Mon compte
    In the Mood for Love
    note moyenne
    4,1
    9147 notes dont 341 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 341 critiques par note
    152 critiques
    89 critiques
    29 critiques
    29 critiques
    25 critiques
    17 critiques
    Votre avis sur In the Mood for Love ?

    341 critiques spectateurs

    bidulle3
    bidulle3

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 335 critiques

    5,0
    Publiée le 28 octobre 2011
    realisé 4 ans auparavant 2046, wong kar-wai rassemble maggie cheung et tony leung dans un tourbillon amoureux, rempli de désir. In the mood for love montre avant tout l'amour a sa plus simple expression, l'attachement, le vide comblé par l'autre, les coincidence qui revienne sans cesse entre les deux protagoniste, se cherchant des signe, des raison de s'aimé au depend de leur conjoint amant l'un de l'autre ...
    mais le cineaste asiatique va au dela de la facilité, il nous met face a une terrible epreuve, est ce si simple de s'aimé ? l'amour merite d'etre vecu peut importe les barrieres, l'amour, se sentiment si fort et si bien demontré avec autant de retenu laisse le spectateur impatient, impuissant, nous faisant réagir et nous gardant en laisse, il nous garde autant que ce merveilleux couple se meritant l'un a l'autre.
    Mais c'est quand a chaque apparition de la sublime musique de sergei trofanov que l'on comprend que rien de tous ça n'existera, sa melancolie en dit long sur cette histoire si belle au futur tragique, sa beauté si pur en est l'egal de maggie cheung et sa douceur celle de tony leung envers sa partenaire, submergé de chagrin et de bonheur, on est enivré par ces note rettantissante tout au long du film, une musique donnant toute l'ampleur de l'oeuvre. La puissance incandescante du film, la beauté physique et visuelle nous transporte completement, la realisation atteint la perfection même, plus simple et direct que 2046 qui en est en quelque sorte sa suite (personne n'aura loupé le numero de chambre ...) il en est pas moin plus grandiose, les regret et la tristesse nous emporte en meme temps que la fin approche, sentant ce couple passé a coté de l'amour, un amour unique et partagé au meme degres.
    In the mood for love ne peut laissé inssensible, wong kar wai a realisé une oeuvre d'un envoutement sans limite, un film passionnel entre un duo d'acteur/trice au sommet du romantisme et de l'envie de l'autre sans jamais aller plus loin, on en sort la gorge serré, touché, atteint et sans voix devant ce chef d'oeuvre.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 586 critiques

    4,0
    Publiée le 29 janvier 2014
    Je dois reconnaître que je m’y suis pris à trois fois avant d’apprécier ce film à sa juste valeur. La première fois, j’ai rien compris. La deuxième fois, je me suis demandé de quoi il parlait exactement. La troisième fois, avant-hier, à peu près, j’ai réalisé que ce n’était pas un film à regarder de façon ordinaire, avec des vieux réflexes, avec nos habitudes hollywoodiennes. En fait c’est une histoire d’amour camouflée dans un film d’auteur. Une sorte de mélo différend. Un peu comme si dans un match de foot, on nous montrait les joueurs, l’arbitre, le public, mais jamais le ballon. Ici on ne voit jamais l’objet de cet amour, ou de désir tout court. Les dialogues sont bourrés de hors champ, l’espace est clos, fermé, cloisonné, la caméra semble surgir du sol comme un voyeur, qui cherche à nous montrer ce que l’on ne voit jamais. Les plans sont courts comme pour nous empêcher de penser à la lenteur du film. On ne les voit jamais au lit ! A se demander si cet amour a réellement existé. Beaucoup disent amour platonique, moi j’ai l’impression que Wong Kar Waï entretient le doute. On ne les voit même pas sortir du lit ! Un art consommé de l’ellipse, avec une vision nostalgique d’un passé imaginé. Cette valse qui revient de façon obsédante, ce ralenti dans les escaliers, où se croise tout le temps le futur couple, les voisins trop curieux, qui fait qu’on doit se cacher pour qu’on ne soupçonne rien. Ce film se mérite. Rien n’est vraiment donné, c’est à nous d’entrer on non dans le champ. Par contre, mieux vaut le voir dans des conditions cinématographiques, de nos jours c’est facile avec les écrans plats grand écrans, qualité HD. C’est beaucoup mieux qu’à la télé, pour sentir cet espace oppressant, ce savant montage, ce temps decrescendo, cette cour où se déroule toute l’action. Le sentiment d’abandon, la solitude, le secret, la passion, la nostalgie.
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 791 critiques

    4,5
    Publiée le 22 décembre 2017
    Près de vingt ans après sa réalisation, In the mood for love arbore des qualités esthétiques toujours aussi éclatantes et fulgurantes. Sous le célèbre thème composé Shigeru Umebayashi et les ralentis orchestrés par Wong Kar-wai, le temps semble suspendu notamment quand les personnages incarnés par Maggie Cheung et Tony Leung, parfaitement « appareillés », vont s’approvisionner en nouilles. Des scènes ultra-célèbres auxquelles nous préférons celle, d’une extrême complexité technique, qui intervient au mitan du film. Sur deux mouvements d’aller-retour latéraux et par un savant jeu de miroirs et masquages partiels du champ de la caméra, le visage de chaque personnage apparait ou disparait au profit de l’autre.
    Louis-Auxile M.
    Louis-Auxile M.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 369 critiques

    3,0
    Publiée le 18 septembre 2010
    Quoique très (trop ?) lent, le film nous baigne dans l'ambiance et l'art de vivre chinois avec un certain brio et même un brio certain, et fait d'une histoire d'amour banale un joli petit bout de roman qui se laisse dévorer à petit feu. C'est le genre de film dont il faut observer le moindre détail, le moindre geste et le moindre son pour bien percevoir ce que l'auteur veut nous faire ressentir. En bref : un très beau film... si on ne s'endort pas.
    foux35
    foux35

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 108 critiques

    5,0
    Publiée le 20 novembre 2006
    Une musique envoutante et enivrante, des scènes clefs revenant tout au long du film, on dirait que le film fait une boucle. Et cette boucle se transforme vite en tourbillon, on est accroché à l'écran avec l'impossibilité totale de le lacher. Des décors et des textes en apparence simple renforce leur puissance, et notre implication dans un amour que les deux protagonistes se refusent. Un film à ne manquer sous aucuns pretextes
    annastarnomberon
    annastarnomberon

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 239 critiques

    3,0
    Publiée le 7 septembre 2011
    très particulier comme film... D'une mélancolie extrême (du fait des musiques toujours si bien choisies, des plans, ou encore de tous les très beaux ralentis), il fascine autant qu'il frustre. M. Chow et Mme Chan dégagent une élégance impressionnante. Surtout Tony Leung qui a décidément un charisme hallucinant... Ils sont tout en retenue, leurs sentiments ne se concrétisent jamais et pourtant on sait que l'on assiste à une grande histoire d'amour. C'est assez spécial... j'ai été à la fois envoutée et énervée par cet amour si fort qui jamais ne se donnera l'occasion d'exister. Et en même temps si je suis tant restée sur ma faim, c'est que Wong kar waï a bien fait son boulot : en mettant tant de pudeur dans les émotions, il donne à cette histoire d'amour inaccomplie une énorme dimension tragique. La fin m'a noué la gorge... Je comprends ce qui fait dire à certains que c'est un chef d’œuvre, mais pour moi ça n'a qu'à moité pris et quitte à regarder une romance de Wong kar Waï je préfère de très loin Chungking Express. (j'ai au passage bien aimé les références de WKW à ses autres films, comme la chambre d'hôtel numéro 2046 ou le moment où M. Chow se demande si quelqu'un n'a pas fait irruption chez lui...)
    willyzacc
    willyzacc

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 544 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mai 2010
    Magnifique musique, magnifique photographie, magnifique mise en scéne, magnifiques acteurs. Mais j'ai trouvé que parfois le film tirait en longueur. Je préfere largement Chungking Express. Un film à voir!
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 22 août 2010
    Très beau film, autant par l'histoire et les personnages que part les décors (splendides), les costumes et le maniement de la caméra. On m'avait dit que c'était un film très lent mais j'ai trouvé au visionnage que c'était injustifié : il se passe quand même pas mal de choses entre Mme Chan et M. Chow, et ce assez tôt dans le film. En tout cas je ne me suis pas ennuyée un seul instant.
    Le seul point négatif que je lui trouve sont les vingt dernières minutes, plutôt confuses et très, très frustrantes. Mais en même temps, pouvait-il en être autrement ?
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 24 août 2009
    N'ayant vu aucun film de Wong Kar-Wai, j'ai décidé de visionner le film qui, de mon point de vue, s'avère le plus connu du réalisateur chinois. Aucune surprise après avoir été prévenu que ce film était soi-disant l'élégance et la sensualité même. Tout s'imbrique dans cette histoire d'amour retenue. Les deux acteurs principaux (Maggie Cheung et Tony Leung d'une beauté rare) forment un couple fusionnel interdit. Le réalisateur fait ici appel à nos cinq sens : le toucher avec les nombreuses étoffes (robes et cravates) que portent les protagonistes mais aussi les multiples frôlements timides et quelque peu sensuels; le goût et l'odorat avec toute la boustifaille, finalement tout aussi présente que les acteurs (bouillon, soupe de sésame, pâtes et j'en passe); la vue avec toutes ces couleurs chatoyantes et cette sorte d'immersion dans le Hong-Kong des années 1960; et enfin peut-être le meilleur, l'ouïe avec ce thème qui revient continuellement. C'est simple, ce film se base sur une perpétuelle redondance des situations et il aurait pu se résumer à cela. Au lieu de nous laisser dans un doute qui aurait pu s'avérer délicieux, Wong Kar-Wai nous certifie qu'il n'y aura rien entre Mme Chan et Mr Chow. Évident mais triste.
    Paul M.
    Paul M.

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 540 critiques

    4,5
    Publiée le 11 mai 2010
    Trés beau film d'amour;les passages au ralenti avec le thème de Yumeji's sont absolument magnifique et le film vaut le détour rien que pour ces instants des acteurs excellents le seul défaut et que l'on est strictement fermé à cette histoire et qu'on n'a pas de vrai vision de hong-kong. A voir car trés grand film.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 751 critiques

    4,5
    Publiée le 8 octobre 2016
    Désir, passion et surtout romantisme ! Won Kar-Wai réuni toutes ses forces et réalise le film le plus émouvant de sa carrière. Sa virtuosité est mise aux services du cinéma, son imaginaire façonne les minutes et délivre l'un des longs métrage les plus fort de ce siècle. L'amour est un thème récurent, peut être le plus soumis à la caméra mais rarement l'importance de ce mot n'a été traité comme ici ... L’ambiguïté qui règne m'a littéralement ému, bouleversé et conquis. Celle-ci se répercute sur les acteurs, Maggie Cheung et Tony Leung tutoie les sommets, une romance amplifié par la délicatesse de l'une et le charme de l'autre, bravo ! Les failles sont exposés, magnifié par la musique, l'onirisme se fait sentir et joue avec mes sens. In the mood for love est une expérience unique, ou presque ...
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 614 critiques

    2,5
    Publiée le 25 septembre 2018
    Wong Kar-Wai sait filmer et de fort belle manière, c'est entendu. Christopher Doyle est l'un des plus talentueux chef opérateur des quinze dernières années, c'est certain. Mais malheureusement il en faut (beaucoup) plus pour réaliser un chef-d'oeuvre. L'atmosphère sensuelle est là, les interprètes sont envoutants, mais on se rend compte assez rapidement que Wong Kar-Wai tourne à vide, sans scénario et surtout sans autre ambition que filmer ses acteurs. Le style au début charmant devient de plus en plus lourd, à force d'autosatisfaction et d'effets de style répétés juqu'à l'usure (ces ralentis « Nouvelle Vague » irritants...). Alors certes, l'esthétique est élégante et «In The Mood For Love» dispose de biens des qualités visuelles tout de même, mais il accuse de nombreuses longueurs et à force de faire l'apologie du vide au nom de l'amour, le cinéaste dessert son film. Bien sûr nombreux seront ceux qui s'arrêteront à l'emballage léché du long métrage, qui crieront au génie en découvrant un film avec pour une fois (chose rare de nos jours) quelqu'un derrière la caméra... parfait exemple de la prédominance de l'apparence dans nos mentalités occidentales. Mais l'absence de réflexion et de recul ne font d'«In The Mood For Love» qu'une coquille vide, un film en demi-teinte, quelque peu anecdotique et banal. Et le plus décevant, un film aseptisé et superficiel, un comble pour un film d'amour... Indéniablement surestimé même s'il demeure convenable et beau, «In The Mood For Love» est à l'image de tous ces films asiatiques d'aujourd'hui vampirisés par une esthétisation à outrance, majoritairement influencés par l'occident (pas toujours pour le meilleur), et dont l'âme est sacrifiée sans vergogne sur l'autel de la « hype » et du style. Dommage. [1/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    Noistillon
    Noistillon

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 408 critiques

    4,5
    Publiée le 9 mars 2012
    In the Mood for Love est à bien des égards un film remarquable. Tout en retenue et en grâce formelle, le film de WKW dévoile progressivement un propos puissant sur la nostalgie et le temps qui passe. La BO, somptueuse comme souvent chez le cinéaste chinois, passe du classique au jazz sans fautes d'appréciation. Il y a dans ITMFL une impressionnante fluidité assez difficile à retranscrire par des mots. Le talent gracile des interprètes n'y est pas pour peu. Mais WKW atteint ici un niveau de maîtrise évident, son film embrasse sans peine tous genres et émotions. La sensualité de l'ensemble est encore exacerbée par le fantastique jeu de rôles que Kar-Wai entretient avec le spectateur, le cinéaste s'amusant à nous perdre au sein d'un univers à la fois mélodramatique et puissamment contextuel, et toujours pour notre plus grand plaisir. Immense film que voilà.
    Thomas P
    Thomas P

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 507 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2011
    Un film sublime par son esthétisme, sa musique, son ambiance. Cela m'a rappelé "A Single Man" de Tom Ford, où même si le scénario est différent, on y retrouve une certaine beauté visuelle et sonore. Les années 60 à Hong Kong comme cadre de cette rencontre, nous offre un côté exotique et peu courant. Wong Kar-Wai nous dévoile une relation timide, hésitante entre deux personnages, mais l'ennui ne se ressent pas, au contraire, on se sent attiré par leur destin, on se questionne sur leur avenir. On se retrouve face à une des références du cinéma asiatique.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 284 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 6 janvier 2019
    Une belle romance de Wong Kar-Wai, de magnifiques interprètes et une musique qui reste en tête. Ce n’est pas toujours facile à suivre car c’est une culture et un cinéma complètement différent de nos habitudes mais on est quand même touché par ces émotions.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top