Notez des films
Mon AlloCiné
    Creepy
    note moyenne
    3,2
    497 notes dont 79 critiques
    répartition des 79 critiques par note
    2 critiques
    24 critiques
    26 critiques
    13 critiques
    9 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Creepy ?

    79 critiques spectateurs

    Sudhir
    Sudhir

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 480 critiques

    4,0
    Publiée le 27 novembre 2017
    "Les méthodes du FBI ne s'appliquent pas a certains types de serial killers.." .La méthode Kurosawa tacle les US avec ce thriller glaçant (surtout la dernière partie). Grace a ses plans, ses codes japonnais (mais référence Hitchock) son rythme le malaise réel naît pour ne plus nous lâcher jusqu’à la fin. voir en vost
    Marc L.
    Marc L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 724 critiques

    3,0
    Publiée le 19 décembre 2018
    J’aimerais apprécier en pratique le cinéma de Kyoshi Kurosawa autant que je le souhaiterais en théorie. Quoique ses films soient, ici ou au Japon, des bêtes de festival plus que des succès publics, Kurosawa, en terme d’influence et de talent, figure dans le trio de tête des réalisateurs japonais qui comptent à l’international...mais bien que toujours liées de près ou de loin au Fantastique et au Cinéma de Genre, ses films sont tellement contemplatifs, tellement austères, tellement lents, interminables même, que mon intérêt pour eux vacille systématiquement avant qu’ils n’atteignent leur conclusion. D’ailleurs, j’ai du m’y reprendre à trois reprises pour “vaincre� ‘Creepy’, dont le scénario avait pourtant tout ce qu’il faut pour me séduire. Un couple s’installe dans un nouveau quartier. Lui est un ancien flic, qui enseigne à l’université, mais qui rempile sur un cold-case sordide pour filer un coup de main à un collègue. Elle est femme au foyer, simplement soucieuse d’établir de bonnes relations avec le voisinage..et justement, dans ce voisinage, il y a monsieur Nishino, un individu étrange, dont le physique n’inspire pas confiance et dont les manières grossières tranchent avec les normes de courtoisie en vigueur. Le tour de force de Kurosawa est de parvenir à instiller l’angoisse propre au Thriller domestique au compte-gouttes, sans le moindre coup d’éclat, sans le moindre artifice visuel, sans qu’il se passe quoi que ce soit, en réalité ! On en est toujours à soupeser le fait de décider si l’instinct doit prendre le pas sur la réflexion cartésienne, ou s’il est moralement justifiable d’éprouver méfiance et dégoût envers un individu qui n’a comme seul défaut apparent qu’un physique pas évident et un relatif manque d’éducation, qu’on se retrouve soudain à prendre la mesure d’un climat devenu très anxiogène sans qu’on l’ait vu venir ! Le réalisateur prend tout le temps dont il a besoin pour installer cette configuration, alterne le quotidien du mari, trop concentré sur ses activités professionnelles et celui de sa femme, dont il ne prend pas la mesure de l’angoisse latente et de l’imperceptible dégradation mentale, et dissimule les micro-événements qui pourraient agir comme une sonnette d’alarme au coeur de la banalité de cette existence banlieusarde. Il y aurait beaucoup à dire et à observer tout au long de ce minutieux travail de “confection atmosphérique�, durant lequel Kurosawa sème indices et fausses-pistes avec une maîtrise consommée de l’incertitude, en jouant notamment sur la configuration des différents domiciles, effet-miroir de la configuration mentale de ceux qui les occupent. Ce cheminement syncopé vers la résolution du mystère, où tout le sel de la démonstration tient au fait que l’essentiel se déroule hors-champ, et que rien ne requiert d’être exprimé s’il peut être suggéré, dure peut-être trop longtemps pour maintenir l’attention du spectateur à son point maximum, même quand on possède une certaine expérience de l’auteur et du cinéma japonais en général. D’autant plus que passé l’émerveillement face à un tel sens du détail et de la nuance, Kurosawa dévoile très vite ses limites lorsqu’il s’agit de faire bouger les lignes...
    hommecinema
    hommecinema

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 135 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juillet 2017
    Creepy est un thriller qui se construit petit à petit. Voici la raison qui justifie sa longue durée. Dans une introduction reposée on fait connaissance du protagoniste, ancien détective, démissionnaire après avoir reçu un coup de feu, maintenant prof de criminologie à la fac. Lui et sa femme déménagent en quartier de périphérie idyllique, où ils essayeront de se présenter comme un couple accueillant qui offre des bombons aux voisins avec le meilleur de leur sourires. Cependant, dans un cadre si rassurant comme aseptisé, un certain habitant montrera à la famille les fissures cachées d'une image parfaite, leur faisant connaitre le vrai mal. Kurosawa retourne à son domaine, où il se sent comme poisson dans l'eau. Grand connaisseur du genre, il permet la trame d'arriver en douceur, surtout parce-que dans Creepy ce n'est pas le méchant qui vient perturber la tranquillité des protagonistes. Au contraire, ici ce sont les futures victimes qui viennent s'immiscer dans le territoire de l'antagoniste. Une proposition plus habituelle dans le genre d'aventures infantiles, dans le style de Vampire, vous avez-dit vampire? que dans le thriller. Il suffit une attitude forcée et une question inopportune pour que le méchant se sent menacé, puis il attaque. Après que l'antagoniste entre en scène, le film brise son structure, qui se reconstruit à fur et à mesure. spoiler: De la même façon que le mystérieux voisin fait avec le tissu social: il provoque une feinte de façon violente, il détruit tout reste du noyau familial, il adapte à son gré la volonté des gens les plus vulnérables, puis il renouvelle les composants quand il faut. Dans le style du raté Arlington road, sauf qu'ici le méchant n'est pas un être implacable, sinon un homme banal et pathétique qui passe inaperçu. Un ermite lambda qui réussit à détruire la structure sociale mais aussi la géométrie architectonique des quartiers périphériques du Japon d'après-guerre, identiques les uns aux autres. Creepy ne révolutionnera pas le cinéma, mais il sert comme confirmation du talent de Kurosawa, grand artisan du métier capable de signer des créations uniques. Il élude et modifie la narration à son plaisir, puis il laisse toujours la place aux clins d’œil de son passé j-horror. Surtout en ce qui concerne une certaine machine au fond du couloir. hommecinema.blogspot.fr
    coperhead
    coperhead

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 459 critiques

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2017
    Certes il y a des incohérences dans le scénario que certains pourront qualifier de ridicule mais n'oublions pas que l'action se déroule au japon qui reste encore une société bien différente de la notre. L'ensemble du film tient la route et en fait un thriller original avec un malaise qui s'installe insidieusement dans le voisinage des personnages.
    theyoguishow
    theyoguishow

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 58 critiques

    2,0
    Publiée le 24 juin 2017
    J'avoue ne pas piger ceux qui trouvent ce film incroyablement réussi, moi je pense plus comme gjolivier1982 par exemple : c'est très lent même si au départ c'est assez intriguant. Mais passé un certain moment, on a du mal à ne pas trouver complètement incohérent la réaction des personnages, notamment le policier qui est tout de même un expert en profilage et a rapidement des doutes sur son voisin zarbi et pourtant ne réagit pas à ce qu'il entend ou voit. spoiler: D'autre part son enquête sur la famille disparue est vraiment bizarre... et on peut se demander comment la police a pu louper ce qui est découvert par son assistant dans la maison voisine (qui passe en gros 10 mn dans la baraque avant de trouver les corps...). J'ai pas compris comment le tueur (qui ne tue pas en fait) parvenait à ses fins question manipulation mentale... okay il utilise une drogue mais ça a plus l'air d'être les effets de l'héroïne qu'autre chose et pourtant il arrive à persuader ses victimes genre il arrive presque faire tuer une mère par sa fille (qui est peu choquée quand c'est fait)... et la femme du flic, alors là je comprends pas du tout comment elle change complètement de comportement... jusqu'à parce qu'elle s'est pris un coup de seringue ? Elle devrait pas plutôt courir prévenir son mari ancien flic dès qu'elle a l'opportunité (et je repense au moment où ils reviennent de balade comme si de rien n'était alors que juste avant il y a une scène vraiment étonnante entre la femme et le tueur) ?!? Bref énormément de moments où on se dit "nan mais WHAT ?!?". A part ça, le personnage du tueur est bon, l'acteur le joue très bien. La photographie est réussie aussi, le réalisateur a le sens de la mise en scène. Mais c'est vraiment le scénar' et la psychologie des personnages qui vont pas. J'étais content que ça se termine même si c'est pas non plus la grosse cata
    Valentin M.
    Valentin M.

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 27 juin 2017
    Commençons par le positif : de bons acteurs dans l'ensemble (l'enquêteur et le psychopathe notamment), une direction artistique et une bonne réalisation ainsi que l'ambiance relativement malsaine. Néanmoins, ces quelques éléments ne parviennent pas à sauver le film d'un véritable naufrage. En effet, si nous considérons "Creepy" comme un thriller (catégorie dans laquelle il est glissé) alors c'est un échec de bout en bout ; grosses ficelles scénaristiques (les deux affaires sont liées mais on le voyait venir depuis le début), incohérences aberrantes à la fois dans les réactions des personnages (des policiers à la limite de l'incompétence, un témoin qui était "amnésique" et se souvient de tout malgré la violence des interrogatoires) et dans l'histoire (des justifications poussives), fin longue et sans rebondissement... Presque aucun des éléments du thriller ne semble être maîtrisés. Certes, on peut parfois accepter un scénario "gros" et "irréaliste" voire même quelques incohérences, mais il y a des limites. Il faut tout de même que le film nous permette de concevoir ce qui est montré comme un minimum réalisable. Beaucoup de personnes dans la salle ont fini par rire, ce qui n'est pas l'effet recherché dans un thriller horrifique. Si le but recherché était de faire une comédie à suspens alors ce film aurait été très bon. Malheureusement, je ne pense pas que ce soit ce que cherchait à faire le réalisateur et il y a ainsi un décalage énorme entre ce qu'on veut nous montrer et ce que l'on perçoit vraiment. Un film que je déconseille vivement.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 28 juin 2019
    Quel talent, ce Kiyoshi Kurosawa, quand même ! Il réussit à instaurer un véritable climat de peur, très anxiogène, simplement à travers l'urbanisme japonais, tout ça grâce à sa mise en scène. Servi par d'excellents acteurs (surtout Teruyuki Kagawa), ce thriller peut vous faire (très) peur, voire vous traumatiser. Vous serez très surpris par différents choix scénaristiques, et croyez-moi, vous n'oublierez pas de sitôt ce film. spoiler: Et puis le personnage du psychopathe est fascinant : il est assez malin pour faire un lavage de cerveau à certaines de ses victimes, mais il est très ridicule aussi (il a peur des chiens, il est asocial, et il meurt bêtement, en ayant été très naïf et imprudent), ce qui rend ce personnage intéressant . Bref, allez-voir ce film, qui est excellent, et je vous promets, vous ne serez pas déçus !
    BigDino
    BigDino

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 473 critiques

    4,5
    Publiée le 25 juillet 2017
    Un film étrange et finalement réjouissant. Kiyoshi Kurosawa instille peu à peu son suspens et son malaise comme il sait si bien le faire, pour finir carrément dans la farce macabre. Et c'est là un équilibre difficile qu'il atteint, manifestement juste pour le plaisir de le faire, car à aucun moment explication ne nous sera donné, et aucune situation vraisemblable ne viendra nous donner les clés de l'intrigue. Alors regardez Creepy, justement nommé, pour ce qu'il est, un pur objet de divertissement, mais d'une élégance rare dans le cinéma de genre, pour preuve le soin apporté aux décors et à l'arrière-plan.
    davidvincent
    davidvincent

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 115 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juin 2017
    Habituellement assez fan des films policier ou d'horreur, venant de Corée, ou du Japon, j'attendais un peu mieux de ce film qu'une première heure où mon intérêt est resté endormi. C'est mou et plat, et finalement la deniere partie du film ne vient pas rattraper les errements du début. C'est trop tard, le manque d'intrigue fait que j'avais décroché depuis longtemps.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juin 2017
    Auteur à suivre du cinéma mondial, Kurosawa dresse le portrait de japonais modernes, avec les traditions chevillées au corps, mais au milieu d'un décor urbain moderne, avec un mode de vie plus occidental. C'est donc assez rafaîchissant, je trouve. La mise en scène est très bien gérée, avec des travellings subtils, des acteurs bien dirigés, un gros travail sur la profondeur de champ, un montage habile qui nous plonge dans une ambiance particulière tandis que le film devient un thriller psychologique de plus en plus captivant, intriguant et parfois stressant. Kurosawa ose aussi des changements d'ambiance au sein d'une même scène, avec des éclairages qui virent du vert au orange ou bien qui se font plus sombres en plein milieu d'un interrogatoire. On découvre donc, petit à petit, la vraie nature de ce voisin bien intriguant, bien flippant, dont le visage filmé seul en gros plan suffit à créer le malaise. Le scénario est, par contre, un poil confus voire brouillon parfois, et surtout, ça s'étire inutilement avec un 3ème acte raté, nuisant incontestablement à son efficacité et proposant quelques péripéties un poil invraisemblables. Au final, c'est donc une bonne surprise, on ne va pas faire la fine bouche, le film a un vrai propos, un univers parfois captivant, la mise en scène est d'un très bon niveau et la tension psychologique permet aussi l'installation de quelques moments marquants (ah ça, ce bruit d'air aspiré avec un plan complètement flippant hantera quelques-unes de vos nuits!), sans oublier le fait qu'il ne nous explique pas tout via des tunnels de dialogues. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juin 2017
    Le film s'ouvre sur une porte-fenêtre immense où finit par apparaître un psychopathe qui est en cours d'interrogatoire. "Creepy" est tout entier hanté par les fenêtres. Comme s'il fallait dénoncer une urbanisation chaotique du Japon contemporain et un enfermement presque suspicieux des familles dans leur demeure. Kurosawa (pas celui des "Sept Samouraïs") s'attaque à une histoire non pas de fantômes comme son récent "Le secret de la chambre noire" mais à une enquête policière, finalement tout aussi fantomatique qu'inquiétante. Car le réalisateur nous plonge dans une série de personnages, tous mystérieux, à la manière d'un "Twin Peaks" japonais. Laura Palmer n'est pas morte, ici, il s'agit plutôt de disparitions inquiétantes, ou de corps retrouvés dans des sacs en plastique, au fond de maisons abandonnées. Le réalisateur se plaît à raconter des couples au bord du vide, des familles décomposées, des doubles schizophréniques, dans une société japonaise où tout le monde se méfie de tout le monde et végète finalement dans une grande solitude. La mise en scène est très soignée, notamment lorsqu'il s'agit de mélanger les plans, avec pour toile de fond une fenêtre où se déroule en parallèle des personnages principaux, le monde tel qu'il est. La première partie qui retrace l'enquête en elle-même est tout à fait intéressante, d'autant qu'elle est regardée en miroir d'un couple qui se défait petit à petit dans la nouvelle demeure où ils viennent d'aménager. Le dénouement par contre est beaucoup plus hasardeux. Confus et tiré par les cheveux, il pêche par défaut de vraisemblance et exagération de la mise en scène. "Creepy" est dont une œuvre envoutante, sans doute trop longue, où il est bon de s'égarer.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 2 849 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2017
    Malgré une intrigue un peu noueuse et pour le moins improbable, et une partie enquête dans un premier temps mollassonne, "Creepy" se révèle une belle surprise. J'ai surtout aimé la montée en tension autour du personnage du voisin M. Nishino, avec l'étrangeté qui l'entoure. La dernière partie du film m'a d'ailleurs paru un peu grosse, alors que le film faisait preuve d'une sobriété bienvenue jusque là. Reste hélas à la fin la frustration de se trouver devant un film aux multiples questions sans réponse. Dommage.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2018
    Excellente surprise que ce thriller de Kiyoshi Kurosawa qui possède une atmosphère bien étrange ainsi qu'une bonne dose de suspense. Le scénario est bien ficelé, la mise en scène de qualité provoque un certain malaise chez le spectateur et le casting est très convaincant. A noter également la présence d'un méchant particulièrement flippant qui marque les esprits. Sans doute le meilleur film de Kiyoshi Kurosawa que j'ai vu jusqu'à présent.
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 580 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juin 2017
    Cauchemar en tous lieux Un ex-inspecteur de police a déménagé avec sa femme et se retrouve à être prof en criminologie dans une fac, lui qui était passionné lors de ses interrogatoires par l’analyse psychologique des criminels. A la fin du film, je me suis dit -pardonnez la trivialité- « putain le cauchemar! » J’avais adoré « Shokuzaï » du même Kiyoshi Kurosawa (aucun lien avec Akira), film qui était présenté dans sa version cinéma (ce fut fait pour la TV nippone) en deux parties de plus deux heures, film dense et doux malgré un sujet lourd. Le cinéaste y faisait montre d’une telle beauté dans les éclairages, d’une maitrise de mise en scène, que cette réalisation nous épargnait -presque- le Tragique. Ici, l’angoisse, le cauchemar… Le début du film m’a éclairé sur Kiyoshi Kurosawa : il est un cinéaste du lieu ! C’était déjà très fort avec « Shokuzaî ». Qu’ils soient extérieurs ou intérieurs, les lieux sont parties prenantes des films de K. Kurosawa, ils ne sont jamais banalisés; le réalisateur par ses choix de cadre et d’éclairage, en fait de véritables protagonistes. C’est saisissant. Quant aux comédiens ils servent très bien le film, avec des intentions de jeu toutes en retenue (« Creepy » comme « Shokuzaï ») avec pour cet opus une mention spéciale à Teruyuki Kagawa (Nishino) -déjà présent dans le second volet de « Shokuzaï »- l’acteur, bien servi par une trogne peu commune, montre une large palette de jeu, faite de subtilité et de variations, offrant ainsi une aura inquiétante et déroutante à son personnage. A n’en pas douter K.Kurosawa est un très bon cinéaste; voyez aussi « Shokuzaï », je vais quant à moi me procurer « Tokyo sonata ».
    Frédéric M.
    Frédéric M.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 147 critiques

    3,0
    Publiée le 19 novembre 2017
    Un très bon thriller avec un suspense qui tient bien la route. Servi par des acteurs qui sonnent juste, on est dans une ambiance très sombre et très glauque. Ou comment etre un gentil voisin finit par se retourner contre soit :)
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top