Notez des films
Mon AlloCiné
    Jours de France
    Note moyenne
    3,6
    18 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Bande à part
    • Culturopoing.com
    • La Septième Obsession
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Transfuge
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Le Journal du Dimanche
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Joachim Lepastier

    Un film qui apparaît à la fois « seul et accompagné » dans le paysage du cinéma français. (…) En cela, il réussit ce qu’il cherche à offrir à ses personnages : faire de sa solitude une bonne compagnie.

    Bande à part

    par Pierre Charpilloz

    Se recentrer en retrouvant le centre vide de la carte, et en embrassant les bourgs, collines et montagnes d’une France dans l’ombre des grands axes, telle est la promesse de Jours de France.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Culturopoing.com

    par Pierre Guiho

    Pour son premier long métrage de fiction, Jérôme Reybaud signe un road movie mélancolique et doux dont le traitement naturaliste rend l'improbable visible.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    La Septième Obsession

    par Xavier Leherpeur

    Avec ce premier film, Jérôme Reybaud déjoue les fausses pistes suggérées par cette ébauche de scénario pour l’étoffer et s’épanouir dans une invitation à la quiétude de la balade improvisée.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Le premier film de Jérôme Reybaud nous emmène sur les routes d'une France qui n'est pas peuplée de gens « sympas ».

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Un esprit de distinction assumé, qui fait assurément de Jours de France le film le plus délicieusement aristocratique qui soit. Non pas l’aristocratie de caste, mais celle, beaucoup plus spontanée et imprévisible, des affinités électives.

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    "Face à notre actualité désenchantante, Reybaud offre un chemin de traverse mélancolique mais superbe. La France est belle et riche de désirs pour qui sait la regarder et la réinventer d’un œil ouvert, curieux, disponible.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Didier Péron

    "Jours de France" est un film très ambitieux quand bien même il se pare de la modestie d’un road-movie économe, où chaque situation s’invente presque exclusivement sous la forme du duo, de l’échange entre deux personnes qui deux minutes avant ne se connaissaient pas ou qui ne se sont plus vues ou parlé depuis longtemps.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Transfuge

    par Sidy Sakho

    Chaque rencontre, chaque Français croisé par Pierre ou Paul parti à sa recherche, donne une nouvelle tonalité au récit. La France arpentée par les personnages et la caméra de Reybaud est davantage que celle du terroir : une ample terre d'accueil pour les petites histoires de ses habitants.

    Télérama

    par Pierre Murat

    Une belle mélancolie plane sur ce premier film, que porte un drôle d'acteur, Pascal Cervo, dont la présence n'est faite que d'absences successives. Où le dialogue, très écrit, frappe à la fois par sa crudité et sa délicatesse. Où la mise en scène est aussi élégante que les propos.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Cet hommage au cinéma de Vecchiali est un drame existentiel intelligent, paradoxalement drôle et cocasse, gorgé de beaux moments de cinéma qui dépassent largement les frontières d’un cinéma communautaire. Une découverte.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Ferhat Abbas

    Pour ce premier film, l’on doit reconnaître au réalisateur une certaine humilité dans le filmage, dans le traitement de cette fuite en avant, dont la motivation restera tout au long du film mystérieuse. Qu’est-ce que Paul cherche exactement à fuir ? Une passion qu’il n’éprouve plus ? Ou qu’il ne vivait qu’à sens unique ?

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un road movie au gré des rencontres, des désirs, de la liberté d’aller où le vent vous pousse : un ressort un peu systématique, mais un résultat sensible et délicat.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Vecchiali, auquel il a consacré un documentaire, Jérôme Reybaud trace un road-movie départemental, une errance mélancolique et surannée dans une province touchée par la désertification. Au naturalisme des images et à la monotonie du parcours, il oppose des dialogues très écrits, d’une cocasserie savoureuse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Nathalie Zimra

    Un film que sa mélancolie gracieuse et son errance poétique ne suffisent pas à construire.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Tendre et mélancolique.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Reste que ce film aussi monotone qu’interminable, dont les dialogues sonnent faux, agit plus efficacement qu’un somnifère.

    Studio Ciné Live

    par Laurent Dijan

    Le film (2h21, quand même) se voudrait  une flânerie sensuelle et mélancolique ainsi qu'une ode à la campagne or, et malgré des moments de grâce, il ne fait que s'enfoncer dans un cul-de-sac dramatique.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top