Mon AlloCiné
    Oliver Twist
    note moyenne
    4,0
    229 notes dont 23 critiques
    répartition des 23 critiques par note
    2 critiques
    10 critiques
    9 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Oliver Twist ?

    23 critiques spectateurs

    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 694 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mai 2016
    Réalisé par le célèbre David Lean, ce film est une adaptation du plus grand de la littérature anglaise, Oliver Twist. Ce long-métrage reprend très bien l'histoire du livre, avec des décors et des costumes représentant fidèlement l'époque de la trame. La réalisation est très soignée,chaque plan est très bien cadré, accompagné d'une très belle musique nous permettant de voir le travail des chefs décorateurs. Les acteurs de ce film sont tous très bons, sauf l'acteur principal (en l’occurrence Oliver) dont le jeu est un peu faiblard. De plus, le film a certaines longueurs et parfois du mal à avancer, mais cela ne gâche pas ce film que je recommande vivement!
    Xhyrkhæn
    Xhyrkhæn

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 150 critiques

    3,0
    Publiée le 1 septembre 2016
    Adaptation qui bénéficie d'une mise en scène remarquable avec de très belles images en noir et blanc : je ne m'attendais pas à voir un aussi beau film pour l'époque ... Les différentes interprétations ne sont pas non plus en reste jusqu'au personnage caricatural de Fagin avec son gros pif crochu qui a dû susciter quelques indignations (...) et l'empêcher d'accéder au statut de chef-d'oeuvre .
    Malgré tout , il n'est pas parvenu à me tenir complètement en haleine.
    Canicheslayer
    Canicheslayer

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 63 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mars 2008
    A part quelques défauts dans la construction du récit (à cause de la condensation du roman de Dickens) et d'un personnage (le commanditaire de l'enlèvement d'Oliver Twist notamment), il n'y a pas grand chose à critiquer dans cet excellent travail de David Lean (et de toute son équipe) : l'ambiance sombre est réussie, l'interprétation est très bonne (Je regrette mais Alec Guiness ne cabotine pas; si quelqu'un en fait trop dans ce film, c'est l'actrice interprétant Nancy) et SURTOUT certaines scènes sont on ne peut plus belles et maîtrisées (scène d'ouverture avec la mère, l'assassinat et la poursuite des tortionnaires du pauvre Oliver Twist). Un classique comme je les aime (mais j'aurais plus mis 3,5 que 4).
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 février 2019
    Adaptation du roman de Charles Dickens, Oliver Twist de David Lean transporte le spectateur dans un conte sombre et fabuleux à la fois.

    Par une journée de tempête à Londres, une jeune femme meurt et met au monde un enfant nommé Oliver, orphelin qui sera envoyé dans plusieurs familles avant de rejoindre un groupe d'enfant vivant des vols qu'ils réalisent...

    Une très bonne réalisation de Lean en noir et blanc, des costumes très représentatifs, des décors, photographies sombres, glauques et vieillissant mais très bien fait, dans un Londres et une époque bien représentée montrant la misère de ces gens pour vivre et survivre donnant une ambiance cruelle.

    Les personnages sont convaincants Fagin interprété par Alec Guinness et le petit Oliver (John Howard Davies) qui est très attachant. Mise en scène irréprochable et soignée et des séquences parfois très émouvantes et inoubliables spoiler: séquence finale d'Oliver sur le toit et les habitants déambulant à travers les rues torche à la main

    ainsi qu'un scénario rythmé qui tiens de bout en bout le spectateur, remarquable.

    David Lean s'appuie du roman de Dickens pour reconstituer une œuvre très célèbre du romancier. Encore au début de sa carrière, il réussi à faire un film dans la noirceur mais aussi optimiste et plein de charme. Bien supérieur à la version de Roman Polanski de 2005. Un classique à voir
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Je suis allée voir Olivier Twist , un peu par hasard ! Je voulais voir Les frères Grimm mais malheureusement il n'y avait pas de séances au soir pour ce film . J'ai donc choisi Olivier Twist, car il reprenait le compte de Dickens et j'ai toujours aimé les films émouvant dans le style "des misérables " ! En bref , je n'ai pas été du tout décu de ce film ! J'ai même adoré : les personnages sont émouvants , les décors vraiment très bien fait , une époque très bien representée.....J'ai même verser une tite larme à la fin du film ... si vous allez le voir vous saurai pourquoi ! Je peux juste dire que ce film est très émouvant , touchant et sublime dans ses décors !
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 12 février 2012
    Je n'ai jamais lu un seul livre de Dickens (oh!) et vu seulement un seul film de David Lean pour le moment (si!), donc j'estime mon approche de ce film libre et pas trop engluée par une expérience passée cinématographique et bibliophilique fournissant trop de points de comparaisons et faisant obstacle à un jugement épuré de tout préjugé. Ce qui ne m'empêche pas du tout de me rendre compte à quel point Oliver Twist est un chef d'œuvre, loin de là ! Ce film est un condensé de pur cinéma. De la magie du cinéma donnant vie à une œuvre classique et belle, un œuvre qui parle d'un enfant et qui s'adresse aux adultes. Le placement au centre d'Oliver va en fait rendre le message plus touchant, soulever plus d'indignation et nous titiller plus au niveau émotionnel. Ceci d'autant plus que le garçon n'est pas le héros du film, il en est le personnage principal, qui subit la pourriture de la société et de la mesquinerie sournoise des adultes, et qui a tout d'un enfant pur, bon, naïf, innocent. Il incarne l'homme sans faux-semblants, sans fausses idées reçues et sans réactions spontanées envers les gens à causes de ses à priori. Dès le début, de nombreuses scènes, diablement ironiques, mettent en avant la souillure de l'entourage d'Oliver. La paroisse dans laquelle il passe ses premières années d'enfance qui agit avec une injustice profonde en les faisant travailler dur, en les nourrissant à peine puis en se gavant de victuailles sous leurs yeux affamés (cette scène est particulièrement piquante), puis chez Sowerberry où l'injustice est cette fois due à la jalousie du fils du vendeur de cercueil, puis enfin dans le cercle de voleurs à Londres. Dans chacun des cas, il y a toujours dans ceux qui commettent l'injustice une part égale entre les circonstances qui les poussent à agir et leur nature profonde. Ils sont tous vicieux et méchants à leur manière, et l'arrivée d'Oliver chez Mr Brownlow est un vrai rayon de lumière dans cette société pourrie jusqu'à la moelle. Ce havre de paix est un bref instant de répit qui ne dure guère, et bientôt les travers et les embûches du destin, qui nous semblent inévitables lorsque Mr Brownlow envoie Oliver ramener les livres seul dans les rues de Londres mais qui nous agitent intérieurement quand même (on se mord les lèvres...on sent que l'instant fatal approche, le retour à l'infamie et à la misère...et à ce moment la joie et le bonheur semble avoir duré si peu), vont se lancer l'aventure. Commence alors la deuxième partie du film, où la tension monte d'un cran, où la violence apparaît plus brutalement, et où les exposés et tableaux de l'envers de Londres se font plus répugnants et plus nombreux (la scène du café, la rencontre entre Monks et Bumble...). Londres servie par une photographie magnifique, une mise en scène grandiose et des plans artistiquement ultra soignés (celui du pont entre la première planque de Fagin et le reste de la ville brille de génie, plan qui compte en outre parmi les plus importants du film car il symbolise une sorte de coupure entre le monde et le repère de l'Ombre, une sorte d'échelon vers le bas, hiérarchisant le monde mauvais à divers degrés de malveillance et de vilenie). En effet, d'un point de vue purement technique, Oliver Twist est très réussi, constituant une élaboration de savoir faire et de maîtrise en terme de mise en scène dans la veine d'un Lawrence d'Arabie et d'un Docteur Jivago, du grand cinéma digne d'un grand réalisateur tel que David Lean. Le final du film déchaîne une montée épique phénoménale, qui m'a presque amené à me poser des questions sur la mort ou non d'Oliver (on commence sérieusement à douter quand on est pris par la puissance du moment, d'autant plus que j'avais lu que le film appartenait au genre « comédie dramatique »). La part des acteurs dans cette réussite au niveau de l'impact émotionnel est très importante : Alec Guiness est terrible (il habite littéralement son personnage), Robert Newton incarne son personnage avec une force inouïe, John Howard Davies est très touchant, et enfin Kay Walsh nous montre que dans son rôle de Nancy c'est elle la vrai héroïne du film qui décide de s'affranchir, de prendre tout les risques et de se battre seule contre tous pour sortir de sa condition. La partition d'Arnold Bax accompagne très bien le film, achevant d'en faire un vrai classique dans les règles de l'art. Dickens adapté par David Lean, autrement dit un grand de la littérature visité par un grand du cinéma, voilà ce qui a produit une telle œuvre inaltérable.
    Ryce753
    Ryce753

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 431 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2013
    Oliver Twist est le roman chef d'oeuvre de Charles Dickens. Plusieurs fois adapté au cinéma et même par Walt Disney dans son "Oliver et Compagnie", cette version de David Lean (à qui l'on doit notamment des grands films comme "Le pont de la rivière Kwai", "le docteur Jivago" et "Lawrence d'Arabie") est une des meilleures et des plus fidèles au livre. Le film est assez bien maîtrisé dans son ensemble et condense le long roman de Dickens avec clarté en reprenant les points les plus importants. Je regrette par contre quelques imprécisions sur certains personnages (par ex: les origines d'Oliver Twist, qui était son père, sa mère, le personnage de Monks (?) à la poursuite d'Oliver Twist pour une sombre histoire d'héritage (on précise pas qui il est), la condamnation à mort de Fagin absente du film,...). A part ces quelques points négatifs, le film reste plaisant et c'est du cinéma comme je l'aime. L'univers romanesque de Dickens (l'Angleterre de l'époque Victorienne; l'atmosphère sombre, lugubre des bas quartiers de Londres avec ses masures en très mauvais état; le monde miséreux dans lequel évolue Oliver Twist avec ces orphelins maltraités à l'hygiène plus que douteuse, le repaire sordide du machiavélique Fagin avec tous ses gamins voleurs, la demeure "providentiel" du brave Monsieur Brownlow ...) est parfaitement reconstitué à l'écran grâce aux travaux de qualité de Lean et de son équipe. Les acteurs, quant à eux, sont bien choisis et incarnent avec justesse et crédibilité les différents protagonistes du bouquin. Enfin, vous l'aurez compris, c'est une oeuvre riche aux personnages multiples et attachants auxquels on a envie de s'intéresser à leur destinée. A voir.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 14 octobre 2006
    C'est vraiment le scénario nous tiend en haleine du début a la fin le personnage principal est très bien interprété.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top