifiques réussi. Peut-être pas assez pour en faire une révolution du genre, certes, mais le film fait plus que preuve d'une certaine habileté à en utiliser les meilleurs codes trop souvent oubliés.
    valerielfr
    valerielfr

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 2 avril 2016
    Ayant vu des centaines de films d'horreur dont bon nombre à jeter...et bien je suis enfin conquise !!! La tache est pourtant rude pour me satisfaire. Un film qui fait passer d'une histoire à l'autre intelligemment en utilisant des personnages "relais" avec subtilité. Certes on accroche plus sur certaines histoires que d'autres mais tout est bon. Certaines scènes sont gores mais utiles pour la compréhension des dénouements. La voix off de la radio fait penser au style du narrateur de la "4eme dimension. En bref : tout se paie un jour ! spoiler: Bienvenue en enfer !!!
    hommecinema
    hommecinema

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 135 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2016
    Southbound est un film choral, réalisé par plusieurs cinéastes, dans le style des autres succès du genre comme la saga V/H/S. Mais ici, on ne parle pas d'un film d'épisodes: un courtmétrage après l'autre, sinon d'un film d'histoires croisés aux alentours d'un village maudit. Je considère très osé le fait de se planter devant des films tellement loués par la critique comme Short cuts ou Magnolia pour copier leur schéma et créer un film de genre, sachant que la presse ne soutiendra pas l'expérience. L'action se déroule au sud des États-Unis, en plein désert. L'atmosphère est très réussite car on ne sait pas grande chose de cette localisation. Est-ce que c'est réelle? S'agit-il de l'enfer sur terre? Est-ce que les gens peuvent sortir de là? Est-ce que les personnages sont-ils conscients d'où se trouvent-ils? Chaque histoire représente d'une façon très juste un type de cauchemar: ne pas trouver la sortie d'une maison, devoir sauver la vie à quelqu'un et voir comment on s'approche de l'échec, une agression chez nous, essayer de s'enfuir mais retourner toujours au même endroit, des monstres qui nous suivent... Plusieurs changement de rythme, de style et d'acteurs sans qu'on s'ennuie un seul instant. Mention spéciale à l'épisode chez l'hôpital. /// Encore plus de fautes et d'erreurs sur le lien ci-dessous
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 2 468 critiques

    1,5
    Publiée le 23 juillet 2017
    Une série B, qui fait du sur place, comme le sujet traité.........................................................1 étoile et demie.......!!!!!
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 322 critiques

    2,5
    Publiée le 11 février 2016
    un bon film à sketches horrifiques sur fond de désert américain, en dehors du fait que les sketches se suivent sans transition il y a un ton et une esthétique communs, c'est plutôt réussi
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1019 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    2,0
    Publiée le 17 décembre 2018
    Bon, je vois le concept, mais franchement, 666 Road ne fonctionne pas bien. Pour tout dire, c’est une sorte de film à sketchs (comme en témoigne la diversité des réalisateurs), mais qui n’assume pas complètement de l’être, et qui se retrouve donc à enchaîner des chapitres disparates en essayant de les lier entre eux avec pour thème général la rédemption. L’idée de base n’est pas mauvaise, et le final qui apporte un peu de cohérence (quoique !) m’a fait un peu monter ma note. Le souci c’est que tout est amené de façon brouillonne. On ne sait pas trop pourquoi ou comment les personnages en sont arrivé là, on ne sait pas trop où on est, où on va… Alors je suis plutôt adepte des films abstraits qui nous laissent avec beaucoup d’interrogations à la fin, mais là c’est trop. Si on veut nous sensibiliser au sort des personnages faut qu’il y ait un minimum de profondeur scénaristique et de relief. Perso, j’ai regardé le film avec un ennui poli. Ok, il y a quelques scènes bien sympathiquement horrifiques (l’hôpital par exemple), mais je note aussi que les ambiances sont décousues. On navigue entre des genres horrifiques très différents, tantôt teintés d’humour noir, tantôt très sérieux, tantôt dans un style qui rappellera Rob Zombie d’autres fois dans une ambiance lovecraftienne. Pour ma part, le film cherche à en faire trop et perd du coup en identité. C’est proprement filmé, mais ça manque d’originalité, les décors restent moyens, et le meilleur, à savoir les créatures au look vraiment pas mal du tout apparaissent beaucoup trop peu. La bande son aussi est cool mais trop discrète. Non, je retiendrai surtout une bonne mise en scène, de bons effets horrifiques et des scènes de mort réussies, notamment pour les plus réalistes. Le casting est très inégal. Quelques acteurs sont honorables (Mather Zickel par exemple), mais d’autres sont ridiculement mauvais et sans charisme (les deux du début ou dans le sketch « lovecraftien). Globalement c’est pas génial, et surtout les personnages peinent à accrocher. Ils vont et viennent, il y en a peu de vraiment plaisants. En fait le film part d’une bonne idée. J’ai compris l’intention, et il y a une recherche intelligente, mais ça fonctionne assez mal. Je crois qu’en se concentrant du début à la fin sur une seule intrigue (celle des tueurs ?), en creusant, en développant, en exposant les tenants et les aboutissants d’une seule histoire ça aurait été beaucoup mieux. Là c’est une succession de sketchs trop peu dégrossis, qui survivent surtout sur les effets horrifiques. Si on ajoute un casting trop amateur dans l’ensemble et un manque de moyens assez évident, 666 Road n’a pas assez d’argument pour avoir la moyenne. 2
    lsnico
    lsnico

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 880 critiques

    1,5
    Publiée le 20 juin 2017
    Je me suis completement perdu dans ce scenario pour le moins original mais terriblement ennuyeux....
    Glaurung54
    Glaurung54

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 29 décembre 2019
    Un film qui sort de l'ordinaire, un très bon scénario, des séquences intenses (notamment celle de l'hôpital) et un excellent mélange de tout ce qu'on veut dans ce genre de film (gore, thriller qui bascule dans l'horreur, fantastique)
    Morgan Blaise
    Morgan Blaise

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mars 2016
    Prix du Jury Jeunes de la Région Lorraine au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer ? Si je vous dit que c'est le premier film de ma vie où j'ai quasiment fait un malaise ? ( OK je sortais d'un marathon de 11 films d'épouvantes lors de ce festival mais tout de même). La scène de l'hoptial est ultra-gore, vraiment insoutenable, pire encore que la scène de Bone Tomahawk qui a été nommée scene la plus gore de l'année par Independant et Tuxboard. Pour revenir au film, globalement, nous voici dans un long métrage constitué de plusieurs court-metrages. Les transitions sont particulièrement bien pensées entre les courts metrages ( mieux que dans The Theatre Bizarre). Chaque scène a sa propre atmosphère mais elles ont toutes un point commun : elles sont très dérangeantes. L'ensemble est vraiment sympathique avec une petite morale très simple que l'on comprend au fur et à mesure du film : c'est pas bien d'être méchant. spoiler: Car en effet, on comprend que les personnages sont en réalité en enfer et sont condamnés à revivre éternellement la raison pour laquelle ils y sont.
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 874 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2016
    "Southbound" est une très belle découverte, d'autant plus remarquable que le genre 'horreur' est très mal desservi et que les films à sketchs regroupent la plupart du temps du bon et surtout du moins bon. "Southbound" surprend tout de suite par la qualité de sa réalisation. L'image est belle, c'est très bien filmé, et cela n'a rien à voir avec les films à petit budget qui inondent le cinéma d'horreur. Tout ici transpire la recherche de la qualité, tant dans la réalisation, le jeu des acteurs et l'écriture. Et ce dernier point est l'élément déterminant : elle est fluide, le lien entre les différentes histoires se fait sans rupture (ici pas d'histoire fil rouge totalement artificielle, mais la transition se fait par l'intermédiaire d'un lieu) et est du plus bel effet avec sa construction 'en cercle' qui renforce la thématique du film (des protagonistes pris au piège d'un désert peuplé de monstres). Les sketchs sont variés et tous surprenants, mais c'est surtout le deuxième segment (avec les trois filles) qui a retenu mon attention. Simplement génial, j'en suis même arrivé à regretter qu'il ne constitue pas un film à lui tout seul.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 361 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mars 2016
    Prix du jury jeunes au festival de Gérardmer 2016, ce film omnibus dit à sketchs peut réconcilier les personnes réfractaires aux long-métrages composés de plusieurs segments. Ce dernier possède un excellent visuel et les transitions entre les différentes histoires sont fluides : le passage d’un court à l’autre se faisant par le croisement d'un ou plusieurs personnages. De plus, chacun en aura pour son argent tant les genres sont variés. Y sont abordés : les sectes, le home invasion movie, les fantômes et autres démons, le tout parsemé de gore sympathique. Du bon on vous dit !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top