Mon compte
    Love, Simon
    Note moyenne
    4,0
    3326 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Love, Simon ?

    217 critiques spectateurs

    5
    62 critiques
    4
    89 critiques
    3
    44 critiques
    2
    13 critiques
    1
    7 critiques
    0
    2 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    RedArrow
    RedArrow

    1 552 abonnés 1 504 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 3 juillet 2018
    Voir Greg Berlanti à la tête d'un teen-movie produit par un grand studio avec comme personnage central un adolescent gay n'était pas forcément la promesse d'une très grande subtilité. Non pas que le producteur/réalisateur/scénariste à succès n'ait pas abordé par le passé des thématiques en phase avec notre société actuelle à travers ses différentes oeuvres cinématographiques et surtout télévisuelles (il est derrière toutes les séries de super-héros DC/CW par exemple), c'est même tout le contraire, mais on ne peut pas dire que la finesse d'écriture soit la première qualité que l'on retient d'elles malgré leur exemplarité en ce domaine.

    La première demi-heure de "Love, Simon" va hélas confirmer nos craintes en prenant la forme d'une exposition complètement artificielle digne d'un mauvais pilote d'une teen-série de la CW justement. Rarement on aura eu autant de mal à entrer dans un film qui paraît se complaire à retranscrire un monde adolescent quasiment idyllique sur tous les plans et auquel il est bien difficile de croire. Dans un premier temps, tout semble si caricatural dans l'ensemble des domaines abordés (la famille, les amitiés lycéennes, le milieu scolaire,...) ou les présentations avec les personnages (même les prémices de la relation entre Simon et son mystérieux correspondant peinent à s'installer) qu'on reste sur la touche, à commencer à se questionner si ce choix de film a été vraiment le bon (du moins, si on était à la recherche d'un minimum de finesse)...

    Et pourtant, si on avait su...
    A posteriori, on en viendra finalement à se demander si cette pénible introduction n'était pas en réalité justement conçue dans le but de montrer un monde basé sur les apparences dans lequel évoluent ces adolescents pour mieux dissimuler la profondeur de leurs failles.
    Car, en l'espace de quelques scènes-clés, "Love, Simon" va simplement se transformer en petite bombe émotionnelle d'une justesse incroyable pour traduire le malaise adolescent. Traitant de l'affirmation de l'identité sexuelle avec un naturel désarmant et non sans humour au travers de séquences particulièrement senties (le coming-out hétérosexuel, un monde version "très gay"), le film de Greg Berlanti tape sans cesse dans le mille grâce à la qualité de ses dialogues fendillant la carapace de ses personnages adolescents. L'intrigue générale de teen-movie a bien sûr tendance à grossir le trait pour ménager ses rebondissements et savoir humidifier nos yeux au bon moment mais "Love, Simon" trouve constamment le moyen de sonner juste, nous attachant toujours un peu plus au devenir de cette bande d'amis régi inconsciemment par le poids du secret de Simon et, bien évidemment, à celui de Simon lui-même dans ce qui va prendre la forme d'une épreuve inévitable face aux idées préconçues et dépassées.
    Le film explosera tous les compteurs de l'empathie dans sa dernière partie en enchaînant les scènes de confrontation entre Simon et son entourage pour toucher de manière exponentielle au plus vrai, au plus réel, du coeur de son sujet sans en ignorer les conséquences (la conversation avec son père sera d'ailleurs le plus haut étage atteint par cet ascenseur émotionnel).

    On sort de "Love, Simon" sur ce petit nuage où seuls les meilleurs feel-good movies peuvent nous déposer, impressionné par un long-métrage qui, sans chercher à exercer un militantisme exacerbé, a su transcender son étiquette réductrice de "premier-film-d'un-grand-studio-sur-un-ado-gay-blabla" pour devenir un excellent teen-movie touchant d'authenticité et avec une portée simplement universelle. Quel joli film !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 mai 2018
    Honnêtement je suis allée à l'avant-première de Love Simon en trainant des pieds. Les films "gay" grand publique sont souvent pleins de clichés. Eh bien... techniquement, celui-là aussi. MAIS (et c'est un gros "mais"), il a l'intelligence non seulement de s'en moquer (ce que beaucoup de films font) mais aussi d'étudier comment Simon vit et s'identifie à ses clichés. Oui certains gays y collent mais pas tous et Simon va devoir comprendre qu'être gay n'est pas une étiquette mais une partie de soi.
    Alors oui, évidement, c'est un "film d'amour d'ado" et ce n'est probablement pas le film de l'année. Mais c'est un film qui, en toute simplicité, vous touche, vous fais réfléchir, tout en réussissant à coller aux codes des teen movies américain. J'adore et recommande pour une soirée "amour" sympa.
    tony-76
    tony-76

    1 024 abonnés 1 410 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 26 juin 2018
    Ce genre de film fait souvent un tabac dans les salles américaines, dû à un sujet émouvant qui touche droit au cœur. Nous avons eu l'année passée le beau Wonder qui avait enchanté l'Amérique et aujourd'hui, c'est au tour de Love, Simon de nous émouvoir. Bien que le scénario soit devenu banal actuellement, le long-métrage de Greg Berlanti parvient à traiter du phénomène avec humour et légèreté. Le protagoniste choisi d'affronter ses peurs et de s'afficher comme il est, quoi qu'il va se passer... Et entame une relation intime, en ligne avec une personne du collège. Simon s'interroge et aimerait bien savoir qui se cache derrière ses conversations parce qu'il tombe sous le charme de cette personne. Nick Robinson (Everything, Everything) réussit à rendre son alter ego sympathique et spoiler: jamais il n'est dépeint comme une victime.
    Il a des parents qu'on aimerait bien avoir, joués par Jennifer Garner et Josh Duhamel, des amis cool qui l'acceptent malgré ses différences et beaucoup d'ambition. Le reste de la distribution s'avère tout aussi charismatique et attachant. On retrouve même des jeunes acteurs ayant participé dans des séries populaires comme 13 Reasons Why avec la rayonnante Katherine Langford - la fameuse Hannah Becker - et aussi le discret Miles Heizer, et celle de The Flash à savoir le charmant Keiynan Lonsdale. A noter que le rôle de Tony Hale, sous les traits d'un proviseur célibataire vaut le détour ! Il ajoute pas mal d'humour à l'ensemble de la production. Love, Simon comprend également plusieurs références cinématographiques dont le public serait dans les étoiles spoiler: - Harry Potter, Game of Thrones -
    et sa bande sonore s'avère une réussite, parvenant à nous faire pleurer dans certains passages déchirants... Il faut parfois accepter la vérité, même si elle est dure à entendre. On reste tel qu'on est ! Enfin, Love, Simon est un nouveau teen-movie largement au dessus de ceux qu'on a pu voir récemment - Midnight Sun - et permet à ceux qui n'osent pas faire le premier pas, d'ouvrir leur cœur. Un pur moment de bonheur !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 22 juin 2018
    Une bonne surprise ! J'ai adoré !
    Le sujet est traité avec justesse sur bien des aspects. Malheureusement, je pense qu'il faut être concerné pour apprécier le film à sa juste valeur !
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    387 abonnés 1 025 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 27 juin 2018
    On ressort du film bouleversé, non sans avoir versé quelques larmes. Mais conquis. Comme suspendu en haut de la grande roue dont n’arrête pas de parler notre héros comme une métaphore de sa vie, avec ses hauts et ses bas. L’amour guimauve, c’est bien. C’est encore mieux quand il va plus loin et soulève des questions de société. Sans compter que Love, Simon devrait aider de nombreuses personnes à ne plus avoir peur. Ne plus avoir peur d’aimer qui l’on veut. Et surtout de s’aimer tel que l’on est. C’est sans doute ça aussi, la magie du cinéma.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 28 juin 2018
    Ce film traite de l'homosexualité d'une façon intelligente, il n'est pas larmoyant au contraire je le trouve très positif avec un beau message. Je pense qu'il devrait y avoir plus de films sur ce sujet, surtout que ce film met en avant le côté humain avant tout. L'intrigue n'est certes pas extraordinaire mais authentique et touchante. En comparaison, Bobby seul contre tous est plutôt choc et puissant émotionnellement mais Love Simon est tout en finesse et en douceur. Love Simon est assez fluide dans le déroulement et très bien réalisé.
    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    598 abonnés 1 402 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 29 avril 2021
    En ce mois des fiertés, quoi de mieux qu'un feel-good movie à la sauce teenager où un ado à la vie parfaitement ordinaire se voit contraint de révéler son plus grand secret à son entourage : son homosexualité. Absolument classique dans sa forme et par ses personnages, "Love, Simon" se veut original et important par l'identité refoulée de son personnage principal. Message sur la tolérance et sur le regard qu'on porte sur les autres, je me suis même retrouvé avec la larmichette à l'oeil (bon ok, j'ai chialé !...) car la fierté du personnage d'être qui il est ainsi que l'interprétation juste des acteurs sont attendrissants et convaincants. L'humour est là (le coming-out hétéro est fameux), servi avec légèreté et peps, sans oublier les scènes d'introspection ou celles avec les parents (très bien interprété par Jennifer Garner et Josh Duhamel) qui contre-balancent avec une émotion certaine ! Les codes du teen-movie ne sont pas renversés (on retrouve le cadre spatio-temporel identique à toutes les séries à la mode sur Netflix !) et du coup, on peut craindre la redondance du scénario et de certains seconds rôles en apparence clichés mais l'intrigue centrée autour du secret du jeune héros (Nick Robinson, simple mais juste, qui défend la différence de son personnage en la fondant dans la normalité !) mène l'ensemble avec subtilité et finesse. Le mystère et les faux-semblants qui s'enchainent autour de l'identité de son correspondant secret véhiculent du suspense et surtout cela remet au gout du jour un vieux ressort de la comédie romantique, à savoir la correspondance épistolaire ! Oui, "Love, Simon" est adressé à un jeune public mais pas que : c'est un hymne à l'amour sous plusieurs formes mais au fond similaires et la bienveillance du scénario fait qu'on ne peut que trouver un point d'accroche pour se sentir concerné par ce beau petit film. La mise en scène reste simple et ne déborde pas dans le pathos, et ce, même quand il en a l'occasion. La naïveté qui s'en dégage est une force car au travers de cette société idéale où chacun accepte la différence les bras ouverts (tout en restant réaliste bien sûr), on a là un hymne à la tolérance qui ne ferait pas de mal à certains d'entre nous... C'est une mission accomplie pour ce feel-good movie qui nous fait sortir de la salle avec un sourire fier !
    ferlings
    ferlings

    20 abonnés 85 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 19 mars 2018
    Je suis Gay, fier de l'être et ce film m'a rendu heureux. Je m'y suis vue et reconnu en tant que Gay à hoodies 😉.
    Il est important qu'à notre époque les Gay soient sortie du stéréotype standard que se font les gens, surtout au cinéma. Il faut nous montrer dans toute notre diversité et notre normalité.
    On a ici un film qui montre à quel point sortir du placard n'est pas une chose facile encore aujourd'hui, mais qui dans un monde parfait ne constituerait que 3 mots : "Je suis Gay", aussi banals que "je préfère une pomme...."
    On a une très belle histoire, un peu cliché parfois mais tellement agréable à voir et à ressentir.
    Je vous le conseil à tous.
    Tony L'Ambassadeur
    Tony L'Ambassadeur

    29 abonnés 566 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 8 juin 2018
    Voilà qui fait du bien. Un film américain, comme ils savent si bien les faire, avec plein de bons ressentiments et une bande-son plutôt cool, un feel good movie quoi! Un de plus ou de moins vous me direz! On pourrait justement être tanné de ce type de film, mais Love Simon est à part de cela. Habituellement, lorsque le sujet est le coming-out d’un adolescent on pourrait s’attendre à voir un film d’auteur, un film burlesque presque ridicule ou encore un drame magnifique. Love, Simon propose autre chose et c’est cela même la grande nouveauté. Nos voisins américains prennent les choses en main et tentent de transformer un sujet, encore tabou dans certains états, en un devoir d’acceptation et de tolérance en tant que bon américain. Certains ne seront pas d’accord avec moi, je le consens, mais je pense que Love, Simon participera à éduquer certains citoyens américains, peut-être plus facilement une jeune génération, mais du moins à faire évoluer des mentalités. On n’en demande pas moins sous l’air Trump. Cela reste très rose bonbon bien évidemment et ce n’est pas sans maladresses, mais l’intention est là et c’est encouragent. Les personnages représentent mieux la population américaine, on traite d’un sujet délicat et certains personnages sont vraiment drôles, je pense au Principal et la professeure qui chapeaute la comédie musicale. On dépoussière légèrement le style, mais je suis certain que cela fera son effet. C’est un GO!
    PS : à voir en Vo ou Vostfr
    ffred
    ffred

    1 528 abonnés 3 972 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 28 juin 2018
    Voilà sans doute l’une des premières comédies romantiques pour ados avec un héros gay. Si cela peut aider certain(e)s de faire leur coming-out, c’est parfait. Il est déjà difficile de se découvrir gay à l’adolescence, encore plus de le faire savoir. Cinématographiquement parlant, Love, Simon est ultra conventionnel. La mise en scène est vraiment très impersonnelle, le scénario bourré de clichés et d’attendus, et la fin est dégoulinante au possible. Les acteurs ne sont pas très charismatiques et ne rendent pas leurs personnages spécialement attachants. Mais un certain charme et une certaine fraicheur se dégagent de l’ensemble. C’est même parfois touchant et souvent drôle. Sans négliger le fait que cela rappellera pas mal de choses à beaucoup de monde. Voilà donc un film qui, s’il n’est pas un chef d’oeuvre, a au moins le mérite d’exister. Léger mais pas si anodin que cela.
    sebito
    sebito

    2 abonnés 163 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 30 juin 2018
    Un excellent teen movie. Tout ce qu'on attend d'un film: la salle (moi inclus) a ri, versé sa petite larme, applaudi, bref a vécu le film. Ce film, simple, aborde des sujets graves que tou gay a connu: la personne qui se dit super cool (l'adjoint du proviseur ici) mais qui est en fait bourré de clichés (comme lorsqu'il lui parait évident que deux gays dans le même lycée vont forcément sortir ensemble (bah non c'est pareil que pour els hétéros, il faut un minimum d'attirance)), le stress du coming out, la colère des parents, le fait de vivre son coming out seul, le outing. La liste est très longue. Tout cela est abordé simplement. On y pense pas sur le gout mais après avoir vu le film. Au final, un très bon film qui mérite largement d'être vu.
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    166 abonnés 686 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2018
    "Love, Simon" est le premier film de son genre : une comédie romantique américaine mettant en scène un personnage principal adolescent et homosexuel. Autant dire que c'est vraiment réussi, même si on retrouve un scénario avec une évolution psychologique classique et des personnages secondaires dont les américains raffolent, mais toutes les émotions que traversent cet adolescent sont tellement bien exploitées et Nick Robinson les exprime avec justesse. On comprend les décisions et les motivations de l'adolescent qui le poussent à se retrouver dans des situations mettant en danger ses piliers. C'est touchant, émouvant et parfois drôle mais sans jamais tomber dans le pathos. La réalisation est classique, sans idées originales et c'est un peu ça qu'il manque dans le film. La bande son est très actuelle et colle aux ados. Les acteurs sont tous touchants et on croit à cette bande d'amis sans hésiter. "Love, Simon" est un film avec un beau discours et une belle tolérance.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    137 abonnés 1 171 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 24 octobre 2018
    Ce film c'est un peu comme une belle pomme qu'on aurait ruiné à force de l'avoir fourré jusqu'au trognon de sauce, de crème et de glace. Ça dégouline, c'est écœurant et à la fin de la nausée on vomit. Tout sonne trop niais trop évident. "Je suis comme vous" mais bien sûr moi aussi j'ai une gueule de top modèle, un papa ancien quaterback, une maman sexy à faire se redresser un paralytique et une chambre de 30m². D'ailleurs pour mes 16 ans j'ai aussi reçu une voiture. Pareil je te dis. Et je ne te parle pas des dialogues avec tes potes tous PG13, nous conversons pareillement avec mes compères. Sans parler des situations pas du tout évidentes qui s'accumulent spoiler: (non vraiment sa meilleure amie est amoureuse de lui ? J'aurai jamais deviné !)
    . Tout devient de plus en plus improbable jusqu'au twist ending final complètement foireux. Si vous avez moins de 18 ans et cherchez à emballer Dilan, Jennifer ou Alison allez y les yeux fermés. Pour les autres... Vous êtes trop vieux pour vous laisser emballer par cet alignement d'âneries qui ne ressemble en rien à la vie et ne peuvent donc ni vous émouvoir ni vous apprendre quoi que ce soit. [Au modérateur le spoiler est dissimulé]
    Victor-Hugo Rodriguez
    Victor-Hugo Rodriguez

    15 abonnés 38 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 1 juillet 2018
    Je ne sais pas pourquoi j'ai autant aimé ce film. Il a des défauts, bien sûr. Mais tellement de qualités. Et en premier lieu, c'est réel. Vraisemblable. Exact. Loin des représentations parfois caricaturales parfois présentées au cinéma, ce film montre l'histoire de gays ordinaires, ni homophobes ni militants. Comme le dit Simon au début du film, I'm juste like you. Il pourrait également dire cela en s'adressant aux gays. I'm juste like you. Et c'est là que le film est si juste. Il montre les réalités du quotidien des adolescents qui découvrent ce genre de questions, les discussions par lettres, l'attente, l'excitation, l'imagination survoltée, les déceptions et les peines. Les premières ouvertures aux autres, les réactions. Tout ceci porté par un Nick Robinson remarquable, même si, comme toujours dans ce genre de films, on peut regretter que le rôle majeur du film ne soit pas interprété par un acteur gay. À Nick Robinson s'ajoute le casting quasi complet de 13 reasons why, qui nous aide du coup à nous immerger dans l'ambiance d'un lycée (on regrette juste l'absence de l'excellent Dylan Minette). Le personnage du proviseur est très réussi, la musique également. Quelques défauts (la dernière scène que j'ai trouvée peu réaliste, contrairement, donc, à l'ensemble du film ; la réconciliation un peu forcée de Simon avec la personne qui le trahit, casée à la va-vite comme s'il fallait que tout fût parfait à la fin), mais un très beau film, à montrer dans les écoles, ou pas, à chacun de le découvrir, à l'image du message porté par le film selon moi : les revendications vindicatives de part et d'autre, libre à chacun de les porter, mais à côté des deux camps il y a des gens juste like you.
    maxime d
    maxime d

    12 abonnés 2 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Aller le voir génial comme film vu en avant première j ai adoré il y a l actrice de 13 reasons why donc j’avais envie de le voir se film aller le voir absolument
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top