Mon compte
    Harmonium
    Note moyenne
    3,8
    21 titres de presse
    • Le Journal du Dimanche
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Croix
    • La Septième Obsession
    • Libération
    • VSD

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Première sélection cannoise d’un Japonais à suivre ("Au revoir l’été", "Sayonara") et fan de Rohmer, ce drame moral combine péripéties éprouvantes et réalisme de haute tenue. Les comédiens, dont l’élégant Tadanobu Asano, qui vient de tourner avec Martin Scorsese, sont magistraux.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Prix du jury de la sélection Un certain regard à Cannes, "Harmonium" distille l’étrangeté d’un quotidien bousculé, perturbé jusqu’au trauma.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Culturopoing.com

    par Tomomi Suzuki

    La structure du récit est complexe, mais subtile. La narration est assez elliptique. (...). Les personnages semblent retenir leur réel ressenti au fond de leur cœur. L’intemporalité des lieux (quartier mi-résidentiel et mi-industriel, rivière, église) donne une dimension universelle au récit.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    L'Express

    par Eric Libiot

    On peut certes reprocher deux ou trois facilités de scénario, mais le maillage dramatique tient le coup et l'émotion naît souvent d'une scène inattendue. La réalisation est sèche et les dérives fantastiques n'en sont que plus surprenantes. A découvrir.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Avec ce quatrième film, "Harmonium", le japonais Koji Fukada explore les tréfonds de l’âme humaine au prisme de la structure familiale. Un thriller psychologique au-delà du bien et du mal.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un film dont la lenteur explose devant la fulgurance du drame, posant la question de la violence en la lestant du poids intime de la faute.

    Le Monde

    par jean-françois rauger

    "Harmonium" est remarquable par les choix de mise en scène de Fukada.

    Les Fiches du Cinéma

    par Valentine Verhague

    À travers ce drame familial, Kôji Fukada sonde les affres des relations humaines avec une délicatesse bouleversante.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Une vision radicale et désespérée du monde que Fukuada assume sans hésitation jusqu'à la fin de son récit, avec une cohérence qui glace les sangs.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Vengeance, culpabilité et solitude, pour un thriller fascinant.

    Positif

    par Élise Domenach

    Mariko Tsutsui excelle dans l'incarnation du malheur de cette femme de foi protestante brisée, tour à tour retenue, passionnée et délirante, prise dans l'étau de la culpabilité.

    Première

    par Gérard Delorme

    Le titre original, qui signifie "au bord du gouffre", reflète la philosophie du cinéaste qui consiste à s'approcher au plus près de son sujet, en évitant de tomber dedans. Sans l'ombre d'un doute, le résultat donne le vertige.

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Le montage manie l'ellipse avec intelligence et parvient à débusquer les émotions au plus profond des êtres. Une réussite.

    Transfuge

    par Élise Lépine

    Cinéaste du détail, Kôji Fukada filme le diable à l'oeuvre dans un huis-clos glaçant, tout en lenteur et en brutalité.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Le cinéaste a lui-même écrit cette histoire tarabiscotée, à la violence sourde, révélatrice de rancoeurs effrayantes. La vision qu'il offre de la famille est cinglante à souhait. Mais non dénuée d'empathie pour les solitudes qui la constituent.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Prisonnier de son écriture en deux temps, Fukada semble abandonner ses personnages à l’arbitraire du récit – sa portée s’en trouve brutalement amoindrie. Dommage car celui-ci s’avançait pourtant avec une certaine élégance.

    Critikat.com

    par Raphaëlle Pireyre

    Fukada peine à faire entrer la noirceur pessimiste et destructrice dans le portrait du bonheur familial.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Lent et dense, ce long-métrage séduit par son étrangeté et celle de ses personnages dont, au fil du récit, on parvient à comprendre la logique. Fantomatique, Yakasa, raide comme la mort et tout vêtu de blanc, incarne le retour du passé, avec son lot de secrets et de culpabilité.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Septième Obsession

    par Claire Micallef

    Ce thriller intimiste très prenant compense la lourdeur de ses événements par la légèreté et la précision du trait.

    Libération

    par Julien Gester

    Malgré quelques lourdeurs, Koji Fukada dépeint de manière feutrée l’arrivée d’un ami ex-taulard dans une famille moins sereine qu’il n’y paraît.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    VSD

    par Bernard Achour

    Un invité parasite fait imploser une famille. Flippant.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top