Mon compte
    Petite amie
    note moyenne
    3,1
    49 notes dont 9 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 9 critiques par note
    4 critiques
    2 critiques
    0 critique
    3 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Petite amie ?

    9 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1436 abonnés Lire ses 3 634 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2017
    Neema Barash a 17 ans. Fuyant les problèmes familiaux, elle traîne avec ses amies, boit et se drogue à l'occasion. Elle tombe amoureuse de la nouvelle venue du lycée. Le premier film de la réalisatrice Michal Vinik a connu un certain succès dans différents festivals, en particulier celui de San Sebastian. La comparaison qui a été faite avec Mustang voire La vie d'Adèle a du mal à se confirmer. Il y manque beaucoup d'intensité et une mise en scène qui aurait davantage de relief. Un bon point tout de même pour le contexte israélien et les problèmes identitaires de la société. Mais cela reste trop évanescent et inabouti pour qu'il y ait de quoi s'enthousiasmer.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 900 abonnés Lire ses 3 531 critiques

    2,5
    Publiée le 12 août 2017
    J’aime beaucoup le cinéma israélien. Même s’il arrive parfois qu’il me déçoive. Comme ici. J’en avais entendu du bien et j’en attendais donc autre chose. Même si l’on est là devant le portrait plutôt délicat d’une jeune fille qui découvre tout à la fois : une sexualité naissante, un premier amour, un certain désir de liberté. Tout cela dans un pays où la religion, l'armée et les traditions occupent une place prédominante. Le tout est fait avec une certaine pudeur et un certain tact. Les clichés inhérents à ce genre de film sont (tout juste) évités. Pour son premier film, la jeune réalisatrice Michal Vinik (qui dit avoir mis beaucoup de sa jeunesse dans son scénario) nous offre aussi une mise en scène assez rythmée. C’est aussi solidement interprété par des jeunes actrices non-professionnelles plutôt convaincantes. Malheureusement, je n’ai jamais vraiment accroché. Je me suis poliment ennuyé tout le long. La sous-intrigue sur la disparition de la sœur ainée prend trop de place à mon goût, scindant trop le récit principal sur la romance entre les deux jeunes filles et n’apportant rien. Malgré quelques jolis moments, l’ensemble reste cependant un peu trop sage. Dommage.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 707 critiques

    2,0
    Publiée le 9 août 2017
    Promenade an terre adolescente sans grande teneur. Certes, cela se passe en Israël avec toutes les absurdes tensions inutiles entre juifs et arabes. L'envie d'intensité de l'adolescente balaye les barrières entre les sexes, entre les origines. Le père a beau affirmer les traditions, la mère s'y soumettre, nous voyons bien que cela n'est plus opérant. La liberté sexuelle, qui anime une partie de la jeunesse israélienne, se déploie sur fond de désespoir ambiant. Je n'ai pas décollé avec ce film. L'ennui, si caractéristique de l'adolescence, m'a gagné durant le déroulement de ce film, qui se contente de circuler dans le déroulé de la vie d'une jeune fille de dix-sept ans.
    Cyril L.
    Cyril L.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 2 août 2017
    Un immense film sur la société contemporaine, ses aspirations, ses doutes.
    A travers le prisme de l'adolescence c'est une reflexion profonde sur le sens de la vie et notre place dans l'univers qui est ici abordée.
    Une cinéaste majeure est née. Un film essentiel !
    Francisco Bianchi
    Francisco Bianchi

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 2 août 2017
    Un très beau premier film d'une réalisatrice israélienne promettante. La complicité entre ces deux filles est touchante et surtout ses jeux.
    Apanage
    Apanage

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 38 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mai 2018
    Cet opus nous narre le premier amour lesbien de deux adolescentes : Naama BARASH (la principale protagoniste) avec Dana. Naama oublie ses tracas familiaux grâce à cet idylle et ses sorties entre amies.
    Cette romance est racontée sans niaiserie.
    Pour ce qui est de l’impression générale laissée par le film, la réalisation donnent une impression de confinement. On a également le sentiment d’un espace saturé. En effet, quel que soit la taille de l’espace filmé, le sujet est souvent tronqué par le cadre. Au début du long-métrage, on nous sert deux plans montrant sur une foule de jeunes. Le premier est resserré de façon qu’on ne voie pas les contours de la masse. Le deuxième plan qui filme la foule en plongée nous dévoile uniquement la scène que les jeunes observent au fond. Autre exemple : un plan sur la maison de l’héroïne est coupé au niveau du toit. J’oserais dire qu’il y a de nombreux plans tronqués.

    En ce qui concerne le traitement du sujet, le point de vue adolescent est traité avec pertinence, on ne nous montre pas des jeunes qui s’énervent sans raisons valables. Lorsque Naama est mise hors d’elle, c’est justifié par une situation de tension croissante et par le contexte.
    La situation familiale de l’héroïne est effectivement compliquée. L’illustration la plus évidente de ce fait est la disparition de la sœur ainée de Naama, qui évite une certaine pression.
    spoiler: En effet, au début de l’histoire la sœur ainée de Naama est partie sans donner de nouvelles. Au cours du film on nous confirme qu’il s’agit d’une énième ballade d’une femme fuyant la pesanteur de l’ambiance familiale. Elle est retrouvée avant la phase de dénouement du film. Je remarque que la conclusion du film coïncide avec une très probable nouvelle escapade de l’ainée. Or, à ce moment Naama semble surmonter sa rupture sentimentale et paraît prête à aller de l’avant, peut-être vers une nouvelle relation. La « fugue » de sa sœur étant simultanée au déroulement de l’histoire, son retour étant concomitant à la rupture de Naama, la nouvelle fuite coïnciderait avec un nouveau départ de l’héroïne ?

    Je conclus donc sur un long métrage de qualité. Son visionnage m’a intéressé, d’une part pour le récit, d’autre part pour l’aperçu de la société Israélienne qu’il nous suggère. L’idylle me rappelle un peu le film suédois Fucking Amal, qui aborde un sujet semblable. Cependant, les deux films ont à l’évidence des caractéristiques propres, à des lieux et des époques éloignés.
    Ivan B
    Ivan B

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 août 2017
    Remarquable premier film sur l'émancipation d'une jeune fille israélienne d'aujourd'hui. Champion des festivals, ne ratez pas ce fort et beau film.
    Miimon
    Miimon

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 2 août 2017
    Une belle image, de beaux acteurs (amateurs, même si cela se fait de plus en plus dans le cinéma dit indépendant), une histoire simple mais néanmoins efficace. L'image est pensée pour servir la sensibilité des acteurs, ce qui les magnifie. La narration secondaire qui traite de la société israélienne, critique parfois désabusée, parfois amusée est percutante et claire, sans être grossière non plus. Les personnages sont bien construits et intéressants pour la majeure partie d'entre eux (en dehors des deux meilleures amies cruches de l'héroïne, excessivement agaçantes!), même si l'on aimerait que la mise en scène soit plus aérée parfois, dans la mise en espace notamment (certaines séquences sont un peu claustro). Pour un premier film, c'est un très bon cru.
    Caroline P.
    Caroline P.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 août 2017
    J'ai beaucoup aimé! Les actrices sont très touchantes, et convaincantes pour des non professionnelles.
    Le fait que cela se passe sur fond de contexte politique israelo-palestinien apporte encore plus de profondeur au film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top