Mon compte
    Eiffel
    Note moyenne
    2,8
    30 titres de presse
    • 20 Minutes
    • CNews
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Parisien
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Première
    • Public
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Voici
    • Culturebox - France Télévisions
    • Femme Actuelle
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Point
    • Marie Claire
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • Critikat.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Cahiers du Cinéma
    • Les Echos
    • Les Inrockuptibles
    • Marianne
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Entre intime et spectaculaire, cette fresque « à la française » est une réussite.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    CNews

    par La rédaction

    Plus qu’un biopic, « Eiffel » est avant tout une aventure romanesque qui révèle le côté à la fois romantique et visionnaire de son héros passionné.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Le beau travail sur la lumière et l’énergie de ses interprètes, Romain Duris et Emma Mackey, évitent le piège de la reconstitution poussiéreuse.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Sans doute que le film ne sent pas assez la sueur et la graisse mécanique. Mais il renoue avec un cinéma français ambitieux, populaire et généreux.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Incarnée par les très glamour Romain Duris et Emma Mackey, actrice franco-britannique révélée par la série « Sex Education », cette aventure jalonnée de rebondissements bénéficie de décors sublimes : dans un Paris brumeux, le chantier de la tour Eiffel y est magnifiquement reconstitué.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Dans une belle reconstitution historique du Paris de la fin du 19e siècle, la folle épopée technologique est passionnante. La trame amoureuse moins, au-delà du talent de Romain Duris et Emma Mackey. Mais ça reste du cinéma de qualité.

    Paris Match

    par Fabrice Leclerc

    Un film ample et réussi où Martin Bourboulon sait faire la part des choses entre romance, intimité et grand spectacle, genre qu’il domine comme peu dans le cinéma français.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Thierry Chèze

    Dans les rôles principaux, Romain Duris et Emma Mackey font des étincelles. Leur alchimie donne le la du récit.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Public

    par Sarah Lévy

    Les costumes et la musique sont canons. On plonge immédiatement dans le Paris du 19ème siècle.

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    Un grand film populaire.

    Télé Loisirs

    par Gwenola Trouillard

    Dommage que la passion contrariée du créateur pour sa muse fasse passer au second plan la construction de la Dame de fer. Les scènes de chantier sont pourtant parmi les plus réussies et les plus spectaculaires de cette épopée monumentale dans tous les sens du terme.

    Voici

    par La Rédaction

    Un fil (de fer) très mince, autour duquel s'enroule, comme une barbe à papa, une grande fresque romantique et joliment spectaculaire.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    La frustration est grande de voir le film se détourner de la construction de la tour une fois le premier étage achevé. La romance grignote le récit jusqu’à cet arrêt brutal, pour enchaîner directement sur le triomphe de l’inauguration en 1889.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    Un histoire d'amour avec un grand A, certes, mais tout de même un peu envahissante. A voir pour l'émerveillement que procure la sortie du sol de la tour.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Martin Bourboulon privilégie le romantisme tragique en insérant une intrigue sentimentale de fiction au cœur de faits réels. Cela peut déranger mais l'alchimie entre Emma Mackey et Romain Duris, héros tourmenté, fonctionne bien.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Point

    par Jean-Luc Wachthausen

    Un drame romantique habilement réalisé.

    Marie Claire

    par Emily Barnett

    Raconter la naissance d'un mythe national à travers un drame amoureux : c'est le pari fait par cette production, calibrée mais élégante, avec un Romain Duris plein d'énergie.

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Ni biopic, ni documentaire, Eiffel est avant tout une comédie romantique assumée qui décevra les amateurs de prouesses techniques, mais réjouira les aficionados d’aubades enflammées.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Closer

    par La Rédaction

    Une sorte de comédie romantique aux effets spéciaux bluffants, qui délaisse hélas son vrai personnage principal, la Tour, au profit d'une histoire d'amour interdite qui peine à prendre de la hauteur.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Le récit semble dès le départ corseté, animé par une flamme dont il n’ose s’approcher qu’à moitié, pour un résultat inopérant autant sur le plan du film historique que sur celui de la romance entravée.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    C’est bien beau, mais c’est terriblement ennuyeux. La tour Eiffel est renvoyée à son image de carte postale, qui en a fait le décor d’innombrables demandes en mariage : Martin Bourboulon ne lésine pas sur le grand mélo cliché de la romance.

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Voilà donc une nouvelle couche de romanesque sur la légende Eiffel, par un cinéma qui joue la corde sensible et la corde sociale revendicative. Eiffel est mû à la fois par le dépit amoureux et la revanche de classe.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Eiffel, c’est un peu Titanic sans le Titanic. Une love story sans véritable drame ni enjeu ni James Cameron.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Dans ce décor minutieusement reconstitué, Romain Duris et Emma Mackey ressemblent à deux figurants pour une publicité sur Paris dans une romance qui prend le pas sur le biopic.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    La photo est soignée, Emma Mackey (de la série « Sex Education »), très bien, mais le film est ripoliné, love story cosmétique, sans souffle ni personnalité. A l’image de Romain Duris, en pilotage automatique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Cahiers du Cinéma

    par Pierre Eugène

    Dans ce film téléologique qui survend le fait que la tour Eiffel deviendra icône, tout est rétro, sauf les dialogues. Le format Scope, peu propice à filmer la verticalité, interroge. C'est qu'il s'agit d'observer laugouresement la valse des sentiments au coeur du gros oeuvre.

    Les Echos

    par Olivier De Bruyn

    Hélas, le cinéaste ne parvient jamais à sublimer son passionnant sujet.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Eiffel fait l’erreur de vouloir trop séduire, et trop vulgairement : rajeunir le personnage de vingt ans pour le filmer comme un mannequin, abuser d’ornementations boostées aux effets spéciaux, faisant quasiment ployer le film sous la quincaillerie steampunk, tout cela au prétexte bien commode et grossier de faire “moderne”.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Académisme à tous les étages de la tour Eiffel : incarné par un Romain Duris des mauvais jours, ce pâle biopic s’abîme dans la reconstitution poussiéreuse et ne suscite aucun vertige.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Cet ambitieux récit néglige son sujet au profit d’une romance stéréotypée. Et la fiction sonne creux.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top