Notez des films
Mon AlloCiné
    One Night In Miami
    Note moyenne
    3,3
    7 titres de presse
    • CinemaTeaser
    • Le Parisien
    • Ecran Large
    • Les Echos
    • Les Inrockuptibles
    • Télé 7 Jours
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    7 critiques presse

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Regina King passe derrière la caméra pour réaliser son premier long-métrage, l’adaptation d’une pièce de Kemp Powers qui revient, en fiction, sur une nuit de février 1964. Très impressionnant.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Regina King, 49 ans, davantage connue comme comédienne, signe ici son premier long-métrage. Avec une maestria éblouissante, et dans un exercice difficile, celui du huis clos : sa façon de coller aux personnages, de jouer avec les miroirs, les gros plans, les fenêtres ou le mobilier dans cette petite chambre d'hôtel, fait forte impression et contribue à donner une dimension magistrale à ce film étonnant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Si le film de Regina King trahit plus d'une fois ses origines théâtrales et ne révolutionne rien, la comédienne et cinéaste fait plus d'une fois preuve d'un savoir-faire et d'une intelligence qui le hisse au-dessus du tout venant en matière de cinéma sociétal américain.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Les Echos

    par Adrien Gombeaud

    Pour son premier long-métrage, la comédienne Regina King met une réalisation modeste mais solide au service d'un scénario impeccable.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    La reconstitution fantasmée d’une nuit d’échanges entre quatre emblèmes afro-américains. Un premier long qui déroule studieusement son programme.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    À voir.

    Cahiers du Cinéma

    par Fernando Ganzo

    La mise en scène de King se prête avec joie à un jeu de poupées légendaires qu’elle s’amuse à déplacer et manipuler pour leur puissance mimétique davantage que pour leur profondoeur. Le matérialisme historique est ici vaincu par le plastique, la chair par la surface, l’idée par le discours.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top