Mon compte
    Seoul Station
    Note moyenne
    3,0
    190 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Seoul Station ?

    19 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    5 critiques
    3
    6 critiques
    2
    5 critiques
    1
    1 critique
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    RedArrow
    RedArrow

    1 577 abonnés 1 505 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 3 janvier 2017
    Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond en Corée du Sud.
    Non, non, on ne parle même pas de la charmante petite épidémie transformant la population en infectés voraces mais bien de la société en elle-même car, de manière bien plus affirmée que sa suite-live "Dernier train pour Busan", "Seoul Station" se sert de la thématique zombie pour mettre en exergue le fonctionnement social d'un pays dit développé qui à un moment ou à un autre s'est mis à marcher sur la tête.

    Ce n'est pas un hasard si le film se nomme ainsi (la gare de Séoul, finalement pas très mise en avant dans le long-métrage, est connue pour abriter de nombreux sans-abris) ou que l'infection démarre d'un vieil SDF anonyme. Pessimiste comme pas permis, "Seoul Station" met en son coeur des personnages issus des quartiers les plus pauvres de la ville.
    Yeon Sang-ho y décrit une jeunesse dans un tel état de précarité qu'elle en arrive aux pires extrémités (après l'avoir sorti de la rue, le petit ami de la jeune héroïne la prostitue à son insu pour payer un loyer qui ne cesse d'augmenter) et une main d'oeuvre utilisée puis rejetée violemment comme un simple bien de consommation par les castes supérieures. Démunis sur tous les plans, ces protagonistes seront ainsi les premiers touchés par cette épidémie les faisant évoluer en infectés (comprenez "révoltés") que les autorités n'hésiteront pas à tenter d'éradiquer de la pire des manières compte tenu de leur condition sociale.

    Du côté de l'intrigue générale, "Seoul Station" se construit de manière assez classique autour de deux points de vue : celui d'un père prêt à tout pour retrouver sa fille dans le chaos ambiant et celui de cette dernière qui tente de survivre avec l'aide de SDF. Même ici, la restauration d'un lien familial promise comme une échappatoire dans ce déferlement de violence débouchera sur une fin d'une noirceur absolue, éteignant la seule lueur d'espoir qui avait animé le film. Jusqu'au bout et peut-être même encore plus qu'auparavant, "Seoul Station" accentuera le drame social pour dépeindre des personnages que l'avidité de s'en sortir a conduit aux portes de la folie, supplantant même leur peur de l'infection, cette habile toile de fond métaphorique qui reprendra ses droits dans les derniers instants du film.

    En fait, les seuls véritables défauts du long-métrage proviennent des passages purement "zombiesques", même s'ils sont toujours vecteurs d'un vrai suspense, ils demeurent trop classiques pour marquer les esprits et ils sont en plus handicapés par une animation qui manque clairement de fluidité à l'écran lorsqu'il s'agit de passer à l'action.

    Plus qu'une simple mise en bouche avant d'aller faire un tour à la gare de Busan, "Seoul Station" révèle une volonté bien plus noire de mettre en avant les contradictions d'une société développée alors que sa suite, elle, s'en servira comme points d'appui pour privilégier l'action avec une efficacité peu commune.
    FaRem
    FaRem

    7 755 abonnés 9 002 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Je ne suis pas du tout habitué aux films d'animation, je n’en regarde quasiment jamais, mais après avoir vu "Train to Busan", c'était dur de passer à côté de celui-ci. Dans ce film, on retrouve une nouvelle fois une histoire centrée sur un père et sa fille sauf qu'ici, ils sont séparés et donc on va suivre leur parcours pour se retrouver à travers la ville infestée de zombies. Il n'est jamais question de l'épidémie et de comment elle a vraiment commencé, on assiste donc à un survival très classique qui parvient quand même à être captivant malgré quelques longueurs. Le film est long à se lancer, ça manque d'action et il n'y a rien de vraiment divertissant, mais c'est quand même pas mal grâce notamment à une très bonne dernière partie qui contient un twist inattendu et un final très sympa.
    cylon86
    cylon86

    2 324 abonnés 4 430 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 6 juin 2017
    Visiblement épris de zombies, Yeon Sang-Ho livrait "Seoul Station" la même année que "Dernier train pour Busan". Ce film d'animation peut d'ailleurs aisément être pris comme un prologue à "Dernier train pour Busan". Ici, le cinéaste s'attarde sur quelques personnages confrontés à l'épidémie de zombies qui se propage du côté d'une gare. Là où les sans-abris dorment la nuit pour s'abriter de la canicule déambule un vieillard blessé. Pendant que le vieillard semble se mourir, un jeune couple se dispute et se sépare. Quand le papy mourant se relève pour bouffer ses comparses, le chaos devient vite incontrôlable et le jeune couple tâche de se retrouver. Avec ce film, Yeon Sang-Ho montre la même verve sociale qui anime ses films et va même plus loin que dans "Dernier train pour Busan", condamnant ici l'humanité pour sa bêtise, sa lâcheté, sa méchanceté et ses bassesses. Les zombies sont peut-être terrifiants mais les humains le sont encore plus : les policiers se moquent bien du sort des SDF, un jeune homme prostitue sa copine pour payer leur loyer, un homme ne pense qu'à l'argent alors que tout s'effondre autour de lui... Le constat est sans appel et vient alimenter un film d'animation habilement réalisé, sachant ménager sa tension. Et si les zombies sont affreux, Yeon Sang-Ho n'a de cesse de les montrer comme un moindre mal : face au chaos, l'être humain est capable du pire, lui qui l'était déjà avant. Impossible de ne pas penser au modèle Romero dans cette œuvre singulière à la conclusion particulièrement noire...
    romano31
    romano31

    257 abonnés 1 543 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Avant de réaliser son premier film live avec l'excellent Dernier Train pour Busan, Yeon Sang-ho avait 3 films d'animation à son actif dont Seoul Station qui se déroule avant les événements du Dernier Train pour Busan. L'histoire de ce film d'animation est assez simple mais on sent que le cinéaste a voulu insuffler à son film une critique politique et sociale de la société coréenne. Pas d'humour ni de tendresse dans ce film noir et violent qui achève toutes étincelles d'espoir. Seoul Station est un bon complément au Dernier Train pour Busan et est en plus disponible en bonus sur le bluray du film. A découvrir donc si vous avez aimé le film Dernier Train pour Busan.
    Vinz1
    Vinz1

    138 abonnés 2 340 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 12 janvier 2020
    Long métrage d'animation produit et réalisé un an avant « Dernier train pour Busan » par la même équipe, « Seoul station » est le prequel du précédent et raconte l'histoire d’un sans-abri avec une étrange morsure au cou qui va propager une bien singulière épidémie dans une gare de Séoul, là où vivent tous les marginaux rejetés par la société Coréenne. Parallèlement à cette infection, on suivra Hye-Sun, une jeune femme qui essaie de survivre aux hordes de zombies affamés alors que son père et son petit ami la recherchent désespérément. Comme Romero en son temps, ce métrage animé critique la société, ici celle de Corée où les différentes classes sociales cohabitent sans se côtoyer et où l’état policier suit parfois des décisions absurdes face aux événements et comme Romero avant lui, le cinéaste coréen laisse peu d’espoir à ses personnages, préférant conclure son affaire sur un twist assez frontal. Une petite perle métaphorique vraiment bien faite avec ce qu’il faut de suspense, de gore et de retournements de situation…
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    121 abonnés 2 355 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 6 juillet 2017
    Ce dessin animé a quelques atouts pour plaire hormis la présence de zombies, des retournements de situations bienvenus.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    6 448 abonnés 7 301 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 28 octobre 2020
    Seoul Station (2016) est le prequel du Dernier train pour Busan (2016), mais les films peuvent être vu dans le désordre ou avoir vu l’un sans avoir vu l’autre, sans pour autant poser des problèmes de compréhension.

    Sang-Ho Yeon nous entraîne dans un survival en plein cœur de Séoul. Une épidémie soudaine et mystérieuse (dont on ne connait pas l’origine) transforme les habitants de la ville en morts-vivants. On suit le parcourt chaotique d’un père qui traverse la ville à la recherche de sa fille. Sur sa route, il devra redoubler de vigilance, tout comme sa fille…

    Niveau esthétisme, on repassera. Si le film nous offre quelques jolis plans en POV (caméra subjective) qui nous renvoi directement dans un univers de jeu vidéo façon Résident Evil ou Silent Hill, pour le reste, il ne faudra pas s’attendre à y voir un réel travail sur les textures ou les détails. L’animation des personnages quant à elle y est bien trop rigide et manque de fluidité, quant aux scènes d’action, elles utilisent trop souvent le "flou cinétique" (ou "motion blur"), qui ont tendance à rendre les séquences illisibles.

    Le film met un certain temps à se lancer, mais ce qui est sûr, c’est qu’une fois que l’on est dedans, la tension nous maintient en haleine jusqu’à la fin. Le caractère social du film est relativement rude, il y est question de prostitution, de marginaux et de SDF. L’univers sombre et craspec ne fait que renforcer la noirceur du film, face à un scénario assez simpliste et une mise en scène parfois mollassonne.

    ► http://bit.ly/CinephileNostalGeek ★ http://twitter.com/B_Renger ◄
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    698 abonnés 3 323 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 février 2019
    Préquelle de son étonnant "Dernier train pour Busan" réalisé en 2016, Yeon Sang-Ho nous livrait la même année ce film d'animation nommé "Séoul Station" où l'on y voit une invasion de zombies dans la ville de Séoul. Et autant dire que l'on passe un excellent moment de cinéma car l'ensemble possède une bonne dose de suspense, des personnages assez attachants, des bonnes scènes gores, une animation bien agréable à visionner et une histoire qui nous tient bien en haleine. Une très bonne surprise en ce qui me concerne !
    Ti Nou
    Ti Nou

    441 abonnés 3 395 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 août 2017
    Avant le très réussi "Dernier train pour Busan", Yeon Sang-ho en avait réalisé une sorte de brouillon avec ce "Seoul Station". Il y décrit la misère en s’appuyant sur une épidémie de zombies dans un film dur, sans concession (notamment dans le dernier acte) mais dont l’animation ne rend pas toujours très efficacement les mouvements de foule et de fuite et qui ne parvient pas toujours à rendre ses personnages attachants (à cause certainement d’un sur-jeu dans le doublage).
    Ciné2909
    Ciné2909

    67 abonnés 1 638 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 21 novembre 2020
    Le réalisateur Yeon Sang-ho avait fait ses premières armes à travers l’animation et c’est sous cette forme qu’il a donné naissance à Seoul Station, prequel de Dernier train pour Busan. On est vite frappé par le profil des personnages qui nous sont présentés ; ça débute avec des sans-abris et se poursuit avec une jeune femme forcée de se prostituer. Passons aux côtés moins réjouissants avec d’abord des graphismes qui vont diviser les spectateurs. Cela est couplé à une animation assez rigide mais le plus problématique reste ce rythme inconstant. La dernière partie, malgré quelques surprises, nous plonge dans l’ennui nous laissant avec un avis très mitigé.
    The Claw
    The Claw

    60 abonnés 727 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 14 avril 2017
    Il s'agit en fait du dessin animé qui est à l'origine du film "Dernier train pour Busan".

    Je ne suis pas fan du trait en ce qui concerne comment sont dessinés les personnages. Par contre, les décors sont extrêmement bien faits. L'animation est passable. J'ai bien aimé le scénario, même si par moments, cela manque cruellement de rythme : à certains moments, on est sur le point de piquer un somme, et tout à coup ça repart et on est de nouveau à fond dedans. C'est un peu dommage. Mais ce qui fait remonter ce dessin animé dans mon estime, c'est son "double twist" final qu'on ne voit vraiment pas venir.
    Donc pour conclure, on peut dire que c'est quand même nettement moins bien que le film "Dernier Train pour Busan", mais que malgré tout cela reste intéressant à voir. La question que je continue à me poser est : est-ce que c'est vraiment une bonne idée de traiter des zombies sous forme de dessin animé, car cela reste à mon sens beaucoup moins efficace qu'en film...
    Stargate
    Stargate

    276 abonnés 2 880 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 7 avril 2017
    "La nuit dernière, un incident, parti d'une petite émeute, s'est répandu dans le monde entier, qui est désormais dominé par les zombies" : je ne sais pas d'où sort ce synopsis, mais, mis à part le fait qu'il y ait bien des zombies, le reste n'existe pas.
    Voici mon résumé : un homme mordu au cou va se réfugier dans une station de métro de Séoul. Il finit par mourir, puis se relève pour s'en prendre aux gens, qui subissent le même sort. Le phénomène prend de l'ampleur à tel point que Séoul tombe dans le chaos.
    J'ai découvert après l'avoir vu que c'était une préquelle du film "Le dernier train pour Busan". Comme pour lui, je trouve que les notes sont trop généreuses. Sauf qu'ici, malgré des dessins assez bons, je m'éloigne encore plus de la moyenne des critiques des spectateurs.
    Le scénario est très faible, à l'image des personnages principaux sans grand intérêt, pour lesquels je n'ai pas réussi à m'attacher.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    634 abonnés 2 718 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 1 juin 2020
    Même si la morale finale ambiguë de renversement de l'ordre établi par la masse zombifique est intéressante, le long métrage est très loin du génie de Dernier Train pour Busan.

    Notamment à cause d'une écriture moins fluide et de personnages assez stupides.
    Muriel B.
    Muriel B.

    13 abonnés 54 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 avril 2023
    Seoul Station, c’est Walking Dead, mais en dessins, et ça se passe à Séoul (prenez garde, Sherlock est dans la place!). Les animations sont pour le moins splendides et effrayantes (on parle de zombies quand même…) et rendent un bel hommage, si je puis dire, au genre des rôdeurs.

    J’avoue avoir à plusieurs reprises soupiré et levé les yeux au ciel face aux décisions de certains protagonistes – que voulez-vous, je suis rodée en matière de zombies maintenant, et l’inconscience peut avoir tendance à me hérisser le poil ! Malgré tout, j’ai plutôt apprécié cette animation – suivie d’un film en real si je puis dire – qui somme toute aborde divers sujets assez compliqués et pour beaucoup politiques : la question de la considération des sans-abris notamment est pas mal mise en valeur, ainsi que l’État (les militaires) face à un état d’urgence encore inconnu et qui sacrifie une population innocente et dépassée par les événements. Je pense également que certains travers de la société sud-coréenne ont été mis en exergue, mais pour le coup je n’ai pas suffisamment de connaissances de cette culture pour valider mes propos. Aussi, il me semble que toute crise de type zombiesque mettrait à nue n’importe quelle société – largement démontré dans The Walking Dead et d’autant plus dans la série préquel Fear The Walking Dead.

    En bref, je vais m’empresser d’enchaîner avec Dernier train pour Busan et croiser les doigts pour ne pas cauchemarder ensuite !
    kyu f
    kyu f

    82 abonnés 435 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2019
    une pépite niveaux film zombie animation , a une tres bonne animation assez belle je l'ai posté sur ma chaine youtube 0 commentaire négatifs 0 dislikes car c'est un bon film ! il le mérite le films est poignant métrisés tristes comme émouvant ! a voir a 100%
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top