Mon compte
    Première année
    note moyenne
    3,8
    6464 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Première année ?

    400 critiques spectateurs

    5
    43 critiques
    4
    164 critiques
    3
    123 critiques
    2
    46 critiques
    1
    12 critiques
    0
    12 critiques
    Sylvain
    Sylvain

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 3 octobre 2019
    Très bon film, pour un néophyte. Une belle amitié même si la fin est peu réaliste..(a mon avis). Les acteurs sont bons, poignants par moment.
    Marjolaine A.
    Marjolaine A.

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 428 critiques

    2,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    J'ai bien aimé le début du film, notamment son ambition. J'ai moins aimé la fin complaisante et le manque d'épaisseur des personnages principaux. Le côté réaliste est à conseiller aux jeunes qui veulent faire médecine, il leur donnera un éclairage sur la débilité de la sélection de nos futurs médecins.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 18 août 2019
    Un buddy movie étudiant qui peut compter sur la connaissance intime qu’a le réalisateur-scénariste de l’univers qu’il met en scène, mais aussi sur le charisme et l’alchimie entre les deux acteurs principaux. Le résultat est très agréable, mais reste quand même en demi-teinte: c’est globalement bien rythmé, la relation entre les deux amis prend bien, la réalisation est plutôt bonne, tout comme les dialogues, la caractérisation des personnages et le choix des décors parisiens, mais l’accumulation de détails réalistes confine parfois au remplissage, la BO est pénible , les scènes ont tendance à toujours durer quelques secondes de trop, le burn-out de Lacoste est traité par-dessus la jambe et la fin a quelque chose de trop « américain » par rapport au ton de ce qui précède. De manière générale, c’est un film très bien ancré dans la réalité qu’il décrit, mais un peu court niveau scénario.
    Matthias D.
    Matthias D.

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    2,0
    Publiée le 12 août 2019
    Un film pas trop mal fait, j'imagine proche de la réalité mais complètement gâché par une fin absurde et non expliquée.
    Gabriel R.
    Gabriel R.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 108 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2019
    Un très bon film, joué par d'excellents acteurs, j'ai surtout été surpris par la bonne performance de Lacoste. La réalisation est de qualité et l'effort scénaristique est surtout mis sur la dénonciation du numerus closus. Le film termine sur une bonne morale, bref Lilti termine sa trilogie avec brio.
    Tayop
    Tayop

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 2 256 critiques

    3,5
    Publiée le 4 août 2019
    Le cinéaste, toujours aussi rigoureux et précis dans l'écriture, apporte en plus une fraîcheur bienvenue sur cette première année de concours.
    Cinememories
    Cinememories

    Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 1 258 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mars 2022
    La marque de fabrique se conforme pour Thomas Lilti, qui a la tête dans la médecine et tout ce qui s’en rapproche. Après « Hippocrate » et « Médecin de Campagne », le médecin-réalisateur nous revient avec une nouvelle fable, retraçant les racines d’une discipline plus que sportive, physiquement et mentalement. Et c’est en adoptant une approche quasi-documentaire que l’on prend conscience de la dimension effrayante du parcours post-baccalauréat. La plupart n’auront pas besoin de passer par autant de stress, mais l’aspect compétitif des concours change des vies, pour le meilleur ou pour le pire. Il est donc intéressant de se pencher sur le fossé qui existe avec les études supérieures, choses qui nous classent et qui nous divisent.

    On nous impose les enjeux de la réussite, ce ne sera une surprise pour personne, mais c’est en développant un binôme d’étudiants qu’on finira par en comprendre les règles du système. Le premier, Antoine Verdier (Vincent Lacoste) est un faux vétéran qui appréhende sa troisième première année, tandis que Benjamin Sitbon (William Lebghil), fraîchement sorti du lycée, partagera les mêmes charges de travail. À deux, ils sont plus lucides, plus complémentaires et plus organisés. Il faut bien un temps d’adaptation, car le récit nous plonge directement dans un univers où le sacrifice semble l’unique solution à la réussite. Portant, au milieu du travail acharné d’Antoine, son camarade Benjamin a fini par s’approprier le système, chose qu’en deux ans d’étude l’ancien a loupé. On nous démontre que la rigueur ne peut tenir qu’en un état d’esprit sain et équilibré. La maîtrise de la mémoire ne fait pas tout, car nous sommes humains avant tout. Et Antoine finit par tomber malade de ce concours qui l’obsède, comme pour beaucoup d’autres.

    La relation de confiance entre les deux hommes est ainsi remise en question. Le système pédagogique peut en piéger plus d’un et la majorité sombre dans la négligence. La difficulté est réelle et quand bien même le patrimoine de Benjamin n’existait pas, l’inégalité dans le système éducatif est dans la ligne de mire. Évidemment, il s’agit d’un prestige pour devenir médecin et tout cela peut être justifié. Cette première année se détache des suivantes, car la survie ne tient qu’à une méthodologie bête et méchante, celle de l’apprentissage par l’automatisme. L’année consiste à préparer le concours et rien d’autre. La compréhension des cours importe peu. Et encore faut-il pouvoir assister à l’ensemble des manifestions du corps enseignant. Une place en amphithéâtre vaut cher, mais n’est pas des plus agréables à suivre. L’ambiance glace le sang et surchauffe le cerveau comme la prise de note.

    « Première Année » retrace le parcours de bombes à retardement que sont des jeunes ambitieux, mais peu rigoureux dans l’ensemble. Bien entendu, on ne se permet pas d’établir un procès, on pose simplement un contexte, comme réponse du soutien mental et moral. On en ressent la fatigue, la frustration et la perdition de certains, mais l’intrigue fait souvent l’impasse sur des écueils ou stéréotypes. Tout comme un concours, le film coche ses repères un à un, avec une certaine logique scénaristique. Cependant, la structure est trop faible, même en l’agrémentant d’une reconnaissance parentale, toujours en arrière-plan. Heureusement, le duo de comédiens saura compenser cette passivité autoguidée.
    Baptiste Mohr
    Baptiste Mohr

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2019
    Un très bon film qui raconte et montre la vérité difficile des études en Paces. Deux jeunes acteurs plein de talent dans une histoire entraînante et enrichissante.
    Nadia T
    Nadia T

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 325 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juillet 2019
    Film intéressant à voir... On apprend des choses même si je ne suis pas du tout de ce milieu j'ai trouvé l'histoire et les acteurs d'une justesse incroyable ! Bravo ! Après il m'a as transporté n'ayant pas vécu cette fameuse première année. D'ailleurs ceux qui l'ont vécu en sont sortis conquis
    ChauvelCinema
    ChauvelCinema

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 542 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juillet 2019
    Je n'ai pas vu les deux premiers films de la "trilogie" médicale de Thomas Lilti, mais il est d'autant plus plaisant de voir une personne ayant connu ce milieu s'y plonger avec autant de passion. Avec un aspect presque documentaire, "Première année" nous montre l'envers du décor de cette fameuse première année de médecine où seuls 10 % des étudiants passent en deuxième année. Les deux excellents acteurs se fondent parfaitement dans ces deux rôles du chevronné passionné mais qui cale et le nouveau qui a des facilités mais ne les exploite pas tout de suite (William Lebghil fait un poil trop vieux pour le rôle tout de même). Si l'histoire est plutôt bien ficelée pour ne pas la rendre aussi monotone et épuisante qu'une véritable première année, le réalisateur l'a ponctuée de détails futiles (la relation de Benjamin avec ses frères, qui ne lui ressemblent pas du tout d'ailleurs, la romance qu'on attend tout le film d'Antoine avec sa voisine, qui se révèle totalement inutile...). Mais on retient surtout, et c'est le plus important, le message de Thomas Lilti sur l'absurdité et la cruauté de cette première année de médecine, qui vaut également pour d'autres disciplines.
    Chiara C
    Chiara C

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    2,5
    Publiée le 25 juin 2019
    Venant juste de terminer ma première année de "médecine" (PACES), je pense que je suis bien placée pour donner mon avis sur ce film :-). Tout d'abord, je tiens à souligner que ce film est basé sur l'ancien système de la première année de médecine de 2011 devenue la PACES cette année là , du coup aujourd'hui cela ne fonctionne plus comme ça. D'entrée, ce qui m'a paru bizarre est le fait qu'Antoine soit un triplant (c'est assez rare). J'ai trouvé la fin assez absurde est irréaliste au plus au point..... spoiler: personne ne laisse sa place comme ça, surtout lorsqu'on est aussi bien placé!!! Et puis le fait que comme par hasard grâce à cette place le triplant ait pu passer de justesse c'est un peu trop.
    Malgré tout, j'ai beaucoup aimé l'amitié entre les deux personnages qui est touchante, la charge de travail est bien représentée, spoiler: le burn out de Antoine un peu trop emphatique à mon goût lorsqu'il part à l'hôpital mais tout à fait possible d'une certaine manière, d'autres étudiants y étant sujets
    et j'ai tout de même passé un bon moment qui m'a rappelé de frais souvenirs.....
    Émilien Bartoli
    Émilien Bartoli

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 213 critiques

    2,5
    Publiée le 8 juin 2019
    L'université enfin démystifiée, voilà l'objectif annoncé de Thomas Lilti, spécialiste médical du grand écran (Hippocrate, Médecin de campagne) et conteur ici de l'amitié naissante de deux étudiants face à une machine à broyer : la première année de médecine. Si l'on craint dans la première partie du film un surplus de séances de révisions, cours empiriques et énonciations de théorèmes obscurs, le propos finit par se dégager au-dessus des seules études pour pointer la défaillance de l'éducation nationale quant à réduire les inégalités sociales. Lui-même fils de docteur, Benjamin surfe sur ses facilités « reproductives » tandis qu'Antoine demeure un laborieux poussif malgré trois ans à viser le graal sans relâche. Le traitement est proche du documentaire, se plonge allègrement dans l'intimité des deux post-adolescents, celle d'une jeunesse en train de perdre son insouciance. En dépit d'une moralité brossée avec des traits grossiers, le récit se laisse suivre sans déplaisir. L'aspect fortement anxiogène du milieu universitaire peut être ressenti par tous, au-delà de ceux l'ayant vécu, puisque porté par deux acteurs habités. Peut-être a-t-il manqué davantage d'humour ou d'une scène phare pour faire de ce beau « petit » film un objet plus emblématique d'une génération.
    laura c
    laura c

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 148 critiques

    3,5
    Publiée le 26 mai 2019
    Cette première année de médecine est d'une violence brute où la compétition passe avant tout ! Ce film relate cette fameuse première année pour deux jeunes hommes au parcours et au motivation très différents... Et une amitié naissante arrive à surplomber les difficultés liées à la guerre des futurs médecins... Je pense que le réalisateur y est allé soft et heureusement... Difficile d'apercevoir l'empathie dans tout cela... la fin est cependant très belle et laisse entrapercevoir un brin d'humanité !
    Raphaël L
    Raphaël L

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 69 critiques

    2,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Bof. C'est le premier mot qui m'ait venu en sortant du cinéma.
    Le duo d'acteurs marche bien mais le film comporte beaucoup d'incohérences. Le côté documentaire sur la dureté et l'injustice de cette premier année de médecine fonctionne mais l'histoire romancée trop prévisible. L'esthétique du film intéressante mais le film manque d'énergie.
    Pas déçu pas surpris.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 290 critiques

    2,5
    Publiée le 12 mai 2019
    Film très décevant ! Par le même réalisateur qu'Hippocrate et que Médecin de campagne pourtant ! Du coup je m'attendais à un petit chef d'oeuvre, une valeur sûre mais malheureusement là ça ne fonctionne pas. Trop plein de clichés, de scènes inutiles et de bons sentiments. Les acteurs sont pourtant bons, deux ou trois scènes sont accrocheuses mais la fin est trop tirée par les cheveux & la vie familiale et le profil social des étudiants ne sont pas creusés et au final c'est plat ! Dommage car il y avait du potentiel...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top