Mon AlloCiné
    Thelma
    Note moyenne
    3,3
    30 titres de presse
    • L'Ecran Fantastique
    • VSD
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • La Septième Obsession
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Mad Movies
    • Première
    • Transfuge
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Le Nouvel Observateur
    • Libération
    • Sud Ouest

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 critiques presse

    L'Ecran Fantastique

    par Yann Lebecque

    (...) une expérience émotionnelle et sensitive, abordant avec finesse les questions de refoulement, d'interdits et d'éducation, qui touche plus au coeur qu'à l'intellect.

    VSD

    par Bernard Achour

    C’est avec une puissance d’expression visuelle sidérante, une dramaturgie digne d’un conte mythologique et une attention à l’humain jamais prise en défaut que son film envoûte, bouleverse et terrifie dans un même élan.

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Du fantastique qui a du corps du coeur et de l’ambition et que ne renierait sans doute pas Stephen King.

    Culturopoing.com

    par Carine Trenteun et Olivier Rossignot

    Sombre et éthéré, "Thelma" renvoie aux grandes créations fantastiques qui employaient la métaphore surnaturelle pour définir l'état de femme face à son corps, à ses désirs, son animalité, ce bouillonnement intérieur qui ne demande qu'à exploser et à s'assouvir dans une société qui enserre et emprisonne.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Alexandre Janowiak

    Malgré quelques divagations scénaristiques, "Thelma" est un sublime conte initiatique fantastique, thématiquement très riche, empreint d’un onirisme envoûtant et d’une grâce ensorcelante.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Entre drame familial et thriller fantastique, un film troublant et captivant, magnifiquement réalisé.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Si on peut regretter une symbolique parfois un peu appuyée et un dénouement hâtif, le film n’en est pas moins très réussi et devrait remettre à Joachim Trier, réalisateur encore trop méconnu en France, de conquérir un plus large public.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un film qui croise l’épouvante du film de genre et le refoulement du puritanisme, par un cinéaste héritier tout à la fois de Dreyer et de Hollywood.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    De bout en bout, Trier surprend avec ce long-métrage envoûtant et habilement construit. (...) Bouleversant.

    Les Fiches du Cinéma

    par Michael Ghennam

    Joachim Trier s’essaie au cinéma de genre, sans négliger la peinture humaine qui fait la force de son cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Positif

    par Yannick Lemarié

    Plusieurs types d'images coexistent dans le film (...). C'est pourtant l'image cinématographique qui rend le mieux compte de la puissance explosive d'un désir trop longtemps contenu et de la propagation de ses ondes.

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Un thriller psychologique de toute beauté.

    Voici

    par Lola Sciamma

    Un film d'horreur sensuel et glacial.

    aVoir-aLire.com

    par Gérard Crespo

    Mêlant fantastique suggestif et étude de mœurs implacable, cette œuvre maîtrisée confirme le savoir-faire de Joachim Trier.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    La Septième Obsession

    par Claire Micallef

    Un thriller haletant où le fantastique, savamment distillé par éclipses brutales, semble être la manifestation paranormale d’un retour du refoulé.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Joachim Trier avait séduit avec Oslo, 31 août, il est moins convaincant dans ce thriller surnaturel au maniérisme froid.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Dès lors qu’il est tenu par le carcan du thème, Trier ne peut qu’inventer des visions étonnantes et spectaculaires, dont on peut dire qu’elles sont assez convaincantes, même si elles ne désignent pas le film comme autre chose que l’exercice de style d’un élève doué.

    Les Inrockuptibles

    par Bruno Deruisseau

    Le réalisateur [...] insuffle dans ce premier film non-naturaliste ses obsessions : une déchirante solitude intérieure, une obsession pour la mort et pour les fantômes du passé.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Mad Movies

    par Jean-Baptiste Herment

    Le genre de spectacle pas forcément désagréable à regarder, mais dont l'audace s'avère somme toute assez relative, surtout que le maniérisme de la mise en scène de cette histoire d'amour féministe donne l'impression tenace de se trouver face à un tableau aussi soigné qu'hermétique.

    Première

    par Christophe Narbonne

    Thelma possède pourtant un je ne sais quoi de sophistication vénéneuse, une forme d’ambiguïté retorse qui le rendent très fréquentable.

    Transfuge

    par Nathalie Dassa

    On retient une photographie élégante, la mise en scène intimiste de Trier et surtout la performance envoûtante et fascinante de Eili Harboe.

    Télé Loisirs

    par Maryvonne Ollivry

    Une héroïne fascinante que l'on suit durant deux heures d'un spectacle haletant. Dommage, en revanche, que le réalisateur ne sache pas choisir entre drame psychologique et science-fiction.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Le désir refoulé, le climat tout à la fois ouaté et inquiétant, l’apparition d’un superpouvoir potentiellement dangereux de l’héroïne : tout cela est captivant. (...) C’est dans la deuxième partie (...) que les choses se gâtent. Le film déçoit en dévidant les fils d’une intrigue traumatique tirée par les cheveux, sur fond de puritanisme un peu caricatural.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Laura Tuillier

    Peu aurait importé la lourdeur de l’écriture du scénario (traumatisme d’enfance téléphoné, parents ultra-catholiques inquiétants) si le film avait su trouver des idées de mise en scène à même de faire vibrer le désir de la jeune fille sur une corde un peu singulière.

    Critikat.com

    par Maël Mubalegh

    Chez Joachim Trier (...), cette particularité de l’héroïne est réduite à une fonction d’élément perturbateur qui vient vaguement relancer l’intrigue : pire, elle ne sert généralement qu’à manifester les troubles intérieurs du personnage - ce qui, par la même occasion, ramène son anomalie à une métaphore des plus psychologisantes.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    L'Express

    par Eric Libiot

    Le film possède de grandes qualités formelles (hitchcockiennes), mais refuse d'emprunter la voie du thriller qu'il dessine sous nos yeux excités. Puis déçus.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Une belle proposition, mais un peu trop BCBG.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    La beauté préraphaélite de la jeune Eili Harboe, l'élégance hypnotique de la réalisation et une scène hitchcockienne d'éveil sensuel à l'opéra font illusion un temps. Celui que met ce film, ersatz empesé de "Carrie", à assumer sa nature fantastique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Libération

    par Marcos Uzal

    Ce film d’abord intrigant et inquiétant se perd dans l’abstraction psychologisante (...).

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Joachim Trier est un cinéaste soucieux des formes et pas un de ses plans oublie d’être beau. Pour autant, la grâce de la mise en scène ne suffit pas à rendre captivant ce récit sur la foi, l’accomplissement de soi et le pouvoir des hommes. Trop alambiqué.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top