Mon AlloCiné
    L'Homme dauphin, sur les traces de Jacques Mayol
    Note moyenne
    3,1
    9 titres de presse
    • L'Express
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    9 critiques presse

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Passionnant, "L'Homme dauphin" parvient à montrer la complexité d'un homme que le cinéma a érigé en héros des temps modernes.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Le documentaire très complet s’accompagne de magnifiques images sous-marines cherchant à restituer par les sens l’expérience des grandes profondeurs et la dimension spirituelle de la démarche du plongeur.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Qu'il soit «cynique» ou «charismatique», le portrait de «l'homme dauphin» est richement documenté par le réalisateur grec.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Un album souvenir assez classique dans sa facture, mais qui se feuillette avec plaisir, grâce à la beauté enivrante des prises de vues en immersion.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Affranchi des codes de la société, sans aucune attache et voyageant de continent en continent entre terre et mer… la vie de Jacques Mayol fut un véritable roman. Qui valait bien un documentaire.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Simon Hoarau

    (...) un documentaire aussi sympathique que bancal.

    Les Inrockuptibles

    par Bruno Deruisseau

    Mis à part une vision assez mièvre de l’océan et de sa faune (...) et une imagerie qui fait par moments clip promotionnel de club d’apnée, le film vaut comme portrait réussi d’un homme doté du charisme de Clark Gable, de poumons surhumains, d’une philosophie du retour à la nature et d’une déchirante mélancolie.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Le grand ­mérite de ce documentaire, à la réali­sation très sage, est de faire la lumière sur la vie très romanesque de Jacques Mayol, grand séducteur, chauffeur de Zsa Zsa Gabor à Hollywood, maître zen au ­Japon, et même réalisateur d’un film érotique sous-marin (Lure of the triangle, 1977).

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Première

    par Sophie Benamon

    Entendre le véritable Enzo Molinari (interprété à l’écran par Jean Reno) raconter leur rivalité est captivant. Il y a aussi la vie d’un père racontée par une fille qui le voyait s’éloigner dans ses rêves et ses passions. Car Jacques Mayol reste aussi un mystère.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top