Notez des films
Mon AlloCiné
    Mademoiselle de Joncquières
    note moyenne
    3,9
    2364 notes dont 290 critiques
    répartition des 290 critiques par note
    54 critiques
    148 critiques
    55 critiques
    25 critiques
    7 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Mademoiselle de Joncquières ?

    290 critiques spectateurs

    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 3 050 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2019
    Un très joli film , avec des dialogues très ciselés comme toujours dans le cinéma de Mouret. Le thème est connu , le libertinage au XVIII e siècle , mais bien traité ici, Cécile de France est délicieuse et sait parfaitement se glisser dans la peau de cette presque Mme de Merteuil. On croit à ce scénario et son adaptation au rythme romantique . Les acteurs sont tous très bons , et la reconstitution historique est très soignée malgré un budget très certainement ajusté.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 1 481 critiques

    3,5
    Publiée le 17 janvier 2019
    amateur des films d’Emmanuel Mouret , de sa légèreté, de sa subtilité dans le marivaudage, le voici ici dans une adaptation oh combien classique qui le prive de cette fantaisie devenue sa griffe de réalisateur. Le résultat est propre et fidèle, porté par la lumineuse et toujours excellente Cécile de France. Il manque cependant ce petite plus de l’éternel étourdi amoureux Mouret, sa présence maladroite , son humour gaffeur. Il me tarde donc de le retrouver dans ce qu'il sait faire de mieux...
    Hubert Guillaud
    Hubert Guillaud

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 124 critiques

    3,0
    Publiée le 23 décembre 2019
    Une mise en scène académique, un jeu très retenu, porté par une langue qu'on ne parle plus suffisent pour se laisser emporter dans cette re-visitation élégante et très cruelle des Liaisons dangereuses. Malgré ses grandes qualités, cette application un peu empesée, molle et très étendue, peine à être totalement convaincante. Tout en se révélant plus puissant qu'il n'y paraît. Troublant !
    framboise32
    framboise32

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 284 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2018
    L'action se passe au XVIIIè siècle et pourtant  l'oeuvre est très moderne.Le film est intelligent et élégant. Les dialogues sont fins, mordants et drôles. Les décors sont luxueux mis en valeur par une lumière radieuse. Les costumes sont faits de soies et de dentelles. edouard baer est épatant. Cécile de france élégante et magnifique Le film est délicat et raconte la complexité des relations amoureuses.  Beau et fluide (framboisemood.wordpress)
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 606 critiques

    3,5
    Publiée le 4 octobre 2018
    Emmanuel Mouret qui dirige Cécile de France et Edouard Baer dans un film en costumes sur une histoire d'amour qui se transforme en vengeance, c'est très attractif. Et on n'est pas déçu. En effet, le discours très féministe de la marquise surprend pour l'époque mais colle à Cécile de France et Edouard Baer en séducteur intarissable prêt à tout perdre pour avoir la femme qui lui résiste est très convaincant. La réalisation composée de plans séquences est intéressante même si parfois on est surpris de voir les acteurs de dos lors d'un moment important. Les costumes et les décors sont superbes. Les acteurs sont parfaits et nous font rire quand il le faut. Emmanuel Mouret continue sur sa lancée et ne nous déçoit pas.
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 287 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2021
    Un film bien joué et intéressant qui nous fait passer un moment agréablesm en suivant avec attention les émotions éprouvées par tous les personnages au fil de la situation ! Les costumes et les décors sont bluffants
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 306 critiques

    3,0
    Publiée le 20 février 2019
    XVIIIème siècle dans l’aristocratie, une femme séduite par un libertin et abandonnée par cet homme pour une autre histoire passionnée décide de se venger. Cette vengeance prendra les oripeaux de la défense du droit des femmes ; un plaidoyer féministe avant l’heure ! Ou plutôt de lutte des classes? Un doute subsiste car l’amante éconduite usera d’un stratagème sournois pour couler la réputation de ce libertin séducteur mettant au cœur du dispositif une jeune femme ; elle, non aristocrate. De fait, ce film aux aspirations féministes révèle aussi un autre combat d’autant plus important ; une forme de lutte des classes. Emmanuelle Mouret adapte là un épisode de « Jacques le fataliste » de Diderot ; et qu’il est délectable de suivre ce marivaudage porté par une écriture purement exquise. Dans ce film où l’action est quasi inexistante, la parole devient une performance de haut vol portant à elle seule tout le film. L’esprit est au cœur de délectables échanges au cours desquels se jouent rapport de force, complot ; et au milieu desquels, les personnes n’ayant pas les codes de la conversation font office de victimes innocentes. Et pour porter ces dialogues, c’est là que le bas blesse. Edouard Baer balance son texte avec un naturel confondant ; Cécile de France parait quelquefois engoncée dans ce XVIIIème siècle et Laure Calamy est souvent calamiteuse. La mise en scène n’a aussi rien de génial ; car derrière quelques accents Rohmeriens, des jeux d’ombres et de plans statiques, elle est très académique. La finesse et l’intelligence assurent un bon moment sans pesanteur intello car la légèreté est au rendez-vous. tout-un-cinema.blogspot.com
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 029 critiques

    2,0
    Publiée le 27 mars 2021
    Y’a du bon boulot sur les dialogues, les costumes et les décors naturels mais, purée, que cette « Mademoiselle de Jonquières » se traîne. Entre deux bâillements, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux saveurs pimentées procurées jadis par d’autres liaisons bien plus dangereuses que l’ennui dans lequel celles-ci m’ont plongé. De plus, au contraire de Cécile de France, Édouard Baer m’est apparu un peu paumé dans cette époque trop éloignée de la sienne.
    AHEPBURN
    AHEPBURN

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 472 critiques

    4,5
    Publiée le 4 octobre 2018
    Edouard Baer est parfait pour le rôle et l'interprète très bien. Selon moi il sera nommer aux Césars pour son jeu. Cécile De France ne démérite pas. Ils forment tout deux un duo que j'aurais plaisir à retrouver dans d'autres films. Le texte est magnifique. Je recommande ce film ..
    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 410 critiques

    4,0
    Publiée le 28 octobre 2018
    Les lecteurs de Diderot connaissent déjà le récit que fait l'hôtesse à Jacques et son maître de ce qu'il advint des amours contrariées de Madame de La Pommeraye lâchement délaissée par le marquis des Arcis, "un homme de plaisir, très aimable, croyant peu à la vertu des femmes". Les cinéphiles ont en tête les images sobres du conte cruel qui, transposé dans les années quarante par Robert Bresson avec la complicité de Jean Cocteau, devint "Les dames du bois de Boulogne". Cette fois, point de transposition ni de fioritures langagières à la Cocteau, rien qu'une parfaite fidélité à la trame imaginée par Diderot et nous voici en plein XVIIIe siècle, en plein théâtre aussi car Emmanuel Mouret a choisi de faire évoluer ses personnages dans le cadre du château de Sourches, parfait exemple d'architecture néoclassique, et de privilégier les plans-séquences pour accentuer la théâtralité de l'épisode rapporté. Et le tout forme une incontestable réussite. Voulez-vous des images de toute beauté ? Vous voici régalés : l'œil y trouvera toute satisfaction du début à la fin. Êtes-vous sensibles à la perfection des costumes ? Ici encore, c'est un festival pour l'amateur. Régalez-vous de voir des acteurs jouer avec une intelligence rare ? En ce cas, courez voir et entendre Cécile de France et Edouard Baer, tous deux parfaits dans leurs rôles d'aristocrates désœuvrés en proie aux "égarements du cœur et de l'esprit". Mais surtout ne négligez point le reste de la distribution : la très jeune Alice Isaaz dans le rôle de Mademoiselle de Joncquières, Natalia Dontcheva dans celui de la maman fausse dévote, et plus encore Laure Calamy qui incarne à merveille une amie et confidente de Madame de La Pommeraye. Bref, ce film vaut à coup sûr d'être vu et savouré d'autant que la diction des acteurs a fait l'objet d'un soin constant, ce qui est plutôt rare dans le cinéma français contemporain. Et s'il faut trouver à redire - permettons-nous cette mesquinerie -, ce serait dans l'image un peu trop sage de ce conte cruel qui eût peut-être gagné à se délurer par moments.
    brunocinoche
    brunocinoche

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 926 critiques

    4,0
    Publiée le 6 avril 2019
    Emmanuel mouret s' attaque cintre toute attente au film d' époque et y réussit parfaitement en adaptant le fameux Jacques le fataliste de Diderot. Au contraire de bresson qui actualisation son adaptation dans les années 40, mouret se plonge dans le passé. Sa mise en scène à la fois discrète et audacieuse, mouret n' hésitant pas à filmer ses personnages de très loin, fait la part belle aux dialogues et aux acteurs. Fort bien écrit, les joutes verbales sont courtes mais justes et bien menées. Quant aux acteurs, Ils sont également crédibles. Édouard baer fait du Édouard baer en costumes,et son phrasé si particulier colle à l' univers. Cécile de France se révèle fort à l' aise en marquise, passant aisement avec son charme qu' on lui connaît de l' amoureuse à la vengeresse.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 400 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Bel exercice de style; dialogues brillants, musiques superbes et majestueuses, décors intérieurs et « naturels » somptueux et au milieu de tout ça: La comédie humaine, les tourments de la séduction. Je ne dirai pas que le film est féministe…et pourtant, qui manipule qui ? On peut même à certains moments, être touché par la vulnérabilité de Monsieur des Arcis. Le film oscille avec bonheur, entre légèreté et gravité et drame... Emmanuel Mouret semble être allé au bout de son « univers » mais il y a une cohérence totale, avec ses films contemporains.
    kevinsolstice
    kevinsolstice

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 931 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2019
    Très beau film, les acteurs sont épatants, les décors et costumes magnifiques, l'histoire quant à elle nous tient en haleine.
    cosette2010
    cosette2010

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 98 critiques

    4,0
    Publiée le 9 octobre 2018
    Manipulations et costumes d'époque. Cécile de France est magnifique en femme bafouée altière et pâle. Sa vengeance est jouissive. Juste envie de revoir les liaisons dangereuses.
    ATON2512
    ATON2512

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 826 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2018
    De Emmanuel Mouret (2018) . Il y a d'abord les dialogues dont pendant tout le film, on se délecte . Ensuite les décors naturels , les costumes tout se qui fait naitre l'ambiance du XVIII ième siècle . Le film est caustique dans sa description des moeurs du 18 ième siècle avec ses bassesses et (parfois) ses élans d'émancipation. Et puis Cécile de France aussi belle qu'excellente en aristocrate blessée et vengeresse. Une actrice qui saura tout au long du film passer d'un sentiment à l'autre . Un Edouard Baer en marquis vraiement exquis . Et Alice Isaaz d'une beauté, d'une grace et candeur .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top