Mon compte
    Nomadland
    note moyenne
    3,9
    3188 notes dont 244 critiques
    répartition des 244 critiques par note
    29 critiques
    96 critiques
    55 critiques
    42 critiques
    11 critiques
    11 critiques
    Votre avis sur Nomadland ?

    244 critiques spectateurs

    ourouty
    ourouty

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 141 critiques

    4,0
    Publiée le 29 juin 2021
    l'Amérique des laissés pour compte.
    Il est aisé de passer à coté de ce road movie , qui pourrait se résumer à une succession de rencontres et qui peut ennuyer, par son coté réaliste et l'absence de rebondissements.
    Mais il est aussi possible de se laisser submerger par ce scope admirable ,la musique délicate de Ludovico Enaudi, et par cette humanité qui transparait de tous ces personnages , qui pour la plupart , jouent leur propre rôle.
    Pour ma part , j'ai été submergé d'émotion et les regards de Frances MacDormand vont me suivre longtemps
    Maximus28
    Maximus28

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 73 critiques

    0,5
    Publiée le 24 juin 2021
    Film social mais Je n'ai pas accroché. Rythme lent et peu passionnant .
    On a du mal à rentrer dans le film il ne se passe pas grand chores ...Bref bien ennuyeux !
    Bicheyrejp
    Bicheyrejp

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 173 critiques

    2,0
    Publiée le 1 juillet 2021
    C’est surement un bon film, bouleversant dans l’ensemble, avec des moments poignants, des paysages époustouflants comme les Américains savent filmer, des seconds rôles pleins de talent et qui sonnent juste mais je n’ai jamais accroché à cette histoire parce que l’actrice principale m’est apparue froide et dénuée de sentiments. Des silences qui ne laissent pas la place à l’imagination, de l’observer tout au long du scénario ne m’a jamais inspiré la moindre empathie pour le personnage. Dommage, je me suis ennuyé durant cette projection dont les critiques ne reflètent pas la réalité telle que je l’ai ressenti.
    Sébastien T
    Sébastien T

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 47 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juin 2021
    L'épopée des gens cassés, de ceux que la planète monde éjecte sur les bords des routes quand ça tourne trop vite.
    Nomadsland donne à voir sur ce qu'on croit être l'échouage, qui a les atours d'un recommencement enfanté dans la douleur, et c'est parfois beau, parfois triste, parfois froid et même clinique, c'est notre époque, sans fard.
    Et ce truc qui fait qu'on ne peut plus, après, redormir dans une maison. Le tout servi par la musique d'Einaudi, pour donner encore plus de relief aux choses.
    Ja Z
    Ja Z

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 163 critiques

    2,0
    Publiée le 28 avril 2021
    On dirait un documentaire biographique d'une personne vivant en nomade et de son envie de vivre à l'extérieur en travaillant ici et là, rien d'intéressant.
    Emeline E.
    Emeline E.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 31 critiques

    2,0
    Publiée le 26 juin 2021
    Je me suis royalement ennuyée, c'est beau mais je n'ai ressenti aucune émotion ou sympathie pour les personnages, j'y suis allée avec une amie qui a adoré et qui a été émue par les paysages. C'est le genre de film qu'on adore ou qu'on déteste.
    Henning P
    Henning P

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 171 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2021
    Un film sur les laissés pour compte, les nomades américains. Ce qui est amusant c'est que la réalisatrice est chinoise et a vécu jusqu'à ses 15 ans à Pékin. Chine où les nomades ont toujours existé notamment dans les steppes. Le film suit le périple d'une sexagénaire qui a tout perdu suite à la crise de 2008 et qui à défaut de pouvoir prendre sa retraite, s'achète un van pour trouver du travail ici et là et parcourir les grands espaces. Frances McDormand incarne à merveille cette survivante du broyeur capitaliste. Ironiquement elle est amenée à travailler pour une des pkus grandes entreprises de ce système. Sa nouvelle vie est ponctuée de belles rencontres mais également pour la plupart du temps de solitude. spoiler: Elle fête la nouvelle année seule dans son véhicule.
    Les images sont superbes, la musique envoûtante. Le film ne juge pas mais livre par petites touches les raisons de cette vie "sans maison". C'est touchant et poétique même si ce n'est pas une vie rêvée. Un film qui nous montre une version éloignée du rêve américain. Et on se rend compte d'autant plus de la chance que nous avons de vivre dans un pays comme la France. 17/20
    Pierre Kuzor
    Pierre Kuzor

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juin 2021
    Ai vu le magnifique film de Chloé Zhao, Lion d'Or au dernier festival de Venise et Oscar du meilleur film entre autre. Quelle leçon d'écriture et de cinéma ! Chloé Zhao qui a écrit également le scénario d'après le roman de Jessica Bruder, réussi à allier d'une façon extrêmement fluide la fiction et le documentaire. Sa mise en scène discrète et étudiée sait aussi bien filmer les non-acteurs au plus près et au plus juste que les paysages sur-dimensionnés du fin fond des Etats-Unis. Nous suivons sans aucun pathos ni aucune complaisance pendant une année, Fern qui comme des milliers d'autres américains vit par obligation économique dans son van au grès des travaux saisonniers (Amazon, la récolte des betteraves, serveuse dans des restaurants, ouvrière sur des chantiers...) Frances McDormand fait une prestation hallucinante puisque ce qu'elle propose va au delà du simple jeu... elle partage la plupart de ses scènes avec des non-comédiens qui interprètent leur propre rôle et face à eux Mc Dormand est d'une immense humanité, on sent que l'actrice est totalement au service de ses partenaires, son incarnation met totalement en lumière l'autre. Plus que le parcours de Fern, c'est surtout l'histoire d'une reconstruction où l'humain se retrouve à vivre au rythme des saisons, à retrouver le contact avec la nature et les éléments pour mieux se recomposer et où la fraternité, la solidarité, l'amitié sont absolument vitales. Ce long métrage très minéral, où il est souvent question de pierre, où Fern est également taillée toute en rugosité dans un décor de déserts, de falaises... est surtout un film humaniste et philosophique. C'est réjouissant de savoir que l'industrie du cinéma américain a élu et remarqué ce film d'auteur réalisé par une femme. Sans aucun doute le meilleur film sur les écrans actuellement.
    jeanmarcd
    jeanmarcd

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 161 critiques

    2,5
    Publiée le 12 juin 2021
    très déçu, je ne comprends pas pourquoi ce film a été autant récompensé .
    Au-delà de belles images, ce film effleure les sujets sans jamais creuser ni s'intéresser à l'histoire des personnages.
    Peu de scènes "sombres" c'est déjà formaté pour Netflix et autres, la consensualité étant la caractéristique majeure
    de ce film.
    dillinger75
    dillinger75

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 70 critiques

    3,0
    Publiée le 14 juin 2021
    Un beau film qui s'apparente presque à un documentaire. Frances McDormand est parfaite dans ce rôle engagé, qui met en lumière la vie de ces américains de la route dont on parle peu. Les paysages sont magnifiques.
    emma emma
    emma emma

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 31 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juin 2021
    Le problème avec ce film, c'est qu'il arrive après sa moisson d'Oscars, après tout ce battage médiatique, et qu'on s'attend donc à prendre une énorme claque... qui ne vient finalement jamais.
    J'ai lu parfois qu'on rapprochait Chloé Zhao de Terrence Malick ou de Ken Loach, mais enfin Malick, lui, nous fait passer n'importe quel brin d'herbe pour un jonc d'or, et Loach, de son côté, dénonce l'ubérisation à outrance quand Chloé Zhao nous livre une pub géante pour Amazon...
    Parce que, d'abord, les paysages, la forme, parlons-en : l'Ouest américain est un écrin royal qui explique d'ailleurs en partie l'acceptation de ces nomades à cette vie si précaire (c'est tout le discours de Swankie, justement, si je ne me trompe pas de personnage, qui explique à Fern qu'elle peut mourir après avoir assisté à un vol d'hirondelles ou je ne sais quoi..), alors que là, la réalisatrice nous fait des plans vraiment pas dingues, toujours assez ternes et gris, désaturés, même, avec 3 ou 4 fois le même plan du même cactus, des mouvements de caméra répétitifs dès que Fern prend la route (un lent pano qui termine en toute fin sur le van en train de rouler) , et des couchers de soleil à n'en plus finir.. Seul un magnifique plan de bison a réellement capté mon attention, mais le plan est malheureusement assez court.
    Ensuite, le fond : force est de constater que l'ensemble est finalement assez creux. Passé le choc de la pub Amazon qui m'est restée en travers de la gorge, on s'attend à une critique bien sentie de ce monde ubérisé et excluant, mais les personnages ne sont pas creusés, on n'entrevoit jamais un soupçon de critique sociale ou politique. Alors d'accord, Chloé Zhao veut rester du côté de l'humain et rien que de l'humain, mais du coup, on n'entre en réelle connection avec aucun des personnages. À l'image de Fern qui ne s'attache à personne, on ne sait rien par exemple de ce Bob qui fédère tous ces nomades dans le désert, rien de Dave (et surtout pas pourquoi il s'attache autant à Fern, d'ailleurs..). Dans ce contexte où justement la solidarité est vitale, tout cela reste un peu superficiel. Frances McDormand garde en permanence une froideur, presque antipathique, qui nous empêche d'être à 200% avec elle. Son regard condescendant sur sa famille est assez révélateur, en fait, de son rapport aux autres: "Vous êtes des nases qui n'avez pas fait le quart de mon chemin intérieur, mais si je peux vous taxer 2300$, quand-même, ce sera pas mal"..
    En bref, j'aurais adoré aimer ce film, et même à certains moments j'y ai cru, car oui, ce mode de vie PEUT sembler une voie à suivre (surtout après la période qu'on vient de vivre, un bon retour au strict nécessaire est séduisant), mais on sent trop le "trompe l'oeil" pour adhérer à fond au projet. Dommage. (Je précise quand-même, car il faut rendre à César (...) que certains spectateurs ont applaudi à la fin de la séance, avec des grands "Bravos!! bravos!!", comme quoi, les goûts et les couleurs...)
    laurent r.
    laurent r.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 81 critiques

    2,0
    Publiée le 29 avril 2021
    Je pourrais être très sévère mais je vais quand même garder quelques points positif. Le point fort l'excellent musique, beau paysage et France Mcdormand très juste. Maintenant le reste les personnages secondaires trop fugaces pour être attachant, trop de scènes courtes et pas d'histoire. Le film n'est pas bon mais il mérite sûrement deux étoiles.
    Wasapat
    Wasapat

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 68 critiques

    4,5
    Publiée le 1 mai 2021
    je pense que Clint Eastwood aurait aimé faire ce film la vision d' une Amérique différente est très bien posée dans cet opus
    l 'interprétation de Frances McDormand est juste magnifique et fait remonter le niveau désastreux ( à des rares exceptions faites) des productions hollywoodiennes de ses dernières années
    un bel hymne à l 'être humain accompagnée d une réalisation sans faille
    ça fait vraiment du bien de se poser 2 heures devant cette réflexion maitrisée de main de maitre
    laurent joulin
    laurent joulin

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,5
    Publiée le 10 juillet 2021
    Un tres beau film! Une belle histoire plein d humanité de d humanisle dans ce road mocie si particulier où la route s écoule au fil des saisons et des petits boulots précaires dans une amérique où les accidents de la vie ou les aléas de l age laissent beaucoup de gens sur le bord de la route disons dans leur van ou campingcar sur les souvenirs de leur chemins passés. Un film émouvant tendre sur une philosophie de la vie après la perte d un emploi ou une retraite forcée. Une philosophie de la vie d indépendance qui n empeche pas l entraide et revenir aux choses simples sans dénuement , juste ce quil faut et nécessaire pour vivre sans superflu,et avec fierté, sans résignation mais une indépendance retrouvée ou souhaitée face à son destin et son avenir . Aller de l avant et profiter de chaque instant que la nature et ses paysages vous offrent . C est fluide, calme respectueux , empathique , bienveillant, on ressort du film apaisé, serein , zen avec une philosophie et un regard novateur comme un enfant . C est un très bon film qui marque son temps avec une fabuleuse actrice Frances McDormand !
    eric S.
    eric S.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 23 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juin 2021
    J'attendais vraiment ce film car je suis accro aux road mobiles. Le dernier que j'ai aimé est ce film sur une jeune russe qui traverse les EU jusqu'en Alaska pour rejoindre la Russie. Avec Nomadsland, on est sur autre chose. Pas de dénonciation sociale (Libé n'a pas aimé) d'une Amérique où l'on travaille tard pour continuer à vivre. Pas de pathos inutile ou de révolte. Plutôt une vie sur les routes choisie de plein gré qui est dans l'ADN de pas mal de gens là-bas. On renoue avec une attitude états-unienne ancienne du "ailleurs est mieux que demain" (P. Morand). Pas de misérabilisme. On consent à un nomadisme qui paraît plus enviable qu'une vie en lotissement. Le rapport à la nature relève de l'évidence et le film prend parfois l'allure d'un documentaire sans tomber dans le plaidoyer ou l'hagiographie. Enfin et c'est un point qui fait du bien car c'est rarement dit au cinéma, les nomades présentent des valeurs d'entraide qui tranchent avec la vie de sédentaire. Ces gens en ultime partie de leur vie sont heureux et ça peut gêner. Moi, ça m'a plu. Le film m'a transporté. Je les rejoindrai sans doute.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top