Mon compte
    L'Alliance invisible
    note moyenne
    3,6
    18 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur L'Alliance invisible ?

    6 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    2 critiques
    3
    3 critiques
    2
    0 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 2 671 critiques

    3,0
    Publiée le 28 mai 2022
    Ce deuxième épisode de la trilogie du vice, réalisé par Sergio Martino et sorti en 1972, n'est pas mal mais sans plus. J'avoue également que j'avais de gros aprioris sur le film, n'ayant pas vraiment aimé le précédent, à savoir "L'Étrange Vice de Madame Wardh" qui était plutôt long et pas vraiment palpitant. Ici, c'est donc l'histoire d'une jeune femme (la même actrice que dans le précédent film d'ailleurs) qui est victime de cauchemars dans lesquels elle est poursuivis par un homme aux yeux bleus. Elle retrouve cet homme dans la rue et, en tentant de le fuir, arrive chez sa nouvelle voisine. Cette dernière, pour la soulager de ses angoisses, l'emmène dans une secte à la "Eyes Wide Shut" mais dans laquelle on tue des chiens et on boit leur sang. Bref, après ce moment très sympathique, elle continue d'avoir des délires de plus en plus prononcés. Voilà, c'est donc un scénario pour le moins particulier, sinon tirer par les cheveux, dans lequel il est d'ailleurs bien difficile de rentrer ! J'avoue que j'ai eu un peu de mal dans toute la première partie à cerner tous les personnages, à discerner rêve et réalité, même si j'ai bien conscience que c'est voulu. Le film s'embarque ensuite dans de nombreux thèmes différents, notamment avec cette histoire de secte dont les scènes sont complètement lunaires. Malgré tout, j'apprécie également les histoires qui sortent de l'ordinaire et des sentiers battus et ici, nous sommes servis ! De plus, on s'y retrouve très facilement lors du dénouement qui, s'il est certes très vite expédié, reste très explicite et éclaire toutes (ou du moins, la plupart) les zones sombres du film. On retrouve également l'aspect giallo avec ses codes, notamment les gros plans sur les couteaux dont la lame brille à la lumière des projecteurs, une bonne part de sexualité (ou du moins de femmes dénudées) et puis des meurtres bien évidemment, plus ou moins sanglants. Bref, "Toutes les couleurs du vice" est loin d'être le meilleur giallo que j'ai vu mais reste indéniablement intéressant et fait partie de ces petites bizarreries sympathiques du cinéma italien.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 699 abonnés Lire ses 3 780 critiques

    4,0
    Publiée le 10 décembre 2013
    Un giallo de très bonne tenue de la part d’un cinéaste éclectique qui officia essentiellement durant la période dorée du genre autour des années 60 et 70. Bizarrement l’action se déroule en Angleterre où la très pulpeuse Edwige Fenech va se trouver prise au milieu d’une machination orchestrée par une secte qui a déjà tué sa mère dans un lointain passé. Le film fait directement référence à “Rosemary’s Baby” sorti trois ans auparavant et qui avait profondément marqué les esprits. L’ambiance est particulièrement pesante et la belle Edwige - actrice sans doute un peu sous-estimée – exprime fort bien l’angoisse qui monte en elle à force de ne plus savoir ce qui la menace réellement. De ce point de vue le film constitue une agréable surprise et une jolie façon de recycler le thème des sectes en faisant monter en mayonnaise la menace qu'elles font peser sur la vie paisible au coeur des riches banlieues londoniennes. Cerise sur le gâteau la jolie poitrine de « La Fenech” comme on la nommait à l’époque en Italie est présentée à plusieurs reprises sous son meilleur profil. Avis aux amateurs!
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 129 critiques

    3,0
    Publiée le 3 septembre 2014
    Film aussi connu sous le nom de "toutes les couleurs du vice", l'alliance invisible est un film de bonne facture dirons nous. On regrettera quelque peu des incoherences comme souvent dans le giallo et une premiere partie du film qui aurait gagné a etre un peu plus rhytmer. On passe cependant tout de meme un bon moment avec la tres belle Edwige.... Sympathique.
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 556 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2014
    Autre chef-d'œuvre du genre "giallo" et signé Sergio Martino, "Toutes les couleurs du vice" est parfait: L'intrigue est redoutable, les acteurs excellents (Sublime Edwige Fenech), les plans de caméra mortels, la musique inoubliable... Entre rêve et réalité, un film schizophrénique et paranoïaque où chaque personnage est un suspect en puissance. A voir et à posséder absolument!
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 25 août 2010
    Avant d'aborder le film en lui-même, Edwige Fenech est une des femmes les plus belles du monde. Voilà ça c'est dit. A part ça le film est vraiment un chef-d'œuvre envoutant, largement inspiré de Rosemary's Baby, mais l'art ne sort pas du néant, hein! L'intrigue est redoutable, les effets psychédéliques ne tombent jamais dans le kitch, le tout est captivant et Edwige Fenech est une des femmes les plus belles du monde. Entre rêve et réalité, un film schizophrénique et paranoïaque où chaque personnage est un suspect en puissance. Et Edwige Fenech est une des femmes les plus belles du monde. Un sacré film en somme!
    Christianm75
    Christianm75

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 229 critiques

    3,5
    Publiée le 30 avril 2016
    Bon Giallo signé par un maître du genre. Même s'il ne rivalise pas avec Dario Argento ou Mario Bava, Sergio Martino prouve avec ce film qu'il possède de réelles qualités de cinéaste.L'intrigue est certes très influencée par le Rosemary Baby de Polanski mais la réalisation parfaite et novatrice de Martino est proprement remarquable. Ajoutons à celà la très bonne interpretation de la belle Edwige Fenech et la musique envoûtante de Bruno Nicolai et l'on tient avec " L'Alliance invisible" un petit classique du cinema Italien à ne pas rater.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top