Mon compte
    Pink Floyd The Wall
    note moyenne
    4,1
    7169 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Pink Floyd The Wall ?

    248 critiques spectateurs

    5
    156 critiques
    4
    50 critiques
    3
    15 critiques
    2
    16 critiques
    1
    5 critiques
    0
    6 critiques
    Shauni81
    Shauni81

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 200 critiques

    5,0
    Publiée le 31 juillet 2008
    Un voyage envoûtant au pays de la folie, ou logique n'a plus cours ...

    voilà ce que je pense de ce film dur, esthétique et désaxé.
    Piero11
    Piero11

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 22 juillet 2008
    Une plongée dans le cerveau de Pink, personnage duel, à la fois alter-ego de Roger Waters et inspiré par Syd Barrett. Même si le scénario de Waters ne s'éclaire vraiment qu'en connaissance de certains éléments biographiques, personne ne peut être insensible à la trajectoire de ce personnage qui concentre tout ce qui un jour peut faire basculer: désordres affectifs, pressions familiale, sociale, dépression, drogue, agoraphobie, mégalomanie...
    La musique de Pink Floyd et la poésie de Roger Waters ont leur part dans le fait que The Wall soit un chef d'oeuvre. Mais il faut également saluer la performance de Bob Geldoff dans le rôle de Pink. Leader du groupe Boomtown Rats, c'était sa première expérience en tant qu'acteur. Et il faut surtout reconnaitre le trait de génie d'Alan Parker qui a magistralement su mettre le disque en images pour en faire un film à fleur de peau, complexe, et dont on ne sort pas indemne.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 569 critiques

    2,5
    Publiée le 11 février 2013
    Peut-être ai-je tort, mais avant de voir ce film j'étais habité par beaucoup de préjugés, qui ne m'ont pas quittés en début de film, et qui m'ont peut-être formaté l'esprit pendant 1h40.

    J'aime Pink Floyd, comme tout le monde a vrai dire. C'est un très bon groupe, aux musiques très planantes et singulières, avec une patte vraiment unique. The Wall est un album que j'apprécie, clairement pas le meilleur du groupe, car beaucoup trop inégal, mais un bon album tout de même qui réserve quelques morceaux majestueux, comme Comfortably Numb. The Dark Side of The Moon est dans mon Top 10 album, ce qui n'a rien de très original mais je peux pas pour autant donner dans la mauvaise foi pour donner genre que je me détache des classiques.

    Pourtant malgré tout cela, il y a toujours eu quelque chose qui m'a gêné dans le rapport qu'a le public avec Pink Floyd. Je ne saurai comment dire, mais ce groupe fait l'objet d'une certaine fascination, est constamment porté à la gloire alors qu'il ne le mérite pas forcément. La musique est vraiment très bonne parfois mais si le premier album du groupe avec Syd Barrett (The Piper At The Gates of Dawn) laisser voir une vraie profondeur, cette profondeur s'est perdue avec l'arrivée de David Gilmour, et la prise en main du groupe par Roger Waters. Clairement pour moi, Pink Floyd est très mélodique, mais il ne cache pas quelque chose d'extrêmement profond, il n'y a pas une mélancolie qui s'en dégage, les musiques ne suggèrent rien de plus que ce qu'elles offrent à la première écoute - c'est pourquoi aussi que je considère que cela reste de la musique easy listening, ouverte à tous, mais je dis ça ici dans un sens non négatif -.

    Et tout cette description de l'univers musicale de Floyd se retranscrit à mon sens ici dans le film. Tout d'abord, un mot sur Alan Parker. C'est donc le 7eme film que je vois du réalisateur (après Midnight Express, Birdy, Mississippi Burning, Angel Heart, Commitments et La vie de David Gale). Il m'apparait clairement maintenant que c'est un bon réalisateur mais qu'il est incapable d'imposer un style propre, ce qui fait qu'a mon sens il restera toujours un bon cinéaste, mais qu'il restera aussi toujours subordonné au scénario, sans imposer une patte propre. Ce film me semble dirigé par et pour Roger Waters, si bien que le réalisateur Parker m'interesse peu. La mélodie Floyd est donc clairement adaptée en esthétique Floyd.

    Ce film, désolé de la réduction, est comme un long clip d'une heure quarante minutes, car c'est évidemment la musique qui est l'élément centrale du film, les images ne semblent qu'appuyer celle-ci. Les images choisies sont souvent belles, la photographie est pas trop mal, le montage réussie, les séquences animés assez somptueuses. Visuellement, je ne dirai pas que j'ai étais subjugué, mais c'est plaisant. Mais ce n'est pas dans ce domaine là que le film pêche. C'est dans le fond, dans le scénario, appuyée par une mise en scène parfois lourdingue. C'est l'histoire d'un junkie, d'un beau gosse (selon les critères 80's, car la nuque longue aujourd'hui ca passerai moins) qui est tombé bien bas, d'une rock star qui ne l'est qu'a moitié; qui, dans un moment de reflexion sur sa vie, va revenir sur tout ce qui a hanté son enfance, son adolescence et sa vie de jeune adulte. Vient alors un catalogue de toutes les horreurs du monde, en particulier du monde adulte (méchants adultes!), et surtout un catalogue de... clichés. Entre le gamin poète, rêveur, qui ne comprend pas pourquoi l'école lui apprend des maths; l'absence du père, le désir de le retrouver; la mère malsaine, les premiers déboires, les amours foireux et la drogue.. bref, la théorie classique de la chute au cinéma. Mais encore, cela pourrait être assez réussie, si la mise en scène suivait. Or je n'ai pas accroché. Aucune émotion face à la naïveté de certaines scènes, du jeu des acteurs style expressionnisme foireux, du montage volontairement schizophrène est assez confus histoire de marquer le "trouble". De la surface et de la redite, pour finir sur une représentation du fascisme de même niveau que les affiches collées dans la rue par les anarchistes. Tous fachos!

    C'est ce sérieux manque de profondeur, sa naïveté, ses facilités sur tout les plans, et pire, l'artifice qui nous vend cela comme un film dérangeant et révélateur, qui m'a fortement rebuté. En dépit pourtant de belles images, et d'une bonne bande originale. The Wall reste a mon sens un non-film, un long clip qui veut viser plus, sans pouvoir l'atteindre. On peut s'en passer.
    http://www.senscritique.com/film/Pink_Floyd_The_Wall/critique/19495457
    ‹ ??GsT?›
    ‹ ??GsT?›

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 53 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juillet 2008
    Déjà, Pink Floyd est mon groupe préféré, donc c'est sûr que ça influence beaucoup la note... Et si en plus Alan Parker arrive à parfaitement retranscrire l'univers tordu de Roger Waters : on a autant de plaisir à écouter l'album qu'à regarder le film, donc c'est un excellent film.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 juillet 2008
    Et oui, c'est sur,je mit attenté, 4 étoile pour la majorité, et je suis entièrement d accord! je ne dirais rien de plus que les autres "critique", un film assurément génial! (l'histoire est "délirante", un film qui critique un certain régime politique)!!
    llecointe
    llecointe

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 329 critiques

    5,0
    Publiée le 10 février 2009
    Magnifique! sublime! formidable! exceptionnel! incroyable! fabuleux! fantastique! merveilleux!
    Bref, tout ça pour vous dire que les superlatifs ne manquent pas pour qualifier ce véritable chef d'oeuvre qui est pour moi le meilleur film d'Alan Parker, et de loin. On se laisse ici emporter d'entrée de jeu par cet univers fascinant composé du défilement de superbes images ainsi que d'une BO(l'album "The Wall") de choc. C'est la première fois que je voulais qu'un film dure éternellement tellement c'était magique. Avec "Pink Floyd-The Wall", on pourrait affirmer que Parker complète l'album "The Wall"(sorti en 1979) par une illustration de ce dernier en images mobiles. Sans l'un de ces 2 éléments(c'est à dire sans CES images ou sans CES morceaux de Pink Floyd tirés exclusivement de l'album "The Wall"), le film perdrait tout son sens, d'où leur complémentarité essentielle. Mais attention, si vous n'aimez pas Pink Floyd, ce n'est même pas la peine de regarder, vous détesterez à coup sûr ce film. Par ailleurs, l'essentiel n'est pas de chercher impérativement à comprendre ce qui se passe mais de se laisser entraîner par le rythme imposé par les images et la musique.
    Une oeuvre unique.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 3 juin 2008
    chef d'oeuvre d'alan parker......l'un des meilleurs film que j'ai pu voir de ma vie!
    pichnette13
    pichnette13

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 218 critiques

    5,0
    Publiée le 31 mai 2008
    Bien sûr il faut suivre mais c'est un film expérimental, il faut chercher un peu plus loin que le bout de son nez!! Ce film est une perle artistique. La musique bien sûr est incontournable, qui ne connaît pas les Pink Floyd et qui ne les aime pas? C'est impensable!! Les dessins sont extraordinaires, je ne me souviens plus du nom du dessinateur mais je sais qu'il est reconnu; j'adore ce type de dessin. L'acteur est absolument époustoufflant; je l'ai vu d'ailleurs dans un de ses clips -car il faisait parti d'un groupe, et oui!-, il a une tête d'halluciné! Trop fort! Alan Parker est un réalisateur à ne pas manquer!
    Alexdrum
    Alexdrum

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 129 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2008
    Ce film est un parcours musical d'une poésie sans dimension. La musique des Pink Floyd, bijou de culture mondial, est accompagnée par des séquences harmonieuses, approchant l'absurde, voir l'abstrait.

    Ce n'est pas une histoire, c'est une promenade dans une nature sombre et mélancolique.

    Le voir en étant drogué doit procurer une euphorie rare et inoubliable.

    Magnifique voyage en compagnie des dieux de la musique.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 10 avril 2008
    J'adore le disque, mais le film n'est pas à la hauteur de mes espérances. Le seul élément qui justifie cette adaptation, ce sont les dessins animés, du pur concentré de délire qui se marie à merveille avec l'atmosphère de l'album. Mais la majorité des scènes avec les acteurs me semblent un peu maladroites : c'est incohérent (de fait, The Wall est plus dur à transposer au cinéma que Tommy des Who), la musique ne colle pas toujours vraiment à l'image, ça a veilli...Bref, un film correct, dont le principal défaut est de ne pas tout-à-fait être à la mesure du monument qu'est l'album dont il s'inspire.
    youli_youli
    youli_youli

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 7 avril 2008
    Bien sûr, il y a la musique de Pink Floyd, mais c'est bien plus. C'est l'esprit torturé de Roger Waters, qui a beaucoup a nous dire, et qui en plus le dit en musique. Superbe.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mars 2008
    Une bonne idée de cette mainmise idéologique et totalement irresponsable gravitant dans le monde de l'enseignement & ne gratifiant que les " fidèles "...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 1 mars 2008
    Je met la note maximum sans hésiter car c'est l'un des rares films qui m'a véritablement transporté dans un autre monde. Et également l'un des seuls que je me repasse en boucle sans me lasser, comme un album. D'ailleurs, quand j'écoute l'album les images du film me viennent toutes seules tant l'alchimie entre la vidéo et le son est parfaite.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1 997 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 14 février 2008
    Habitués des albums concepts tels que Dark Side of the Moon, les Pink Floyd accouchent en 1979 de l’album The wall. Enfin je devrais plutôt dire Roger Waters tant son implication dans le projet est primordiale, faisant écho à la place de plus en plus importante que prend le bassiste dans un groupe qui à partir des années 80 commence déjà à se disloquer à petit feu. Pour parachever son œuvre, Waters fait appel en 1982 à Alan Parker afin de mettre en image les chansons de l’album : ça donnera Pink Floyd The Wall (remercions au passage la traduction française sans qui on ne saurait pas qu’il s’agit bien d’eux), opéra rock halluciné nous emportant dans un univers foisonnant.
    The wall à son authenticité, sa fraîcheur, son énergie. On sent bien derrière le film et les chansons la rage sourde qui anime Roger Waters. Une volonté de tout balancer, quitte à trop en faire, tenter le tout pour le tout, et le sortir une fois pour toutes. La dénonciation est forte bien sûr, que ce soit celle de l’éducation rigide des années 60 (on voit clairement poindre les idées de mai 68), de la guerre qui a rarement été filmé aussi près des corps estropiés, mais aussi de la société de consommation et bien sûr cette comparaison qui fit scandale et pour autant sublime du star-system et du fascisme.
    Mais la grande réussite, ce qui fera de The wall un film culte pour certains, c’est l’alchimie parfaite qui existe entre le son et l’image. Alan Parker réussit ce tour de force rare de mettre en image un univers psychédélique riche tout en réussissant à captiver le spectateur : ni la musique ni les images ne prennent le pas l’un sur l’autre, le tout se tient impeccablement et l’un se nourrit de l’autre. On pense au Yellow Submarine des Beatles, on plane sur la musique et les images. Si bien qu’on ne peut plus aujourd’hui écouter The wall sans penser au film, et inversement.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 6 février 2008
    Pfiou que dire de ce film, mise à part qu'il est dans la grande lignée de l'évolution des Pink Floyd !
    Un film digne de l'esprit de Syd barret( bien qu'il fut viré du groupe en 1967), et il pourrait en être fière !
    un film qui montre, la violence gratuite, la mauvaise éducation, un système Nazis en soit( très inspiré de la vie du père à Roger Waters), et un film visuellement très fort, comme à l'habitude des Pink Floyd!
    Un choque
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top